L’attaque franquiste du sous-marin C2 à Brest

  L’attaque franquiste du sous-marin C2  à Brest

 par  Patrick GOURLAY, Professeur d’Histoire.

nuit-franquiste-sur-brest-vpatrick gourlayEn pleine guerre d’Espagne, un sous-marin républicain trouve refuge à Brest, le grand port de guerre de l’Atlantique. Aussitôt les services secrets du Général Franco complotent pour venir à Brest s’emparer du sous-marin et mettent à exécution leur projet.
Au-delà des péripéties,ces évènements agissent aussi comme un révélateur du climat de guerre civile qui traverse la société française en 1937.

 

 

 

 

1 Les raisons de la présence d’un sous-marin espagnol à Brest

a) le soulèvement militaire et ses implications pour la marine
Lorsque l’Armée d’Afrique du Nord, conduite par le général Franco, se soulève contre le gouvernement républicain,

General FRANCO
General FRANCO

la flottille de sous-marins est stationnée à Carthagène. Elle reçoit l’ordre de se positionner dans le détroit pour contrôler les mouvements de troupes entre l’Afrique (Maroc) et la péninsule ibérique. Elle est formée des C-1, C-2, C-3, C-4, C-5, C-6, B-5 et B-6. Les autres sous-marins (B-1, B-2, B-3 et B-4) sont stationnés aux Baléares .
Ce soulèvement déchire la marine espagnole : de nombreuses mutineries ont lieu. Beaucoup de cadres et officiers de la marine sympathisent avec les mutins : destitution sur le champ, emprisonnement et souvent exécution sans autre forme de procès. Les sous-marins ne font pas exception à la règle. Cependant, les conditions d’emploi propres à l’arme sous-marine génèrent des liens plus étroits qu’à bord des unités de surface. La promiscuité et une technicité plus importante impliquent une plus grande dépendance des marins vis-à-vis des officiers. En cas de mutinerie les officiers subalternes et les marins hésitent donc à prendre le contrôle de ces navires. Le commandement est alors laissé aux officiers, seuls à disposer de la compétence technique pour conduire cette arme, tout en les soumettant a une étroite surveillance.
Le climat insurrectionnel ambiant conduit à une purge au sein de la marine espagnole : bon nombre d’officiers sont débarqués et emprisonnés.

Aout 36
Aout 36
octobre 37
octobre 37

b) les conséquences de l’avancée vers le Nord de l’Espagne des troupes insurgées
Les populations civiles de la poche républicaine située au Nord de la péninsule et les militaires républicains qui s’y trouvent fuient le  pays devant l’avancée des troupes de Franco  et s’embarquent pour la France.Entre 5 et 6 000 débarqueront dans le Finistère , et ceci sous le contrôle des autorités françaises.
Par contre , quand arrive le C2, navire de guerre espagnol, les autorités françaises sont bien embarrassées… : un navire de guerre étranger à l’improviste dans un port de guerre français.
b1 raisons de l’arrivée sur Brest le 1er Septembre
Les sous marins C2 et C4 , sous l’autorité du gouvernement républicain avaient été affectés à la protection des ports de l’Atlantique (Gijon et Bilbao)
Le 26 Aout 1937, le port El Musel de Gijon est l’objet d’un bombardement aérien qui endommage les C 2 et C4
Passant outre aux ordres de l’Etat Major, les sous-marins jugés inaptes au combat par leurs commandants quittent la zone de guerre pour se réfugier en France au motif d’effectuer les réparations: le C4 se dirige vers Bordeaux, le C 2 met le cap sur Brest.
b2 intérêt du C2 pour les forces insurgées
Les insurgés ne disposent pas de sous-marins : ils sont dans l’obligation de faire appel à leurs alliés italiens et allemands pour envoyer par le fond les ravitaillements républicains qui arrivent par mer.
Situation inconfortable pour les généraux rebelles.

Par ailleurs,le C4 trop endommagé, stationné à Bordeaux, n’est pas en mesure de prendre la mer.

Prendre un navire de guerre à la barbe des républicains et des autorités françaises dans un port militaire français, quel coup d’éclat et quelle propagande pour le mouvement nationaliste !!!
b3 la situation politique en France
Le Gouvernement de Front Populaire s’est engagé dans la non-intervention en Espagne : toutefois P Cot assisté de J Moulin font passer en sous main du matériel au Frente Popular, tandis qu’Hitler et Mussolini interviennent directement sur le champ de bataille : troupes , aviation,armement…
Certains éléments de l »Extrême Droite française après l’échec du 06 Février 1934 se radicalisent, convaincus (ou s’étant convaincus) de l’imminence du Grand Soir. Pour barrer la route au péril rouge, ils s’organisent en formation para-militaire et s’engagent dans une étroite collaboration avec les fascistes , les nazis  et leurs services secrets.
Climat politique délétère en France , proche de la guerre civile: l’effondrement de la IIIème République se rapproche.

2 L’attaque du C2 par le commando

periodico-troncoso-2
Commandant Troncoso

21 les principaux protagonistes
le commandant du C2 :Jose Luis Ferrando Talayero,28 ans ,sauvé   in extremis du peloton d’exécution coté républicain en 36 est depuis le 6 juillet 37 le nouveau commandant. Il a convaincu l’équipage de faire route sur Brest ;dès son arrivée il fait savoir aux forces franquistes par l’intermédiaire de Mocaër , consul d’Espagne à Brest que le bateau est à quai au port de commerce( quai Malbert). Politiquement,il penche pour la rébellion.Le lendemain de son arrivée , il s’en va à l’Ambassade d’Espagne à Paris pour rendre compte et prendre ses instructions.
– le comandante Troncoso : proche des frères Franco, secondé par le capitaine Ibanez, il est officiellement gouverneur militaire d’Irun. Il est en fait l’un des dirigeants du  SINFE
– le SINFE (Servicio de Información en la Frontera Noroeste de España : en clair les services secrets), fondé dès le soulèvement par le Général Mola organise en France la surveillance des républicains espagnols,le ravitaillement en

General MOLA
General MOLA

armes de ces derniers, la destruction des matériels militaires républicains(ex avions destines à la République espagnole), la « récupération » manu militari des bateaux républicains dans les ports français,
-des français membres de La Cagoule qui jouent le rôle de supplétifs dans l’affaire (repérage, mise à disposition de véhicules,…) : Robet( de Douarnenez), Chaix, Pardo
– la Cagoule : De véritables enfants de chœur qui ont à leur actif notamment :
. l’assassinat le 23 janvier 1937 du soviétique Dimitri Navachine, directeur de la Banque commerciale pour l’Europe du Nord, assassiné à coups de baïonnette
. Dès le soulèvement de 36 aux côtés des franquistes : livraison d’armes ,sabotage de voies ferrées reliant la France à l’Espagne, intimidation de partisans des républicains, destruction de navires ravitaillant les antifranquistes… .sabotage d’avions destinés aux républicains sur l’aérodrome de Toussus le Noble dans la nuit du 28 au 29 août 1937
. assassinat de Carlo et Nello Rosselli. le 9 juin 1937 à Bagnoles de l’Orne sur ordre de Mussolini
. le 11 septembre 1937, destruction à la bombe du siège de la Confédération Générale du Patronat Français et celui de l’Union des Industries Métallurgiques dans le but de faire accuser les communistes.

. sabotage sur les docks de Marseille et de Bordeaux, incendie à bord du Turia à quai à Nice, bombe au Consulat

Buenaventura DURRUTI
Buenaventura DURRUTI

d’Espagne à Perpignan

– le Servicio de Informacion y de Coordinacion de la CNT et le SIEP proche des anarchistes espagnols  (B. Durruti)

.
22 l’attaque
221 tentative de débauchage de l’équipage
Opérant à visage découvert ( Hôtel Moderne Brest – auto garage Brest – l’Hermitage), les membres du commando(une dizaine) essaient de convaincre l’équipage de rejoindre les troupes insurgées ( médiation de Mingua). Sans succès.
Le bâtiment était étroitement surveillé par les communistes, socialistes et anarchistes brestois qui pressentaient un coup de force ; ces derniers ayant des informations de première main sur les projets du commando..
222 l’assaut :Le capitaine Las Herras , commandant du C4, a rejoint le commando .Le 28 septembre 37, il s’introduit sur le C2 en compagnie de ses acolytes. Troncoso neutralise l’équipage réduit ce jour-là à 12 ( sur 47 membres au total). Le commando n’arrive pas à faire démarrer les moteurs Vickers du sous-marin. Un membre du PAPIER TRONCOSO_commando, Garabain Goni est abattu .( Au large , mouillait un navire espagnol chargé du ravitaillement en cas de sortie du C 2). Attaque avortée.
223   fuite du commando en compagnie du commandant Ferrando et son chef mécanicien : certains réussissent à passer en Espagne dont Troncoso. Par contre 6 d’entre eux se font arrêter le lendemain à Bordeaux et le chauffeur de Troncoso à Hendaye : des anarchistes espagnols infiltrés dans l’organisation Troncoso ont donné leur signalement à la Police française, facilitant l’arrestation des comploteurs.
Troncoso, sûr de son impunité sur le sol de cette république vacillante à ses yeux, revient sur le territoire français pour faire libérer son chauffeur. Sur instruction du Ministre Marx Dormoy, il est arrêté et transféré à Brest à la prison du Bouguen
L’affaire fait la une des journaux français mais aussi étrangers : certains estiment que l’affaire est une affaire strictement espagnole, d’autres que le péril fasciste se rapproche…
23 le procès

Orendain-Troncoso-Chaix -Serrat au sortir du procès
Orendain-Troncoso-Chaix -Serrat au sortir du procès

Les temps ont changé :Blum a cédé sa place à Daladier qui privilégie l’apaisement avec Franco, considéré comme le futur vainqueur de la guerre civile.En mars 1938, le procès en correctionnelle est vite bâclé. Aux 2 condamnés, il leur reste 3 jours de prison à purger … le temps de boucler les valises pour l’Espagne.
La succession rapprochée d’évènements graves en cette année 37 ( attentats ,assassinats ciblés, plasticage,..) ferait-elle partie d’un plan visant à la déstabilisation du pays par des éléments extrémistes nationaux et étrangers : la Sureté Nationale juge la situation préoccupante.

 

 

24 épilogue
submarino c_2le C2
Il quitte le quai de l’Arsenal de Brest (où il avait été finalement amarré) pour les Chantiers Navals de St Nazaire où il subit 2 sabotages ( machines et batteries)
Avaries partiellement réparées, le navire reprend la mer sous le commandement du capitaine de frégate soviétique Nicolai Pavlovich Equipko,(Juan Valdés) le 17 juin 1938 et arrive à Cartagène le 25 août 1938 .
le commandant Troncoso : élevé au grade de lieutenant-colonel pendant son incarcération , perdu pour l’espionnage,  il reprend le combat sur le sol espagnol et sera nommé en 1939  Président de la Fédération espagnole de Football , puis sera Vice Président du Real Madrid. Il poursuivra son ascension dans les milieux franquistes.

 

Livre : Nuit Française sur Brest, éditions Coop-Breiz, 2013

Réf : 01CY-Jmayo6

L’architecture contemporaine et les musées par Sonia de Puineuf

Sonia de Puineuf
Sonia de Puineuf

L’architecture contemporaine et les musées

par Sonia de Puineuf

De création relativement récente, le musée ,l’un des instruments de diffusion de la connaissance est l’espace où s’exposent les chefs d’œuvre.Mais exposer dans quel type de bâtiment ? Un simple hangar ou un bâtiment de prestige ?

Dans les années 1920, des architectes comme Le Corbusier ,Mies van der Rohe remettent en cause les choix Lire la suite

le Jazz ; des origines au be-bop (de 1890 à 1945)

Petite histoire illustrée du JAZZ -Des origines au be-bop (1890 – 1945)guillaume-kosmicki

par Guillaume Kosmicki, musicologue.

150 ans nous séparent des balbutiements du jazz, premier genre musical qui nous est parvenu dans son intégralité par le biais des enregistrements (inventions d’Edison et de Berliner). Le jazz est le mouvement musical majeur  du XXème siècle : il est un métissage réussi entre les différents types de musique (musiques africaines / musiques occidentales). Il influencera d’autres courants musicaux : rock, disco…
Le terme Jazz viendrait de Jass , terme argotique américain.
Il évoluera dans le temps : folk music ,   pop music, puis art music

1 – TRAITS CARACTERISTIQUES DU JAZZ

a) un son très particulier dès ses origines
Une utilisation d’instruments très sonores, comme la trompette, le trombone à coulisse, le piano, la batterie(nouveauté)
b)  Hot-intonation : il s’agit des “dirty tones” (notes sales), chargées d’émotion, employées aussi bien par la voix que les instruments, avec glissés, vibrato, soupirs, silences, bruissements, etc. les instruments imitant la voix chantée.
c) utilisation de blue notes
adaptation des gammes africaines ( sur la 3ème,5ème et 7 ème)
d) rythme décalé
accentuation sur le 2nd et 4ème temps/ jeu sur le contre-temps – syncopé
e) improvisation omniprésente
f) polyphonie
g) Principe du “call-and-response” : alternance, suivant le modèle africain, d’appels d’un chanteur et de réponses  du chœur, qui se chevauchent souvent (parfois avec des textes différents), réponse du piano, du trombone, etc.

2)- LES RACINES DU JAZZ

-BasinStreetDowntheLineNew Orleans (et plus particulièrement son quartier de Storyville)a été le berceau de cette musique : carrefour de toutes les musiques de l’époque
21 -l’influence afro-américaine
a) Work Song
Ces chants qui cadencent le travail dans les champs de coton sont une reprise des chants importés d’Afrique

b)Negro Spiritual/ Gospel
esclavage usLes esclaves ont été christianisés et ont puisé dans l’Ancien Testament certains thèmes comme l’exode : utilisation du « call and response)
En sera issu au XXème siècle le Gospel plus « arrangé »

c) le Blues
ce genre musical, expression de la tristesse est également pratiqué dans les champs de coton. Au départ il se joue sans instrument Il nourrira le jazz.
En 1870, quelques années après la Civil War, quand les noirs affranchis pourront se permettre d’acheter quelques instruments de musique, le banjo et la guitare viendront enrichir cette musique d’une grande liberté d’interprétation : la Blue grass sur un phrasé A, A’, B *

En sortira le Blues plus urbain avec sa grille caractéristiques: la Twelve Bars qui sera souvent reprise dans le Jazz

22- Contacts musicaux entre noirs et blancs
a)Minstrel shows
Ces spectacles organisés par les blancs entrainent sur le long terme une émulation entre musiciens blancs et noirs qui feront évoluer leur musique .
b) les orchestres fanfares de l’armée ou des cérémonies religieuses
Ces marching bands enchainent des musiques funèbres et des musiques gaies

  réf victor military band
c) le Ragtime, considéré comme l’ancêtre du jazz par certains
Un musique jouée sur un piano dans un salon ou par un orchestre .
Particularité :au piano la main gauche donne le rythme ( basse régulière);la main droite est toute à la fantaisie pour la mélodie en contre-temps
Ex : scott joplin

3 – le JAZZ (traditionnal Jazz)

a) période New Orleans ( 1890 – 1925)

Le Jazz apparaît donc à La Nouvelle-Orléans avec les formations orchestrales des « brass bands », mélange de marches militaires revisitées par les noirs américains et les créoles, qui privilégie l’expression collective.
Le premier enregistrement de jazz est réalisé par l’Original Dixieland Jass Band,en mars 1917,naissance officielle du jazz.

Louis Armstrong
Louis Armstrong

L’apparition des phonographes permet la diffusion de cette nouvelle musique, avant la généralisation du phonographe, de nombreux morceaux ayant à l’époque déjà été enregistrés au piano mécanique
Très rapidement Kid Ory, Sidney Bechet et surtout Louis Armstrong s’imposent comme les grands solistes des formations Nouvelle-Orléans caractérisées par l’improvisation collective sur le schéma instrumental trompette, trombone, clarinette.

 

 

b)période Chicago / le swing

-Chicago (1925/1930)
En 1917, après la fermeture du quartier de Storyville à la Nouvelle-Orléans, beaucoup de musiciens pour gagner leur vie gagnent Chicago, où Noirs et Blancs jouent ensemble. Le style Chicago, marqué par la “hot-intonation” est illustré par des virtuoses comme King Oliver, Louis Armstrong, Jelly Roll Morton.
Formations les plus célèbres : King Oliver’s Creole jazz Band, avec L. Armtrong (1923) ; L. Armstrong and his Hot Five (1925) et Hot Seven (1927) ; Jelly Roll Morton’s red Hot peppers (1926).

Le Jazz est la bande-son de ces années de prohibition

Réf :  king oliver’s band

-Swing (1930-40)
La petite formation de soliste se développe en “big band” à New York qui devient la capitale du Swing. L’ancienne section mélodique est subdivisée : le pupitre des cuivres , le saxo en famille instrumentale avec la clarinette , les deux groupes ayant un chef de pupitre (lead, pour les solos).
C’est l’ère des big bands de Duke Ellington, Count Basie, Glenn Miller, Benny Goodman, avec un répertoire marqué par les compositions de George Gershwin, Cole Porter, Richard Rodgers etc. et les chansons de variété de Tin Pan Alley, qui forment l’ossature des standards de jazz.
Au milieu des années 1930, la popularité du swing et des big bands était à son sommet, transformant en stars des musiciens tels que Glenn Miller ou Duke Ellington
Les grands solistes de cette époque sont entre autres Coleman Hawkins, Art Tatum,

 

c)l’ère du Be Bop (1940 – 1945)

Au début des années 1940, les afro-américains veulent se réapproprier le jazz en donnant naissance au Be-Bop. Tempos ultras rapides, petites formations, virtuosité époustouflante, innovations harmoniques et rythmiques : la rupture est brutale et emmenée par Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Thelonious Monk. Phase d’intellectualisation du jazz
L’histoire du Jazz ne s’arrête pas dans les années 50 : elle se poursuit jusqu’à nos jours en donnant naissance au fil des années à d’autres courants tels que le cool jazz ou free jazz…

………………………………………………………………………………………

Réf : CY-J2015

La migration intérieure rurale bretonne vers l’Aquitaine (1921-1939) par Anne Guillou

guillou_anneLa migration de familles bretonnes vers le Périgord entre les deux guerres.

CARTE DE LA DORDOGNEpar Anne Guillou

Entre les 2 guerres mondiales, près de 2500 familles originaires de plus de 80 communes finistériennes et des départements voisins ont quitté le sol natal breton pour s’installer dans le Périgord (estimation globale : 15 000 personnes). Ce ne fut pas un phénomène d’exode rural classique mais un projet de colonisation organisé, exemple unique en France. Quelles en furent les raisons, les modalités et la pérennité de ce projet ?

1) Contexte historique
a) la démographie et l’économie agricole bretonne

EVOL POP BRETONNE TABLEAUAvec 3 100 000 habitants, la Bretagne en 1911 a atteint un pic démographique( 86% de population rurale en Bretagne contre 46 % en France en 1911). La croissance démographique bretonne ne repartira qu’avec le baby-boom.
Sur le plan agricole,le grand nombre d’exploitations de faibles superficies, allié à une forte natalité en Bretagne , l’arrivée de la mécanisation impose l’agrandissement des propriétés. En 1882, sur 100 km2 de territoire, la France compte, 654 chefs d’exploitation;dans les Côtes du Nord 1 197 pour la même superficie.
L’exode rural est important : le déficit annuel de population lié au départ était supérieur à 10 000 personnes par an au cours de la première moitié du XXe siècle. Les gens partent vers les villes industrielles de l’Ouest, vers Paris, le Havre, l’Amérique mais pratiquement pas au sud de la Loire.

b) le moratorium

En 1914, pour protéger les exploitations agricoles désertées par les maris soldats, est votée une loi qui gèle le prix des terres. Ce moratoire prend fin en 1921. A la sortie de la guerre, nombreux (en dehors des paysans eux-mêmes)sont ceux qui se tournent vers une valeur considérée comme refuge : la terre. Les prix flambent (+ 80%) et certains exploitants agricoles qui ne peuvent acheter leur propres exploitations mises en vente vont être mis à la rue en fin septembre 1921.

c) une question qui vient sur la place publique

le 1er février 1921, à l’Assemblée Nationale,le député finistérien Vincent Inizan s’adresse au Ministre de l’Agriculture, ainsi qu’aux députés :«… on nous répète à satiété qu’il faut intensifier la production agricole. Dans maintes régions de France, des terres excellentes sont en friche. Dans presque toutes les régions, les terres sont insuffisamment cultivées et la terre de France qui, normalement, devrait nourrir 100 millions d’hommes, suffit à peine à faire vivre 38 millions de Français….c’est à la Saint-Michel, le 29 septembre, que l’on renouvelle les baux de fermage] des centaines, des milliers de familles paysannes vont se trouver sans abri, sans foyer. »

d)la réaction de la paysannerie bretonne

d1 les initiateurs du projet
de Guébriant, président de l’Office Central Agricole de Landerneau, avec l’appui d’élus bretons, dont Saïk Tinevez, maire de Plabennec, en juillet 1920, lors du congrès annuel de l’Union Centrale des Syndicats des Agriculteurs de France, à Strasbourg, lance un appel: il faut trouver de nouvelles terres pour les Bretons qui en seront dépourvus à la Saint-Michel. Les syndicalistes d’Aquitaine seront les plus réactifs.
d2la situation en Dordogne

La Dordogne est le 3me département français par sa superficie : 9000 km2 pour une densité de population  de 48hab/km2 ( contre 6700 km2 pour le Finistère et 120hab/km2 en 1911)
De 1851 à 1921, l’Aquitaine subit une forte baisse démographique à laquelle s’ajoutent les ravages causés par le phylloxéra. De nombreux paysans partent vers les villes où les salaires sont plus élevés, s’expatriant même vers l’Amérique. La Grande Guerre accentue le phénomène. Selon une enquête du 26 avril 1920 étudiant les conséquences de la guerre sur l’agriculture en Dordogne, il ressort que 9 800 agriculteurs ont été tués ou portés disparus, auxquels s’ajoutent 539 mutilés de guerre contraints d’abandonner leur métier. Si la Bretagne détient le triste record du nombre de tués, elle détient aussi un fort taux de natalité, à la différence de l’Aquitaine qui pratique « la politique de l’enfant unique », pour ne pas dilapider le patrimoine familial.
Le cours des terrains agricoles s’est effondré. Pour le prix d’un hectare en Bretagne, trente s’offrent en Périgord.

2) la migration
a) les préparatifs

En juin 1921,une quarantaine paysans, sélectionnés vraisemblablement par le clergé partent en éclaireurs en Dordogne . Ils sont accompagnés par trois « pilotes », Pierre Le Bihan, François Tynévez et l’abbé Lanchès, qui les aident à réaliser les démarches : des baux sont finalisés.
Le 17 juin 1921, Saïk Tinevez déclare : « Nous venons d’envoyer dans ce pays l’avant-garde d’une armée. Cette armée est pacifique, mais elle est ambitieuse : elle veut conquérir le Périgord ».
A la Saint Michel , les 1ers convois partent par train( 3 jours de trajet).

b)l’installation
Herve-de-Guebriant-Alain-Herve-690x450
de Guébriant à Périgueux

Certains ont tout vendu en Bretagne et arrivent avec leur pécule et leur balluchon ; d’autres partent avec bétail, matériel, semences vers une terre qui a ses propres particularités :
b1les exploitations
-un sol constitué de glaise ( en cas de pluies…)
-un éloignement entre les sièges d’exploitations ( solitude)
-le métayage , système prépondérant
-un climat plus clément et plus chaud( mais pluies torrentielles)
-des cultures très différentes.
b2 des différences culturelles
– si le breton « porte un curé dans sa valise », le périgourdin s’avère pour le moins tiède dans sa pratique religieuse.
– le barrage de la langue : breton/occitan /français.
– les métayers périgourdins acceptent mal que des paysans bretons viennent leur donner la leçon.
b3 l’adaptation des bretons dans le Périgord
– après avoir dans un 1er temps repris pour la plupart les cultures comme le blé , l’avoine,ils apprennent la vigne : ils s’adaptent très vite.
– ils amènent avec eux les chevaux ( où les bœufs et les vaches périgourdines assuraient la traction des outils).
– l’entraide entre bretons prévaut sur l’entraide entre métayers.
– la reproduction des leurs traditions : création d’un pardon ( culte de St Yves et de Ste Anne) , création de concours de chevaux).

– le diocèse de Quimper a délégué l’un des siens pour veiller sur ses anciennes ouailles : de 1925 à 1934 l’abbé Lanches puis l’abbé Mévellec( création de l’Union Bretonne du Sud-Ouest, parution d’un journal pour les bretons).
b4 la pérennité de cette migration
Le mouvement a débordé vers le Gers, le Tarn et Garonne, entre autres.
La 1ère génération a connu des années difficiles de dur labeur chichement récompensées sur le plan matériel
Des bretons deviennent maire de leur commune 10 ans après leur installation , preuve d’une greffe réussie , La poursuite de l’émigration après les années 1925, alors que l’OC n’organise plus les convois témoigne qu’il s’est créé un véritable appel d’air vers cette région.
Les échecs d’intégration, car il y en a eu, ne sont pas traduits par des retours en Bretagne : ceux-là sont partis vers de nouveaux horizons.
A l’heure actuelle, les descendants des bretons ont bien entendu perdu l’accent du terroir breton et sont parfaitement intégrés dans leur région. Seuls vestiges : les patronymes bretons en Périgord.

