Un bilan sur l’Atelier Science de l’UTL

LA CULTURE SCIENTIFIQUE

riobravoA L’UNIVERSITE DU TEMPS LIBRE DE MORLAIX

par André Rio – Président d’honneur de l’UTL
Ingénieur ENSIC
Docteur es Sciences Physiques
Septembre 2002

Introduction

En 1982, je suis depuis peu en préretraite et j’ai rejoint ma ville natale après le long exil que m’a imposé ma profession. J’adhère à l’Université du Troisième Age qui devient ensuite Université du Temps Libre (UTL) et qui vient d’être créée, avec l’intention d’y trouver de nouvelles activités. J’inaugure bientôt une série d’exposés scientifiques et forme un groupe qui va se passionner pour la connaissance des algues marines.
En 1983, je tombe dans un traquenard : soumis à une forte pression, je dois accepter la présidence de l’UTA. L’aspect administratif me répugne, mais je trouve de l’aide, et j’y vois l’occasion de créer d’autres groupes de travail dont un groupe d’initiation à la culture scientifique que je prends en charge.
J’ai constaté que si les thèmes littéraires et historiques ont la faveur des participants, les sujets scientifiques les laissent plus réticents. Pour beaucoup, les sciences expérimentales sont considérées comme rebutantes et d’accès difficile. L’enseignement secondaire, trop scolaire, trop abstrait, est une bonne préparation pour de futurs scientifiques, mais ne laisse aux autres que des souvenirs mal assimilés.
Aux membres de l’UTA, il faut apporter autre chose : des idées plus générales, des explications qualitatives, peu ou pas de formules qui rebutent, moyennant quoi on peut attirer l’intérêt et exciter la curiosité.
Le manque de culture scientifique a une conséquence désastreuse : la croyance au paranormal, aux pseudosciences, aux guérisseurs. Les exposés que je fais de temps en temps à l’ensemble des adhérents, et qui constituent la matière du présent recueil, essaient de combattre quelques préjugés tenaces, mais ne permettent pas de dialogues prolongés. Un groupe plus restreint de 10 à 20 personnes plus motivées qui se réunit fréquemment permet des échanges d’idées et des discussions souvent animées prenant souvent pour thème des ouvrages de vulgarisation de bon niveau, parmi lesquels :
Le Hasard et la nécessité (J. Monod).
Patience dans l’Azur (H. Reeves).
L’Aventure du Vivant (J. de Rosnay).
Introduction à une Histoire Naturelle (C.Allègre).
Le cantique des Quantiques (S. Ortoli ; J.P. Pharabod).
Penser la science (B.d’Espagnat).
Une brève Histoire du temps (S.Hawking).
Matière à Pensée (J.P. Changeux ; A.Connes).
L’Homme neuronal (J.P.Changeux) ;
EN 1993, je laisse la présidence de l’UTL, tout en continuant à assurer les activités scientifiques. Le groupe fonctionne maintenant depuis une vingtaine d’années. L’assistance s’est en partie renouvelée, mais un noyau de fidèles est toujours présent depuis l’origine. Souvent, les sujets présentés à l’ensemble des adhérents ont fait d’abord l’objet de nombreuses séances plus approfondies avec le groupe restreint.
Toute cette activité n’a touché qu’un nombre limité de personnes qui paraît dérisoire devant l’immensité de l’ignorance et du refus de la culture scientifique. Il existe heureusement des ouvrages de large diffusion comme :
Devenez sorcier, devenez savant De G. Charpak et H.Broch, qui démystifie bien des croyances puériles, mais qui fait aussi un bilan consternant de leur implantation dans un public qui se prétend cultivé.

Culture et Sciences

Lire la suite

Anne de Bretagne

Le 04 décembre à Langolvas :

Anne de Bretagne (1477 – 1514), un destin d’exception

par Jean Kerhervé, professeur d’Histoire médiévale à l’UBO .

blason d'Anne de Bretagne
blason d’Anne de Bretagne

Anne de Bretagne dont le nom est passé à la postérité est entourée de mythes, tantôt présentée en reine parfaite , symbolisant l’union et la paix entre le royaume de France et le duché de Bretagne, tantôt comme une duchesse bretonne contrainte à un mariage forcé et attachée à l’indépendance et au bonheur de son duché . Les historiens donnent également une vison contrastée de sa personnalité, « bornée, vindicative » pour l’un, « riche et positive » pour l’autre … Les sources narratives manquent pour discerner la réalité : les chroniqueurs bretons sont muets sur le sujet, les chroniqueurs français donnent une vision stéréotypée d’une reine.
500 ans après sa mort, elle représente dans l’imaginaire breton l’identité bretonne . Les publicitaires de tout poil se sont servis et se servent encore de cette image dans la promotion de leurs produits.
Lire la suite

Simone de Beauvoir

Le 27 novembre à Langolvas :

Simone de Beauvoir (1908 – 1986) ou l’expérience de la liberté

Par Olivier Macaux , conférencier littéraire.

Simone de Beauvoir« On ne naît pas femme, on le devient »,

 

« Se vouloir libre, c’est aussi vouloir les autres libres. »

 

 

 

Lire la suite

la comète Chury et la sonde Philae

La Sonde PHILAE et la Comète CHURY

SAUZ1dans le cadre de la Semaine de la Science à Morlaix ,

par Olivier Sauzereau, Dr ès Sciences – astrophotographe

Le 12 Novembre 2014 , le robot laboratoire Philae se pose sur la Comète Tchourioumov-Guérassimenko, une « patate » grisâtre congelée : un nouveau pas est franchi dans l’exploration de l’espace..

SAUZ 2Quel est l’intérêt de ce grand saut dans l’espace ?

Les comètes dans l’univers

a) généralités

Une galaxie est un assemblage d’étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire, contenant parfois un trou noir supermassif en son centre. La Galaxie : La Voie lactée, dans laquelle se Lire la suite

CHAGALL

–  le peintre CHAGALL

par Béatrice Riou, guide conférencière, le 06 novembre 2014

CHAG1( selon les notes de Ninon)

 

 

 

 

1ère période 1887-1948

Marc Chagall, nait en 1887 à Vitebsk dans une famille juive de culture Yiddish. Ainé de neufs enfants. Sa mère tient une épicerie, son père travaille dans un dépôt de harengs et est aussi employé à la synagogue. Eduqué dans la paix et la tendresse, cette tendresse se reflètera dans son oeuvre. Les vacances à la campagne chez son grand-père Lire la suite

La piraterie maritime

–  le retour de la piraterie maritime

par l’Amiral Merer le 16 octobre 2014

MER2selon les notes prises par M Ronan Pouliquen

 

 

 

La piraterie ( pillage de bateaux et prises d’otages en haute mer) connut plusieurs périodes fastes,notamment à la fin du 1er siècle avant JC en Méditerranée , au XVIIIème siècle dans les Antilles et l’Océan Indien pour disparaître peu à peu vers 1830 de ces régions, du fait du quadrillage des marines des Etats modernes.

-Laurent_Mérer_2011La réapparition de la piraterie date des années 90, à la fin du monde bi-polaire qui assurait la « police » sur les eaux internationales .

De 250 évènements de piraterie répertoriés en 2001 par l’IMB ( International Maritime Bureau), ce chiffre dépasse les 400 évènements à la fin de la 1ère décennie de ce siècle.

 

 

Lire la suite