Qu’est-ce que le 7ème Art?

Qu’est-ce que le 7ème Art ?

(esquisse de son histoire au travers de quelques figures marquantes)

Par Philippe Cloarec, directeur association « Film et Culture »

HISTOIRE DU DEBUT DU CINEMA

Proposé en 1911 par Ricciotto Canudo dans une classification des arts, le cinéma vient en 7ème position après l’architecture, la sculpture, la peinture, la musique, la poésie et le théâtre/la danse.

Le cinématographe est la résultante de trois inventions techniques mises au point sur quelques décennies :

– la technique de la photographie

– la technique du mouvement(16 images / secondes au début)

  • et enfin la technique de projection ( dans une salle et pour des spectateurs)

1 LES PIONNIERS

a) Les frères LUMIERE

En 1895, ils sont les premiers à utiliser un dispositif calqué sur le théâtre et l’opéra permettant de projeter sur un grand écran vertical des images en grand format à un public nombreux.

Leurs films d’une durée de 50 secondes vont s’intéresser à la vie quotidienne, leur donnant une dimension documentaire et culturelle : mêlant sensibilité artistique, curiosité, actualités, aspects scientifiques. Utilisation de la lumière naturelle, un seul plan , pas d’inserts, cadrage soigné.Cinéma moderne

Illustration : l’arroseur arrosé » :

b) Thomas EDISON

1891 : l’industriel et génial inventeur américain met au point une camera dite « kinétographique » qui permet l’enregistrement du mouvement . Un brevet est également déposé pour un kinétoscope, un appareil qui permet de visionner les images .

Pour échapper aux griffes des huissiers de la côte Est qui sont chargés de récupérer les royalties des brevets d’Edison, les premiers cinéastes s’implantent sur la côte Ouest, donnant naissance à Hollywood.

c) Georges MELIES

Son approche du cinéma sera à l’opposé de celle des frères Lumière : place au spectacle, à l’évasion de la réalité, à la fiction, aux trucages : le cinéma classique (importance du rythme avec accompagnement musical)

d) David GRIFFITH

Ce cinéaste empirique développera la grammaire complète de la mise en scène cinématographique :

-articulation de différents plans

-utilisation des inserts

-mise en valeur du jeu des acteurs par l’éclairage artificiel

-déplacement de la camera

La séquence de »Steamboat Bill Jr. » 1928 avec Buster Keaton donne une idée de la précision de la mise en scène

2 l’EXPRESSIONNISME ALLEMAND (République de Weimar)

une exploration de la laideur et de la monstruosité

Pourquoi ce courant :

-par opposition aux canons en vigueur

-influence de la psychanalyse : coté obscur de l’humain

-témoignage de la dérive de la société allemande vers l’hystérie (pré-science du nazisme)

Fritz LANG , bien qu’opposé à l’esthétique de ce mouvement, en est la meilleure incarnation (pessimisme, dénonciation du voyeurisme morbide, de l’embrigadement, incorporation de symboles,…)

Illustration M le Maudit : les habitants d’une grande ville allemande, jetés dans la terreur et l’hystérie par un meurtrier d’enfants

« En une image, je peux donner une conception complète d’un être humain et de la société à laquelle il appartient ». « Un réalisateur doit être un psychanalyste. Il doit savoir pourquoi les personnages font ce qu’ils font. »

Les films de Alfred Hitchcock (The Lodger) et de John Ford ( Les raisins de la colère, La prisonnière du désert) qui expriment les puissances des ténèbres ont été fortement influencés par l’expressionnisme allemand.

3) le CINEMA SOVIETIQUE

Très grand cinéma , mais cinéma de propagande

Figure de proue : Sergueî EISENSTEIN

Illustration:  Cuirassé Potemkine -scène Escalier Odessa

4) le CINEMA HOLLYWOODIEN

a) 3 caractéristiques

-des Studios ( Grandes Compagnies Financières possédant d’immenses hangars en mesure de fournir un cinéma industriel aux masses) : une industrie

-star system chargé de drainer des millions de spectateurs

-découpage en genres : western, polar, peplum, comédie, comédie musicale, mélodrame

b) 2 périodes

. Vieil Hollywood culminant au milieu des années 50.

Code Hays, mise en scène centrée sur les comédiens, plans lisibles, règle des raccords, montage

Films de divertissement

La Télévision fournissant un spectacle à domicile a signifié la mort de ce cinéma

. Nouvel Hollywood

A partir des années 70, renaissance d’un cinéma hyper commercial avec des Spielberg, Coppola, de Palma et Lucas. . Style de narration âpre, lyrique et moderne.

5) le REALISME POETIQUE (les années 30)

Des personnages maudits, souvent parias (le déserteur du Quai des brumes, par exemple), représentants d’une classe sociale, mais aussi et surtout marqués par un fatalisme qui leur est propre. Le destin, la fatalité, donnent le côté « poétique  Ce courant est incarné par Carné et Prévert pour les dialogues.