Une question demeure et elle restera sans réponse : derrière cette colonisation comme réponse à un problème breton ne se cache-t-il pas un projet missionnaire de colonisation « catholique » en Périgord ? Compte tenu des personnages dirigeants de l’Office Central de l’époque , comme le Comte Hervé Budes de Guébriant, grand propriétaire terrien, ultra-catholique, réactionnaire en politique mais ingénieur agro favorable au progrès en agriculture,élitiste convaincu, concepteur et promoteur de la corporation paysanne (cf :Etat Français), il est permis de l’envisager. Question subsidiaire : tous les émigrés étaient-ils des volontaires au départ ou leur a-t-on fait comprendre que leur départ se faisait dans leur propre intérêt mais aussi dans l’intérêt « général » ?

 

terres de promesses

La démocratie à l’épreuve par Laurent Laot

La démocratie à l’épreuve d’aujourd’hui

le-pretre-analyse-la-gouvernance-de-levequepar Laurent Laot

1 préambule

Le Politique  est le domaine de l’activité humaine qui a pour fonction, au sein d’une communauté habitant sur un territoire donné, traversée par des conflits et tensions d’établir un minimum d’accord pour « vivre ensemble » et gérer les relations avec le monde extérieur. Cet accord est précaire et en constante évolution.
Cette fonction de régulation se traduit par l’établissement d’un corpus de règles, de normes, d’obligations et d’interdits dont le respect est garanti par le monopole de la coercition du pouvoir politique habilité par le corps social à contraindre les membres de la communauté à suivre les règles définies. La sphère politique est l’une des 4 sphères touchant à la vie d’une communauté ( sphère économique – sphère sociale – sphère culturelle) qui interagissent entre elles.
Les politiques sont des projets d’organisation de société qui en démocratie sont soumis aux choix des citoyens.
La Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948
Article 1
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
Article 2
Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Article 3
Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

2 un héritage

Le mot démocratie vient du grec :  « dêmos » pour peuple » et « krátos » pour pouvoir ou puissance
A)  de la Grèce à nos jours
5 siècles avant JC , des cités antiques ont conceptualisé et mis en pratique la démocratie
La cité d’Athènes a ainsi mis en œuvre une démocratie directe pendant près de 2 siècles : le peuple assemblé ( ecclesia sur l’agora) opérait les choix politiques décisifs, des magistrats tirés au sort ( 600) ou élus (100) mettant à exécution les décisions. Le peuple assemblé excluait toutefois les femmes, les esclaves et les métèques(étrangers) (40 000 citoyens libres pour une population estimée à 250 000)
Les philosophes grecs les plus célèbres ont raillé cette démocratie qui était à proscrire. Socrate disait déjà que la démocratie pouvait entrainer certaines dérives démagogiques, alors que son ancien élève, Platon, évoquait un régime de la « bêtise humaine »
Le concept de démocratie connaîtra une éclipse de près de 2 millénaires.
Au XVIII ème siècle, le courant philosophique des Lumières mène une profonde réflexion sur la démocratie mais sous une autre forme : la démocratie représentative, considérant que entre autres la taille des états modernes ne pouvait permettre une démocratie directe. Le Contrat social de Rousseau apparait : le rôle de l’Etat est de garantir les libertés individuelles. Pour Montesquieu, nécessité de limiter le pouvoir par le pouvoir : la théorie de la séparation des pouvoirs. 1789 est l’année du début de mise en application de ces principes en France  ; le sujet du roi devient citoyen,c-à-d acteur libre qui participe à l’élaboration des lois et qui s’y oblige.
Au cours du XIXème ,(l’Angleterre et les USA ayant été les précurseurs)la démocratie s’est imposée sous différentes formes sur le vieux continent (monarchie constitutionnelle ou république)
Au XXème, la démocratie a connu des avatars : en effet l’arrivée au pouvoir d’un Hitler ou d’un Mussolini a été l’aboutissement d’un processus démocratique ;un Staline ne se prévalait-il pas d’ une constitution (1936)qu’il jugeait la plus démocratique au monde…

B ) une ligne directrice pour la démocratie moderne autour de 6 principes articulés entre eux
b1 souveraineté du peuple
Par définition , dans une démocratie moderne, le peuple souverain délègue par un vote ses pouvoirs à une représentation. Quelques interrogations :
Qui est le peuple : cette notion évoluera dans le temps. Les hommes qui avait du bien (vote censitaire), , le suffrage universel masculin, puis en 1945 , le suffrage universel qui écarte aujourd’hui les moins de 18 ans, les étrangers.
Le vote est secret pour garantir la liberté de choix.
La consultation directe du peuple par referendum peut venir en contradiction avec les options de ses représentants élus.
b2 positivité des conflits
la démocratie signifie l’acceptation du désaccord et du conflit . Toutefois, le conflit ne veut pas dire guerre civile ou impuissance à décider pour tous. Quand il y a désaccord entre les citoyens intervient un principe fondamental et unique sur lequel tous les citoyens doivent s’accorder: le respect du vote majoritaire ( majorité simple ou qualifiée) , l’individu comme citoyen s’élevant au dessus de l’individu comme particulier.

b3 indisponibilité du pouvoir
Tout gouvernant en démocratie n’est que « locataire » de son poste : il dispose de son poste le temps d’une élection. La perte de majorité équivaut à une perte du pouvoir.
b4 séparation des instances
La démocratie moderne sépare le législatif, l’exécutif et le judiciaire . Le judiciaire par son indépendance vis-à-vis des 2 autres garantit le bon fonctionnement de l’ensemble.
Le pouvoir politique est séparé du pouvoir religieux : principe de laïcité en France
b5 constitutionnalité
Une loi fondamentale (la Constitution) écrite ou non doit « faire rentrer la Force » dans les limites du Droit
b6La Déclaration universelle des droits de l’homme comme socle

La déclaration des Droits de l’Homme doit servir de référentiel pour toute démocratie. Ainsi à la barbarie, un pays démocratique ne peut répondre par la barbarie.

3 la démocratie à l’épreuve ( ou en défi)

discrédit des institutions
Très régulièrement , les représentants élus ont été soumis au discrédit , notamment dans les années 30 en France.
L’incapacité à régler les problèmes sociaux sur la longue durée, problèmes liés à la situation économique jette le discrédit à l’heure actuelle sur le personnel politique , quelque soit la tendance et cela au niveau européen.
Le taux d’abstention aux élections est révélateur de ce phénomène . La prise en compte du vote blanc modifierait peut-être cette perspective en n’oubliant pas de rappeler qu’après guerre la mobilisation politique était à son zénith)
l’individuation +
Par le passé, les partis politiques proposaient des programmes politiques clés en main aux citoyens électeurs.
De nos jours, l’incapacité réelle ou supposée des politiques(qui semblent obnubilés par la maximisation des performances électorales de leur propre coterie) mène chaque citoyen libre et pensant à rechercher sa propre solution et à la « mettre en ligne ». Voir la profusion de manifestes , de pétitions en tous genres, de referendum locaux pour faire pression sur les Pouvoirs Publics.
l’internationalité mondialisée
Les gouvernements nationaux ont cédé un certain nombre de leurs prérogatives à des instances supranationales qui ne « respirent » pas la démocratie.
. Union Européenne
La Commission est désignée de manière très indirecte . L’Europe n’a pas par exemple de président élu par les citoyens sur une ligne politique claire. Projet européen en panne.
. ONU
Tous les états y sont représentés sur la base d’un pays une voix mais l’Organe décisionnel, le Conseil de sécurité admet 15 membres dont 5 permanents( les 5 vainqueurs de 45) avec droit de veto ( expression démocratique ?)

-contexte de crise structurelle : géopolitique, économique et sociale
a) une économie mondialisée : les sociétés transnationales jouent avec les normes édictées par les différents pays ( lobbying, optimisation fiscale…) laissant une faible marge de manœuvre en matière économique (et donc sociale)aux gouvernements élus .
Ceux-ci n’auraient-ils pour latitude que de trancher les affaires de société : exemple le mariage pour tous en France.( objets de bronca sporadiques de groupements religieux)
Par ailleurs , le système économique libéral qui couvre l’ensemble de la planète ne semble pas avoir la capacité à retrouver la dynamique qu’elle a connu pendant les 30 glorieuses. Face à cette incapacité, les réponses du système sont :  un transfert massif des activités industrielles en Asie,  une baisse de la part salariale dans les revenus nationaux, une disparité des revenus croissante au sein des populations,   un chômage de masse incompressible en Occident,   un endettement colossal des Etats et de certaines catégories de citoyens.
Conséquences : cette situation de crise sociale permanente ( 40 ans) est un terreau fertile pour des expériences politiques « radicales » : le passé en est riche – Etat Français – Hitlérisme – Fascisme et le présent peut s’avérer inventif en la matière….le populisme en Europe…
b)D’autre part, des situations nouvelles crées par des mouvements religieux sectaires,prosélytes et extrémistes(attentats,…) pourraient mettre en difficulté la démocratie

contrainte d’une temporalité plurielle
Le timing politique ( élections par exemple) ne coïncide pas avec la vie économique : une politique économique menée sous un mandat pourrait ne donner de résultats que sous le mandat suivant. Or cette politique sera sanctionnée en fin de mandature  pour ne pas avoir donné des résultats immédiats probants.
le poids de la nouvelle donne médiatique
Dans les années 70 en France, priorité était donnée au débat politique , l’humanitaire n’ayant guère la faveur des media . Un demi-siècle après, l’important – le politique- occupe une place marginale dans les media et le débat politique est rabaissé voire « peoplisé »
par delà politique incomprise
La politique est incomprise par la majorité des citoyens qui ont perdu le sens de l’intérêt général( et non du bien commun) intérêt général qui peut aller à l’encontre de leurs intérêts particuliers ;

En conclusion

« Beaucoup de formes de gouvernement ont été testées, et seront testées dans ce monde de péché et de malheur. Personne ne prétend que la démocratie est parfaite ou omnisciente. En effet, on a pu dire qu’elle était la pire forme de gouvernement à l’exception de toutes celles qui ont été essayées au fil du temps; mais il existe le sentiment, largement partagé dans notre pays, que le peuple doit être souverain, souverain de façon continue, et que l’opinion publique, exprimée par tous les moyens constitutionnels, devrait façonner, guider et contrôler les actions de ministres qui en sont les serviteurs et non les maîtres. » W. CHURCHILL

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Réf : 04 CY-Jjunio6

L’individuation est le processus de  distinction d’un individu des autres de la même espèce ou du groupe, de la société dont il fait partie.

 

 

 L’heure des Kurdes a-t-elle sonné? par Daniel Cleach

 

daniel_cleach-2

Les KURDES

par Daniel CLEACH

« Notre passé est triste, notre présent lugubre, heureusement nous n’avons pas d’avenir. » citation kurde

En 2014 la presse internationale a vu son attention attirée par les Kurdes lors de l’avancée des islamistes au Nord de l’Irak, notamment lors de la prise de Mossoul, la 2nde ville du pays. Des pays occidentaux ont confié des armes et du matériel militaire au Kurdistan irakien pour l’aider à faire face. Depuis, le Kurdistan irakien résiste, accueille des Kurdish_states_1835réfugiés. En Syrie, des combattants Kurdes affrontent et font reculer à l’heure actuelle dans le « Sunnistan » les troupes de l’EI. L’heure pour l’ensemble des Kurdes aurait-elle sonné ?

1) les KURDES : qui sont-ils ?

a) des origines
Au VIIème siècle av. J.C., les Mèdes, issus d’un rameau iranien de la grande famille des peuples indo-européens. fondèrent un empire qui en l’an 612 av. J.C. conquit la puissante Assyrie et étendit sa domination à tout l’Iran ainsi qu’à l’Anatolie centrale.
Après avoir opposé une résistance farouche aux invasions arabo-musulmanes, les Kurdes finirent par se rallier à l’islam, sans pour autant se laisser arabiser.

Au début du XVIème siècle le pays kurde devient l’enjeu principal des rivalités entre les empires ottoman et perse. Pris en tenailles entre les deux géants, les Kurdes, politiquement morcelés, n’avaient guère de chance de survivre en tant qu’entité indépendante.
Placés devant le choix d’être un jour ou l’autre annexés par la Perse ou d’accepter formellement la suprématie du sultan ottoman en échange d’une très large autonomie, les dirigeants kurdes optèrent pour cette seconde solution et ainsi le Kurdistan ou plus exactement ses innombrables fiefs et principautés entrèrent dans le giron ottoman par la voie de la diplomatie.Ce statut particulier assura au Kurdistan près de trois siècles de paix. Les Ottomans contrôlaient quelques garnisons stratégiques sur le territoire kurde mais le reste du pays était gouverné par des seigneurs et princes kurdes.

b) population actuelle

pop kurde tLa population totale kurde est estimée à 35 millions d’individus ( entre 30 et 40Millions)
Elle est répartie entre 4 états :
– la Turquie ( 75 millions habitants : 72 % turcs – 20% kurdes)
– l’Irak ( 37 millions d’habitants 22% de Kurdes)
– la Syrie ( 18 millions d’habitants avec 9 % de Kurdes)
– l’Iran ( 77 millions d’habitants avec 9 % de Kurdes)
Il faut ajouter à ces chiffres la population de la diaspora présente en Allemagne ,France, USA et Australie notamment

c) localisation de la population
carte-peuple-kurdeLe Kurdistan est une région montagneuse et de hauts plateaux d’Asie centrale située
au Sud Est du plateau anatolien , château d’eau d une grande part du Moyen-Orient.
Les chaînes des monts Taurus et des monts Zagros forment une sorte de colonne vertébrale du Kurdistan. Certains des sommets du Kurdistan sont très élevés, en partie situés sur le Haut-plateau arménien : le mont Ararat culmine à 5 165 m, le Sipan atteint 3 500 m, le massif de Munzur 3 370 m, le Nemroud Dagh 2 150 m et le Mont Djoudi 2 000 m. Les neiges éternelles couvrent les sommets une bonne partie de l’année. La place des montagnes est telle au Kurdistan que des proverbes y font allusion.
C’est dans le Kurdistan que deux fleuves d’importance majeure au Moyen-Orient prennent leur source : le Tigre et l’Euphrate. De plus la région est parcourue de rivières qui sont des affluents de l’un ou l’autre de ces grands fleuves : le Petit Zab, le Grand Zab, le Diyala, etc. Ces rivières arrosent un certain nombre de vallées très fertiles

Le sous-sol est riche en hydrocarbure surtout dans sa partie irakienne

zones géographiques          Superficie en km2                 % du Kurdistan
Kurdistan du Nord (turc)         210 000                                   42%
Kurdistan oriental (iranien)     195 000                                    39%
Kurdistan du Sud (irakien)       83 000                                     16%
Kurdistan occidental (syrien)   15 000                                       3%

d) image des kurdes
Victimes de l’histoire( le malheur kurde) pendant des décennies, ils sont devenus acteurs de leur propre histoire depuis un siècle .
Leur identité est complexe car s’ils ne sont sont ni perses ni arabes ni turcs, ils ne se caractérisent ni , par une identité linguistique unique (dialectes ,d’origine indo-européenne le kurmandji le soranî, zazaki,avec alphabets latins, arabes et cyrilliques) ni par une identité religieuse propre ( majoritairement sunnite chaféiste) mais plus par une identité culturelle proche des perses ( fête de Newroz)
Ce qui explique l’attitude des capitales dont ils dépendent :
Ankara : l’idéologie kémaliste a nié l’existence même d’un peuple kurde, les considérant comme des « Turcs des montagnes »
Damas : le régime baasiste leur a dénié toute identité, dans le cadre de l’idéologie panarabiste.
Téhéran : ,les Kurdes, majoritairement sunnites, sont confrontés à une république islamique chiite. L’Iran étant habitué de par son origine et son histoire à la gestion des minorités périphériques sunnites, ne se sent pas menacé par les revendications autonomistes régionales kurdes.
Bagdad : les Kurdes ont bénéficié récemment d’une relative reconnaissance

2 la situation actuelle

empire ottoman 1914a) le Traité de Sèvres
Démantèlement Empire Ottoman
Démantèlement Empire Ottoman

Le démantèlement de l’Empire ottoman décidé par les Alliés à la fin de la Première Guerre mondiale donne aux Kurdes l’espoir d’obtenir un territoire indépendant. Le traité de Sèvres, signé en 1920 prévoit en effet la création d’un État kurde, conformément au principe de droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
Une armée britannique est entrée à Mossoul dès la signature de l’armistice dans le but de s’assurer de la création d’un État arabe sous leur domination (conformément au partage des zones d’influences prévu par les accords secrets Sykes-Picot), incluant les nombreux gisements de pétrole de la partie kurde de la Mésopotamie. La Perse n’est pas concernée par le redécoupage dans la mesure où elle n’a pas pris part à la guerre : il n’est pas prévu de rattacher la région kurde de l’ouest, autour du lac d’Urmia, au nouveau Kurdistan malgré une insurrection indépendantiste en 1919.
L’arrivée au pouvoir de Mustafa Kemal change la donne, en prenant la tête d’un mouvement nationaliste depuis l’Anatolie occidentale pour défendre la Turquie dans ses frontières à la date de l’armistice, c’est-à-dire avec le nord photo-Mustafa-Kemal--fondateur-de-la-turquie-modernede l’Irak et la majorité des territoires kurdes. Il obtient un nouveau tracé frontalier avec la Syrie sous mandat français, qui correspond à la frontière actuelle sans le sandjak d’Alexandrette (nord-ouest du mandat syrien), qui est cédé à la Turquie ultérieurement. Les frontières sont fixées par le traité de Lausanne, signé le 24 juillet 1923, qui consacre l’inclusion du Kurdistan. La SDN attribue définitivement la région de Mossoul au mandat Britannique sur l’Irak en 1926 mettant fin aux ambitions turques.

b) la question kurde et les états-nations issus des accords franco-britanniques

D’une manière générale, ces Etats ont tenté d’éluder la question kurde pendant presque un siècle
TURQUIE

les « Jeunes Turcs » avaient réglé en 1915-1916 la question arménienne par des massacres et des déportations. La question des populations grecques avait été solutionnée par le traité de Lausanne, qui stipulait un échange de populations civiles : environ 1 300 000 Grecs de Turquie contre 385 000 Turcs de Grèce .
Ataturk veut une Turquie structurée autour d’une unité ethno-culturelle forte. Les minorités allogènes résiduelles (Arméniens, Grecs et Kurdes) doivent quitter le pays ou s’assimiler.
Dans les années 1960, le peuple kurde de Turquie qui tente de faire valoir ses droits se heurte à des arrestations massives d’intellectuels et de politiques, des interdictions de publier et de s’exprimer en langue kurde
Dans les années 70 est lancé en Turquie un gigantesque projet d’aménagement du Tigre et de l’Euphrate, prenant tous deux leur source dans le Sud-Est du pays. Répondant à l’acronyme de G.A.P le projet s’articule autour de la construction de nombreux barrages et voies d’irrigation dans toute cette zone du pays couvrant 75 000 km² et gappeuplée de plus de 10 millions d’habitants.
Au delà des enjeux en matière de politique extérieure – avec la Syrie et l’Irak sur la répartition du débit des deux fleuves – le projet est une des principales réponses des autorités turques à le demande d’autonomie des Kurdes, le considérant comme le principal moyen de résoudre le problème du sous-développement de la zone kurde.

En 1984 nait le PKK qui s’engage dans la guérilla qui s’intensifie dès le début des années 1990 À sa création, il visait l’indépendance des territoires à population majoritairement kurde se situant dans le sud-est de la Turquie. En 2001 il renonce au combat armé et à présent les revendications d’indépendance du PKK se sont muées en demandes d’autonomie culturelle au sein d’un système fédéral plus large, d’amnistie pour les rebelles qui leur garantisse leur participation à la vie politique
En 2015 , le parti kurde HDP franchi les 10 % imposés pour obtenir un siège sur les bancs du Parlement. Avec 13 % des voix, il en obtient 80.
Le HDP comptait déjà 29 sièges dans l’Assemblée sortante. Mais ils avaient été élus sous l’étiquette indépendante pour contourner le seuil obligatoire des 10 %.
Après avoir frôlé les 10 % lors de l’élection présidentielle de 2014 , Selahattin Demirtas, avocat de 42 ans,le leader Turquie-Kurdes-V4du parti a confirmé qu’il était devenu l’une des figures politiques incontournables du pays. A la base de son succès figure la transformation réussie du HDP d’un mouvement de la seule communauté kurde du pays, qui représente 20 % de la population turque, et proche des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en un parti moderne, à la fibre sociale et ouvert aux femmes et à toutes les minorités.

Toutefois, la priorité des priorités d’Erdogan, le Président, reste de conserver l’intégrité du territoire turc actuel hérité d’Ataturk et donc d’étouffer par tous les moyens toute manifestation de séparatisme  kurde  (alliances politiques douteuses,presse muselée, assassinats d’opposants, politique de la terre brûlée…..).

-IRAN
En 1946 La République de Mahabad voit le jour dans le Kurdistan iranien.
Lachée par l’URSS, cette République de Mahabad ne résiste pas à l’attaque des troupes iraniennes en novembre 1946. Qazi Muhammad son fondateur renonce à s’enfuir, il est jugé et pendu en 1947.La République de Mahabad, bien qu’éphémère reste emblématique dans l’histoire kurde,
Après la révolution iranienne, d’intenses affrontements eurent lieu entre des groupes militants kurdes et la République Islamique entre 1979 et 1982. Depuis 1983, le gouvernement iranien a toujours maintenu son contrôle sur le Kurdistan iranien De fréquents troubles et d’occasionnelles représailles militaires ont eu lieu dans les années 1990.
L’État iranien reconnaît leur langue et leur culture, mais pas d’autonomie politique, ni administrative. L’Iran étant un pays pluriethnique, les Kurdes ne sont qu’une question parmi d’autres.
– IRAK
xxxchamp pétrolier kurdeLe régime irakien de Saddam Hussein a mené une lutte farouche contre toute velléité d’indépendance conduisant par exemple à l’élimination en 1988 de plus de 180 000 civils kurdes1. L’épisode le plus célèbre de cet acharnement est le bombardement aux gaz chimiques de la ville kurde d’Halabja le 16 mars 1988.

. La guerre du Golfe, en 1991, et l’intervention militaire américaine qui s’est terminée par une occupation de l’Irak en 2003 ont sensiblement changé la donne régionale.
Le Kurdistan d’Irak est indépendant de facto de Bagdad depuis 1991,Le Gouvernement Régional du Kurdistan, reconnu officiellement depuis 2003, profite du chaos sécuritaire et politique en Irak pour se renforcer.
– SYRIE
La population kurde est concentrée principalement au nord-est et au nord mais il y a aussi des populations significatives à Alep et à Damas
La prise du pouvoir par le parti Baas, en 1963, s’inspirant d’une idéologie pan-arabiste  aggrave la situation des Kurdes. « ces Kurdes qui n’ont ni histoire, ni civilisation, ni langue ne constituent pas une nation ». Un plan établi zone kurdel syriepar l’un des idéologues du nouveau régime préconise déportation et dispersion des Kurdes pour mettre fin à leur existence ethnique en Syrie, et arabiser leur région en y installant des tribus arabes nomades.
En 1962, le gouvernement syrien décide d’effectuer un recensement de la population de la province kurde d’Al-Hassake. À la suite de cette opération, plus de 120 000 Syriens, d’origine kurde, furent déchus de leur nationalité syrienne et devinrent apatrides

c) l’heure kurde ?

Le printemps arabe qui réclamait plus de démocratie en Syrie a dégénéré en guerre civile où plusieurs fractions s’affrontent entre elles.
les-peshmergas-et-la-glamourisation-des-femmes-soldats_4Sur la façade maritime, Bachar el Assad défend dans un 1er temps la Syrie utile, délaissant la partie orientale. Le succès fulgurant de l’EI à l’Est est stoppé par les Peshmerga kurdes en 2014 ; une demande d’indépendance eut été dans l’ordre des choses. Cette revendication n’est pas venue…
Depuis, le régime de Bachar el Assad a retrouvé des couleurs et ,avec l’appui des russes notamment,  part de l’Ouest à la reconquête de villes perdues, tandis que les forces kurdes reprennent à l’Est des villes arabes et des zones pétrolifères et mettent en place leurs propres structures politiques. Les arabes , toutes tendances confondues permettront-ils cette main-mise ?
L’EI vaincue(qui avait aboli la frontière irako-syrienne), les contours des états créés en 1923 resteront a priori inchangés car en cas contraire, une déstabilisation générale du Moyen Orient serait à craindre.
Alors quid des Kurdes ? Région autonome en Syrie à l’image du Kurdistan irakien ? Ce dernier qui apparaissant comme modèle il y a encore quelques années a vu son image se dégrader, sa prospérité basée sur la rente pétrolière ( 17% des revenus pétroliers d’Irak) s’étant écroulée. Par ailleurs, plusieurs courants politiques existent dans la population kurde et ont des objectifs très différents. Par exemple, les positions politiques de Massoud Barzani , président du Kurdistan irakien sont très proches de celles d’Erdogan le turc avec lequel il entretient de bonnes relations et très éloignées des lignes du PKK turc et de ses « filiales » .Il faut également garder à l’esprit que les alliances se font et se défont dans cette région au gré des fortunes militaires et politiques. Les courants commerciaux existants  transfrontaliers et les intérêts liés , les liens claniques, les systèmes d’allégeance,  forts complexes, les puissances voisines ou plus éloignées pèseront sur l’avenir de la région.

