Le tour du monde dans son jardin

Conférence du jeudi 7 avril 2022 14 heures à Langolvas

 Le tour du monde dans son jardin

animée par Michel Damblant , jardinier voyageur

« Le jardin est la plus petite parcelle du monde et puis c’est la totalité du monde » écrivait Michel
Foucault. Et il avait bien raison de le préciser puisque 90% des plantes de nos balcons ou de nos
jardins proviennent de l’hémisphère sud!
Découvertes et rapportées au fil des siècles par les botanistes et les explorateurs, dont de nombreux Bretons, bien des plantes, aujourd’hui familières ont été les héroïnes d’aventures et d’histoires extraordinaires aussi instructives que rocambolesques.
Les secrets des origines des plus courantes seront évoqués par Michel Damblant dans un diaporama
où personnalités qui ont fait connaître les plantes tiennent une large place.
L’hortensia vient-t-il de Bretagne ? Et le mimosa de la côte d’Azur ? D’où vient la marguerite ? Et la
rose d’où tient-elle son nom ? Pourquoi une plante du bassin méditerranéen a-t-elle été nommée scille du Pérou ?
Autant de questions dont les réponses permettent de faire le Tour du monde dans son jardin.
C’est d’ailleurs le titre de l’ouvrage de Michel Damblant qui sert de base à cette conférence et sera proposé en fin de séance.
Celle-ci se terminera par un compte rendu des programmes de jardins pédagogiques que soutient M.Damblant au Niger et au Mali. Cette conférence est en effet au profit de 3 jardins où des instituteurs initient les élèves au maraîchage.

Brel

Conférence du jeudi 31 mars 2022 , 14 heures, à Langolvas

présentée par François YVEN, professeur lettres classiques

Genèse des chansons de Brel.

Définir la genèse d’une chanson ne peut se résumer à révéler les circonstances dans lesquelles elle a été écrite. Il faut aussi et surtout essayer de comprendre ce qui, dans la complexité d’un artiste, l’a incité à composer son oeuvre.

Bien sûr, lorsque son rôle se limite à l’interprétation, l’intérêt d’une genèse s’en trouve limité, mais, lorsqu’il s’agit d’un auteur- compositeur- interprète comme Jacques Brel, le voyage à travers les chansons s’avère particulièrement riche et surprenant. Vous croyez avoir découvert l’homme, l’artiste quand il est déjà parti sur de nouveaux chemins. Naviguer avec Brel relève du défi permanent, d’une recherche, à la fois vaine et riche, de certitudes toujours contredites.

La genèse des chansons de Brel peut contribuer à une meilleure compréhension d’un personnage très complexe mais aussi de son public, c’est- à- dire de chacun d’entre nous. En effet comment ce chanteur pourrait- il demeurer aussi populaire s’il ne traduisait pas de manière flamboyante nos doutes et nos aspirations?

Là-haut perchés

Le lundi 21 mars , 14h30,  le cinéma  » La Salamandre  » , quai du Léon , projette :

Calamity

DE RAPHAËL MATHIÉ

DOCUMENTAIRE | FRANCE | 2022 | 1h47 | VF

Perchés dans un hameau des Alpes-de-Haute-Provence, Mich, Coco, Christiane, François et les autres résistent comme ils peuvent au temps qui passe, à la solitude et aux infortunes de la vie. Quand une vieille histoire de météorite refait surface.

Tarif réduit sur présentation de la carte de l’UTL.

La Nouvelle Calédonie, les enjeux d’une décolonisation

Conférence du Jeudi 17 mars 2022, 14 heures, Parc de Langholvas

animée par Laurent Le Brun, ancien cadre de la Province Nord de la Nouvelle Calédonie

 

La Nouvelle-Calédonie, France des antipodes, peu connue, présente des singularités sur bien des aspects.

Première réserve mondiale de nickel du fait de son histoire géologique, restée longtemps isolée à l’ouest de l’Australie, cette île a développé une biodiversité unique. Homo Sapiens n’y est présent que depuis 3000 ans.

A l’écart des routes maritimes, les grands navigateurs ne l’ont découverte qu’à la fin du XVIIIème siècle. Pour la population mélanésienne présente, la rencontre fut un bouleversement. Les échanges lui firent découvrir le métal, les armes à feu, mais aussi des maladies inconnues entrainant un terrible effondrement démographique.

Dans la compétition franco-britannique de l’époque, Napoléon III se décida à suivre l’exemple de la Grande-Bretagne en Australie en prenant possession de cet archipel et en y implantant un bagne destiné au peuplement d’origine occidentale.

À la fin du XIXème siècle, la découverte de gisements, principalement de nickel, attira de nombreux aventuriers qui, aux côtés de la population issue du bagne firent de l’île principale une colonie, cantonnant le peuple premier dans des réserves régies par le code de l’indigénat.

La deuxième guerre mondiale transforma l’île en un immense porte-avion américain, mais pas seulement.

La population mélanésienne accède à la citoyenneté française et prend progressivement sa place dans le débat public. Le mouvement de décolonisation qui s’engage est contrarié par une demande mondiale de nickel croissante. Compte tenu des enjeux, la France des années 60 reprend alors sa politique de peuplement.

Les années 1970 voient l’éveil d’un mouvement nationaliste des mélanésiens qui se revendiquent « kanak ».

La revendication atteint son paroxysme au cours des années 80 avec l’affaire d’Ouvéa.

S’engage alors une action de développement de l’ensemble du pays dans un cadre institutionnel renouvelé, puis affiné en 1998 par l’Accord de Nouméa.

Un quart de siècle est consacré au rééquilibrage du territoire et à la préparation de la pleine émancipation. Les référendums prévus ont eu lieu, mais le dernier, en décembre 2022, est contesté.
Un calendrier est néanmoins fixé et un nouveau statut sera soumis au vote des calédoniens en juin 2023. Quels seront les résultats des négociations ? le FLNKS jouera-t-il le jeu ? sera-t-il suivi par sa base électorale ? La jeune génération loyaliste trouvera-t-elle les voies du dialogue avec les indépendantistes ? Autant de questions en suspens …

Le costume dans l’Opéra

Conférence du jeudi 24 mars 2022 14 heures à Langolvas 

Le costume dans l’Opéra 

 animée par Martine Kahane, historienne de l’Art

L’histoire du costume de scène est multiple, d’une richesse foisonnante. Bien des clés d’entrée sont possibles. Mon choix s’est porté sur une approche historique, depuis les « habits » du 18e siècle, voyage à travers le 19e siècle, « le siècle du théâtre » en France, bien connu grâce aux archives de l’Opéra de Paris et de la Comédie-Française. Enfin, de la « réforme » du costume, aux avant-gardes artistiques du début du 20e siècle, la scène devient le terrain de jeu de la modernité .