LES VOIX D’ ELLES

Conférence du 20 juin 2019 à 14h au Roudour

Cette conférence est la dernière de l’année universitaire de l’UTL de Morlaix.

Les Voix D’Elles

En concert conférence organisé par l’U.T.L. sur le thème de la Voix le jeudi 20 juin 2019, à l’espace culturel du Roudour à 14H Saint Martin Des Champs

Ce chœur de femmes est dirigé, depuis sa création à Pleumeur-Bodou, par Françoise LE BOLLOC’H. Il est constitué d’une quinzaine de choristes qui prennent plaisir à travailler, dans l’harmonie des voix de l’alto au soprano, des chants choisis dans un répertoire varié et dans différentes langues.
Lors des concerts, ces dames chantent sans partition et assurent un spectacle qui réserve quelques surprises grâce à de petites mises en scène. Les chants, lorsqu’ils ne sont pas « a capella », sont agréablement accompagnés au piano.

Programme

Arachnorepello (texte de W.Shakespeare) Aude Wetterwald
Risen Lord Barry Rose
Agnus Dei Marc Henric
Noël des enfants Claude Debussy
La Lune est morte G.Liferman J. Lenoble
La chanson des aiguilles Camille Saint-Saëns
L’Alouette Paul Ladmirault
Pas d’Argentine Gérard Jaunet
Noi siamo zingarelle Giuseppe Verdi
Chœur 22-Les Noces de Figaro W.A. Mozart

Le mécénat architectural de Jean II de Rohan entre le Moyen-Age et la Renaissance

Conférence du 13 juin 2019

Les macles, le A et le collier : analyse du mécénat architectural et artistique du vicomté Jean II de Rohan de 1490 à 1516 dans édifices religieux du pays de Pontivy
Diego MENS, conservateur du patrimoine, Conseil départemental du Morbihan

Depuis 30 ans, plusieurs articles ont été consacrés à des édifices religieux, dont Jean II, vicomte de Rohan et de Léon, fut le promoteur, le mécène ou le seigneur prééminencier. Toutefois, aucune réelle synthèse n’a été réalisée pour ce grand seigneur breton, décédé en 1516 et dont le territoire couvrait 1/5e du duché. A l’issue de nombreux conflits qui l’ont opposés au duc François II, puis à sa fille Anne, c’est réellement dans la dernière décennie du XVe siècle, que le mécénat du vicomte se met en œuvre et ceci jusqu’à sa mort. Il poursuit parfois l’œuvre de son père Alain IX dans des édifices tels que la chapelle Notre-Dame de la Houssaye ou l’église Saint-Mériadec de Stival, toutes deux à Pontivy. Il est aussi le promoteur d’une modernité architecturale et artistique, en lien direct avec les domaines flamands, picards, ligériens mais aussi italiens. Cette œuvre est à la fois le symbole de la piété familiale, mais aussi celle de son affirmation politique, en tant que grand féodal breton proche de la Cour de France. Le triptyque église /château/ foire est au centre de son mécénat, lieux d’affirmation de ses symboles personnels et familiaux : les macles, le chiffre et le collier de l’ordre royal, mais aussi de sa propre représentation physique.

PARASITE

L’ UTL  de Morlaix avec le concours de  » La Salamandre »  vous présente le 17 juin 2019 

PARASITE

Palme d’or au Festival de Cannes 2019.
de Bong Joon-Ho (Corée du Sud – 2019 – 1h31)

Avec Song Kang-Ho, Cho Yeo-jeong….
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…
Drôle, féroce, magnifiquement mis en scène, Parasite fait une irréprochable Palme d’or 2019. Le temps

La bande annonce  :   https://youtu.be/BboKKBYx7-0

       

Douleur et Gloire de Pedro Aldomovar

Le film du mois  : le 20 mai 2019 à 14h30 , salle de la Salamandre

DOULEUR ET GLOIRE      
de Pedro Almodovar (Espagne – 2019 – 1h53)
Avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Penélope Cruz…

Le film est présenté en compétition au Festival de Cannes 2019

Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.

Inde, le laboratoire du monde

Inde , le laboratoire du monde   

par Jean-Claude Breton, président d’Armor India (AADI )

Désormais, 3 des 5 plus grandes économies de la planète sont asiatiques avec la Chine, le Japon, et l’Inde. Un bouleversement hiérarchique que beaucoup d’économistes et d’observateurs prédisaient depuis longtemps.
L’Inde vient de devenir la 6ème économie mondiale, devant la France, et est en fait la 3ème en parité de pouvoir d’achat(PPA).
Une croissance phénoménale en quelques années, mais  accompagnée de tensions, avec la montée des inégalités sociales, le chômage et les entorses aux questions environnementales.