Flag_of_Kurdistan.svgLe Grand Kurdistan sera-t-il pour demain? Vraisemblablement pas.

A l’image du peuple palestinien, le peuple kurde n’est pas à la veille d’avoir son propre Etat , si tant est qu’une majorité kurde le veuille et soit prête à en payer le prix .

 

 

 

Réf : 02CY-Jjunio6

xxxdaech-la-turquie-hesite-a-34278-hd_800x800p

La Birmanie et les 7 autres États du Myanmar ;

Thatbyinnyu-Pagoda-Bagan-Myanmar1
Pagode à Pagan

La Birmanie et les 7 autres États du Myanmar

par Alain Mahuzier

« La Birmanie, ce pays à nul autre pareil » Rudyard Kipling
« Un tel voyage appartient vraiment au domaine du merveilleux ! » Joseph Kessel

a) géographie

guide-yangon-birmanieLa Birmanie partage ses frontières terrestres avec la Chine (2 185 km) au Nord , avec la Thaïlande (1 800 km)et le Laos (235 km) à l’est, avec l’Inde (1 463 km)et le Bangladesh (193 km) à l’Ouest ,pour un total de 5 876 km.Il est le plus vaste pays du Sud Est asiatique avec 676 577 km2.
Il s’étend sur 582 km dans sa plus grande largeur et 2051 km du pied de l’Himalaya à l’Océan Indien au sud , sa principale porte de communication avec le monde.
Burma_enLa plaine centra le de Birmanie, irriguée par de grands fleuves comme l’Ayeyarwady (2 710 km) et le Chinwin (800 km) est encerclée par des massifs montagneux couverts de forêts tropicales qui l’ont isolée derrière ses frontières naturelles : les monts Nga au nord-ouest, l’Himalaya au Nord, la chaîne de Bago au centre, le plateau Shan traversé par le fleuve Thanlwin à l’est, la chaîne de Tanintharyl au sud. Le long de la mer, s’étalent des plaines côtières.
Artère vitale, l’Ayeyarwady, navigable sur 1 500 km toute l’année, assure la liaison entre la Haute Birmanie autour de Mandalay, la plaine centrale de Bagan qui est très sèche , et la Basse Birmanie autour de Yangon, la capitale .
Le delta est très fertile grâce à son système d’irrigation et ses fortes moussons.
Le climat est chaud et tropical, plus tempéré sur le plateau Shan. La saison sèche apporte de la fraîcheur de novembre à février puis de fortes chaleurs de février à mai . De mai à octobre, les pluies de mousson diminuent d’intensité du sud vers le nord.
Les richesses naturelles sont immenses : riz, bois exotiques, pierres précieuses ( rubis et jade), gaz et pétrole, minerais (tungstène, nickel, étain, chrome, plomb, marbre, pierre à chaux ) ,pêche et tourisme.La mise en valeur reste à ce jour problématique à quelques exceptions près ;
La Birmanie occupe le 6 ème rang dans la production mondiale de riz , et le 1er dans celle de l’opium.
Peuplé de 50 millions d’habitants en majorité des birmans d’origine tibétaine, boudhistes et vivant en zone rurale, l’actuelle « Union du Myanmar », nouvelle dénomination de la Birmanie regroupe 7 divisions  de l’ancienne colonie anglaise : Sagaing, Mandalay, Magwé, Bago,Ayerwady, Yangon et 7 états périphériques : Rakhine, Chin, Karchin, Shan, Kayah, Kayin et Môn.
moines birmansLes Birmans forment 69% de la population, les Shans 8,5%, les Karens 6,2%, les Môns 2,4%, les Chins 2,2%, les Kachins1,4% et les 67 autres minorités 10,3%. La langue officielle est le birman(tibétain). Yangon, la capitale(ex Rangoon) compte  à elle seule 5 millions d’habitants.
Le revenu par habitant est l’un des plus faibles au monde, les infrastructures (transport, énergie) sont archaïques, les systèmes éducatifs et sanitaires déliquescents (confiés aux moines).

b) histoire

Au début de notre ère, dans le sud du pays, les Môns, d’origine khmère, et dans l’ouest, les Rakhines, d’origine tibétaine, apportent le boudhisme. Avant-garde des Birmans, les Pyous développent une riche culture le long du fleuve Ayeyarwady jusqu’au Xème siècle et leur roi fonde sur ses rives la cité de Bagan vers l’an 108. Derniers venus de l’Himalaya, les Bamars conquièrent la Birmanie actuelle et en 849, leur roi fait de Bagan, sa capitale, l’une des plus prestigieuses métropoles boudhistes de l’Asie.
Le roi Anörhata, fondateur de l’unité birmane, ramène de la conquête du royaume Môns les architectes et artisans qui élèvent à Bagan des temples et pagodes. Sous son ère se développe le boudhisme des anciens, dit du « Petit Véhicule ».
Du Xiè au XIIIè, Bagan se développe, mais l’invasion mongole de 1287 détruit ce 1er empire birman.
Le Myanmar connait alors une alternance de prospérité et de chaos, jusqu’au renouveau birman de la dynastie Konbaung en 1752. Le roi fait construire en 1857 sa capitale à Mandalay et signe en 1873 un traité d’alliance avec la France.
L’Angleterre, à l’issue de 3 guerres( 1824-1852-1886) soumet  le pays et fait du Myanmar, sous le nom de « Burma », une province des Indes de 1886 à 1937, puis une colonie autonome.
Envahie par l’Empire du Japon au début 1942, la Birmanie est jusqu’en 1945 le théâtre de combats entre Alliés et Japonais. L’homme politique indépendantiste Ba Maw dirige un gouvernement pro-japonais ( ministre de la Défense :général Aung San ) entre août 1943 et mars 1945.
280px-Aung_San_color_portraitAprès la fin de la Seconde Guerre mondiale, la voie est tracée vers l’indépendance, sous la conduite du général Aung San . En dépit de l’assassinat de ce dernier le 19 juillet 1947, le pays devient indépendant( ainsi qu’une démocratie parlementaire) et quitte le Commonwealth le 4 janvier 1948 ;
Des insurrections se déclarent rapidement, soutenues par le Parti communiste chinois, mais la situation reste à peu près sous contrôle jusqu’au coup d’État militaire du général Ne Win en 1962. Celui-ci dirige le pays d’une main de fer pendant vingt-six ans, introduisant des réformes socialistes brutales, tout en restant dans le camp des non-alignés.
En 1988, un important mouvement de protestation populaire permet à un groupe de généraux de renverser Ne Win en septembre et d’établir une nouvelle junte militaire, le Conseil d’État pour la restauration de la Loi et de l’Ordre. En 1990, ils organisent des élections libres, remportées à plus de 80 % par la Ligue Nationale pour la Démocratie d’Aung San Suu Kyi, fille d’Aung San Les élections sont annulées et Aung San Suu Kyi, assignée à résidence.
En 1995, la Birmanie devient membre de l’Organisation mondiale du commerce et en 1997 de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).
Le pouvoir est alors partagé entre le président Than Shwe et Maung Aye  chef des armées, En novembre 2005, la capitale est transférée de Rangoun dans une nouvelle ville « plus sûre », Naypyidaw, dans le centre du pays.
La junte résiste ensuite aux graves évènements de septembre 2007 et à la catastrophe provoquée par le cyclone Remise_du_Prix_Sakharov_à_Aung_San_Suu_Kyi_2013-18Nargis en mai 2008 (plus de 130 000 morts et un million de sinistrés), mais Aung San Suu Kyi est finalement libérée le 13 novembre 2010 et le nouveau président Thein hkg-birmanie-maisons-brules-violences-bouddhistes-1244701-jpg_1121747_660x281Sein , élu officiellement le 30 mars 2011 engage une politique d’ouverture et de libéralisation. Les années suivantes ont été néanmoins marquées par de graves incidents dans les provinces, notamment en Arakan.D’autres rebellions ethniques perdurent comme celle des Wa largement soutenus par la Chine.
Aux élections législatives de novembre 2015 , la National League for Democracy (NDL) d’Aung San Suu Kyi remporte une écrasante victoire sur le Parti de l’union, de la solidarité et du développement (USDP) du président Thein Sein, 60,3 % contre 4,9% pour la Chambre Haute et 58% contre 6,8 % pour la Chambre basse , en place jusqu’à l’élection du futur président au début de 2016 . Htin Kyaw , un proche d’ Aung San Suu Kyi, succède à Thein Sein le 15 mars 2016. Elle même devient le 6 avril  » ministre du conseil d’Etat », nouvelle fonction qui s’apparente à un premier ministre  . Tous deux entendent désormais poursuivre la transition démocratique pacifique .

 

c) aspects économiques

Le riz est le principal produit agricole du pays, il occupe environ 60 % des surfaces cultivées et représente 97 % de la production céréalière totale en poids. La production de riz a augmenté de 14 millions de tonnes en 1987 et de 19 millions de tonnes en 1996, grâce à l’introduction de variétés à plus hauts rendements, qui couvrent depuis 1988 près de la moitié des surfaces rizicoles et 98 % des surfaces rizicoles irriguées. En 2006, la production birmane rizicole a atteint 25,2 millions de tonnes.

La même année, le pays a produit 7,3 millions de tonnes de canne à sucre, 950 000 tonnes de maïs, 910 000 tonnes

recherche de jade
recherche de jade

d’arachide, 148 000 tonnes de blé, 163 000 de millet, 59 000 tonnes de coton et 33 000 tonnes de tabac.

La Birmanie produit des pierres précieuses comme le rubis, le saphir et le jade. Les rubis représentent la ressource la plus importante : 90 % des rubis du monde proviennent de ce pays dont les pierres rouges sont prisées pour leur pureté et leur teinte. La Thaïlande achète la plus grande partie des gemmes. La « Vallée des rubis » birmane, dans la région montagneuse de Mogok, à 200 km au nord de Mandalay, est réputée pour ses rares rubis « sang de pigeon » et ses saphirs bleus.

La Birmanie a une petite production pétrolière à terre. C’est un vieux pays pétrolier. La Burmah Oil Company a été créée en 1896 pour l’exploration et la production pétrolières en Inde britannique. Principal actionnaire de la British Petroleum, qui n’avait pas d’activité aux Indes, la Burmah a limité ses BIRMANIE_cartegazoduc-yadana_220total burmaactivités à ce territoire. En mer, Total exploite le champ gazier de Yadana, dont la production alimente une centrale électrique à Rangoun, mais surtout va à la Thaïlande. Le marché birman étant limité, un accord de vente de gaz à la Thaïlande a été signé en 1995 : 80 % de la production sont acheminés vers la centrale électrique de Ratchaburi, située à l’ouest de Bangkok et les 20 % restants servent à la consommation intérieure birmane. Le gisement de gaz de Yadana (plus de 140 milliards de m3) est situé dans le golfe de Martaban, en mer d’Andaman, à plus de 300 km au large des côtes birmanes.
La Birmanie n’est pas encore envahi par les hordes de touristes et a pour l’instant su garder son caractère original. Le nombre annuel de touristes ne dépasse pas 200 000, en majorité des Chinois et des Japonais.

Les grandes structures du tourisme, tout comme le secteur bancaire, sont détenues par les membres de l’ex-junte et ses sympathisants.
La Birmanie vend gaz, électricité, bois et minerais à la Chine, la Thaïlande et la Corée du Sud, entre autres. La Chine surtout, la Thaïlande et d’autres puissances asiatiques concurrentes y ont toutefois investi en masse pour exploiter ses ressources – pétrole, gaz, bois, minerais, pierres précieuses et hydroélectricité. Les investissements étrangers – plusieurs milliards d’euros par an – ont certes amoindri l’impact des sanctions économiques mais attisé les tensions dans les régions ethniques les plus abondantes en ressources. Le pays finance de vastes projets d’infrastructures, tandis que la population parvient tout juste à survivre. Pour écraser la résistance ethnique, l’armée a déplacé des Pipelines-through-Myanmar-to-Chinamilliers de villages , surtout là où se trouvent des ressources.

Nota : Eu égard à sa situation géographique et à la richesse de ses ressources énergétiques, la Birmanie représente un enjeu géostratégique majeur pour la Chine qui renforce sa présence d’année en année dans le pays(construction de gazoduc, de pipeline, d’infrastructures)

En 2013, le Myanmar occupait le 154è rang en PIB exprimé usd nominal /habitant (1113 US$) et le 143ème en PIB exprimé usd ppa/hab.

Le lecteur pourra retrouver sur le site: www.mahuzier.com les images extraites du film présenté lors de la conférence et  réalisé par les époux Mahuzier.

Les 2230 temples de Bagan ; Histoire des Bamar ; Le pays de l’or ; La vie des moines bouddhistes ; L’enseignement du Bouddha ; Aventures au fil du haut Éyarwaddy ;

Les anciennes capitales du Myanmar : Mandalé, Mingoun, Zagaine, Innwa, Amarapoura ; Mogok, la “Vallée des Rubis” ; Vie quotidienne de la campagne birmane ; Le culte des Esprits ; Népidô, la nouvelle capitale sortie du néant ; Les petits princes du Chinpyu ; Ferveur bouddhiste à la pagode de Shwédagon ;

Yangon, l’ancienne capitale coloniale ; L’avenir démocrate avec Aoune San Souou Tchi. Le Tanintharyi et la mer d’Andaman ;

Le pèlerinage du Rocher d’Or  en pays Mon ; Sittwé, porte du Rakhayne  et les temples de Myauk-Ou ; Les femmes tatouées des monts Tchin ; Au pied de l’Himalaya ;

Les tribus Kachin ; La rivière du Jade ; Les Pa O du haut plateau Chan ; Pêcheurs Intha et îles flottantes du lac Inlé ; L’État interdit des Kayah, le pays des « Femmes Girafes » ; Le village du « Roi des Karen ».

 

birmanie

Réf: 01CY-Jjunio6

La Beat Generation : un mouvement artistique contestataire et visionnaire

La Beat Generation : un mouvement artistique contestataire et visionnaire

olivier34par Olivier Macaux

En 1945, les USA sortent grand vainqueur de la 2nde Guerre Mondiale. Ils dominent le monde dans tous les domaines : économique, militaire et culturel. L’ American Way of Life triomphe.
Après les difficultés de la Grande Dépression une ère nouvelle s’ouvre : la société de consommation. La société américaine est pourtant restée figée sur certaines valeurs : un anti-communisme viscéral (MacCarthysme), un puritanisme bon teint, un conformisme à toute épreuve…
A la fin des années 40, un groupe d’écrivains qui se sont rencontrés à l’Université Columbia, et d’artistes influencés entre autres par les dadaïstes et surréalistes des années 20 contestent les valeurs dominantes de la société US. Jack Kérouac, l’un des personnages emblématiques de ce groupe les nommera : la Beat Generation. Cette mouvance mêlant drogue, sexe, alcool et littérature dans Greenwich Village. ne s’inspire pas d’une quelconque idéologie politique : révolte individualiste qui rejette les conventions sociales (prise de drogue, refus du travail régulier, de la famille, homosexualité). Ils sont des rebelles sans cause qui désirent créer un homme nouveau : le beat(nik), vagabond libre pour qui le voyage sous toutes ses formes est essentiel.

JackKerouac_ _0
Jack Kerouac

Alliant créativité débordante et fascination pour les milieux interlopes des villes des côtes Est et Ouest des États-Unis , la Beat Generation témoigne également d’un attachement profond aux grands espaces, à la nature et à la découverte de mondes nouveaux (religions orientales)
Les œuvres « beat » peuvent aussi bien être de la poésie que de la prose. Les auteurs utilisent des techniques comme « l’écriture spontanée » et le cut-up qui permettent de dynamiser le récit et de rendre par écrit les impressions ressenties lors de la prise de drogues

Trois écrivains dominent la beat generation : Kerouac, Burroughs et Ginsberg

1 Kerouac Jack ( 1922-1969)

L’œuvre de Kerouac est multiple : prose, poésie, mais également des essais, des articles, Sa correspondance est également très importante. Le jazz est pour lui une religion. Il est le premier à entrevoir comment le jazz (beat)peut influer sur la vie, être le moteur d’une écriture

Auteur de : Sur la route , Les Clochards célestes, Big Sur , Le Vagabond solitaire

périples de Kerouac
périples de Kerouac

Sur la route ( un tapuscrit original : un rouleau de papier de 36,5 mètres de long)est l’un des romans fondateurs, sinon le roman fondateur de la Beat Generation . En puisant dans ses notes de voyages, sous le pseudonyme de Sal Paradise, Kerouac raconte ses errances avec son ami Dean Moriarty, inspiré par Neal Cassady dans les étendues américaines. Le récit est le compte rendu d’une errance, d’un abandon au hasard, avec ses moments d’euphorie, mais aussi ses passages à vide, ses instants nuls, ses échecs. Le roman est également le reflet du mode de vie prôné : un bohémien hédoniste sous les étoiles ( ou un super glandeur…)
Extraits :
«Les seuls gens vrais pour moi sont les fous, ceux qui sont fous d’envie de vivre, fous d’envie de parler, d’être sauvés, fous de désir pour tout à la fois, ceux qui ne baillent jamais et qui ne disent jamais de banalités, mais qui brûlent, brûlent, comme des feux d’artifice extraordinaires qui explosent comme des araignées dans les étoiles, et en leur centre on peut voir la lueur bleue qui éclate et tout le monde fait « Wa! »
« Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents…tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles. Vous pouvez les admirez ou les désapprouvez, les glorifiez ou les dénigrer. Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses. Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l’humanité. Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie. Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent » .
«  Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. »

2 Burroughs William (1914-1997)

burroughsWilliam Burroughs est peut-être le plus sombre représentant , le plus tourmenté de la Beat Generation.Il accède au cours des années 80-90 au statut de légende de la littérature américaine. Son œuvre le plus connue : Le Festin Nu

Écrit largement sous l’influence de drogues , la première mouture du Festin nu rassemble de notes éparses informes et obscènes, réarrangées parfois par la technique du cut-up. Burroughs y mêle drogue, politique, homosexualité, hallucinations, délire paranoïaque .Corrigé par Ginsberg et Kerouac, il est publié par Burroughs en 59 en France.
Le Festin nu se veut une descente cauchemardesque dans l’esprit d’un junkie, donnant vie à ses divagations dans des scènes oscillant de la science-fiction à la tragédie, parlant de modifications corporelles, d’orgies homosexuelles, de complots et de créatures angoissantes, dans un pays étrange, lieu de toutes les folies, nommé Interzone.
L’impression de chaos générée par les cut-up vise à simuler la perception d’un individu plongé dans un environnement dont il ne maîtrise pas les codes.
Extraits
« Dans la nuit absolue de la réclusion, la bouche et les yeux ne font plus qu’un organe qui déchiquette l’air de ses dents transparentes… mais les organes perdent toute constance, qu’il s’agisse de leur emplacement ou de leur fonction… des organes sexuels apparaissent un peu partout… des anus jaillissent, s’ouvrent pour déféquer puis se referment… l’organisme tout entier change de texture et de couleur, variations allotropiques réglées au dixième de seconde… » 
« L’organisme humain est d’une inefficacité scandaleuse. Au lieu d’une bouche et d’un anus qui risquent tous deux de se détraquer, pourquoi n’aurait-on pas un seul orifice polyvalent pour l’alimentation et la défécation ? On pourrait murer la bouche et le nez, combler l’estomac et creuser un trou d’aération directement dans les poumons – ce qui aurait dû être fait dés l’origine… »
« Nous deux on est frères de sang, on sort de la même seringue. »
« La démocratie est cancérigène par essence, et les bureaux sont ses cancers vivants. Bureaux, services, offices, sections… Un bureau prend racine au hasard dans l’Etat, se mue bientôt en tumeur maligne, comme la Brigade des Stupéfiants, et commence à se reproduire sans relâche, multipliant sa propre souche à des dizaines d’exemplaires, et il finira par asphyxier son hôte au sens biologique du terme, si on ne réussit pas à le neutraliser ou à l’éliminer à temps ».

Cette œuvre, difficile d’accès, à la lecture ardue, est considérée de nos jours comme une vision prémonitoire et hallucinée de la condition humaine contemporaine dite « post-moderne » : l’homme marchandise .

3 Ginsberg Allen (1926-1997)

ginsberg_81632cLa poésie de Ginsberg caractérisée par une liberté de ton et un aspect volontiers décousu aborde de front la sexualité, les désillusions sociales américaines et les modifications de la conscience, elle a fortement influencé l’émergence des idées hippies.Le slogan « flower Power », abondamment utilisé par la communauté Hippie lui est attribué.

Sa principale publication, Howl, un long poème en prose, est à sa sortie un scandale littéraire, en raison de son langage cru et explicite
Howl a été écrit en 1955 pour être récité lors d’une lecture publique à San Francisco. Il a ensuite été publié par le poète Lawrence Ferlinghetti chez City Lights Books.
Extraits
J’ai vu les plus grands esprits de ma génération détruits par la folie, affamés hystériques nus, se traînant à l’aube dans les rues nègres à la recherche d’une furieuse piqûre,
initiés à tête d’ange brûlant pour la liaison céleste ancienne avec la dynamo étoilée dans la mécanique nocturne,
qui pauvreté et haillons, et œil creux et défoncés restèrent debout en fumant dans l’obscurité surnaturelle des chambres bon marché flottant par-dessus le sommet des villes en contemplant du jazz,
qui ont passé à travers des universités avec des yeux radieux froids hallucinant l’Arkansas et des tragédies à la Blake parmi les érudits de la guerre,
qui ont été expulsés des académies pour folie et pour publication d’odes obscènes sur les fenêtres du crâne,
qui se sont blottis en sous-vêtements dans des chambres pas rasés brûlant leur argent dans des corbeilles à papier et écoutant la Terreur à travers le mur,
qui furent arrêtés dans leurs barbes pubiennes en revenant de Laredo avec une ceinture de marijuana pour New York,
qui s’enchaînèrent sur les rames de métro pour le voyage sans fin de Battery au Bronx pleins de benzédrine, jusqu’à ce que le bruit des roues et des enfants les firent redescendre tremblants, débris de bouche et mornes cerveaux cognés toute brillance écoulée dans un éclairage lugubre de zoo,
qui parlèrent sans discontinuer pendant soixante-dix heures du parc à la piaule au bar à l’asile au musée au pont de Brooklyn, un bataillon perdu de platoniques maniaques du dialogues sautant les pentes en bas des escaliers de secours en bas des rebords de fenêtre en bas de l’Empire State hors de la Lune, blablateurs hurlant vomissant des murmures des faits des souvenirs des anecdotes des orgasmes visuels et des traumatismes des hôpitaux et des prisons et des guerres

BOB DYLAN ALLEN GINSBERG
Bob Dylan et Allen Ginsberg

La Beat Generation a ébranlé la société américaine dans ses certitudes. Elle a directement inspiré aussi bien les mouvements de mai 1968 que l’opposition à la guerre du Vietnam, ou les hippies de Berkeley et Woodstock. Elle a servi de référence pour le mouvement gay et pour la libération sexuelle de la génération suivante. Elle a également permis la libération du monde de l’édition aux États-Unis.

………………………………………………………………………….
03CY-Jmayo6

 

 

 

 

Vie et mort des Templiers : de la Réalité au Mythe

Vie et mort des Templiers, de la Réalité au Mythe

francois-ars-par François ARS, professeur d’histoire à l’UBS

Fondé au moment des Croisades, l’Ordre du Temple a fait couler beaucoup d’encre. Ces moines soldats, chargés de protéger les pèlerins ainsi que les lieux saints, suscitent la curiosité et l’interrogation. Qui sont ces hommes dont la Règle tranche tellement avec celle de saint Benoît ?

1) De l’origine des Templiers

a) de l’importance des pèlerinages au Moyen Âge
La pratique du pèlerinage est très répandue au Moyen Âge :une visite à un petit sanctuaire local ou régional, réputé pour ses reliques, ou l’un des grands pèlerinages de la Chrétienté comme Rome, Saint-Jacques-de-Compostelle ou Jérusalem entrepris en général qu’une fois dans sa vie.
Le pèlerinage pour Jerusalem, le centre du monde spirituel terrestre. pouvait durer plusieurs années et les pèlerins devaient parcourir près de douze mille kilomètres aller-retour à pied, ainsi qu’en bateau pour la traversée de la mer Méditerranée
Le pèlerinage en Terre Sainte valait une indulgence plénière à qui l’entreprenait

Carte de la 1ère Croisade
Carte de la 1ère Croisade

b) les croisades chrétiennes du Moyen Âge
En 1071, les Turcs interdisent l’accès de Jérusalem aux Chrétiens.
En 1095 le Pape appelle aux armes toute la chrétienté pour libérer Jérusalem.À cet appel lancé directement aux chevaliers sans passer par les rois, une foule enthousiaste répond : (Dieu le veut) et fait vœu d’aller à Jérusalem.
La 1ère croisade , pèlerinage armé débute en 1096 avec des milliers de pèlerins piétons, pour restaurer l’accès à la Terre Sainte. Elle est couronnée de succès :   fondation des États latins d’Orient, dont la défense justifie les sept autres croisades principales, de 1147 à 1291.

c) la fondation de l’ordre

Brigands et voleurs jalonnent les routes que prennent les pèlerins : comment les protéger ?
En janvier 1120, lors du concile de Naplouse, Hugues de Payns et Godefroy de Saint-Omer ainsi que 5 autres chevaliers fondent la milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon  qui prendra en 1129 le nom de l’ordre du Temple lors du concile de Troyes ( qui le dota d’une règle propre ayant pour base principale la règle de saint Benoît avec quelques emprunts à d’autres ordres. L’application de cette règle fut sujette à divers aménagements pratiques.
A la même époque avait été créé l’ordre des Hospitaliers pour la prise en charge de l’hébergement des pèlerins.

d) particularité de l’ordre
Formation originale, car elle mêle une structure laïque et une structure religieuse. Dans une société féodale divisée en 3 ordres distincts: orator, laborator et bellator, cet ordre réunit la fonction orator et bellator (voire laborator) Il transgresse donc les fondations de la société féodale.
Formation originale encore : c’est le 1er ordre qui dépend directement du Pape . Les évêques n’apprécieront guère…
Formation originale encore : seuls les chevaliers prononcent les trois vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance Leurs sergents et écuyers ne sont guère tenus par ces vœux .
Cet ordre est dirigé par une maître.

