Conférence : S N S M

Conférence du Jeudi 20 janvier 2022 , 14 heures, au Roudour

Présentée par Frédéric Maurice, Vice-Amiral, délégué départemental de la SNSM pour le Finistère

Plan de la conférence

       Rétrospective historique (le sauvetage en mer, des origines à nos jours)

  • SNSM :
    • origines
    • statuts et organisation
    • aspects ‘personnel’
    • aspects ‘matériels et moyens’
    • accomplissements et résultats
    • défis du futur

Le Conférencier 

– Vice-amiral (2e section).
  • Sous-marinier de 1977 à 1985 (sous-marins classique et nucléaire).
  • Surfacier (3 commandements à la mer, dont un chasseur de mines – officier de manoeuvre de porte-avions  – 4 armements (premiers équipages de bateau) – Naval War College à Newport (RI) aux USA en 1990/91 – chef de programme de la réintégration dans la capacité de commandement militaire de l’OTAN (High Readiness Force – Maritime) (2002-2005) – Chef d’état-major de la Force d’action navale (2005-2006).
  • ALPACI (Commandant des forces maritimes du Pacifique – Commandant supérieur des forces armées en Polynésie française) de 2006 à 2008.
– Cadre opérationnel dans l’industriel (directeur de la branche ‘neutronique’ de SODERN) 2008-2012
– Délégué départemental de la SNSM du Finistère de 2013 à 2019 (bénévole).

 

Cinéma : Nos plus belles années

Nos Plus Belles Années

DE GABRIELE MUCCINO

DRAME/COMÉDIE | ITALIE | 2022 | 2H15 | VOST
AVEC PIERFRANCESCO FAVINO, MICAELA RAMAZZOTTI, KIM ROSSI STUART

 

C’est l’histoire de quatre amis, racontée sur quarante ans, en Italie, des années 1980 à aujourd’hui. La chronique de leurs espoirs, de leurs désillusions, de leurs amours, et surtout, de leur amitié.

Le transhumanisme

Conférence du jeudi 13 janvier , 14heures , à Langolvas

Le transhumanisme

De l’homme réparé à l’homme augmenté
François Loth, docteur en philosophie, enseignant et chercheur associé à
l’université de Rennes 1

Le rôle de la technique se présente comme une « amélioration » de nos conditions de vie. Personne, par exemple, ne s’oppose aux progrès de la médecine qui permettent une augmentation continue de notre
espérance de vie. Mais la technique peut-elle tout réparer ? Si oui, est-il désirable de vivre mille ans ?
À ces questions, jadis étranges, la révolution biotechnologique, associée à l’utopie transhumaniste, leur donne aujourd’hui un sens. En effet, il se pourrait qu’au-delà de la recherche d’une vie en bonne santé,
ce soit l’amélioration des performances du corps et du cerveau que la révolution technologique rend possible. Mais jusqu’où l’homme doit-il pousser sa capacité à se modifier ? Sommes-nous en train de réaliser ce que seuls les dieux étaient supposés pouvoir faire : créer la vie, modifier notre génome, reprogrammer notre cerveau, euthanasier la mort ? Est-ce que tout ce qu’il sera techniquement possible de faire pour nous améliorer devra être un jour réalisé ?