A l’échelle gigantesque d’un sous continent (1.339 milliard d’habitants en 2017) y sont concentrés l’ensemble des défis auquel le monde sera confronté dans les prochaines années.
« La plus grande démocratie du monde », orientée depuis 5 ans  de manière nationale-populiste vers une démocratie ethnique  nous a offert , entre le 11 avril et le 19 mai 2019, le plus grand exercice d’élections démocratiques que l’humanité ait connu, avec 850 millions d’électeurs.

La conférence a permis de mieux connaître les réalités de cet immense pays qui mérite qu’on surmonte les nombreux clichés qui en cachent ses potentiels.

Biographie 

Jean Claude BRETON a vécu et travaillé 8 ans en Inde  
Né le 15/06/43, il est diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’IAE Paris.  
Ayant fait carrière principalement au sein du groupe Total, il a exercé différentes fonctions à l’international, dont d’abord en Italie, aux Pays-Bas (14 ans , dirigeant la filiale d’extraction et
d’exploration pétrolière , et ses succursales en Colombie, au Yemen, au Vietnam, Kenya)
Ayant commencé à voyager en Inde dès 1978 , il a été choisi dans les années 90 pour implanter le groupe dans une Inde alors en phase d’ouverture à l’économie mondiale.
Il sera pendant 8 ans le Directeur Général du Groupe TOTAL , basé à Delhi puis à Bombay (1995-2003)
Depuis, et retraité, il reste actif sur l’Inde où il retourne régulièrement.
En 2004 , il a créé l’ AADI, pour des partenariats universitaires/ culturels et économiques entre la Bretagne et l’Inde.
AADI organise à Morlaix, en Bretagne, depuis 2007 un festival annuel ARMOR INDIA®, régulièrement inauguré par l’ambassadeur de l’Inde en France.
Il anime des formations Inde (interculturel et pratiques professionnelles) pour des entreprises et des établissements d’enseignement supérieur, et prononce des conférences sur l’Inde contemporaine auprès d’associations et des institutions régionales.
Il facilite et organise des stages d’étudiants en Inde et depuis 2013 des échanges entre établissements scolaires /universitaires français et indiens ( une quinzaine de partenariats opérationnels à ce jour, majoritairement en Bretagne) .
Il est à l’origine et Président du projet d’Institut Franco-Indien de Bretagne qui est porté et financé par Morlaix Communauté , la Ville de Lorient , et la Région Bretagne .
Il est Conseiller du Commerce Extérieur depuis 1989.

 

 

 

 

Le féminisme fera-t-il disparaître les typiques cafés espagnols ? de Maria Mens-Casas Vela

Le féminisme fera-t-il disparaître les typiques cafés espagnols ?

Maria Mens – Casas Vela

Cette question pourrait faire sourire, mais elle est grave. Surtout pour les cafés.

Un café espagnol typique (donc plutôt macho) diffère beaucoup de cafés d’autres nationalités, à tel point que si je faisais un atterrissage impromptu après un voyage dans le temps, je reconnaîtrais les lieux presque immédiatement. Et même, peut-être, l’heure.

Tout d’abord, c’est un lieu sans prétentions particulières, d’allure modeste, dans une rue quelconque. L’enseigne vous donne un avant-goût de sa mission, si l’on peut l’appeler comme cela : «Le café (ou le bar) des amis», La Peña (le club) del Valencia C.F. (club de football), Café «El Manolete» (torero célèbre) et ainsi de suite.

Pour ce qui est de l’intérieur, un comptoir et des tables : logique. Sauf que les habitués sont surtout au comptoir aux heures de l’apéritif avec des tapas, et que les ivrognes sont rares. Un café de quartier est, somme toute, un club où l’on discute de football, de toros, de tout, où l’on se retrouve tous les jours, avec les mêmes, aux mêmes heures : les actifs après le repas pour prendre un café, pendant que la femme fait le rangement de la table et la vaisselle, et partent après au bureau ; les retraités prennent la relève pour jouer aux cartes ou aux dominos, par petits groupes.

Le soir, après le dîner, les actifs reviennent, et c’est le moment de jouer aux dominos avec le café pour enjeu : celui qui gagne est invité par les autres. Mon père était très bon aux dominos et gagnait souvent. Il nous racontait ses exploits en riant. Ma mère était très indulgente pour ses escapades quotidiennes. Elle disait : Le pauvre, il travaille toute la journée, normal qu’il voie ses amis ! (C’est connu, les femmes au foyer, elles, ne travaillent pas !)