2) Développement de l’Ordre des Templiers et chute

Basé à Jérusalem, l’Ordre s’étend sur l’Occident (divisé en une trentaine de provinces)

a) son activité économique au cours de 2 siècles
En 1139, le pape lui accorde des privilèges : les Templiers relevant directement de son autorité, peuvent avoir leurs propres prêtres et leurs églises mais surtout ils sont exonérés du paiement des dîmes(le chevalier paie de son sang). Dès lors, l’ordre s’étend en Terre sainte et en Europe, au travers de monastères appelées commanderies (vastes exploitations agricoles dotées d’une chapelle).
Grâce aux dons fonciers qu’ils recevront, et qu’ils feront fructifier ils possèderont 9 000 maisons et commanderies en Occident (1/3 en France, en Allemagne, en Angleterre, en Italie du Nord, en Espagne)sur les terres les plus riches.

Ces commanderies expédient récoltes et bétail vers l’Orient, pour permettre à l’ordre d’y assumer sa mission. Elles contribuent financièrement à l’édification de forteresses également.

Au fil du temps d’autres activités financières voient le jour :
-banquier : Les Templiers sont amenés à prêter de l’argent à toutes sortes de personnes ou institutions : pèlerins, croisés, marchands, congrégations monastiques, clergé, rois et princes
Par ailleurs l’activité financière de l’ordre prévoyait que les particuliers pussent déposer leurs biens lors d’un départ en pèlerinage Les Templiers inventèrent ainsi le bon de dépôt. Lorsqu’un pèlerin confiait aux Templiers la somme nécessaire à son pèlerinage, le frère trésorier lui remettait une lettre sur laquelle était inscrite la somme déposée. Le pèlerin pouvait ainsi voyager sans argent sur lui et se trouvait plus en sécurité. Arrivé à destination, il récupérait auprès d’autres Templiers l’intégralité de son argent en monnaie locale . En cas de décès au cours du périple…
-la garde des trésors royaux
Louis VII, en partance pour la deuxième croisade, a laissé le trésor royal sous la garde du Temple de Paris. Cette pratique, qui ne mêlait en rien les activités financières du Temple et celles de la Couronne, prit fin durant le règne de Philippe IV Le Bel.
-La gestion des finances de royaumes ( Naples, Aragon)

b) la chute de l’ordre

Eglise du Saint sépulcre
Eglise du Saint Sépulcre

b1 les raisons
La perte de la ville de Saint-Jean-d’Acre, qui entraîne celle de la Terre sainte scelle la fin de l’Ordre. Les Templiers reviennent en Occident où ils possèdent d’immenses richesses augmentées par les redevances (droits d’octroi, de péage, de douane, etc.) et les bénéfices issus du travail de leurs commanderies (bétail, agriculture…).
Ils possèdent également une puissance militaire équivalente à quinze mille hommes dont mille cinq cents chevaliers entraînés au combat, force entièrement dévouée au pape : pareille force ne pouvait que se révéler encombrante pour le pouvoir royal en place.

b2 la destruction
Le roi Philippe IV le Bel, pour renforcer son pouvoir sur son territoire souhaite détruire l’Ordre du Temple, mais manque de preuves et d’aveux afin d’entamer une procédure. Guillaume de Nogaret lui fournit matière en la personne d’un Templier qui aurait avoué le reniement du Christ, les pratiques obscènes des rites d’entrée dans l’ordre et la sodomie
Passant outre à une enquête pontificale, le roi dépêche des messagers le 14 septembre 1307 à tous ses sénéchaux et baillis, leur donnant des directives afin de saisir de tous les biens mobiliers et immobiliers des Templiers et d’arrêter tous les Templiers présents en France au cours d’une même journée, le vendredi 13 octobre 1307

Mise à mort des Templiers
Mise à mort des Templiers

Philippe le Bel demande à Guillaume de Paris, Grand Inquisiteur de France, de procéder aux interrogatoires des cent trente-huit Templiers arrêtés à Paris. Parmi ces chevaliers, trente-huit meurent sous la torture, mais le processus des « aveux » obtenus sous la torture a été enclenché, donnant lieu aux accusations d’hérésie et d’idolâtrie. Parmi les péchés confessés le plus souvent, l’Inquisition enregistre le reniement de la Sainte-Croix, le reniement du Christ, la sodomie et l’adoration d’une idole
Au concile de Vienne en octobre 1311 , quelques Templiers décident de se présenter pour défendre l’ordre. Le roi, voulant en finir part en direction de Vienne avec une armée afin de faire pression sur le pape Clément V. Il arrive sur place le 20 mars 1312.
Le 22 mars 1312 , une bulle papale Vox in excelso ordonne l’abolition définitive de l’ordre, suivie d’une autre Ad providam le 2 mai 1312, concernant les biens du Temple qui sont légués en totalité à l’ordre de l’Hôpital

Ainsi prend fin l’Ordre des Templiers. Place aux mythes et légendes (Trésor des Templiers…)qui fleurissent encore jusque dans la littérature contemporaine.

…………………………………………………….

02CY-Jmayo6

 

 

 

.

L’abeille et le frelon asiatique

extermination-dun-nid-de-frelons-asiatiques-au-val-pinard_2
Source : Ouest France

L’abeille et le frelon asiatique

par Denis Jaffré, coprésident d’une association de lutte contre le frelon asiatique AAAFA,

La prolifération du frelon asiatique défraie la chronique régulièrement : elle menace les colonies d’abeilles sur notre territoire mais peut également être source de danger pour les humains.

A)L’ABEILLE ( apis mellifera & abeille noire apis mellifera mellifera)

a) un monde sans abeille ?

POLLINIQSTA MANUELLE
POLLINISATION MANUELLE SICHUAN Chine

aa) un constat
Le déclin des abeilles est un phénomène mondial observé depuis le milieu des années 1990. Globalement, la valeur économique du service de pollinisation assuré par les insectes est évalué à 153 milliards d’euros. En Europe, il manquerait 13 millions de colonies d’abeilles domestiques pour polliniser les cultures.
Aux Etats-Unis aussi, l’abeille se fait rare. Le département américain de l’agriculture recense en moyenne 30 % de pertes par an dans les ruches, mais ce taux grimpe parfois à 99 % chez certains apiculteurs.
ab) une région sans abeille en Chine ( production de pomme/ poire)
Au sud-ouest de la Chine, dans la province du Sichuan, les vergers donnent toujours des fruits malgré la disparition progressive des abeilles. Les cultivateurs ont en effet trouvé une solution de remplacement : chaque année, au mois d’avril, ce sont les habitants qui pollinisent les fleurs à la main. Dans la région du Sichuan, en Chine, la population d’abeilles ne cesse de baisser depuis une vingtaine d’années. Pour maintenir leurs vergers en vie, les producteurs locaux ont adopté une méthode efficace : les habitants remplacent les abeilles, en pollinisant les arbres fruitiers à la main. Solution pérenne ???( le coût de l’opération risque de devenir exhorbitant)

La progressive disparition des abeilles dans le Sichuan est due à la réduction de l’habitat naturel des abeilles, la forêt ainsi qu’à l’emploi irraisonné de pesticides.
Une ruche peut butiner 3 millions de fleurs par jour et ce gratuitement ;1 homme peut seulement polliniser au maximum 30 fruitiers par jour …L’abeille est irremplaçable.

abeilleb) l’abeille

Les abeilles sont des espèces d’insectes hyménoptères de la superfamille des Apoidea. Au moins 20 000 espèces d’abeilles sont répertoriées sur la planèt1 dont environ 2 000 en Europe . En Europe, l’espèce la plus connue est Apis mellifera
Une colonie se compose :
-d’une reine ( durée de vie 4 à 5 années), mère de tous les individus
-d’ouvrières ( durée de vie 4 à 5 semaines) , butineuses, gardiennes,….
-de faux bourdons (durée de vie 4 à 5 mois), reproducteurs, rôle social

c) l’apiculture

En Bretagne, 4500 apiculteurs produisent par 1 000 t de miel sortant de leurs quelques 55 000 ruches(Pour le seul Finistère, 1600 apiculteurs pour 19 000 ruches). Le seuil de rentabilité communément admis se situe entre 300 et 600 ruches ( viabilité minimum à partir de 200 ruches)

Les différents produits : le miel, le pollen, la gelée royale,le propolis et la cire.

d) la production de miel

da La production mondiale de miel a atteint 1,6 million de tonnes en 2011 (+5% par rapport à 2010). Le premier producteur mondial est la Chine (446 000 t), suivie par la Turquie (94 000  t), l’Ukraine (70 000 t) et les États-Unis(67 000  t). L’Union Européenne a produit 217 000 t en 2011, les principaux producteurs étant l’Espagne (34 000  t), l’Allemagne (26 000 t), la Roumanie (24 000 t), la Hongrie (20 000 t) et la France (16 000 t). Les exportations mondiales proviennent de deux régions en particulier: l’Asie (32%) et l’Amérique du Sud (30%).
db tendance de la production française : déclin
-En 1995 32 000 t
-en 2008 20 000 t
-en 2012 10 000 t
pour une consommation de 40 000 tonnes ( en hausse de 5% par an sur les dernières années)

e) l’abeille : son importance dans la pollinisation

pommier en fleurLes fleurs essentiellement, l’exsudat de certains végétaux et les pucerons d’arbres subviennent aux besoins des abeilles
Les abeilles mellifères et sauvages pollinisent 80 % de la production alimentaire, le vent 10%..
Elles interviennent pour 1/3 de sa masse , à 70% pour sa diversité.
Sans elles, resteraient pour l’alimentation humaine : les céréales, le maïs, la pomme de terre et le riz.Elles butinent les fleurs locales bruyère aubépine, châtaignier ,ronces, fleurs de bord de champ, houx ,lierre, sarrazin, colza et les fleurs cultivées…

f) la pression sur la population des abeilles

-conditions climatiques défavorables
-les prédateurs ( nouvel arrivant : le frelon asiatique)
-les pesticides (systémiques néonicotinoïdes )
-la monoculture (en 1 siècle ,perte de 80% de la diversité agricole)
Les apiculteurs déplorent une perte moyenne annuelle de 30% de leur cheptel à l’heure actuelle .
Que faire :
-bon usage des produits phytosanitaires et bonnes pratiques culturales
-conservation des talus , haies

B) LE FRELON ASIATIQUE (vespa valutina)

B1 quantification

-Vespa_velutina_Originaire d’Asie (Shanghaï), le frelon asiatique est apparu dans la région bordelaise en 2004 pour partir à la conquête de tout l’espace européen .En 2015, 90% du territoire métropolitain est touché, pour 2017 100% avant de se répandre en Europe à raison d’une avancée annuelle de 60 km.Les pays limitrophes de la France sont également touchés : Belgique, Italie, Espagne.
Bretagne : 1er signalement à Saint Malo en 2008.
Pour le Finistère :
. 2011 : 1 nid au Relecq Kerhuon ( utilisation des transports   : ex camion)
. 2012 : 3 nids
. 2013 : 15 nids
. 2014 : 316 nids
. 2015 : 2 150 nids
. 2016 : 3 000 nids

B2 les caractéristiques du frelon asiatique

Le frelon à pattes jaunes (Vespa velutina), appelé frelon asiatique, est, comme tous les frelons, un hyménoptère de la famille des Vespidae, et du genre Vespa. Il différe du frelon européen Vespa crabro par sa plus petite taille et sa plus forte vélocité.
La colonie : est composée d’ouvrières stériles , de mâles et de fondatrices
cycle-vespa-velutinacycle de vie :La femelle fondatrice de frelon asiatique « vespa velutina nigrithorax » ne vit qu’une année. Le cycle de la colonie et le nid qu’elle génère est donc annuel. Sa vie commence en automne et sa fécondation a lieu avant l’hiver. Les femelles fondatrices mettent la main à la patte pour nourrir les larves et les mâles jusqu’aux premiers froids
Alors, les jeunes femelles fondatrices nouvelle génération, quittent le nid et trouvent une cachette et entrent en hibernation. Le reste de la colonie est abandonné à son sort, pénurie de nourriture et froid en viennent à bout et la structure se dégrade avec les intempéries. Les oiseaux y trouvent une maigre pitance.
Dès des températures supérieures à 13°C, les femelles fondatrices sortent d’hibernation, . Pendant quelques jours, elles se refont une santé. Les rescapées démarrent un nouveau cycle. Chacune fonde une nouvelle colonie : construire le nid , pondre, se nourrir et nourrir ses larves jusqu’au stade nymphes, puis adultes ouvrières, 45 jours après la ponte de l’œuf. Pendant cette période (jusqu’à début mai), elle est seule à assumer la survie de sa colonie. Après les premières naissances, la femelle fondatrice ne sort plus du nid, elle ne fera plus que pondre comme une reine jusqu’à 100 œufs par jour et jusqu’à épuisement en automne.
Le nid :le nid primaire est de forme sphérique, puis devient ovoïde pouvant atteindre 1 m de haut et 80 cm e diamètre. Sa croissance est assurée par des constructions de volutes extérieures avec pour matériau l’écorce de certains arbres. Quand la périphérie est achevée, la couche intérieure(cellulose) est grignotée et recyclée . Particularité : entrée unique latérale alors que pour le frelon européen l’entrée se fait par la base.
La population d’un nid peut atteindre 1500 à 2000 individus.
nid_velutina2Le nid peut être détruit par plusieurs méthodes : SO2, aspiration nocturne, fusil de chasse ( cartouche à 3000 plombs)
alimentation : vespa velutina est un butineur à la recherche de nectar ( camelia de fin de saison) , friand de la fleur de bananier. Au stade adulte il se nourrit de protéines qu’il trouve dans la chair des insectes, et notamment des abeilles.
Il s’attaque essentiellement à Apis mellifera,en les attendant en vol stationnaire devant la ruche, les décapite, les dépèce et ramène le thorax pour nourrir ses larves . Si plusieurs frelons s’y mettent, ils peuvent détruire une ruche en peu de temps.
dangerosité
Il n’est pas agressif envers l’homme et s’intègre bien dans son environnement . Toutefois, s’il se sent agressé , il répond par une attaque collective. La toxicité de son venin égale celui du frelon crabro mais la multiplicité des piqures le rend dangereux.
En cas de piqure, approcher d’une source de chaleur, utiliser une pompe à venin, prendre des antihistaminiques, voire appeler les secours…
politique de lutte contre la prolifération
L’omniprésence de cet insecte accroît les risques car les nids se trouvent le plus souvent en haut d’un arbre ou dans un buisson, aussi sous les charpentes, rebords de toit, vérandas, et
même parfois au sol., dans des compteurs électriques, dans des abris de jardin. Le déclenchement d’une vibration du nid est suivi d’une attaque collective de l’insecte.
A l’heure actuelle, pour réduire la présence de cet insecte invasif, les nids identifiés sont systématiquement détruits, pour un cout total annuel de 300 000 € par département. Mais la prolifération se poursuit…Manifestement, les pouvoirs publics n’ont pas encore mesuré l’impact de cette prolifération ,laissent aux apiculteurs le soin de gérer la situation et peut-être s’en remettent au temps pour régler la situation ( les abeilles (90 millions d’années d’existence) trouveront-elles la parade pour repousser leurs agresseurs, dégénérescence de vespa velutina, plafonnement naturel des populations,…)

Les frelons crabro européens (dévoreurs de pucerons, donc espèce à préserver) ne sortent de l’hibernation que lorsque les températures atteignent les 20°C. De mi- février au début mai, chaque année si la climatologie est normale, les frelons asiatiques capturés ne peuvent être que des femelles fondatrices frelon asiatique !
La capture au sortir de l’hiver évite l’établissement de leur colonie qui peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d’individus qui engloutiront quelques centaines de milliers d’abeilles ou d’insectes durant l’année ! Chaque nid généré par une femelle fondatrice représente une véritable perte massive pour la biodiversité, irréparable pour les espèces rares !

Au printemps donc  la fondatrice est seule, son idée fixe est de construire son nid primaire de pondre et d’avoir autour d’elle des ouvrières pour l’aider. Elle a faim , elle n’est pas agressive .
 
L’appât sera constitué de pain de miel , si possible du miel de lierre, y rajouter, du sucre , du sirop de cassis ou de framboise. Elle viendra 3 à 4 fois par jour se ravitailler et s’attrapera facilement car elle se pose et mange. Il suffit de la prendre soit en l’enfermant dans un bocal, ou avec un bâton , dont le bout est enduit de glue horticole.

Avis donc aux « sentinelles » bénévoles, qui à défaut de l’attraper, pourront signaler sa présence aux autorités dites compétentes .

…………………………………………………………………………………………………………………………………

Réf : 04CYJabri16

Les origines du vin en Méditerranée occidentale et en Gaule

dom frère

Les origines du vin en Méditerranée occidentale et en Gaule

par Dominique Frère, maître de conférences en histoire ancienne et en archéologie à l’UBS .

AMPHORE GRECQUE
AMPHORE GRECQUE

Les historiens considéraient, jusqu’à une époque récente, que la fabrication du vin était le fait des Grecs, les populations protohistoriques de l’Europe occidentale n’ayant eu à leur disposition que de la bière, boisson typique du monde barbare. Des données récentes, fournies en particulier par l’archéo-botanique et la chimie moléculaire, nous fournissent des informations qui permettent de répondre à des questions demeurées sans réponse jusqu’à un passé récent et dévoilent tout un pan d’histoire totalement inconnu.

1- Zones de production en Italie

a) la Plaine du Pô et ses affluents
Cette zone humide a conservé des vestiges d’une civilisation protohistorique (de -1600 à -900av JC) les Tellamares, considérée comme la plus ancienne civilisation en Italie Péninsulaire. L’habitat des populations terramare correspond à un type particulier de villages sur pilotis.
Les fouilles archéologiques ont mis à jour des pépins de raisins qui dataient du 12ème avant JC, dont les 3/4 provenaient de vigne sauvage, mais 1/4 de vigne cultivée : cette civilisation dominait donc la technique culture de la vigne et produisait du jus de raisin et du vin, et ceci donc avant l’arrivée des Grecs.
Jusqu’au Bronze moyen, il est admis que le vin était du vin de cornouille et ce n’est qu’à la fin du Bronze moyen que le vin de raisin vient le concurrencer pour finalement le supplanter.
b) Sardaigne
En 2015, découverte de la plus ancienne vigne de la Méditerranée occidentale : des pépins de raisins, retrouvés dans une terre marécageuse, sont datés du 14ème avant JC, l’époque de la civilisation nuralgique.

2- Les textes anciens

L’Odyssée d’Homère, qui date du 8ème avant JC, retrace les errements d’Ulysse en Méditerranée : cette histoire mythique illustre la découverte par les Grecs de l’ensemble de la Méditerranée.
Si l’épisode avec le Cyclope, situé géographiquement au sud de Naples, met en avant la sociabilité grecque (symposium ), les paroles du Cyclope (le barbare) laisse entendre que ses propres terres produisent également du vin… ???

Routes_commerciales_des_Phéniciens-fr.svg3- Le commerce du vin en Méditerranée

Les Phéniciens sont les premiers à développer le commerce du vin à longue distance dans leurs comptoirs méditerranéens : l’emploi d’ amphores-torpilles le leur permettaient. Des épaves (Tallit, Elissa) du 8ème av. JC gisant au large d’Israël attestent de ce commerce.
Les cités grecques vont reprendre et développer, entre le 7ème et le 5ème siècle av. JC, leurs voies commerciales : elles commercialiseront chacune leurs vins spécifiques dans des

amphores phéniciennes dans une épave
amphores phéniciennes dans une épave

amphores typées qui se retrouvent dans toute la périphérie de la mer méditerranée : ce commerce supposait une maîtrise de la conservation du vin …

Vers 600 av. J.-C., des colons grecs venus de Phocée fondent Marseille ; cette ville leur donne accès par le couloir rhodanien à la Gaule, l’Allemagne, l’Autriche.

4- La consommation du vin en Gaule

La bière était considérée comme la boisson des Celtes.

a) le vin dans la zone d’influence étrusque et grecque
Les Etrusques qui, dès le 7ème siècle avant JC, avaient maitrisé la culture du vin font découvrir leur production aux habitants de la Gaule du Sud qui sera l’un de leurs débouches. Des épaves remplies de vin jonchent toujours la côte qui va de la frontière italienne actuelle à Marseille. Par ailleurs, des amphores étrusques, vestiges de l’époque, témoignent de ce commerce sur une zone qui s’étend de Bourges et l’Allemagne/Autriche. Par contre rien à l’Ouest de cette zone.

En 2015, des fouilles du Site archéologique du Moutot révèlent une exceptionnelle tombe à char, datant de la fin de l’âge du fer (début du Ve siècle av. J.-C.), lors de fouilles programmées sur le territoire de la commune de Lavau . La tombe est recouverte d’un tumulus d’une quarantaine de mètres de diamètre. Outre le squelette d’aristocrate inhumé avec son char, la vaste chambre mortuaire de cette sépulture renferme un remarquable mobilier funéraire4. Cette fouille renouvelle notre connaissance du « phénomène princier » du premier âge du fer en Europe occidentale et confirme les échanges, déjà bien attestés par l’archéologie, entre l’Europe centrale et le Bassin méditerranéen antique.
Les prélèvements effectués dans les vases étrusques ont révélé la présence de vin avec poix de conifère (chimie organique) : il était courant de retrouver des offrandes alimentaires dans les tombes.

b) zones strictement gauloises

ba) Des zones celtes situées plus à l’Ouest de Marseille (bordure du Golfe du Lion) révèlent une connaissance du vin avant l’arrivée des grecs et des étrusques : des vases et des urnes cinéraires contiennent des traces de vin.

bb) Dans les Ardennes a été découverte en 2014 à Warcq une tombe à char, sépulture aristocratique gauloise intéressante par la richesse de son mobilier, quatre chevaux, objets décorés à la feuille d’or… Des vases témoignent de la présence de vin : production locale, importation ?

bc) en Armorique
Dans le cadre des travaux d’archéologie préventives de nombreuses fouilles ont été effectuées sous l’autorité de l’INRAP depuis quelques années : les synthèses des connaissances publiées dans les années 1980 demandent une mise à jour.
Car des fouilles entreprises aussi bien dans la région de Quimper (cave du 5ème siècle avant JC) que dans le Morbihan (Inguinier : réseau de souterrains du 6ème au 1er siècle avant JC) ont mis en évidence la consommation de vin avant l’arrivée des Romains…
Des études archéo-botaniques (le pollen de la vigne tombant au pied des ceps) ont permis une cartographie encore incomplète de la présence de pollen de vigne en Bretagne, bien évidemment en Loire Atlantique mais aussi jusqu’à Quimper et dans les Monts d’Arrée. Cette vigne devait produire un vin « archaïque » à partir de la vigne sauvage.

le monde grec
le monde grec

Pline l’Ancien indiquait que dans toutes les régions du monde il se produisait du vin, à base de vigne mais aussi de cornouille, d’aubépine, de prunelle, de ronces des bois… En Mayenne dans l’oppidum de Moutet, la découverte de macro-restes de fruits va permettre d’élargir le champ de recherche. Une histoire de tous les types de vin reste encore à écrire.

En résumé, nectar ou piquette, le vin était connu en Gaule avant l’arrivée des Grecs et des Romains.
Le vin avait une fonction désaltérante (même coupé d’eau selon la tradition de la Grèce antique), une fonction de conservation des aliments ( fromage de brebis et vin aigre) et manifestement des pouvoirs euphorisants voire assommants (cf Cyclope d’Homère), sans oublier l’aspect convivialité de la consommation de vin (cf le banquet hellène).

 

………………………………….

