Le transhumanisme

Conférence du jeudi 13 janvier , 14heures , à Langolvas

Le transhumanisme

De l’homme réparé à l’homme augmenté
François Loth, docteur en philosophie, enseignant et chercheur associé à
l’université de Rennes 1

Le rôle de la technique se présente comme une « amélioration » de nos conditions de vie. Personne, par exemple, ne s’oppose aux progrès de la médecine qui permettent une augmentation continue de notre
espérance de vie. Mais la technique peut-elle tout réparer ? Si oui, est-il désirable de vivre mille ans ?
À ces questions, jadis étranges, la révolution biotechnologique, associée à l’utopie transhumaniste, leur donne aujourd’hui un sens. En effet, il se pourrait qu’au-delà de la recherche d’une vie en bonne santé,
ce soit l’amélioration des performances du corps et du cerveau que la révolution technologique rend possible. Mais jusqu’où l’homme doit-il pousser sa capacité à se modifier ? Sommes-nous en train de réaliser ce que seuls les dieux étaient supposés pouvoir faire : créer la vie, modifier notre génome, reprogrammer notre cerveau, euthanasier la mort ? Est-ce que tout ce qu’il sera techniquement possible de faire pour nous améliorer devra être un jour réalisé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.