…………………………………….

Réf : CY-J2018V18mov

BARCELONE 1900 : la ville des prodiges par Sonia de Puineuf

BARCELONE 1900 : la ville des prodiges

par Sonia de Puineuf

version PDF cr Barcelone 1900 , ville des prodiges

 

Le titre de la conférence reprend le titre du livre d’Eduardo Mendoza, La Ciudad de los prodigios ,Prix Cervantes en 2016, livre dont l’action se déroule entre les 2 Expositions Universelles qui ont eu pour siège l’effervescente Barcelone .

1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL

Lire la suite

La CONDITION FEMININE depuis 150 ans à travers la chanson populaire

       La condition féminine depuis 150 ans à travers la chanson populaire

par Frédéric MALLEGOL, agrégé d’histoire – UBO Brest

 

La discipline Histoire s’intéresse à la connaissance du passé des sociétés humaines en se basant sur la recherche et l’interprétation de sources, écrites principalement, archéologiques et orales (ex : la chanson populaire).
La chanson, à qui veut bien l’écouter attentivement, en dit long sur la société  à laquelle elle s’adresse: elle en est  le reflet, peut-être simplifié, de ses valeurs, de ses hiérarchies de valeurs, de ses aspirations, de ses résistances au Lire la suite

Le french cancan par Martine Kahane

A la conquête de la liberté, Le french cancan !

par Martine Kahane, chartiste, conservateur général des bibliothèques

pdf CR FR CANCAN

Des origines

quadrille

Jusqu’à la Révolution, les bals étaient réservés à l’élite sociale .Sur fonds de révolte sociale, de désir de liberté et d’émancipation individuelle, les classes populaires s’approprient au début du XIXème siècle l’organisation de bals publics, populaires et payants(avec une taxe : droit des pauvres), et ceci en périphérie parisienne(barrières)
Ces bals dans un 1er temps obéissent à des règles strictes pour protéger les bonnes mœurs.

Naissance du Cancan ou Chahut

Lire la suite

Histoire des jardins anglais et de leur influence par Dominique BLONDEL

Histoire des jardins anglais et de leur influence

par Dominique Blondel, conservateur des parcs et jardins de la Ville de Paris

format pdf  :english gardens

 

Après plusieurs siècles de jardins réguliers,  médiévaux, Renaissance, baroques et classiques,   le début du 18ème siècle se caractérise par une rupture spectaculaire en provenance d’Angleterre  :  le jardin paysager irrégulier .

Du 18ème au 19ème siècle apparaissent successivement en Angleterre (puis imités dans d’autres pays, notamment en France) cinq styles de jardin : paysager, anglo-chinois, victorien, naturel (ou sauvage) et de cottage.

1 le jardin paysager

Lire la suite

L’architecture contemporaine et les musées par Sonia de Puineuf

Sonia de Puineuf
Sonia de Puineuf

L’architecture contemporaine et les musées

par Sonia de Puineuf

De création relativement récente, le musée ,l’un des instruments de diffusion de la connaissance est l’espace où s’exposent les chefs d’œuvre.Mais exposer dans quel type de bâtiment ? Un simple hangar ou un bâtiment de prestige ?

Dans les années 1920, des architectes comme Le Corbusier ,Mies van der Rohe remettent en cause les choix Lire la suite

« Art Déco et l’univers de la femme » par Sonia de Puineuf

« Art Déco et l’univers de la femme »

par Sonia de Puineuf

Prévue pour 1915 mais reportée en raison de la 1ère Guerre Mondiale, une exposition internationale : « l’exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes » est organisée à Paris en 1925 (l’Allemagne et le mouvement Bauhaus ne sont toutefois pas invités) et étonne le monde par sa modernité dans le domaine des arts décoratifs et de l’architecture.

Lire la suite

La Manu de Morlaix

La conversion d’une friche industrielle en un nouvel espace de vie culturelle

 

par M Thierry Seguin, prof en Arts du Spectacle à Rennes, administrateur Théâtre de l’Entresort

reconversion-manu-2011-2

Sur les friches industrielles

Les 3 révolutions industrielles avec rupture technologique espacées d’un siècle ont laissé des friches industrielles , situées pour une part au coeur même des cités, pour d’autres en périphérie des villes qui dans leur développement les ont absorbées ;
Pour mémoire
1ère révolution industrielle vers 1770 : charbon, acier, textile
2nde révolution industrielle vers 1870 :chimie, électricité, aluminium, automobile
3ème révolution industrielle vers 1970 : informatique – internet
L’emploi agricole avant la 1ère révolution a cédé sa place prépondérante à l’emploi industriel puis à l’emploi tertiaire,
Lire la suite

Evolution de la peinture française entre 1715-1830 par Bernard COLLET

 

Evolution de la peinture française entre 1715-1830

par Bernard COLLET, peintre

Le conférencier se propose, à partir de l’analyse de quelques tableaux pour lui symboliques, de retracer entre autres l’influence du contexte historique sur l’émergence (et le déclin) des courants picturaux :
a) le courant rocaille (rococo)
b) le néoclassicisme
c) le romantisme