 

Réf : 04CY-Jmarzo6

 

 

Le lin et le chanvre dans le Léon finistérien par Mme Andrée Le Gall-Sanquer

le gall sanquerSUR LES TRACES DU PATRIMOINE LINIER EN LEON

par Mme Le Gall-Sanquer

Le lin (vraisemblablement le plus vieux textile au monde) et le chanvre sont deux cultures ancrées dans une tradition historique ancienne en Europe et notamment en Bretagne.
L’Association Lin et Chanvre de Bretagne, présidée par Mme Andrée Le Gall Sanquer, qui regroupe 60 structures sur les 5 départements bretons, s’est donnée pour mission de 220px-Egyptiens_récoltant_le_lin_(hypogée_de_Thèbes).mener un inventaire du patrimoine linier et chanvrier de Bretagne, de développer la visibilité de ce patrimoine sous la forme d’une Route des Toiles et enfin de promouvoir leur culture dans une démarche de développement durable.

fleur de lin1- HISTORIQUE (du XVème siècle au XIXème siécle)

 

L’essor de la population européenne à partir du XIVe siècle, puis les grandes découvertes et le développement des échanges transocéaniques, ont entraîné un accroissement des besoins en textile. : l’habillement, la literie mais également pour emballage des marchandises et, surtout, les voiles des navires.

manufacture_toile_ea) Les zones de production
Les productions de lin et de chanvre sont plus ou moins présentes sur l’ensemble du territoire breton. En dépouillant les inventaires après décès,apparaissent toutefois 3 zones plus largement dédiées à la production de lin pour le commerce. La qualité de la production encadrée par un règlement édicté en 1736(tampon dateur apposé sur les toiles) assurera leur prospérité.

.

.
b) la culture du lin
b1. origine de la semence de lin
Les graines de lin arrivaient au port de Roscoff en provenance des pays baltes, pour être redistribuées par

Routoir
Routoir

cabotage. Les belles demeures anciennes de Roscoff doivent beaucoup à ce commerce.
b2.  zones de culture
Les zones limoneuses de bord de mer se sont avérées les plus propices à cette culture ( inversement au chanvre), le travail du lin étant plutôt effectué dans l’arrière-pays(rotation : 7 ans entre 2 cultures de lin; excellent en tête de culture)
b3. la plante
Le lin est une plante annuelle, avec une tige de 75 cm pour le lin oléagineux, de 1m à 1,10 pour le lin fibre (3m pour le chanvre), reconnaissable à ses fleurs bleues. Une coupe transversale d’une tige de lin fait apparaître un « bois » central entouré de tiges elles-mêmes enveloppées de  pectine qui elle, est soluble dans l’eau.

andin de lin
Andins de lin

c) les étapes de production de lin
-semis (1800 graines au m2) à la Saint Georges (23 avril)
-arrachage en juillet
-égrenage
-rouissage (désagrégation de la pectine par humidité)
-teillage (élimination du bois central) pour la récupération des fibres
-peignage (séparation des fibres courtes des fibres longues)
-filage (au rouet principalement)
-particularité du Léon, blanchiment du fil  dans les Kanndi pour une meilleure valorisation
-tissage à bras (au 18ème siècle, 25 000 tisserands en Bretagne)
A noter que ces différentes étapes de production étaient assurées par des petits paysans en complément d’activités, qui étaient au service d’une petite caste de paysans-marchands : les juloded.

d) le commerce des toiles
exportation_toiles_eLa Bretagne se retrouve à cette période au cœur d’un vaste système d’échange planétaire. ; les toiles sont exportées vers l’Angleterre et l’Espagne par les ports agréés de Saint-Malo, Morlaix (lin et papier), Landerneau (lin). De l’Espagne, où sont implantés des marchands français, les toiles de lin et de chanvre gagnent les colonies d’Amérique.
Au début du XIXème, le textile breton est violemment concurrencé par les filatures anglaises, belges et du Nord de la France ; le coton prend son essor, la marine à voiles sombre…
Pour enrayer le déclin de la production de toile, des marchands léonards créent en 1845 la Société linière du Finistère, basée à Landerneau. Elle fait venir des machines d’Irlande et d’Angleterre, des Ecossais pour encadrer la production. Elle emploiera jusqu’à 2000 salaries, 4000 en comptant la sous-traitance. Liquidation de la société en 1891.

2- LE PATRIMOINE ASSOCIE AU LIN

kanndi_
Kanndi – schéma

a) le patrimoine direct
a1 les « ateliers »
.dans le Tregor, les routoirs (pour rouir) – parfois en enfilade
.dans le Leon, les Kanndi (pour blanchir le fil)

a2 les outils spécifiques
-les peignes à égrener- -les espades
-les peignes à peigner-les rouets à lin-les métiers à tisser -les dévidoirs

.

tourisme-la-maison-penanault-ouvrira-en-2014
Penanault – maison de négociant – quai Morlaix

b) les patrimoines indirects
-les maisons de paysans-marchands avec escalier extérieur menant à la pièce dédiée au commerce des toiles
-les grandes maisons des négociants exportateurs et armateurs

maison à pondalez - Morlaix
maison à pondalez – Morlaix

-des maisons à pondalez (qui auraient pu servir de maison d’exposition pour les toiles)
-du mobilier (coffre à grain, « presse à lin », orfèvrerie (tasses à 2 anses)

.

.

.

 

la-martyre-porte-enclos-aa
La Martyre

-les enclos paroissiaux
Les riches marchands ont bâti ces enclos et paradoxalement le déclin brutal de la richesse liée à la production linière a préservé ces enclos fortement concentrés sur l’arrière pays léonard ( le manque de fonds empêchant toute rénovation des bâtiments religieux).
Cette richesse, qui en amont  a donné du travail aux paysans, a également permis d’entretenir toute une population d’artistes , de sculpteurs, d’orfèvres..

3- LE LIN AUJOURD’HUI

a) utilisation du lin
La graine de lin est riche en oméga 3 : alimentation humaine et animale.
Par ailleurs, le lin fibre peut être utilisé comme matériau composite (bio sourcé) dans l’automobile, dans le nautisme et dans l’aéronautique.
Ses sous-produits sont également utilisés : étoupe, papier,…
Carte-production-lin

b) la production linière fibre
Le lin (200 000 t/an) et le chanvre n’occupent qu’une place marginale dans la production mondiale de  fibres naturelles (respectivement 2,4% et 0,3% de la production mondiale)  largement dominée à près de 75% par le coton
France         75 000 Ha.    95 000 Tonnes de lin teillé

La France reste le principal producteur de textile de lin ;
La Normandie, grâce à ses conditions climatiques exceptionnelles et au savoir-faire de ses liniculteurs, reste le bassin de production privilégié pour cette culture. Ils assurent en effet 60% de la production française et 45 % de la production européenne transformée.

récolte del in
récolte mécanique

c) la transformation
Le lin textile (80%) partait pour la Chine en début de ce siècle, pour revenir en produits manufacturés. Les producteurs normands conscients du risque de n’avoir qu’un seul client ont diversifié leurs débouchés (automobile, etc…) et sont parvenus à réduire leur dépendance à l’égard de ce pays (60% de leurs débouchés).

Cette production a disparu des paysages léonards depuis plus d’un demi-siècle (la relance par l’OC de Landerneau dans les années 1960 ayant fait long feu).
champ-de-lin« L’or bleu » tapissera-t-il de nouveau  les campagnes du Léon ? L’étude de rentabilité reste à faire. Son retour supposerait la mise en place de toute une filière, lourde en investissements….

……………………………………………………………

Le lien ci-dessous vous donnera information détaillée sur le lin et le chanvre en Bretagne :

www.linchanvrebretagne.org

Les illustrations de ce CR proviennent en grande partie de ce site.

………………………………………………………….

Réf : 03CYJmarzo6

 

1517. L’explosion de la Réforme. Un événement inattendu ?

nicole lemaitre1517. L’explosion de la Réforme. Un événement inattendu ?

Par Nicole Lemaître, professeur émérite à Paris1 Panthéon-Sorbonne, historienne

« L’affichage de 95 thèses » par Luther à la Toussaint 1517 est généralement présenté comme une révolution, un sursaut contre les « abus de l’Église romaine », un progrès de l’humanité et de la culture.
Or selon les archives de l’époque provenant des paroisses et des diocèses, la réforme de l’Eglise romaine est déjà en marche à cette époque. Comment expliquer alors l’émergence d’un personnage comme Luther et le succès de sa Réforme , qui changea le cours de la civilisation occidentale ?

1 LUTHER (1483-1546)

4 CAVALIERS DE L4APOCALYPSE
les 4 cavaliers de l’Apocalypse

a) un théologien catholique zélé
Ce fils de mineur né en Saxe est ordonné prêtre en 1507, il est désigné pour enseigner la philosophie au couvent d’Erfurt. Docteur en théologie en 1512, il occupe par la suite la chaire d’enseignement biblique à l’université de Wittemberg, ville où il est à partir de 1514 prédicateur de l’Église et où il se consacre à l’enseignement, la prédication et la recherche personnelle.
b) le Saint Empire Romain germanique
La Saxe fait partie de la dorsale européenne qui s’étend de l’Italie du Nord aux Pays-Bas, zone de forte densité de population, de forte activité économique et lieu d’échanges économiques très importants, région où a été inventée l’imprimerie.
Dans les années 1500, cette partie de l’Europe est en proie à des angoisses, à des prédictions de fin du monde imminente, terreau favorable à l’émergence de nouvelles doctrines.
c) la révolte de Luther
Sa révolte contre la papauté débute en 1517, à propos de l’indulgence décrétée par le pape Léon X pour favoriser la construction de la basilique Saint-Pierre Le 31 octobre 1517, il placarde sur les portes de l’église de la Toussaint de Wittemberg ses 95 thèses condamnant violemment le commerce des indulgences pratiqué par l’Église catholique, les pratiques de la papauté… Ces 95 Thèses, également appelées Thèses de Wittemberg, sont imprimées à la fin de l’année et se diffusent grâce à l’imprimerie dans l’Allemagne rhénane
En 1520, il publie 4 grands textes dont :
.manifeste à la noblesse (en langue allemande)dans lequel il demande à celle-ci de prendre en charge la gestion du christianisme
.traité sur la liberté chrétienne
d) la véritable rupture avec l’église romaineMartin_Luther jpg
Cette controverse entre théologiens devient une affaire publique et politique. Le pape Léon X, sous estimant l’influence et la pugnacité de Luther ordonne à ce dernier de se rétracter par la bulle pontificale Exsurge Domine, mais Luther la brûle en public et rompt avec l’Église catholique, en 1521. Il est aussitôt excommunié.
e) situation politique de l’Empire
Cette immense nébuleuse d’états disparates traverse une crise de succession : le jeune Charles Quint hérite d’un empire vacillant où les pouvoirs locaux ont tout loisir de s’exprimer.
f) Sa mise au ban de l’Empire
Convoqué par Charles Quint, en avril 1521 devant la diète de Worms Luther refuse à nouveau de se plier aux exigences de l’Église, et il proclame notamment :
« Votre Majesté sérénissime et Vos Seigneuries m’ont demandé une réponse simple. La voici sans détour et sans artifice. À moins qu’on ne me convainque de mon erreur par des attestations de l’Écriture ou par des raisons Carte-de-la-Reforme_protestanteévidentes — car je ne crois ni au pape ni aux conciles seuls puisqu’il est évident qu’ils se sont souvent trompés et contredits — je suis lié par les textes de l’Écriture que j’ai cités, et ma conscience est captive de la Parole de Dieu ; je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n’est ni sûr, ni honnête d’agir contre sa propre conscience. Me voici donc en ce jour. Je ne puis faire autrement. Que Dieu me soit en aide »
Frédéric III , prince-électeur de saxe le met à l’abri dans le château de la Wartbourg jusqu’en 1522 où il entame la traduction de la Bible en langue vernaculaire.

g) Le succès de Luther, qui fait suite à une série de  tentatives avortées de réforme (ex :l’hérétique Jan Hus mort sur le bûcher en 1415) s’explique

Jan Hus
Jan Hus

par le faisceau de circonstances favorables de l’époque((affaiblissement de l’Empire, début de la laïcisation, découvertes en tous genres, naissance du capitalisme…).

En 1529, Charles Quint, fervent catholique, ordonne le ralliement inconditionnel à l’Église catholique romaine. La promulgation de cette prescription, provoque le refus des princes : ils « protestent devant Dieu […] ainsi que devant tous les hommes » de leur refus d’admettre un décret qu’ils jugent contraire  » à Dieu, à sa sainte Parole ».

Et vient la consécration de son œuvre en 1530 : La confession d’Augsbourg (« CA » Confessio Augustana) qui est le texte fondateur du luthéranisme rédigé par Philippe Melanchthon sur la base des considérations sur la foi de M.Luther.Elle a été présentée par les protestants, sept princes luthériens et deux villes impériales à Charles Quint devant la Diète d’Empire à Augsbourg . Jusqu’à nos jours la confession d’Augsbourg est le document de confession obligatoire pour chaque Église Luthérienne.

2  Les autres courants de la REFORME

Si Luther, qui incarne la révolte individuelle et rallie une grande partie de la population allemande est la figure de proue de la Réforme, cette dernière s’inscrit dans un mouvement politique et social plus général:

a) les villes libres de l’Empire
Une ville libre d’empire est une ville directement subordonnée à l’Empereur et non à un État membre.Elles constituaient de véritables républiques.
Ces villes avaient une forte identité collective ; l’imprimerie et l’alphabétisation avaient fait émerger une élite bourgeoise éduquée qui revendiquait d’intervenir dans les affaires religieuses, et qui se refusait de payer indéfiniment une dime à un clergé qui ne payait nullement son écot à la cité

Zwingli
Zwingli

Ce mouvement s’incarne dans 2 théologiens

.Ulrich Zwingli suisse, (1484-1531)
Zwingli publie un traité en 1522 stipulant : que l’Évangile seul est une autorité irrécusable, à laquelle il faut recourir pour terminer les incertitudes(disputes) et que les décisions de l’Église ne peuvent être obligatoires qu’autant qu’elles sont fondées sur l’Évangile.
Zwingli voit un seul pouvoir qui doit être uni. (pensée de Luther qui voyait le pouvoir divisé en deux parties : temporel (le roi sur Terre) / éternel (Dieu au ciel)) et pense que l’Église doit par tous les moyens (politiques, militaires, etc.)  gagner la confédération helvétique à la Réforme.
.Martin Bucer ( 1491 -1551 )est un théologien et un réformateur protestant alsacien. Il est à l’origine de la confirmation protestante.
En avril 1518, Bucer assiste à la dispute que tient dans Strasbourg Martin Luther. Fasciné par son discours,il devient un fidèle partisan des idées de ce frère augustin dissident.
Le 20 février 1529, la messe catholique est supprimée dans toutes les églises de Strasbourg à la suite d’un vote des échevins . La ville bascule dans le camp protestant après avoir longtemps hésité en raison du danger que représente la gronde des faubourgs et des campagnes environnantes.
MUNTZERb) les guerres paysannes
La guerre des paysans(1524-1525)  désigne les révoltes paysannes qui ont secoué le Saint-Empire romain germanique
Des bandes paysannes contestent la hiérarchie ecclésiastique et formulent des exigences, dont le droit de choisir leurs propres pasteurs, l’abolition du servage, le droit de pêche et de chasse, l’abolition de nombreux impôts féodaux et la garantie d’être traités justement par les tribunaux seigneuriaux.
Des combats entre les paysans et les serviteurs des nobles éclatent en 1524 à Shühlingen(Suisse), , et l’insurrection s’étend rapidement sur la plus grande partie de l’Allemagne à l’exception de la Bavière. La révolte est particulièrement violente en Thuringe, où elle prend un tour religieux sous l’influence de la secte des anabaptistes dirigée par Thomas Müntzer(1489-1525), religieux exalté et radical.Elle est finalement écrasée (100 000 morts env.).En avril 1525, en des termes très durs, Luther se prononce pour une répression impitoyable de la révolte.
c) Calvin(1501 1564)
Né en Picardie il devient un chef spirituel dès l’âge de 27 ans; fuyant l’inquisition, il s’expatrie à Bâle en 1535, puis à Genève en 1536.Après la Confession d’Augsbourg(1530), il publie en latin en1536 l’Institution de la religion chrétienne (version française en 1541). Il fonde à Genève une cité théocratique, qui devient la Rome du protestantisme pour un temps.

Sa doctrine : (Sola fides) Seule la foi sauve (+ croyance en la prédestination : la réussite matérielle peut-être envisagée comme un signe d’élection). L’Ecriture (Bible) est l’unique dépôt de la Révélation, accessible à tous les croyants par la lecture. Pas de sacerdoce d’origine divine. Le culte se résume à la prédication, la prière et le chant de psaumes dans des temples dépouillés.

3 Caractéristiques de cette Eglise

-les Réformateurs ont réduit les sacrements au nombre de deux : le baptême et la cène. Tous les autres sacrements catholiques : la confirmation, le mariage, l’ordination sacerdotale, la pénitence et l’extrême onction n’ont pas été TEMPLE PROTESTANTretenus parce qu’ils ne figurent pas dans la Bible : ils relèvent seulement de la tradition de l’Église
-le temple
Celui-ci est centré sur la chaire (la Parole) , et non sur l’autel(catholicisme)
.
Depuis ses origines,, le christianisme est divers. La Réforme a mis l’accent sur le choix personnel de la religion. Derrière l’aventure de la Réforme , se profile également le nationalisme naissant qui associera religion et état-nation : Allemagne-Luthérianisme , France-Catholicisme, puis Angleterre-Anglicanisme. Ce mouvement s’inscrit également dans le développement urbain de l’époque . Par ailleurs, par effet miroir( Réforme/Contre-Réforme….) ,les 2 églises catholique et réformée ne cesseront de s’influencer.
Enfin, Luther est un témoin des effets du choix religieux en temps de crise. Son radicalisme en appellera d’autres….qui pèseront sur le cours de l’histoire européenne.

……………………………………………………………………………………………

 

En 2017 ,les Chrétiens dans leur ensemble  commémoreront-ils la naissance de la Réforme ?Ou cette commémoration est-elle réservée aux Protestants?

 

Publications principales de Mme Nicole Lemaître :

Le Rouergue flamboyant. Clergé et paroisses du diocèse de Rodez (1417-1563), Paris, Cerf, 1988.
-En collaboration, Dictionnaire culturel du christianisme, Paris, Cerf/Nathan, 1994.
-Direction de Histoire des curés, Paris, Fayard, 2002.
-Codirection de Histoire du christianisme. Pour mieux comprendre notre temps, Paris, Seuil, 2007, 468 p.
-Edition de Correspondance du cardinal Georges d’Armagnac, t. I, 1530-1560, Paris, Publications du CTHS  2007.
-Direction de La mission et le sauvage. Huguenots et catholiques d’une rive atlantique à l’autre (XVIe-XIXe siècle), Paris, Éditions du CTHS/Presses de l’Université Laval, 2009, 399 p.
L’Europe et les Réformes au XVIe siècle, Paris, Editions Ellipses, 2008, 390 p.

…………………………….

Max WEBER : L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme

Ref : 2CYJmarzo6

L’étain en Bretagne par Pierre Reynard

L’étain en Bretagne

pierre reynardpar Pierre Reynard,ingénieur e.r.
Depuis 2013 Ministère de l’économie est sollicité pour l’octroi de permis exclusifs de recherches de mines (Perm) en Bretagne. La Presse s’en est fait écho à plusieurs reprises. L’étain est l’un des métaux recherchés. Que sait-on de la présence et de l’exploitation de ce métal en Bretagne?

2010_Carte_Mines_BRGM

1) Généralités sur l’étain

structure cassiterite
structure cassitérite

a) propriétés
l’étain est l’élément chimique de numéro atomique 50, de symbole Sn (du latin stannum). Il appartient au groupe des cristallogènes .Température de fusion : 232°C .Corps conducteur de l’électricité, et de la chaleur,
À température ambiante le corps simple étain est un solide métallique, à -50°C il devient pulvérulent. Il résiste à la corrosion par l’eau de mer et l’eau douce

b)usage actuel
Il est connu depuis l’antiquité où il servait à protéger la vaisselle de l’oxydation(peu toxique.) et pour préparer le bronze. : il en est fait mention dans l’Ancien Testament.
En 2015 , l’étain est utilisé:
-50% pour des soudures sur les pièces électriques et électroniques ( téléphone portable : 7 gr)
-15 % industrie chimique,( pigmentation…)
-en alliage pour obtenir du bronze
-dans la fabrication du verre
-15% fer blanc
-vaisselle

c) Minerai d’étain
cassiteriteL’étain est extrait essentiellement d’un minéral appelé cassitérite où il se trouve sous forme d’oxyde SnO2. La cassitérite se trouve dans les roches magmatiques acides (granites et pegmatites) et dans les filons liés. Elle est aussi exploitée dans des gîtes alluvionnaires.

L’étain est également extrait de la stannite qui est le sulfure d’étain commun(Cu2FeSnS4) . Elle se trouve dans des gîtes de haute température, elle a un éclat et une couleur acier, elle se présente en masses granulaires. Il s’agit d’assemblages de petits cristaux (30 mm) associés à différents minéraux, souvent de cuivre, d’arsenic ou de tungstène.

d) une utilisation
Dans l’Antiquité, vers -4.000 ans, les forgerons savaient qu’en chauffant par réduction, un mélange de malachite et de cassitérite ils obtenaient du bronze, d’autant que l’étain était facile à récupérer ( dans les alluvions). L’influence du bronze fut si grande qu’une période de l’histoire fut appelée « âge du bronze » en référence à cet alliage (d’environ 2000 à 800 av. J.-C.).

Métal de haute importance (fabrication des armes notamment), le contrôle de l’approvisionnement en étain était stratégique pour les puissances de l’époque : Les navires phéniciens ont franchi les colonnes d’Hercule et sont allés jusqu’en Bretagne et en Cornouaille (les mythiques « îles Cassitérides ») à la recherche des mines d’étain Plus tard, Jules César a décrit l’exploitation de minerais d’étain dans les mines de Cornouailles.
e) son degré d’importance au XXIème
Avec 300 000 tonnes produites par an , la production d’étain est loin du niveau de production d’autres métaux comme l’aluminium (50 Millions de T) ou encore du cuivre (20Millions de T)

world-tin-producersLes principaux fournisseurs sont à l’heure actuelle : la Chine, l’Indonésie et la Malaisie.
En France , un seul site est encore exploité : Eychassières dans l’Allier ( 60T/an de sous-produit du kaolin)
Les réserves mondiales connues sont estimées à 6 Millions de tonnes, soit 20 ans de production, sachant que 30% du métal sont à l’heure actuelle recyclés.
Le prix de la tonne sur le LME (London Metal Exchange) avoisinait en 2015 les 20 000USD (en 2003 : 6200$ et en 2007 : 16 000$)
Ces prix sont éloignés du prix de l’aluminium ( 2000 $/T) ou du cuivre (7000$/T )

f) métallogénie (mécanismes de formation des gisements métallifères )

Kassiterit
Kassiterit

L’étain est peu abondant sur la croute terrestre : 2ppm soit 2,5gr par tonne de roche ( contre 41 000 ppm pour le fer , 82 000 pour l’aluminium et 50 pour le cuivre)
Les gisements primaires ( 60%) sont situés pour la plupart soit au voisinage des masses granitiques soit au voisinage des volcans(teneur de 3 à 5% d’étain)
Les gîtes secondaires (40%) se retrouvent dans les rivières ou à l’embouchure d’un fleuve sous forme d’alluvions ( teneur : 0,1% d’étain).
g) méthodes de recherches
la battée ( instrument traditionnel)
le sondage par carottages
l’inventaire géochimique par analyse des composants du sol dans une région
des campagnes héliportée ou aéroportée pour analyser les variations des champs magnétiques au sol
h) exploitation des gisements
h1 les gisements alluvionnaires : pontons – dragline
h2 les gisements primaires : à ciel ouvert ou en souterrain
Les produits extraits sont ensuite lavés, concassés, séparés par granullométrie.
L’étain brut est obtenu par pyrométallurgie en présence de carbone et de chaux qui sert de fondant, dans des fours réverbères ou des fours électriques. Dans les fours réverbères, la réduction vers 1300-1400°C dure environ 15 heures. La plupart des impuretés se retrouvent dans les scories. L’étain brut est coulé en brames.
Principales firmes en production minière
-PT Timah (Indonésie) : 32 000 t en 2010
-Minsur (Pérou) 28 500T
-Yunnan Tin Group (Chine) 24 000 T
-Guangxi China Tin ( Chine ) 11 000 T
-Metal X (Australie) 8 000 t

2 l’étain en Bretagne

a) données chiffrées

La Bretagne (Massif Armoricain)est riche en étain : elle recèle de gîtes de taille modeste comparés à ceux de la Cornouaille anglaise où ont été extraites 200 000 tonnes d’étain.
Au total 10 000 tonnes auraient été extraites du sol breton dont 7 100 tonnes depuis le 19 ème siècle. Les réserves s’élèveraient à 25 000 tonnes

Le-monitor-en-actionb) localisation

1- Saint Renan
En 1957, des prospecteurs à la recherche d’uranium, redécouvrent (puisqu’on a alors retrouvé des traces d’exploitation antique) que les marais de Saint-Renan contiennent une importante concentration d’un minerai qui, après expertise, s’avéra être de la cassitérite d’une qualité exceptionnelle. Une campagne de sondage avec des carottages tous les 50 mètres permettra de déterminer une zone exploitable industriellement. Cette zone s’étendait sur 7 kilomètres de long sur une largeur maximale de 6oo mètres et une profondeur de 8 à 10 mètres entre Lannéon et Ty-Colo. Ces marais étaient constitués par les alluvions d’un ancien fleuve qui coulait dans la vallée bien avant l’Aber-Ildu
La Compagnie Minière de Saint-Renan (COMIREN) va être créée en 1960 sous la présidence de M. Charles Pavot, l’un des prospecteurs. L’extraction commença par la désagrégation du sol par abattage hydraulique consistant à

LA DRAGLINE
LA DRAGLINE

diriger un puissant jet d’eau sur le sol par l’intermédiaire d’une lance à grand débit appelée  » monitor ».