En tout cas, on ne s’alcoolisait pas dans ces cafés. Les cafetiers, très paternalistes, après quelques verres de trop, refusaient de servir davantage et même poussaient le client à rentrer dormir chez lui. Autre particularité, les femmes ne mettaient jamais les pieds dans cet univers éminemment masculin, où elles ne se trouveraient pas du tout à l’aise, et leurs maris encore moins.

En revanche, un jour, quand mon fils avait six mois, mon père l’a pris dans ses bras, en me disant : Je vais le montrer à mes amis (au café, évidemment). Il est revenu très fier du succès devant son public. Pour moi, c’était une sorte d’intronisation dans l’univers masculin !

Je venais juste de finir mon récit quand mon «petit dernier», d’1 m 87, qui avait lu mon texte, m’a envoyé une photo d’une annonce sur la vitrine d’un de ces cafés typiques qui avait compris l’enjeu.

«GARDERIE DE MARIS»

Est-il assommant à la maison ?

S’ennuie-t-il quand tu fais les achats ?

As-tu besoin de souffler ?

NOUS AVONS CE QUE TU CHERCHES

Laisse ici ton mari et tu le reprendras plus tard !

C’est gratuit. Il faut seulement qu’il paie sa boisson

NOUS N’EN AVONS JAMAIS PERDU UN SEUL !

L’Adieu à la nuit


L’ADIEU A LA NUIT         de André Téchiné (France – 2019 – 1h43)

Avec Catherine Deneuve, Kacey Mottet Klein…
Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada. Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu’il lui a menti. Alex se prépare à une autre vie. Muriel, bouleversée, doit réagir très vite…

Qu’est-ce que le 7ème Art?

Qu’est-ce que le 7ème Art ?

(esquisse de son histoire au travers de quelques figures marquantes)

Par Philippe Cloarec, directeur association « Film et Culture »

 

Proposé en 1911 par Ricciotto Canudo dans une classification des arts, le cinéma vient en 7ème position après l’architecture, la sculpture, la peinture, la musique, la poésie et le théâtre/la danse.

Le cinématographe est la résultante de trois inventions techniques mises au point sur quelques décennies :

– la technique de la photographie

– la technique du mouvement(16 images / secondes au début)

  • et enfin la technique de projection ( dans une salle et pour des spectateurs)

1 LES PIONNIERS Lire la suite

Qu’est-ce que le Nazisme ? par Fabrice BOUTHILLON, professeur UBO

Qu’est-ce que le Nazisme ?

par Fabrice BOUTHILLON, professeur UBO

Le nazisme est communément perçu comme une réalité allemande, du vingtième siècle(1920-1945), et d’extrême-Droite. En fait, le nazisme ne peut se comprendre que sur la longue durée, étant certes une réalité allemande mais aussi européenne.Il ne peut se résumer à un mouvement politique de droite car il a été un mouvement centriste d’une forme particulière.

1 DE L’ORIGINE PREMIERE DES TOTALITARISMES SUR LE CONTINENT EUROPEEN

A la question de la fondation en politique posée par la Révolution française, le nazisme en donne une réponse.
1a révolution en politique
Une révolution a pour effet de déchirer le Contrat Social existant (ex:la Monarchie multiséculaire en France), pulvérisant les hiérarchies sociales traditionnelles pour y substituer un nouveau contrat social qui réorganisera la société selon de nouveaux critères ( égalité, justice,…)
1b impossibilité de la substitution – guerre civile ouverte ou larvée
Toute révolution (la Gauche) suscite une contre-révolution (la Droite) qui veut rétablir l’ancien ordre existant.
La Gauche incarne les valeurs universelles : justice égalité, raison
La Droite représente des valeurs locales et concrètes : l’héritage (la Terre et les Morts)
1c les 2 familles de centrisme
Cet affrontement permanent entre Gauche et Droite rend impossible la refondation, sauf à trouver un dépassement de ces antagonismes en passant par une réconciliation de la Droite et de la Gauche.
Le centrisme politique permet cette réconciliation :
– centrismes par soustraction des extrêmes (C.S.E.)
(Le Directoire, l’Orléanisme, le Macronisme)
– centrismes par addition des extrêmes (C.A.E.)
(le Bonapartisme qui allie dictature et plébiscite)
Le Bonapartisme va être la formule des totalitarismes du XXème siècle : fascisme, stalinisme, national-socialisme. La Révolution Française a ainsi ouvert l’espace politique dans lequel les totalitarismes sont devenus possibles. Lire la suite

les sorties du 1er semestre 2019

  •  sortie   :   le 23 mai   LE TRIEUX

    Au programme, la remontée du Trieux en bateau, la visite guidée du château de la Roche-Jagu, et de l’exposition « Arte Botanica » 

    Coût : 60 €uros

    Départ du Pouliet à 8h et du Roudour à 8h10

    Inscription à l’issue de la conférence du 9  mai.