Rappel : sur un tableau, surface plane, l’œil du spectateur est guidé par des formes, des lignes, des positionnements de personnages et d’objets (profondeur de champ ;nombre d’or);

A) ROCAILLE (1ère moitié du XVIIIème)

Lire la suite

MISHIMA & KAWABATA : deux génies de la littérature japonaise

KAWABATA Mishima et Kawabata : deux génies de la littérature japonaise

 

par Yves Goulm, conférencier écrivain

2017 CR Mishima Kawabata

Le 20ème siècle littéraire japonais a été très marqué  par les guerres et les crises politiques, ponctuées par la vitrification d’Hiroshima et de Nagazaki. Mishima et Kawabata illustrent l’un et l’autre des courants littéraires différents. Mishima, l’exalté, le sulfureux et Kawabata, le contemplatif, le calme.

 

MISHIMA

Lire la suite

le Jazz ; des origines au be-bop (de 1890 à 1945)

Petite histoire illustrée du JAZZ -Des origines au be-bop (1890 – 1945)guillaume-kosmicki

par Guillaume Kosmicki, musicologue.

150 ans nous séparent des balbutiements du jazz, premier genre musical qui nous est parvenu dans son intégralité par le biais des enregistrements (inventions d’Edison et de Berliner). Le jazz est le mouvement musical majeur  du XXème siècle : il est un métissage réussi entre les différents types de musique (musiques africaines / musiques occidentales). Il influencera d’autres courants musicaux : rock, disco…
Le terme Jazz viendrait de Jass , terme argotique américain.
Il évoluera dans le temps : folk music ,   pop music, puis art music

1 – TRAITS CARACTERISTIQUES DU JAZZ

Lire la suite

Petite histoire illustrée du jazz (1945-2010)

guillaume-kosmickiPetite histoire illustrée du jazz  par Guillaume Kosmicki
De 1945 à nos jours

 

Cette histoire du Jazz reste centrée sur les USA , pays qui a vu la naissance de cette musique mais qui en perd l’exclusivité à partir des années 60.
1941-1942 sont des années charnières dans l’histoire du jazz : les noirs américains   se réapproprient leur musique en la transformant en « art music », c-à-d en musique savante .

a) l’ère du Be Bop (1940 – 1945)

Lire la suite

La Beat Generation : un mouvement artistique contestataire et visionnaire

La Beat Generation : un mouvement artistique contestataire et visionnaire

olivier34par Olivier Macaux

En 1945, les USA sortent grand vainqueur de la 2nde Guerre Mondiale. Ils dominent le monde dans tous les domaines : économique, militaire et culturel. L’ American Way of Life triomphe.
Après les difficultés de la Grande Dépression, une ère nouvelle s’ouvre : la société de consommation. La société américaine est pourtant restée figée sur certaines valeurs : un Lire la suite

La calligraphie : arcane de la pensée chinoise traditionnelle

La calligraphie : arcane de la pensée chinoise traditionnelle

pascal vatinelpar Pascal Vatinel

L’écriture chinoise est l’une des trois écritures idéographiques apparues dans l’histoire humaine (l’écriture sumérienne et l’écriture égyptienne) et la seule à être encore utilisée après simplification en 1958 .
Les occidentaux utilisent des alphabets pour décrire la réalité; les autres peuples extrêmes orientaux ont également introduit des alphabets dans leur Lire la suite

J.J. AUDUBON

« J.J. Audubon (1785-1851), ornithologue, naturaliste, peintre : le breton le plus célèbre des U.S.A.

par Serge DUIGOU

Jean-Jacques Fougère Audubon , né Jean Rabin, est sans doute avec La Fayette le Français le plus célèbre et le plus admiré aux États-Unis.
Né à Saint-Domingue en 1785, il est le fils illégitime d’une immigrée bretonne, Jeanne Rabin et d’un capitaine au long cours, Jean Audubon qui possédait dans cette île plantations et esclaves. À la mort de sa mère, trois ans plus John_James_Audubon_1826tard, le père ramena en France, à Nantes, l’enfant et sa demi-sœur Rose. Ils furent accueillis tous les deux par l’épouse de Jean Audubon qui les éleva comme ses propres Lire la suite

CHAGALL

–  le peintre CHAGALL

par Béatrice Riou, guide conférencière, le 06 novembre 2014

CHAG1( selon les notes de Ninon)

 

 

 

 

1ère période 1887-1948

Marc Chagall, nait en 1887 à Vitebsk dans une famille juive de culture Yiddish. Ainé de neufs enfants. Sa mère tient une épicerie, son père travaille dans un dépôt de harengs et est aussi employé à la synagogue. Eduqué dans la paix et la tendresse, cette tendresse se reflètera dans son oeuvre. Les vacances à la campagne chez son grand-père Lire la suite