LaverieWb
laverie

Le sol est ainsi transformé en une boue semi-liquide aspirée par une pompe puissante et refoulée vers une station de lavage et de séparation. La boue passe par un système de tamis qui sépare d’un côté les matériaux inutilisables et de l’autre le sable lavé, le gravillon et le minerai.
Lorsque l’excavation creusée par le monitor est assez profonde une drague d’origine américaine va être mise en service avec une capacité d’aspiration et de refoulement de 2000 mètres cubes par 24 heures.
Saint-Renan prendra le surnom de capitale européenne de l’étain, mais le gisement dès 1975 sera épuisé, après l’extraction de l’équivalent de 4 000 t de métal pur pour 6 300 t de minerai exploitable. Les autres matériaux extraits, environ 700 000 m3 par an, ont été diversement utilisés, surtout pour les travaux publics (assainissement du fond de la vallée, routes,…)
De l’exploitation restent des lacs qui tapissent la vallée. Il s’agit des lacs nommés Comiren (exploitation abandonnée en 1964), Tréoualen (1965) ,Lannéon (1967) ,Poulinoc (1967), Ty Colo (1974) ,Pontavennec
À noter qu’outre l’Aber-Ildut à Saint-Renan, d’autres sites furent également exploités par la Comiren durant les années 1970, dont celle de l’affluent de l’Aber-Benoît qui arrose Bourg-Blanc, comme en témoignent la douzaine de lacs vestiges de l’exploitation: l’un d’entre eux constitue aujourd’hui le plan d’eau qui baigne le parc de loisirs La Récré des 3 Curés sur la commune de Milizac), deux autres sont le centre d’un parc aménagé par la commune de Bourg-Blanc.
La Comiren, qui a employé jusqu’à 150-180 personnes, avec le statut de mineur .Elle commercialisait 40 tonnes par mois à une société espagnole. La société s’arrêtera en 1977.

1 bis Lanmeur Plougasnou

Valorisation-sableWb
sable extrait

Le « district stannifère » de Plougasnou-Saint Jean du Doigt est lié au massif de granite rose de Lanmeur, recoupé par un faisceau de fractures presque verticales orientées NE-SW qui contiennent des filons quartzeux minéralisés en étain et en cuivre, à l’origine du gisement de cassitérite alluvionnaire en partie exploité par COMIREN.

Des prospections ont été effectuées par le BRGM à partir de fin 1962 et ont abouti dès 1967 à l’identification d’un gisement de cassitérite dans le vallon du ruisseau qui va de Kerprigent à l’anse du Diben. Des premiers indices filoniens ont aussi été mis en évidence ; des travaux importants de reconnaissance sur ces filons ont permis d’évaluer les réserves présentes à 5 500 t d’étain et 10 000 t de cuivre, mais ce n’était pas suffisamment rentable pour  lancer une exploitation des filons découverts.

Entre temps, la COMIREN a exploité la cassitérite dans le lit amont des ruisseaux venant de Guersaliou et de Kerprigent, en particulier le « flat » vers Mesquéau. Le minerai extrait jusqu’à 5m de profondeur subissait un premier lavage avant d’être transporté par camion sur le site de Saint Renan. Cependant l’exploitation s’est  arrêtée en 1973, après 1 ,5 année d’exploitation et après avoir extrait environ 200 t d’étain (+10 kg d’or), ceci en raison de l’opposition des riverains qui craignaient de perdre des terrains cultivables. Les zones exploitées ont ensuite fait l’objet d’une remise en état, soit en remblayant les parties excavées, soit en créant des étangs (par exemple à Mesquéau).

2 Le site minier d’Abbaretz

abbaretzancien
vue aérienne

Il se situe  dans le département de la Loire-Atlantique, à 50 kilomètres au nord de Nantes et 80 kilomètres au sud de Rennes.
Le gisement d’étain de la région d’Abbaretz a fait l’objet d’exploitations très anciennes dont on retrouve des vestiges de l’époque gallo-romaine sur plus de 6 kilomètres entre Nozay et Abbaretz.
Mise en sommeil quinze siècles durant, la mine d’étain d’Abbaretz entame une seconde vie en 1911, quand la Société Nantaise des minerais de l’Ouest (SNMO) entreprend des campagnes de recherches souterraines dans le secteur d’Abbaretz en fonçant plusieurs puits.
Le 12 août 1920, un décret attribue à la SNMO la concession de mines d’étain et de métaux connexes d’Abbaretz, établie sur une superficie de 9,38 km².
Parallèlement, la production s’enlise et la teneur en étain du minerai s’appauvrit : l’exploitation est stoppée en 1921 . La mine reste à l’abandon tout au long de l’entre-deux guerre.
Entre 1942 et 1944, plusieurs études de faisabilité mettent en évidence l’impossibilité matérielle et économique d’une exploitation en souterrain, mais concluent à la viabilité de l’exploitation à ciel ouvert du gisement dans sa partie altérée. L’exploitation à ciel ouvert démarre en 1952. Pendant six ans (1952-1957), la mine emploiera jusqu’à 350 mineurs.
L’exploitation prendra fin en novembre 1957 après avoir extrait près de 4 millions de m3 de matériaux dont   1 750 000 m3 de stérile et 2 millions de m3 de minerai à partir duquel auront été produites 3750 tonnes de concentrés de cassitérite (minerai d’étain) par traitement mécanique.
Quarante ans plus tard, en 1997, la SNMO renonce à la concession valant également Déclaration d’Arrêt Définitif des Travaux (DADT). En mars 2004, l’Etat hérite de la concession devenue orpheline.

3 Montbellieux
Sur ce site minier était principalement extrait du wolfram (minerai de tungstène) et de la cassitérite (minerai d’étain). De 1903 à 1906, la Société Minière de Montbelleux mène ses premières recherches qui aboutirent à un début d’exploitation en 1907. Fin 1908, les travaux sont interrompus en raison de la baisse des cours du wolfram ; la mine employait alors 204 ouvriers dont 118 au fond. En 1918, l’extraction moyenne est de 41 t par jour de minerai brut fournissant 221 kg de wolfram, Mais un incendie stoppe totalement l’exploitation.
Luitré_-_mine_Montbelleux_-_chevalementLe 12 juin 1937, la concession est remise en exploitation. En 1942, des travaux préparatoires sont entrepris avec la mise en place d’une ligne de chemin de fer qui relie la concession à la gare de La Selle-en-Luitré . Cette quatrième période d’exploitation prend fin en 1944 par un sabotage et le départ des Allemands. En 1948-50, le service local des Mines fait pression sur le concessionnaire pour que l’exploitation reprenne. La reprise est effective en 1954. En 1957, la Société des Mines de Montbelleux s’oriente vers une activité réduite en raison d’une production insuffisante et de la baisse du cours du wolfram.
Une remontée des cours permet de 1977 à 1980 une nouvelle phase d’exploration (dénoyage et remise en état de l’ancienne mine, nombreux sondages). En 1980, est creusée une descenderie routière qui dessert les niveaux 61 et 130 mètres. En raison de l’inadaptation de la méthode , la mine cesse son activité le 9 août 1983.
Production : 40 t de cassitérite et 230 tonnes de tungstène

4 La Villeder
La Villeder fait partie d’un ensemble de sites miniers répartis sur le massif armoricain. Le district stannifère de La Villeder représente 17 puits, 3kms de galeries et quelques travaux au jour… dont : la carrière de granulats de Quily !
Le champ filonien de La Villeder comprend 3 filons principaux, riches en minerai d’étain et de nombreux filons secondaires .
Le gisement a fourni de nombreux spécimens de cassitérite, associés au quartz, mais aussi et surtout à l’apatite et au béryl.
Historique : Des éléments archéologiques font penser que les premières exploitations furent romaines. En 1834, le gisement fut re-découvert par Blaise Maisonneuve, qui obtint, en 1846, une concession de 2 346 hectares, mais les fouilles ne furent pas concluantes.
En 1854, la Compagnie Minière du Morbihan dépose une demande de concession qui est approuvée par décret impérial. De 1846 à 1854, de nouvelles prospections ont lieu et conduisent à des débuts d’exploitation, de nombreux puits sont ouverts. Mais à partir de 1858, le travail à ciel ouvert est privilégié. Des difficultés financières vont conduire à une revente de la concession.
Une deuxième période d’exploitation débute en 1879, avec la Société anonyme de la mine d’étain de La Villeder. Cette société porte son attention sur la partie sud du site et compte sur le fonçage, à 256 mètres de profondeur du puits principal Saint-Michel, pour desservir un vaste réseau de galeries souterraines.
Mais le noyage du puits principal conduit à un arrêt de l’exploitation.En 1916 le décret met définitivement fin à la concession de La Villeder.Au total ce sont 160 tonnes d’étain métal qui auront été extraites.
5 Treguennec
Le filon d’aplite de Tréguennec (Finistère), activement exploité autrefois pour la construction locale, a fait l’objet d’un ré-échantillonnage dans le cadre des travaux de l’Inventaire minier
Les résultats obtenus permettent de conclure à l’existence d’un gîte de gros tonnage à faible teneur en Sn, Ta-Nb, Li, Be. (5000 t en sommeil)

carte_permis_expl_recherche_minier_JPEG6 des permis de recherches en Bretagne
La France et l’Europe cherchent à se dégager de la dépendance vis-à-vis de grands pays exportateurs de métaux que sont la Chine ou la Russie, assistant à une explosion de la demande en métaux ces dernières années, que ce soit pour les ordinateurs, les portables, l’automobile, et à une tendance haussière sur les prix en raison de la raréfaction du métal sur le LT .
La société Variscan Mines a déposé une demande pour un cinquième permis de recherche en Bretagne. Créée par trois anciens ingénieurs du BRGM, Variscan Mines est basée à Orléans. Ses capitaux sont essentiellement australiens. Depuis 2013,cette société a déposé des permis de recherche (PERM) SURMerleac (22) sur Beaulieu (44)  Loc-Envel (Une zone d’une superficie de 336 km², qui englobe 25 communes dans le 22, engagement financier à hauteur de 13 Millions €), Silfiac (Morbihan – engagement financier à hauteur de 10 millions €),et Dompierre du Chemin (Ille-et-Vilaine)
Son métier : la recherche de métaux de base (tungstène, molybdène, cuivre, plomb, zinc, étain) et métaux précieux (or et argent) dans le sous-sol du secteur et l’exploitation de gisements miniers de toute nature.
En conclusion, dans l’antiquité ,l’étain, métal stratégique a été exploité en Bretagne. Oublié pendant des siècles, sa production a redémarré au 19 ème pour s’arrêter à la fin du 20èME.
Avec de nouvelles techniques de recherches plus performantes, de nouveaux gisements seront peut-être découverts. Seront-ils exploités ? Si oui ils le seront en souterrain, environnementalement plus correct. Pour ce faire, les coûts d’extraction et de production devront se situer en-dessous du cours du métal dans une perspective à long terme.L’impact sur l’emploi ne pourrait qu’être positif, sur les finances locales également (sachant qu’une tonne d’étain extraite rapporte moins de 100€  de redevances à la commune).

bretagne-le-nouvel-eldorado-minie
source : le Télégramme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ref 1CYJmarzo6

Vieillir et alors ! par Mme Véronique Griner

Vieillir et alors !

griner abarahamPar Mme Véronique Griner-Abraham – psychiatre au CHRU de Brest.

Le vieillissement est inéluctable et rappelle la mort qui s’approche « Mourir, la belle affaire, disait Brel, mais vieillir… ».
Dans un temps où le « jeunisme » prévaut, parler de la vieillesse paraît décalé. Or la population française ( et européenne) vieillit :
La population de + de 60 ans :
-en 1950 16,2 % de la population
-en 2000 20,6%
-en 2030 30 %
-en 2060 33% , soit 1 personne sur 3
Cette évolution de la démographie ne peut s’ignorer…

Être vieux,
-selon l’OMS , c’est être âgé de plus de 60 ans
-dans les Institutions, c’est être âgé de + de 85 ans
-pour tout un chacun , c’est quand on devient grand parent, ou quand on reçoit la carte vermeil, ou au départ en retraite. ou…
-c’est quand on a dépassé l’espérance de vie en bonne santé ( en 2008 , 64,2ans pour les hommes)

1) Comment caractériser la vieillesse ?

La vieillesse est le temps des pertes non compensées globalement par des gains

a) les pertes organiques et fonctionnelles
Le corps se tasse , se ride, peut devenir douloureux et nécessiter des appareillages. Certains veulent contrer l’effet du temps par la chirurgie esthétique par exemple, qui parfois s’avère catastrophique.
Chacun vieillit différemment des autres : des personnages comme Mick Jagger(73 ans) ou Clint Eastwood (86ans) ou encore Sean Connery(86ans) semblent n’avoir rien perdu de  leur ardeur juvénile, voire se seraient bonifiés au fil des ans,… mais ce n’est pas le lot du commun des mortels.
Toutefois , et contrairement aux idées reçues, si l’on se réfère aux statistiques US, les désirs ne disparaissent pas avec l’âge : 53% de 65-75 ans déclarent avoir une activité sexuelle et 26 % au-delà des 75 ans . Alors la sagesse du désir ou le désir de sagesse ?

Tout être humain s’il avance en âge traverse à un moment ou à un autre une crise de sénescence qui peut être mal vécue ( pose de prothèse, incontinence qui mène à la honte et à l’isolement).
Ces trauma ramènent très souvent à des trauma vécus au cours de l’enfance, période pendant laquelle l’être est dépendant d’autrui ( impression rassurante et en même temps persécutante). La confiance en soi est l’élément fondamental pour affronter ce passage. Les croyances, la foi,… permettent d’atteindre une certaine sérénité;

Un corps « douloureux » entraîne souvent un repli sur soi ,une régression sur le plan physique,et sur le plan moral une mise à mal de son image narcissique.
La personne doit accepter les limitations imposées par son corps, accepter une certaine lenteur. Difficile dans une époque où la vitesse est partout à l’honneur…Il faut passer du « corps que l’on a » au « corps que l’on est » ..
Il faut également discriminer les sensations de douleur de celles du plaisir :
-par exemple si l’ouïe faiblit, le toucher peut par exemple se développer,
-la musique et le rythme sont des plaisirs que l’être humain conserve jusqu’à la fin (vive les chorales)

b) les pertes sur le plan social
Partir en retraite rime très souvent avec leçon d’humilité. Quid du savoir et du savoir-faire acquis tout au long de la carrière professionnelle?Pour bon nombre, fini le temps des hauts revenus, du statut social élevé, d’un tissu social développé, d’une vie rythmée. D’autant que certains ont toutes leurs relations dans le monde du travail.

Car dans notre société, le monde du travail est un lieu d’équilibre , d’échange et de transmission entre générations, sexes et hiérarchies, tout en étant un lieu où bon nombre revivent des conflits vécus dans l’enfance. Le travail reste globalement un facteur de bonne santé, où l’homme s’accomplit et a une place….

La retraite doit donc se caractériser :
-par une libération des contraintes
-par de nouvelles règles
-par un investissement dans de nouvelles activités ( ex association, cours,…)
-par se trouver de nouvelles envies ou d’anciennes non réalisées

c) les pertes sur le plan affectif
La génération de + de 60ans a vu une évolution rapide de la famille qui a vu surgir des problèmes nouveaux d’éthique : familles recomposées, PMA, etc
L’éducation des enfants n’est pas en reste : de l’obéissance qui était la règle majeure le dialogue avec les enfants ( tout doit être expliqué)devient l’élément central de l’éducation…sachant que 8 à 20% de la construction d’un enfant viennent de la famille
La retraite est également le moment où les époux sont appelés à vivre ensemble en permanence , ou pas…Le taux de divorce après la retraite a été multiplié par neuf en une décennie. La floraison des sites de rencontre ( type senior proximeety ou maxi senior) s’explique, par ce phénomène( et bien entendu par le veuvage).
La transmission familiale des affaires,( exploitation agricole, petit commerce,…) , la règle auparavant, devient l’exception.

2 ) Comment gérer ces pertes

a) le sentiment de l’estime de soi
-narcissisme infantile ( valeur perçue de soi dans sa petite enfance – 4 ans)
-sa propre expérience ( sa plus ou moins réussite dans la vie selon soi)
-la satisfaction d’objet par la plus ou moins grande valorisation de soi par son entourage
Ce narcissisme est l’élément qui permet d’affronter les difficultés de la vie .

b) comment réussir son vieillissement
-s’identifier à ses parents déjà décédés
-s’inscrire sans la chaîne des générations
-accepter d’avoir moins d’importance
-s’approcher du juste et cesser de viser le superbe
-s’occuper de soi ( appareillage adapté , en bon état)

3)le vieillissement pathologique

Ce type de vieillissement provient d’un ensemble de causes
– de  l’individu lui-même ( entourage, plaisirs, caractère, structure mentale)
– de l’état physique ( appareillé ou non par exemple)

4 pathologies
-la démence ( mort de l’esprit) : refuge pour certains
-la déprime
-le délire et/ou la confusion( 1 personnes sur 3 peut être sujet aux hallucinations)
-les addictions ( alcool, jeux,…)

a) la déprime / le suicide
Derrière l’anxiété, ou l’agressivité, ou le délire, ou l’hypercondrie, ou les tendances suicidaires peut se cacher une déprime qui n’est parfois pas diagnostiquée ou diagnostiquée trop tardivement.
Un traitement adapté soulage la personne car il faut savoir qu’une tentative de suicide pour un homme est couronnée de succès à quasiment 100%, moindre score pour la femme.
Ces suicides peuvent être provoqués :
-par la proximité avec la mort ( après 85 ans par ex)
-par l’échéance d’un anniversaire
-par la disparition d’un être cher
-par des stress anciens qui refont surface

Risque : que le suicide d’un aîné devienne un modèle identificatoire pour les autres membres de la famille.

Quelques signes de tendances suicidaires :
-les arrêts de traitement , les conduites à risque ( souvent déniées par l’entourage)
-l’anorexie
-les demande d’euthanasie
-des syndromes de glissement ( refus de s’alimenter…)

Certains suicides sont des suicides d’effroi ( annonce d’une maladie incurable par ex) , des suicides pour éviter de mourir ( par crainte de la mort paradoxalement).
Les pertes de mémoire sont monnaie courante ( et à tout âge) mais ce sont les troubles psycho-comportementaux qui posent problème : délire , agressivité,… l’individu dans son comportement devient méconnaissable

Ex : l’élégante qui vient à se négliger

-le délire est parfois salvateur mais il est souvent en relation avec une blessure narcissique antérieure
-l’hypocondrie que l’individu peut attribuer à un autre
-l’addiction à la drogue ou à l’alcool ( même en Institution)

b) Le rôle du psychiatre est de trouver un sens derrière ces comportements , de cerner la personnalité de la personne en se disant que le savoir affectif est plus important que le savoir intellectuel et de l’accompagner tant qu’il y a de la vie.

La prise en charge peut se faire sur 2 plans distincts :
-soigner l’enfant qui est en lui
-soigner de l’enfance ( ex :idéaux intransigeants)
C’est l’occasion de revenir également sur des évènements passés mal vécus qui peuvent en certains cas être relativisés

Même si l’aide aux enfants est supérieure à l’aide aux parents, cette dernière existe vraiment. La solidarité joue dans les 2 sens : les grands parents à près de 80% s’occupent de leurs petits enfants et le nombre de grands parents dépendants restant à leur domicile ne peut s’expliquer entre autres que par une solidarité familiale réelle , solidarité qui malheureusement peut se briser sur un décès ou un divorce.

c) les solutions
-rester à domicile
avec en moyenne 800 € de retraite, certains se retrouvent en situation difficile
Demander de l’aide aux enfants : mettre sa fierté sous ses pieds ?
-aller en Institution
1) coût entre 1500 € et 4400 € / mois
2)choisir une institution ( recherche d’un compromis)

.
Ainsi la vieillesse peut être comparée à une ruine :
-soit à une belle ruine
-soit à une ruine dévastée
La vieillesse questionne sur le sens de la vie, sur les sources de plaisir encore disponibles et sur le temps de vivre avant de n’être plus.
Vieillir , c’est envisager son inachèvement non comme une insuffisance mais comme une façon de vivre jusqu’au bout, c’est envisager non pas une vie rêvée mais une vie avec encore quelques rêves.

Biblio:

vieillissimo_

 

 

 

 

 

 

 

une psy à l'oues _

 

 

 

 

 

 

 

 

réf 2 CYJ feb16

La calligraphie : arcane de la pensée chinoise traditionnelle

La calligraphie : arcane de la pensée chinoise traditionnelle

pascal vatinelpar Pascal Vatinel

L’écriture chinoise est l’une des trois écritures idéographiques apparues dans l’histoire humaine (l’écriture sumérienne et l’écriture égyptienne) et la seule à être encore utilisée après simplification en 1958 .
Les occidentaux utilisent des alphabets pour décrire la réalité; les autres peuples extrêmes orientaux ont également introduit des alphabets dans leur système calligraphique . Les systèmes « alphabétiques » font appel à l’abstraction pour nommer une chose, entraînant des difficultés de communication entre peuples de langue différente.

1) l’apparition de la calligraphie chinoise

La légende raconte que l’Empereur Cang Jie, qui a vécu 26 siècles avant J.C., serait à l’origine de l’écriture chinoise. Plus vraisemblablement elle serait apparue vers – 6000 av JC et se caractérise par des traits, par 8 traits différents(et non des lettres)
A l’origine, servent de support les carapaces de tortues et les omoplates de cerfs, représentant les images de la nature, du corps humain ou animal, pour en représenter son intégralité (description extérieure + énergie), appelées « idéogrammes » (idée et graphie associées) ou « caractères »( 52 000 répertoriés, 5000 utilisés couramment).
Pour exprimer des idées ou des pensées plus complexes, deux, trois ou plusieurs images simples sont réunies pour former un seul idéogramme. Aujourd’hui, les idéogrammes sont stylisés. Chaque idéogramme s’inscrit dans un carré identique, quel que soit le nombre de traits utilisés.

CANG JIE
CANG JIE

Ex. :L’ajout du symbole « sonorité » au symbole « cœur », donne la notion de la « conscience ».

        « cerveau » associé à « électrique » donne « ordinateur ».
Ont été retrouvées 180 000 carapaces de tortues  avec 4 000 caractères différents dont 1 500 ont été décodés : de véritables chroniques de ces temps (catastrophes, accidents climatiques, guerres, familles…;). Elles avaient pour but non seulement de décrire les évènements mais aussi d’en comprendre leur formation (avec une orientation oraculaire).
Idée du double regard et de la circularité :
Représenter l’intégralité d’une chose, une notion forte de la pensée chinoise est symbolisé par la double paire d’yeux illustré par le tableau ci-contre.
La représentation de la lumière fait appel au pictogramme du soleil et à celui de la lune.

2) calligraphie et vision de l’univers

Cette écriture avait pour vocation de représenter l’intégralité de l’espace temps et de l’univers. Elle aboutit au Livre des Transformations( ou des mutations), 1er ouvrage à la codifier.
A partir des dynasties Tsin et Han, progresse (- 1000 av.JC) une philosophie de la nature représentée par un système de symboles numériques, enfermant la vision chinoise du monde dans des formes rigides, en combinant une doctrine du Yin et du Yang , (forme duale).
8 élémentsCependant le Livre des Transformations ( Yi King) intègre une différenciation plus grande et les traits simples donnèrent naissance à des combinaisons par redoublement auxquelles un troisième élément vint encore s’ajouter, produisant ainsi la série des huit trigrammes.»
Ces 8 signes furent conçus comme les images de ce qui se passe dans le ciel et sur la terre. Cette manière de voir était gouvernée par la pensée d’une transformation incessante des signes l’un dans l’autre, tout comme on voit, dans l’univers, les phénomènes passer constamment d’une forme dans une autre.

3 ) 4 époques majeures dans la calligraphie chinoise

cheval i1 oracle.svgévolution de  l’écriture : cheval

.l’écriture sur carapace
cheval -bronze.svg

.l’écriture sur bronze
cheval 3

.écriture chinoise du 1er empire
cheval -kaishu.cheval herbes folles-caoshu.svg

.écriture moderne avec différents styles

5) quelques exemples d’écriture

arbbbbbbrea)Symboliser un arbre en écriture chinoise :
un trait horizontal symbolisant la terre, un trait vertical symbolisant le tronc, deux traits en forme de V orienté vers le bas à la jonction des 2 autres traits représentant les racines.
Ecriture universelle recherchant la quintessence (et non l’apparence à l’occidentale) : cet idéogramme représente bien et la partie visible et la partie invisible, la partie aérienne qui se développe en été et la partie en terre qui se développe en hiver, chaque partie permettant le développement de l’autre à des époques successives .
Ce cycle de croissance se retrouve dans la dynamique du Yin Yang :
le-ying-et-le-yang.la partie supérieure : été, sud, rouge, feu
.la partie inférieure : hiver, eau, noir, froid
.la partie à gauche : est, bois, vert, printemps
.la partie à droite : ouest, métal, automne, blanc
et le 5 ème élément : le centre qui symbolise le Milieu, la Terre, l’été indien, le jaune.
La pensée chinoise est associative et procède par thèse, antithèse : champ des possibles.