  • 29 Janvier 2019   FEHL  : Jean Paul Riopelle et Joan Mitchell, peintres du 20ème siècle : « les amants terribles de l’abstraction »

Prix : 19€/pax

Départ Pouliet : 13h00 Roudour 13h10

inscriptions : le 10 janvier 2019 à l’occasion de la conférence sur les eaux littorales de Bretagne

 

04 avril 2019 Sortie QUINTIN

En matinée : visite guidée avec Françoise Guillou, l’histoire du château de la Noë Sèche, l’extérieur du manoir de Crénan et l’hôtel particulier Digaultray des Landes

déjeuner au château de Quintin, suivi de la visite du château et l’exposition « les arts de la table »

après-midi : visite historique de la ville de Quintin, cité de caractère : sa place 1830, ses demeures à pans de bois, la basilique, la Porte Neuve, le parc Roz Maria et les demeures des négociants toiliers

Coût : 56€ /pax

Départ : 8h00 Pouliet    8h15 Roudour

insciptions : 14 mars à l’occasion de la conférence sur les « 40 glorieuses de la Physique moderne« 

« La pratique chinoise dans le commerce international »

 

« La pratique chinoise dans le commerce international »

par le Général Daniel Schaeffer

 Le développement économique chinois, ses pratiques commerciales interrogent.L’Administration américaine prend des mesures de rétorsion à l’encontre de la Chine. L’Europe se vante des méga-contrats passés avec ce pays.

Où en sont les pays « occidentaux » dans leurs relations commerciales avec la Chine ? Quelles sont leurs pratiques commerciales? Comment sont-elles articulées?

A) UN EXCEDENT COMMERCIAL COMME FORCE DE FRAPPE ECONOMIQUE

a) un décollage économique
Depuis les années 1980, la Chine connaît une industrialisation massive et devient au fil des ans un acteur majeur dans les industries de main-d’œuvre, les industries textiles et les objets manufacturés de basse qualité. Grâce à une main-d’œuvre nombreuse et bon marché, elle peut exporter de très grandes quantités de produits d’entrée de gamme à des prix très bas. D’où le surnom d’« atelier du monde ».
L’adhésion de la Chine à l’OMC en 2001 lui a permis de devenir un nouveau pôle économique de taille mondiale à l’instar des États-Unis, de l’Union européenne et du Japon. Lire la suite

Sur la route de l’ombre de la Lune

Sur la route de l’ombre de la Lune

par  Olivier Sauzereau  

.

 

 

 

 

Le 21 août 2017, l’éclipse totale de Soleil probablement la plus médiatisée de l’Histoire a été visible sur le continent nord américain.
Après avoir observé cet exceptionnel phénomène céleste depuis l’Etat de l’Oregon à 5.15’57 »,le conférencier  astrophotographe de métier et sa famille ont fait le pari inédit de traverser d’Ouest en Est les USA en suivant fidèlement le tracé exact de l’ombre de la lune en moins de 29 jours 12 heures 44 minutes, soit le temps d’un cycle lunaire !

 

Mont Jefferson Oregon

.

 

Carhenge

« Road trip » dans l’Amérique profonde, hors des circuits touristiques traditionnels, Lire la suite

