La mémoire, comment la conserver?

Conférence du 12 mai 2022 , 14 heures, salle de conférence de Langolvas

animée par Monsieur Jonin Pierre Yves, neuropsycholoque, docteur en Neurosciences

La mémoire, comment la conserver?

Une première partie consistera en l’abord contemporain de la question de la mémoire sous l’angle de la psychologie cognitive et des neurosciences. Cette section introduira les notions de systèmes de mémoire, et visera à déconstruire la notion de « mémoire » issue du sens commun. En outre, l’impact des stéréotypes sur le vieillissement de la mémoire sera présenté, pour ses implications concrètes dans la vie quotidienne.

Une seconde partie décrira les différentes méthodes d’entraînement, de facilitation ou d’optimisation des mémoires, et leurs fondements empiriques. L’accent sera mis sur la déconstruction de la métaphore musculaire du cerveau. Une dernière partie évoquera les circonstances dans lesquelles on peut s’inquiéter de sa mémoire, de ses dysfonctionnements, et les marches à suivre possibles.

Le microbiote : une révolution dans la médecine

Le microbiote : une révolution dans la médecine

conférence du 30 janvier 2020

présentée par Geneviève Héry-Arnaul, bactériologiste CHU de Brest

“Toute maladie commence dans l’intestin” – Hippocrate

« La technologie modifie les prospectives scientifiques alors que l’observation induit des évolutions scientifiques. » Karl Popper 2002

Le microbiote correspond à l’ensemble des micro-organismes peuplant un microbiome. Le microbiote humain comprend les bactéries, virus, champignons (levures), archées et autres micro-organismes, présents sur ou dans le corps humain

I MEDECINE ET AVANCEES TECHNOLOGIQUES

A) études des microbes et microscopes

Inventé au 17ème siècle, le microscope a permis les travaux sur les bactéries pathogènes (choléra, tuberculose) de Pasteur, pionnier de la microbiologie et de Koch, l’un des fondateurs de la bactériologie au 19 ème siècle

B) microbiote et séquençage haut débit NGS (« stéthoscope moléculaire») : changement de paradigme

D’abord appliquée au séquençage de l’ADN du génome humain, cette technique a permis à partir de 2008 de découvrir la richesse et la biodiversité microbienne : le coût et la durée du séquençage ayant fortement chuté en 20 ans (13 ans pour 1 jour, 3 mds de $ pour 1000 $ ) Lire la suite