1 vieux chinoisb) écrire les chiffres 1, 2 et 3
1 trait horizontal représente l’unité qui divise l’espace en deux parties

2 traits horizontaux représentent le nombre 2 et divisent l’espace en trois
3 traits horizontaux représentent le 3 : celui du haut le ciel, celui du bas la terre, l’intermédiaire les 10 000 êtres, la vie.
En calligraphie, pour l’exemple de l’arbre, un idéogramme simple représente un arbre, un double accolé un petit bois, un triple accolé une forêt.
3 en vieux chinoisLe 3 (la trinité) représente l’intégralité du monde dans son mouvement :
-le yin : le passé
-le yang : le futur
-le centre : le hic et nunc

Selon Lao Zi, grand philosophe , 3 caractères suffisent à décrire l’univers dans son entier.
De la combinaison de ces trois découle 8 images, 8 cycles de l’univers qui combinés en hexas_carrésrondhexagrammes donnent 64 variantes :

Par exemple , le mot « paix » est symbolisé par 3 traits supérieurs brisés (yin)  surmontant 3 traits pleins(yang), les forces du yang et du yin se neutralisant.

.

c) représentation du mot empereur
empereurL’univers est représenté par 3 traits parallèles. En ajoutant un trait vertical passant par le centre des trois traits, le mot empereur se dégage car il fait la liaison entre le ciel et la terre et est le garant de l’harmonie céleste devant les hommes.

En conclusion, la calligraphie, considérée en Chine comme l’art suprême, est l’une des portes d’entrée pour le Taoïsme, l’« enseignement de la voie » .

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

Pascal Vatinel est écrivain et conférencier. Depuis plus de 30 ans, il voyage régulièrement en Asie, et plus particulièrement en Chine, thème principal de la quinzaine d’ouvrages qu’il a publiés.

 

PVCuisinierBiblio :

-L’affaire du cuisinier chinois
-Environnement mortel
-Parce que le sang n’oublie pas
-Aiko la jeune fille à l’éventail
-Le tigre de Baming

 

 

ref 1 CYJfeb16

« Produit en Bretagne »

Jacques Bernard
Jacques Bernard

« Produit en Bretagne »

par Jacques Bernard , Président de «Produit en Bretagne»

Produit_en_Bretagne_logoLe logo «Produit en Bretagne» se retrouve sur bon nombre d’emballages de produits de consommation courante. A quoi correspond donc ce logo jaune et bleu ?

 
 
 
1) Les origines

Dans les années 1990, les délocalisations, la désindustrialisation étaient déjà des thèmes d’actualité. Plutôt que de baisser les bras, un groupe de décideurs nord-finistériens, Jean-Claude Simon (Even), Jean-Marie Le Gall (Savéol), Jean-Yves Chalm (Le Télégramme), Claude Pujol et Jean-Michel Bordais ( Scarmor Centrale d’Achats Leclerc), ont l’idée d’inviter les Bretons à mettre dans leur panier de courses des produits fabriqués près de chez eux.

L’association Produit en Bretagne prend forme dès 1993 afin de promouvoir l’emploi et le développement durable sur les 5 départements bretons ( la Loire-Atlantique). Ils lancent une marque territoriale illustrée par un logo jaune et bleu agrémenté d’un petit phare ; la démarche dès le départ se veut donc collective, en associant tous les partenaires économiques.
affiche_test produit en bretagneOpération test dans les grands magasins : Une trentaine de produits, fabriqués en Bretagne par des entreprises locales, sont présentés en linéaires avec un logo marquant leur origine. Les consommateurs vont-ils adhérer ? Le test est un succès .
A ce jour, cette marque est la seule marque régionale en Europe. Bien d’autres régions (Pays Basque,…) ont tenté de copier l’initiative : échec. Vraisemblablement,le fonds culturel breton ( tradition de Coopération,de Mutualisme, JOC , JAC,..) a fortement concouru au succès du projet.

2)  Une marque en quelques chiffres

En 2016 :
-400 entreprises au total ont adhéré au projet
-4 000 produits portent le logo
-110 000 salariés sont concernés (en 23 ans,création nette d’emplois : 25 000)
L’association regroupe une galaxie d’entreprises : de l’agro-alimentaire bien sûr de la grande distribution mais aussi des secteurs du transport , du packaging, du marketing, de la finance, du nettoyage, de l’ingénierie industrielle ,…
En 1998, l’association crée un collège « Culture » qui appuiera les festivals tels que les Vieilles Charrues, Le Bout du Monde, ou les événements comme Brest 20..

3)  Les valeurs de «Produit en Bretagne»

-le respect de l’homme et de l’environnement
-l ‘ouverture sur le monde
-l’audace
-la qualité ( indispensable pour une marque collective)
-la solidarité ( incontournable pour une marque collective)
-éthique ( les différents entre membres qui peuvent être concurrents doivent se régler devant un comité d’éthique et non devant les tribunaux)
-la convivialité

4)  le budget

Pour 2016, le budget s’élève à 1 360 000€.
L’association compte 8 collaborateurs permanents .Les membres adhérents consacrent gratuitement 1500 journées par an pour les différentes actions à mener.
Les entreprises adhérentes contribuent pour 87 % à ce budget, la Région y contribue pour 13 %.(limitation statutaire à 20% d’argent public)
( Le taux d’économie souterraine , en clair le travail au noir, représenterait 3,5% en Bretagne, contre 14% en France et 35% en PACA)
Chaque structure membre s’acquitte d’un droit d’entrée la première année de son adhésion et une cotisation annuelle
Pour les Industriels membres ,les montants sont basés sur l’assiette suivante (appelée «Chiffre d’affaires cumulé»: 30% du chiffre d’affaires global de l’entreprise + le chiffre d’affaires réalisé en Bretagne. Par CA global, on entend le chiffre d’affaire total réalisé par l’entreprise, quel que soit le nombre de produits porteurs du logo et le CA réalisé par ces produits

  • droit d’entrée HT :
    .CA cumulé inférieur à 8 M€ : 942 €
    . plus de 75 M€ : 4 710 €
  • cotisation annuelle :
    . inférieur à 1.5 M€ : 1 471 €
    . de 4 M€ à 8 M€  : 4 535 €
    . plus de 150 M€ :  9 066 €
5 la Notoriété de la marque

Selon une étude récente, la marque serait connue de 96% des acheteurs bretons, de 78 % des acheteurs du Grand Ouest, et de 55% de ceux de la Région parisienne.
Pour 86% le logo représente un marque de confiance en Bretagne et pour 94% la marque est associée à la qualité des produits.

6) les spécificités de la marque

. la Grande Distribution (GMS) est co-fondatrice de la marque. M Bordais de la Scarmor a invité Intermarché puis Système U à rejoindre la marque. Puis ont suivi les enseignes nationales comme Carrefour, Auchan. À l’exception du hard discount.
. culture et économie y sont associés
acheter un produit breton c’est également « acheter » le monde qui va avec ( notamment sa culture).
Par ailleurs, la promotion du tourisme en Bretagne est l’un des axes de développement.
. mettre en avant les savoir-faire ( plus que le terroir)
le champ
. élargir la gammes de produits
( ex des produits GMS re-conditionnés dans des formats RHD(restauration hors domicile))
. édition d’un Breiz Small Business Plan, signé par le Président de la Région Bretagne
( préférence pour les produits bretons dans les collectivités bretonnes)

7) l’attribution du logo

a) demande d’adhésion
Démarche volontaire du candidat qui démontre ainsi son adhésion aux valeurs de la marque
Les Industriels des Biens de consommation courante doivent justifier d’au moins trois ans d’exercice de leur activité sur le territoire.
Ils possèdent au moins un site de fabrication dans un des cinq départements bretons : Finistère, Morbihan, Côtes d’Armor, Ille-et-Vilaine et Loire-Atlantique.
Seuls les produits fabriqués ou assemblés dans ces unités de fabrication bretonnes pourront être proposés à l’habilitation.
b) passage devant la commission d’adhésion
celle-ci, indépendante de la gouvernance de « Produit en Bretagne » juge de l’opportunité de l’adhésion en fonction d’un cahier des charges précis
c) attribution du logo : par produit
Chaque produit passe devant une commission d’habilitation ( critères de traçabilité,…), après un audit de l’outil de fabrication.
Pour cette habilitation , deux critères sont primordiaux: la transformation substantielle et la valeur ajoutée notable créées dans un atelier situé dans la région ; ce qui prime c’est le savoir-faire et l’emploi.
Les composants doivent avoir normalement une provenance locale( minimum 75%).
Mais certains ingrédients ne sont toujours pas issus de la production bretonne (ex : coquilles St-Jacques, café) car la production locale ne permet pas de répondre à la demande de la grande consommation. Pour tout nouveau produit, une étude est menée pour vérifier sa qualité selon des critères liés au lieu de fabrication (Bretagne à 5 départements) et aux ingrédients (qualité et origine géographique)
Toutes les entreprises sont audités tous les 3 ans.
L’ensemble de la procédure est vérifiée par le Bureau Veritas .bureau veritas
A noter : les salariés des différentes entreprises sont tenues au courant des activités de la marque  par des lettres comme « Plein Phare »

8) les activités «Produit en Bretagne»

a) édition de dépliants publicitaires
l’un des tracts publicitaires( 20 pages) regroupant 65 produits, , repris par toutes les grandes enseignes adhérentes, tirés à 1 750 000 ex., touchant 585 points de vente a généré 3 8 872 000 € de CA pour les entreprises productrices et cela en une semaine.
b) des animations commerciales en magasin
. mise en avant de toutes les marques avec une PLV adaptée
. opérations à thème ( apéro breton,…)
. des campagnes de communication comme la Fête de la Bretagne à la Saint-Yves , partagées par toutes les enseignes membres
c) opérations à l’export
. une 1ère opération en 2015 en Allemagne auprès d’un groupe de distribution haut de gamme
reconduite en 2016
. prochaine cible : la Belgique ( puis Corte Inglès en Espagne et l’Italie)
d) opérations « culturelles »
. gestion de la 1ère soirée du festival interceltique de Lorient en 2016
. mise en avant des livres d’auteurs bretons dans les espaces culturels Leclerc pendant l’été 2016
e) promotion de la langue bretonne
f) attribution du prix de la meilleure nouveauté en GMS
(avec des spots télé régionale  gratuits pour le produit retenu)
g) promotions des produits lors des grandes manifestations
(ex : Tour de France)
h) partage des coûts de promotion sur la presse régionale
i) tournée estivale en Bretagne pour la promotion des produits
j) site Internet : mise à disposition de bons de réduction sur les produits
k) action vers les jeunes diplômés ( futurs créateurs de produits/ repreneurs potentiels des entreprises/designer)
l) participation au débat public quand le sort des entreprises est en jeu
– lutte contre l’éco-taxe
– le ferroutage : une voie d’avenir

.
En 2011, la création de la filiale Bretagne Excellence est venue ajouter une pierre à cet édifice du régionalisme affiché. Son objectif est de mutualiser les moyens des entreprises du réseau (le collectif) pour vendre à l’étranger et ainsi continuer à porter haut les couleurs de l’économie de la Bretagne.

Produit_en_Bretagne_logoref 04CYJenero16

La prison en France : historique, état des lieux, utilité

lavocat-reste-actif-pendant-sa-retraiteLa Prison en France

par Alain GUILLOUX  , avocat pénaliste Vannes
1 Histoire de la Prison

Dans l’Antiquité, point de prison. Le prévenu pouvait être mis en dans un lieu de rétention avant sa présentation devant le juge. La sentence , s’il était jugé coupable : esclavage, exil, travail dans les mines , galères ;
Au Moyen Âge, la prison n’existe toujours pas. Seule existe la rétention pour s’assurer de la présentation du prévenu devant le juge .La condamnation : peines corporelles,pilori, carcan…
Exception : les tribunaux ecclésiastiques ne pouvant condamner à mort invente la peine d’enfermement:
-condamnation au « murus largus » ( possibilité de recevoir, de sortir…) voisin de l’assignation à résidence
-condamnation au « murus durus » enchainement pieds et mains au mur vertical avec isolement total
cachotAncien Régime : la prison arrive de manière insidieuse. Le Roi par lettre de cachet peut isoler selon son bon vouloir , et pour une durée de son choix tout individu  à la Bastille et dans d’autres lieux sur le territoire . Par exemple l’intendant Fouquet ,Voltaire , le Marquis de Sade y goûteront.
La hiérarchie sociale se retrouve dans les prisons ( anciens pensionnats ou monastères) qui comprennent deux quartiers, le quartier du commun et le quartier de la pistole (riches payant des frais de geôlage pour disposer d’une chambre à part et autres commodités : vivres, boissons, livres)
Particularité : jusqu’en 1837 , une condamnation d’emprisonnement pour dettes.

La Révolution : dans un souci de rationalisation et d’humanisation, les peines « affreuses » sont abolies, la condamnation à la prison devient la règle. Le Code Pénal vient encadrer le système de peines en fixant des minima et des maxima. La peine de prison peut être aggravée par un éloignement au bagne : Cayenne.

Au 19ème , l’école positiviste s’élève contre le système de « tarification » : pour tel délit automatiquement telle peine. L’important n’est pas tant  l’infraction commise que la personne condamnée ; le juge doit avoir la possibilité d’individualiser la peine en tenant compte d’un certain nombre de paramètres( âge, sexe,nationalité..)

Aujourd’hui, l ‘arsenal répressif est impressionnant ;le seul Code Pénal comporte 737 articles, les différents codes applicables en France regroupent quelques 8000 articles prévoyant des peines d’emprisonnement Ex : l’art 167-3 du Code Forestier prévoit 3 ans d’emprisonnement pour la coupe d’un arbre de 20 cm de diamètre sur le domaine public…

2 Les fonctions de la prison

La prison est une souffrance pour le prisonnier. Quelle en est la justification ?
a)fonction morale
. le droit de vengeance de la victime
Selon les anciens Codes tels que la Bible ( œil pour œil…) le coupable était abandonné à la famille de la victime. Le juge punit maintenant au nom de la victime.
. le juge punit également au nom de la collectivité car le coupable a enfreint les règles de bon fonctionnement de la société.
b)fonction d’ exemplarité :la privation de liberté devrait être facteur d’effroi
.pour les délinquants et leur entourage
.pour tout membre de la collectivité
Cette intimidation générale a-t-elle éradiqué le crime? Non, bien entendu. Car que connait-on des prisons ? Quel est le citoyen qui connait toutes les peines encourues ?
Un jeune consommateur de haschich sait -il qu’il encourt 1 an d’emprisonnement et 3750€ d’amende pour chaque consommation de ce produit illicite ?
c)fonction de réadaptation à la Société
Tout condamné à la prison est appelé à en sortir. (en dehors de 4 cas individuels en France tels que Fourniret)
La prison empêche -t-elle la récidive ?
Selon les statistiques du ministère de la Justice sur 100 incarcérés
– 65 ne récidivent pas
– 30 récidivent au moins une fois
– 5 sont des multirécidivistes impénitents et dangereux
Le juge de l’application des peines (JAP) est un magistrat du siège du tribunal de grande instance compétent pour  fixer les principales modalités de l’exécution des peines privatives de liberté ou de certaines peines restrictives de liberté, en orientant et en contrôlant les conditions de leur application . Son rôle consiste à superviser la manière dont la peine va être appliquée à une personne condamnée.
Ils sont 300 en France, assistés de conseillers de probation pour 45 000 détenus en France
d)fonction de thérapie
par exemple, la prison pour un alcoolique permet un sevrage véritable

La loi Taubira de 2014 précise pour la première fois le rôle de l’emprisonnement :
. il sanctionne l’auteur de l’infraction
. il doit favoriser l’amendement du condamné et sa réinsertion dans la société

3 la privation de liberté ( modalités et étendue)

cote-prefecture-on-rassure-mais-au-commissariat-de_2285620_660x372a) la garde à vue
La 1ère étape « soft » : elle constitue la privation de la liberté d’aller et venir en étant gardé au poste de police ou à la gendarmerie. Cette atteinte à une liberté fondamentale est strictement encadrée par la loi :
-dans sa durée 2 x 24 h (ou 2 x 48h en cas de terrorisme) –
-pour des raisons impérieuses ( éviter une fuite du prévenu, , les pressions de tous ordres, la destruction de preuves,…)
Le prévenu est mis en isolement total(sauf visite d’un avocat qui n’a pas accès au dossier)

.
b) le défèrement
le défèrement  est une mesure de contrainte, placée sous le contrôle du procureur de la république.qui décide ou non de « poursuivre » le prévenu. Auquel cas ce dernier est présenté au juge des libertés et de la détention ou « JLD » Ce magistrat du siège est  spécialement chargé de statuer sur la mise en détention provisoire d’une personne mise en examen .
Cette détention provisoire doit être pleinement justifiée  pour :
-éviter la destruction de pièces à conviction
-s’assurer de la présence du prévenu au procès
-éviter la concertation avec les complices
-éviter toute atteinte à l’ordre public
La durée de cette détention n’est pas fixée par la loi qui préconise un délai raisonnable La Cour de Justice Européenne limite à 2 ans.

Sur les 66 000 détenus que comptent les geôles françaises en 2016 , 30% sont en détention provisoires…
Les maisons d’Arrêt sont censées héberger ces détenus, et exclusivement ceux-là ? Dans la pratique, ces détenus 648x415_maison-arret-brest-illustrationsont mélangés aux condamnés : elles sont de véritables écoles de la délinquance par ce mixage et de radicalisation pour les agités du bocal de tous poils.
De plus, normalement tout TGI(Tribunal de Grande Instance) doit avoir sa maison d’arrêt ( 158 TGI pour 151 Maisons d’Arrêt)
Faute de place , les détenus pour d’un jour à l’autre être déplacé en fonction de places disponibles. Ces déplacements ne jouent pas pas pour l’administration d’ une justice sereine et efficace.

.
c) le procès et la condamnation à la prison
maison centraleLe tribunal peut prononcer une peine d’emprisonnement
-pour les crimes de 10 à 30 ans de réclusion pour les droits communs ( de détention pour les politiques)
– pour les délits de 1 jour à 10 ans
Les condamnés devraient être conduits exclusivement
a1 en Maisons Centrales fortifiées au nombre de 12( Clairvaux, Poissy…) pour les plus dangereux
a2 dans de Centres de Rétention moins stricts pour les condamnés jugés récupérables
pour recevoir une formation par exemple
a3 dans des centres de détention spécifiques( cas de Casabianda en Corse pour les délinquants sexuels, prison des Femmes à Rennes)
prison femmes rennes_a4 dans des centres pour psychopathes Château Thierry
Sur le papier, cet ensemble relève d’une belle architecture. Mais la réalité ?

66 000 détenus pour 57 000 places

L’engorgement des prisons, lié à un durcissement des peines est contre-productif dans la mesure où les conditions de détention ( manque de place, d’hygiène, de soins …) poussent plus à la rébellion qu’à un « recadrage » du condamné.

Durée moyenne d’incarcération : 11.5 mois toutes peines confondues

Comment réduire la population carcérale ? En aménageant les peines.

-régime de semi-liberté ( pour suivre des cours, travailler? )
-libération conditionnelle après mise à l’épreuve par des permissions de sortie
-sursis l’emprisonnement : véritable épée de Damoclès si nouvelle condamnation
-des obligations négatives ou positives ( ex : interdiction de séjour, obligation de travaux d’intérêt général)
-le placement sous surveillance électronique
un bracelet électronique relié à une centrale permet de s’assurer que le condamné suit à la lettre son programme de déplacement : coût journalier 15 € , soit le 1/6 du coût d’un condamné incarcéré

4 l’univers carcéral

Le procès d’Outreau a été le procès qui a mis en évidence un certain nombre de dysfonctionnements : 4 condamnations et 13 personnes acquittées qui ont perçu chacune 1 million d’€ de dédommagement de la part de l’Etat.
En principe en France, tout prisonnier devait bénéficier d’une cellule individuelle en 2014 . Avec une population de 65 000 individus pour 57 000 places, le moratoire de 2009 a été reconduit jusqu’en 2019.Résultat : 12 000 emprisonnés dorment sur un matelas par terre. Le taux de suicide est impressionnant : 10 fois supérieur à celui observé dans la population française.
La prison est censée priver le prisonnier de la liberté d’aller et venir, mais ne pas le priver de droits fondamentaux comme le droit à l’hygiène, à la santé.
Le sentiment dominant est que la population française abandonne à leur triste sort les détenus

Selon ses statistiques et en optimisant les placements , il manquerait 8 000 places. L’une des solutions est de construire des nouvelles prisons mais ceci suppose :
-un engagement financier pour leur construction et pour l’embauche de gardiens
-un délai de 5 à 10 ans pour une mise à disposition
-une acceptation par quelques communes d’héberger une maison centrale….

Si la prison est incontournable, que l’Etat dote le ministère de la Justice des moyens appropriés pour faire face à ses obligations , sachant que le budget alloué à ce ministère avoisine les 8 milliards €(50% absorbés par l’administration pénitentiaire)et fait figure de parent pauvre  ! Comment un prisonnier peut s’amender et se préparer à sa réinsertion (l’une des fonctions de la prison), si sa dignité est à longueur de temps bafouée ?
Par ces temps de crise, la situation actuelle risque de perdurer, perdurer…

ref 03CYJenero16

Georges Bernanos : un écrivain du libre par Yves Goulm

Georges Bernanos : un écrivain du libre

par Yves Goulm, écrivain-conférencier

Auteur controversé de son vivant, scruteur de la condition humaine, polémiste clairvoyant lors de la montée du fascisme en Europe (sacrifier la liberté à la sécurité, c’est à terme perdre les deux), il verra son étoile pâlir bien vite après la Libération, à l’inverse de celle d’un Camus ou d’un Sartre

_Georges-Bernanos_4245Né à Paris en 1888, Georges Bernanos passe sa jeunesse en Artois. Cette région du Nord marquera profondément son enfance et son adolescence, et constituera le décor de la plupart de ses romans.
Son père, Émile Bernanos, est un tapissier décorateur ; sa mère est issue d’une famille de paysans . Il gardera de son éducation une foi catholique et des convictions monarchistes.

Fidèle à ces dernières, il milite très jeune dans les rangs de l’Action française en participant aux activités des Camelots du roi .Remarqué par Léon Daudet, celui-ci le nomme à la direction du journal L’Avant-garde de Normandie .
Réformé, il décide en 1914 tout de même de participer à la guerre en se portant volontaire ; il sera plusieurs fois blessé. Après la guerre, il cesse de militer, rompant avec l’Action française, puis s’en rapproche lors de la condamnation romaine de 1926
Ayant épousé en 1917 Jeanne Talbert d’Arc (1893-1960), il mène alors une vie matérielle difficile et instable (il travaillera dans la compagnie d’assurances de son beau-père) dans laquelle il entraîne sa famille de six enfants et son épouse à la santé fragile.
Après le succès de Sous le soleil de Satan , Bernanos pourra se consacrer entièrement à la littérature. En moins de vingt ans, il écrit l’essentiel de son œuvre romanesque traversée par :
-l ‘enfance
-la mort
-la quête du salut

-le combat entre le Bien et le Mal

Sous le soleil de Satan

sous le soleil de satanPublié en 1926 aux éditions Plon, éreinté par la critique ,ce premier roman est un succès public(100 000 exemplaires vendus lors de l’année de parution). André Gide place Bernanos dans la lignée de Barbey d’Aurevilly, mais « en diablement mieux ! » ajoute Malraux
Sous le soleil de Satan présente l’ensemble des personnages et situations de l’œuvre de Bernanos . Autour du personnage central de l’abbé Donissan, jeune prêtre tourmenté par l’impiété de sa paroisse et par le sentiment de son incompétence, une galerie de personnages brûlés par la souffrance et le mal.
Mouchette, jeune fille broyée par le mal et devenue, après une rencontre de l’abbé Donissan avec le diable une nuit sur un chemin creux des monts d’Artois, la sœur que Dieu lui donne, est une des figures marquantes de son œuvre romanesque

L’adaptation cinématographique du roman vaudra à Maurice Pialat la Palme d’or au Festival de Cannes 1987.
Ce roman est suivi de L’Imposture en 1927 et de sa suite La Joie, qui reçoit le prix Fémina en 1929.

La Grande Peur des bien-pensants

la grande peur des bien pensants_Publié en 1931, ce livre polémique, est un violent réquisitoire contre la 3ème République, la bourgeoisie bien-pensante et les puissances d’argent. Bernanos rend hommage aussi à Drumont (fidélité en amitié) avec lequel il partage sa détestation de la bourgeoisie mais aussi l’association des juifs à la finance, aux banques, au pouvoir de motoGeorges-Bernanos_3451l’argent sur celui du peuple.
Bernanos y fustige aussi un patriotisme dévoyé qui humilie l’ennemi allemand dans la défaite au lieu de le respecter, en trahissant ainsi l’honneur de ceux qui ont combattu et en hypothéquant l’avenir.

En 1932, sa collaboration au Figaro, entraîne une violente polémique avec l’Action française et sa rupture publique définitive avec Charles Maurras.

Après un séjour pour le pays basque, Bernanos s’installe à Majorque en 1934, et ce en partie pour des raisons financières.

un crime_Il publie en 1934 « Un crime ». Roman policier. Drôle d’histoire : une jeune femme qui assassine un prêtre et prend son habit. Ainsi froquée, elle parvient à donner le change.

Journal d’un curé de campagne

journal d'un curé de campagnePublié en 1936, il sera couronné par le Grand prix du roman de l’Académie française, puis adapté au cinéma sous le même titre par Robert Bresson (1950).
Le roman décrit l’existence discrète d’un jeune prêtre dans une petite paroisse de l’Artois , son désespoir devant le manque de foi dans la population du village. Il se sait faible, inférieur,mais croit vivement que la grâce de Dieu passe par son sacerdoce: « Tout est grâce ! »
Ce roman, baigné par « l’extraordinaire dans l’ordinaire », est l’un de ses plus célèbres

Les Grands Cimetières sous la lune

cimetières sous la luneAyant dans un premier temps été très proche sur le plan politique de la Droite espagnole, ayant vu de ses yeux les exactions commises par les troupes nationalistes, Bernanos rédige Les Grands Cimetières sous la lune, un violent pamphlet anti-franquiste qui aura en France un grand retentissement lors de sa publication en 1938.
« Les autres camions amenaient le bétail. Les malheureux descendaient ayant à leur droite le mur expiatoire criblé de sang, et à leur gauche les cadavres flamboyants. L’ignoble évêque de Majorque laisse faire tout ça. »

Ce livre lui vaudra l’hostilité d’une grande partie de la droite nationaliste, en particulier de son ancienne famille politique, l’Action française.
Il quitte l’Espagne en mars 1937, sa tête ayant été mise à prix par le Caudillo. La honte que lui inspire la faiblesse des politiques français face à l’Allemagne hitlérienne le conduit  à s’exiler en Amérique du Sud. Réalisant un rêve d’enfance, il se rend au Paraguay. Echec de sa tentative de devenir propriétaire fermier.Il part pour Rio de Janeiro buenos airesGeorges-Bernanos_7141au Brésil en août 1938. Enthousiasmé par ce pays, il s’y installe en août 1940 à Barbacena, dans une petite maison au flanc d’une colline« Cruz das almas », Il y reçoit entre autres l’écrivain autrichien Stefan Zweig peu avant le suicide de ce dernier
Après la défaite de 1940, il se rallie à l’appel lancé par de Gaulle et décide de soutenir l’action de la France libre dans de nombreux articles de presse où il met cette fois son talent de polémiste au service de la Résistance. Il qualifie Pétain de « vieux traître » et sa révolution nationale de « révolution des ratés ».
A La Libération ,de Gaulle, qui l’a invité à revenir en France (« Votre place est parmi nous »), veut lui donner une place dans son entourage. Il déclinera cette offre. De Gaulle confiera plus tard, à son propos : « Celui-là, je ne suis jamais parvenu à l’attacher à mon char… » .

Lors de son retour en France, Bernanos est, en fait, écœuré par l’épuration et l’opportunisme qui prévaut dans son pays. Il voyage en Europe pour y faire une la france contre les robotssérie de conférences, dans lesquelles il alerte ses auditeurs et ses lecteurs, sur les dangers du monde de l’après-Yalta, de l’inconséquence de l’homme face aux progrès techniques effrénés qu’il ne pourra maîtriser, et des perversions du capitalisme industriel (cf La Liberté pour quoi faire ? et La France contre les robots, 1947).

 

Monsieur OUINE ( publication française 1946)

Bernanos s’attaque de nouveau aux figures du mal et à la déchéance de l’humanité sans Dieu
Il dépeint à plat un village possédé par le Mal. Dans cette œuvre ,le point de vue surnaturel disparaît, le versant de la sainteté est gommé. Ainsi le lecteur est-il entraîné vers les terres froides du désespoir dans une lente descente vers l’inanité et l’enfermement infernal.
Monsieur Ouine devient une espèce de récit contemplatif glacial sur le vide terrifiant de la civilisation moderne.

 

Dialogues des Carmélites

Invité pour une série de conférences, Bernanos part pour la Tunisie en 1947 et s’y installe, fuyant l’atmosphère pesante qui régnait en France dans l’après-guerre. Il y rédige un scénario cinématographique inspiré de l’histoire véridique des carmélites de dialogues des carmélites_Compiègne guillotinées à Paris en 1794, . Bernanos y traite de la question de la Grâce, de la peur, du martyre.Le scenario   après réécriture deviendra œuvre théâtrale.
Bien plus qu’un scénario, Dialogues des carmélites, publié de façon posthume en 1949,est considéré comme son testament spirituel.

 

Georges Bernanos s’éteint, en 1948, à l’Hôpital américain de Neuilly,

Ce démolisseur d’impostures pour reprendre ses propres termes, cet intellectuel de combat,ce polémiste, ce visionnaire,ce réveilleur de conscience, cet ardent défenseur de la liberté de l’homme contre toutes les dictatures , fasciste, communiste, techniciste, religieuse . cet écrivain d’une puissance hors du commun n’aura jamais aliéné sa liberté .A découvrir donc.

réf 02CYJenero16

la Syrie et l’Etat Islamique

 

La Syrie et l’Etat Islamique  ( oct.2015)

par M COLLAS, professeur à l’UBSplusieurs-conferences-avec-luniversite-du-temps-libre

La guerre civile syrienne est un condensé des problèmes vécus par le monde arabe actuellement.
-une lutte entre chiites et sunnites
-un modèle occidental laïc qui cède la place à une ré-islamisation
-la fin d’un monde hérité du partage effectué à la fin de la 1ère WW
-une lutte d’influence entre l’Arabie Saoudite et l’Iran

.
-Carte_de_la_Syrie_FRL’essentiel du territoire syrien est constitué par un vaste plateau calcaire surmonté de quelques reliefs anciens et traversé au nord-est par l’Euphrate . La majorité de la population syrienne réside dans les villes et les principales agglomérations sont situées sur la bande côtière (Tartous, Banias, Lattaquié, Jableh ), dans l’ouest (Alep, Homs, Hama ) et le sud du pays (Damas, Deraa ).

.

.

les minorités en Syrie
les minorités en Syrie

À cette géographie physique se superpose une géographie humaine

(ruraux/urbains) et une géographie ethno-religieuse (sunnites, chiites, alaouites , druzes, chrétiens? kurdes)

La Syrie est un pays ( a fortiori une nation) qui n’existe pas et qui n’a jamais existé.

.

.

.

1– GRANDES LIGNES HISTORIQUES

 

A) sous domination ottomane

 

empire ottoman_0

Ces territoires, qui faisaient partie de l’Empire romain , font partie au XIXème siècle de la zone arabe de l’Empire Ottoman, sous la forme de vilayet de Damas et d’Alep ( au même titre que Jerusalem et Beyrouth plus au sud par ex.)
Cette zone permettait à la Sublime Porte de relier Istanbul à la péninsule arabique( agitée par des soulèvements à répétition des tribus arabes) .

Elle est aussi un carrefour permettant de relier la Méditerranée aux Indes (Angleterre)

.

.
A la fin du XIXème, l’Empire Ottoman est en déliquescence , soumis à des pressions externes(Russie pour un accès à la Méditerranée, France pour une politique d’arc méditerranéen et sykes picot collasAngleterre ) aussi bien qu’à des tensions internes ( révoltes…)
Dès le début de la 1ère WW , l’Empire Ottoman s’étant allié avec l’Allemagne , les chancelleries française  et anglaise  anticipant l’écroulement de l’Empire Ottoman, négocient  le partage en zone d’influence ses territoires arabes. L’accord totalement secret Sykes-Picot de 1916 délimite au nord une zone sous influence française , la partie sud étant réservé aux anglais(pétrole récemment découvert/ route des Indes) et parallèlement à ces négociations…

.

.

.

combattants de l'émir Fayçal en 17
combattants de l’émir Fayçal en 17

.

Désireux d’ouvrir un 3ème front militaire au sud de l’Europe pour affaiblir l’Allemagne, les Anglais ne sont pas avares de promesses  à ceux qui prendront les armes contre l’Empire Ottoman . Elles sont contradictoires, ambigües et donc intenables sur le long terme
a)aux arabes , ils promettent en toute discrétion un grand royaume qui s’étendrait du sud de la Turquie au sud de la péninsule arabique
b)aux juifs par la déclaration Balfour de 1917 ils promettent la création d’un foyer national juif

 .

.

.

B) sous mandat français (1920-1946)

Le traité de San Remo en 1920 consacre à quelques retouches près le projet de partage Sykes-Picot. Ce découpage, effectué par les puissances coloniales n’a jamais été reconnu par les populations locales et a créé un fort ressentiment à l’égard de l’Occident. Les révoltes arabes de 1920 à 1925 sont matées par l’armée française  : les territoires du Liban et de la Syrie passent sous mandat français qui va s’appuyer sur la bourgeoisie locale(grands propriétaires terriens) Celle-ci va progressivement se mobiliser pour l’indépendance en prônant une voie panarabe( occidentalisation des institutions- laïcisation -développement économique- unité du monde arabe). Progressivement dans les années 30, sous le contrôle d’un haut commissaire français, un gouvernement arabe syrien est mis en place, un parlement voit également  le jour. Ce mouvement d’émancipation est brutalement arrêté par la 2nde WW et le pays n’acquiert son indépendance qu’en 1946 après quelques tribulations….

C)l’indépendance (1946-1963)

Cette période très chaotique voit la prise de pouvoir par les grands propriétaires terriens au détriment des fellahs. Mise en place d’institutions républicaines avec la tentative de création d’une entité nationale sur un territoire composite habité par des arabes, kurdes et d’autres minorités.

Période troublée émaillée de coups d »état

D)un coup d’état décisif (1963-1970)

Le parti Baas, regroupant les populations situées à la périphérie du système accède au pouvoir par l’intermédiaire des officiers de l’armée issus des milieux modestes. Ce parti a un programme socialisant sur le modèle soviétique.
De nombreux coups d’état se succèdent….
Pour comprendre cette instabilité du pouvoir , la lecture d’Ibn Khaldoun(1332-1406) est indispensable :concept de l’asabiyya. Sa grille de lecture permet de comprendre encore de nos jours les évènements du Proche et Moyen Orient.

E) l’ère Assad (1970-2011)

les assad
a) le père Hafez El Assad
Hafez elAssad, général d’aviation formé en URSS, ministre de la Défense prend le pouvoir, en s’appuyant sur les Alaouites(branche du chiisme) dont il est issu. Il mène une politique socialisante avec économie planifiée, en développant la zone alaouite au détriment des autres zones (zone damascène notamment). Les Alaouites intègrent tous les rouages de l’Etat.
Les sunnites, largement majoritaires dans le pays se soulèvent à la fin des années 70( de 79 à 82) et font l’objet d’une répression féroce et massive : les imam sunnites sont embastillés, leurs mosquées sont fermées..
La crise du pétrole dans les années 80 freine le timide développement économique alors que le système éducatif a pris son essor, que la démographie est forte, que l’administration est pléthorique .

Face à la crise économique ( montée du chômage, dégradations des conditions de vie, montée du mécontentement populaire) , Hafez el Assad effectue un revirement à la recherche d’alliés politiques : il libère les imam emprisonnés, il ré-ouvre les mosquées.
En fait , et à son insu, il déroule le tapis aux Fréres Musulmans qui prônent le retour à la charia et l’abandon de la voie laïque.
b) le fils Bachar El Assad
En 1970, à la mort de son père, Bachar El Assad, après une brève formation aux affaires, accède au pouvoir. Il effectue un revirement dans la politique économique : il suit les préconisations du FMI contrairement à son père.
Il tente une modernisation par la voie libérale classique :
-réduction de l’intervention de l’Etat ( avec comme corollaire le congédiement de fonctionnaires alaouites)
-financement d’une industrie syrienne
-développement du commerce international
Bachar el Assad s’appuie dorénavant sur la grande bourgeoisie damascène en abandonnant les intérêts de la communauté alaouite et en délaissant les villes périphériques., perdant de ce fait ses appuis traditionnels.
Devant la montée des mécontentements dont  les Frères Musulmans sont les seuls porte-parole audibles, en 2008-2009 , il revient à une pratique autoritaire et répressive à leur égard ; et se retourne  vers sa communauté alaouite ( organisée en clan autour du pouvoir).

2 LA SITUATION ACTUELLE

Le Printemps arabe aboutit en définitive à la destitution des dirigeants en place, selon la lecture qu’en fait Bachar El Assad.
Pour conserver le pouvoir, il s’engage dans la répression violente des manifestations de 2011 qui demandent une libéralisation en matière politique et plus de démocratie.

La guerre civile commence.

a) 4 forces qui se combattent entre elles

-le gouvernement en place qui entend conserver le pouvoir
les démocrates qui ont lancé les manifestations qui sont rapidement contraints à l’exil ( Paris ou Londres)
-les Frères Musulmans qui les premiers organisent une résistance armée au régime
l’Organisation Etat islamique (OEI) du Levant :

b) une nouvelle force politico-militaire : l’Etat islamique ou Daech

Parallèlement au mouvement Frères Musulmans créé en 1928 ,  apparaît en Irak en 2006 un mouvement radical d’obédience sunnite dans le chaos généré par les USA qui ont laissé désœuvrés les cadres dirigeants civils et militaires de Saddam Hussein et qui ont favorisé dans le processus de démocratisation une minorité chiite désireuse de prendre sa revanche sur les sunnites, soutiens de Saddam.

en gris, territoires de l'EI
en gris, territoires de l’EI

Cette mouvance , composée majoritairement d’Irakiens, se développe rapidement pour pénétrer en Syrie en 2011.
Comme son nom l’indique, l’objectif est de créer un nouvel état basé sur la charia dans la zone. Son porte-parole El Bagdadi proclame le Califat en juin 2014 ( et s’autoproclame calife dans la foulée).
Caractéristiques du mouvement :
nébuleuse( pas de connaissances des noms des responsables)structurée en Etat
-avec un budget
les ressources proviennent de l’impôt coranique, des dons privés et des fonds en provenance d’Arabie saoudite et du Qatar, du pétrole ( 360 puits sous contrôle) , des banques saisies
-avec une capitale Raqqa située en Syrie
– avec une armée estimée à 30 000 combattants ( pour un total de 60 000 en intégrant la logistique)
avec une ossature composée de combattants irakiens expérimentés (ex armée de Saddam)
– avec une justice basée sur la charia( interdiction de l’alcool, de la danse de la musique…)
-avec une politique de communication très bien rodée basée sur la terreur et l’effroi en vue de terroriser et les

grand califat islamique
grand califat islamique

occidentaux et les populations locales qu’elles veulent soumettre
Le territoire occupé par l’EI est à cheval sur la Syrie et l’Irak . La partie syrienne est une zone désertique occupée

par 3 millions d’habitants.
L’objectif ultime est de revenir territorialement au Grand Califat du XIIème siècle : cf zone noire de la carte

 

 

 

.
c) l’implantation de ces différentes forces en octobre 2015
situation en Syrie oct.2015
situation en Syrie oct.2015

-le gouvernement Assad contrôle la bande côtière ouest , territoire des alaouites(10% à 12% de la population syrienne)

.
-les Frères Musulmans tiennent une poche au Nord, à proximité de la frontière turque (Turquie dirigée par les Frères Musulmans)

.

-les Kurdes au Nord Est

 

-l’EI la partie centrale et est du pays

d) interventions extérieures

la Russie de Poutine par ses appuis de troupes au sol et par les raids de son aviation défend le régime Assad pour

territoires de l'EI (oct2015)
territoires de l’EI (oct2015)

pouvoir conserver sa base navale de Tartous et combat les groupes islamistes pour éviter la propagation de l’EI dans les communautés russes musulmanes du Caucase et la Tchétchénie par ex. Autre raison : le retour de la Russie et de Poutine en tant qu’interlocuteur majeur et incontournable sur la scène internationale.

Les interventions d’Assad sur le plan militaire consistent à établir une continuité territoriale entre les différentes zones qu’il contrôle, Lattaquié étant sa base arrière.
-l’Iran a également déployé des troupes au sol et fait appel à des supplétifs comme le Hezbollah libanais dans un conflit chiite/sunnite
-un combat entre Iran et Arabie Saoudite( berceau et banquier de l’intégrisme sunnite dans le monde) par Syriens interposés pour l’hégémonie sur le Proche Orient (contrôle des lieux saints)
-les frappes occidentales par l’aviation sont d’une inefficacité voisine de zéro.
Les troupes du Moyen Orient sont les seules en mesure de régler le conflit

e) les conséquences sur la population civile

Sur les 22 millions d’habitants que contenait la Syrie, le conflit a déjà fait entre 200 000 et 300 000 victimes et 11 millions de personnes ont été déplacées depuis 2011. Sur ces 11 millions, 4,5 millions (1/5 de la population totale) ont choisi l’exil :
-en Turquie …..1 940 000  …………….. soit + de 40% des exilés
-au Liban ………1 148 000    …………………… soit 25%
-en Jordanie……. 629 000
-en Irak …………..248 500
-en Europe ………430 000 soit un peu moins de 10%
-en Egypte……… 132 000
-reste du monde ..53 000 ( Qatari et Saoudiens n’accueillent pas de réfugiés)

f)risques de déstabilisation du Liban et de la Jordanie par le flot de réfugiés

Cet exode massif représente pour la Jordanie près du 1/3 de sa population et pour le Liban 1/4 de sa population ( contre 2.5% pour la Turquie   et o,06% pour l’Europe par exemple)….

….
A l’issue du conflit ( dans des mois, des années ?),  surgira une reconfiguration territoriale et politique qui peut-être prendra en compte les aspirations des populations locales; les habitants du Proche Orient l’auront payée  au prix fort. Une certitude : le partage imposé par les puissances occidentales à la fin de la 1ère Guerre Mondiale est arrivé à son terme….

 

Les cartes ci-dessous font donc partie définitivement du passé….

sykes-picotGF

Nota : un Islam ou des Islam dans la mesure où les exégètes du Coran s’arrêtent à une période : 8ème, 12 ème ou 18ème siècle par exemple, sachant :

que le texte du Coran se rapproche de la poésie,   forme idéale pour l’interprétation

et que l’exégèse de l’un exclut celle de  l’autre.

ref CYJoct16

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

syrian asylum

Syrie février 2016

une bonne partie de Bretagne par Andrée Porté

« une bonne partie de Bretagne »

par Andrée Porté
becassine valise à la main1) Bécassine et la Semaine de Suzette

a) la presse française dans les années 1900
Au début du XXème siècle, la presse française est florissante: pas moins de 600 titres de quotidiens dont plus de 80 sur Paris. Elle est la plus lue au monde avec un peu moins de 250 exemplaires pour 1000 habitants : la TSF n’a pas encore pris son envol.
La presse enfantine , née véritablement au XIXème siècle n’est pas en reste en ce début de siècle : une quarantaine de journaux s’adressent aux enfants.

 

 

b) la Semaine de Suzette
semaine-de-suzette3LA SEMAINE DE SUZETTE 1Quelques rares titres s’adressent exclusivement aux jeunes filles, dont La Poupée modèle.
Henri Gautier, homme de presse et de marketing, catholique bon teint,décide d’élargir sa gamme de publications et d’investir ce créneau en créant un hebdomadaire intitulé La semaine de Suzette qu’il destine aux fillettes de 8 à 14 ans. En janvier 1905, il vante son futur hebdo qui sera « pour petites filles bien élevées » et précise que » les récits seront toujours écrits par des auteurs connaissant bien la jeunesse, sachant lui faire aimer ce qui est beau et bien et lui montrer au-dessus du beau et du bien, Dieu, leur source éternelle».
Ligne éditoriale : moralisation, bonne éducation, instruction et distraction.
Clientèle visée : fillettes de l’aristocratie et de la bourgeoisie catholiques. Lire la suite

Le réchauffement climatique par Laurent Labeyrie

Le réchauffement climatique

laurent labeyrie par Laurent Labeyrie, co-Président de l’association “Clim’actions Bretagne Sud”
1 le constat : le réchauffement climatique

a) généralités sur le climat

effetdeserre_naturelLe climat est d’abord une moyenne des paramètres météorologiques à un endroit donné, mais c’est aussi l’ensemble de tous les éléments terrestres qui participent, d’une manière ou d’une autre, à son équilibre énergétique d’ensemble : les gaz à effet de serre dans l’atmosphère, le rayonnement des sols (visible et infra rouge), le déplacement des océans, les surfaces englacées… Ces composantes influent les unes sur les autres, et toutes sur le climat, à différentes échelles de temps. C’est cela qui rend l’étude des changements climatiques (qu’ils soient passés, présents ou futurs) si complexe. A chaque variation du climat, la Terre a connu des changements du niveau de la mer et les crises environnementales se sont multipliées. L’évolution du vivant s’est construite sur ces crises.

b)des modifications liées à l’activité humaine ( l’industrialisation)

Au début du XXième siècle, la Température moyenne  globale était de +15°C, maintenant elle est voisine +16°C. Ce réchauffement ne se fait pas uniformément ( fortes disparités régionales) et s’ accompagne d’une montée du gaz carbonique dans l’atmosphère de 30% (de 280 à 400 ppm), et du niveau moyen des océans de plus de 30 cm. De plus en plus d’indices semblent montrer, en parallèle, une augmentation des fréquences (et peut-être de l’intensité) des évènements météorologiques extrêmes, l’augmentation des dégâts étant en grande partie liée à l’expansion humaine sur tous les territoires.

Tous les modèles montrent que le réchauffement et la fonte des glaces ne peuvent que s’accentuer dans le futur, avec la poursuite continue des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Les climatosceptiques appuyés par les lobbies du pétrole et du charbon se font de plus en plus rares…

2 la prise de conscience par la communauté internationale

a) la création du GIEC

Conscients du problème, les pays membres des Nations Unis ont initié en premier lieu (1988) un suivi exhaustif des progrès scientifiques sur le sujet. C’est le rôle du GIEC (Groupe International des Experts sur le Climat), qui produit une synthèse des progrès les plus récents tous les 5 ans environ. Une « convention cadre sur le climat » a été créée à la suite (1992), convention qui se réunit chaque année (la Conférence des Parties : COP ) pour travailler sur la construction d’un accord mondial sur la modération des changements climatiques et de leurs conséquences, en particulier pour les pays pauvres.

b) les différents scenarii en fonction du niveau de ce réchauffement

Les travaux suscités par le GIEC ont montré qu’avec l’effort de tous le réchauffement global pourrait être limité à +2°C, soit le climat du dernier interglaciaire il y a 120 000 ans. Les conséquences sociales et économiques resteraient gérables.

Par contre, poursuivre la tendance actuelle conduirait à un réchauffement de 3 à 5°C, s’approchant dangereusement des températures moyennes que la Terre n’a pas connu depuis 70 millions d’année, ce qui serait une catastrophe pour l’ensemble des éléments naturels sur lesquels l’économie et les sociétés des hommes s’appuient.( désertification de zones entières de la planète, submersion de terres et de villes, migration des populations,etc)

c) l’implication de tous

Mais l’avenir ne dépend pas que de nos gouvernants et des accords internationaux. Ce sont les acteurs de la vie civile, les citoyens, nous tous, qui créeront notre avenir et l’avenir des générations futures. Nous devons agir, chacun, à titre personnel et collectif. Tant de choses sont possibles, tant du coté de l’énergie que de l’habitat, du transport, de l’agriculture, de la gestion de notre environnement, de la biosphère…

Ethiopie : Echos d’un voyage insolite par l’Amiral Merer

Ethiopie : Echos d’un voyage insolite

MERERpar Laurent Mérer

Avant-propos

Ce n’est ni un géographe, ni un historien ni un ethnologue mais un voyageur occidental curieux qui invite à parcourir en sa compagnie (en 2012) un pays méconnu ou tout du moins une partie : l’Ethiopie. Pourquoi ce pays ? Entre autres pour aller à la découverte de ces premiers royaumes chrétiens du IVè et Vè siècle, évangélisés à la même époque que la Bretagne, où se mêlent l’histoire et la légende, véritable trou noir situé au sud de l’Egypte d’où part le Nil Bleu.

A) L’ETHIOPIE en quelques données

800px-Ethiopia_climate_mapC’est un vaste pays de 1 100 000 km2, peuplé de 90 millions d’habitants (qui comptera 200 millions à la fin du siècle), avec une économie essentiellement pastorale et agricole (85 % de la population sont des paysans), avec 40 millions d’enfants de moins de 15 ans et dont le PIB/hab est 33 fois moindre que le PIB/hab français.
Située au cœur de la corne de l’Afrique, l’Éthiopie est encadrée par des pays voisins «agités» : au nord l’Erythrée et le Soudan, à l’ouest le Soudan du Sud, à l’est Djibouti et la Somalie, et au sud la Somalie et le Kenya.Elle a perdu son accès direct en 1993 à la mer après le conflit avec l’Erythrée.
Le pays est composé de hauts plateaux en son centre dont l’altitude varie entre 1800 et 3000 mètres, et dont la plus haute montagne atteint 4533 mètres. Un grand nombre de cours d’eau sillonne le plateau, notamment le Nil Bleu qui s’écoule depuis le lac Tana. Le plateau descend progressivement vers les basses terres du Soudan à l’ouest et les plaines inhabitées de Somalie au sud-est.
Lire la suite