Liberté de peindre ; peindre en liberté

Liberté de peindre ; peindre en liberté
Mescam Marcel
Février 2019

Choisir, choisir ! Eh oui ! Tout est dit. Mais est-ce évident de choisir quand on vous demande de faire un choix parmi la chanson ou le livre que vous auriez aimé écrire ? Non, ça ne l’est pas ! Du moins pour moi. Je vais tout de même triturer mes méninges et en retirer la substantifique moelle pour orienter mes recherches.
Après mûres réflexions je retiens le livre « Paroles » de Jacques Prévert. Des 244 pages écrites par ce merveilleux poète, j’extrais 49 lignes du titre « Pour faire le portrait d’un oiseau » qu’il dédie à Elsa Henriquez*. Je ne retiens que ce texte, mais j’aurais pu en sélectionner d’autres, ou aussi des chansons que j’aime, tant les auteurs de talent sont nombreux. Aujourd’hui c’est celui qui me parle le plus, un autre jour j’en aurais peut-être choisi un différent. Il y a plusieurs textes que j’aurais aimé écrire, c’est un dilemme terrible, mais bon, je me lance dans quelques explications. Aujourd’hui, c’est seulement ce fragment d’écriture qui me parle, me touche le plus. J’ai adhéré dès la première ligne à cette histoire, je me suis laissé embarquer, transporter dans un rêve par ce court récit. Je ne sais pas dessiner, pas du tout peindre, et pourtant, n’ayant pas de toile, je prends une feuille à dessin, déniche une vieille boîte de peinture d’écolier, un pinceau, un gobelet d’eau et je peins une cage à oiseau avec la porte ouverte. J’imagine quelque chose de joli, de simple, d’utile pour un oiseau. Ce travail fini je me dis qu’il me faut aller punaiser cette feuille sur un des arbres de mon jardin. Ceci fait, je retourne à mon poste d’observation dans ma salle de séjour, et je me tiens immobile pour ne pas être repéré. L’oiseau arrive, parfois vite, mais s’en va aussitôt s’il détecte une présence. Je ne suis pas homme à me décourager, je m’arme de patience. Je sais attendre, longtemps s’il le faut. Je rêvasse, imagine l’oiseau qui va peut-être entrer dans la cage. Ça y est ! En voici un ! Une jolie mésange à tête noire est entrée.
Comme conseillé dans le texte, armé de mon pinceau, je m’approche dans le plus profond silence, je ferme doucement la porte, et j’efface un à un les barreaux, sans toucher à l’oiseau. Je prends le temps de faire le portrait de l’arbre, et choisis la plus belle de ses branches pour l’oiseau. Je mets du vert pour le feuillage et essaie tant bien que mal de faire apparaître la fraîcheur du vent et la poussière du soleil dans la chaleur de l’été. C’est beaucoup demander à un néophyte.
Aujourd’hui l’oiseau ne chante pas, ce n’est pas bon signe. Mon tableau est sûrement mauvais, je ne pourrai pas le signer. Dommage ! Mon récit est terminé, il m’a transporté dans un imaginaire où je me suis senti bien. J’en redemande encore. J’aimerais l’avoir écrit, mais rien ne m’empêche de coucher quelques lignes pour m’évader encore dans un monde merveilleux.
—————————————-

Pour faire le portrait
d’un oiseau
À Elsa Henriquez*

Peindre d’abord une cage
avec une porte ouverte
peindre ensuite
quelque chose de joli
quelque chose de simple
quelque chose de beau
quelque chose d’utile
pour l’oiseau
placer ensuite la toile contre un arbre
dans un jardin
dans un bois
ou dans une forêt
se cacher derrière l’arbre
sans rien dire sans bouger…
Parfois l’oiseau arrive vite
mais il peut aussi bien mettre de longues années
avant de se décider
Ne pas se décourager
attendre
attendre s’il le faut pendant des années
la vitesse ou la lenteur de l’arrivée de l’oiseau
n’ayant aucun rapport
avec la réussite du tableau
Quand l’oiseau arrive
s’il arrive
observer le plus profond silence
attendre que l’oiseau entre dans la cage
et quand il est entré
Fermer doucement la porte avec le pinceau
puis
effacer un à un tous les barreaux
en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l’oiseau
Faire ensuite le portrait de l’arbre
en choisissant la plus belle de ses branches
pour l’oiseau
peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent
la poussière du soleil
et le bruit des bêtes de l’herbe dans la chaleur de l’été
et puis attendre que l’oiseau se décide à chanter
Si l’oiseau ne chante pas
c’est mauvais signe
signe que le tableau est mauvais
mais s’il chante c’est bon signe
signe que vous pouvez signer
Alors vous arrachez tout doucement
une des plumes de l’oiseau
et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau.
Extrait de Paroles
De Jacques Prévert
*Elsa Henriquez
Artiste peintre et illustratrice née en Argentine.

Cycle de conférences du 3ème trimestre 2018/2019

Conférences du 3 ème trimestre 2018/2019

 

25 avril 2019 conférence : « Qu’est-ce que le Nazisme ? » par Fabrice Bouthillon, professeur UBO
à Langolvas à 14h00

02 mai 2019 : conférence « Vente aux enchères des livres et manuscrits du XIIè à nos jours »
à Langolvas à 14h00 par Isabelle de Conihout

09 mai 2019 conférence : « Qu’est-ce que le 7ème Art ? » 2nde partie par Philippe Cloarec
à Langolvas à 14h00

16 mai 2019 conférence : « Inde, le laboratoire du monde » par Jean-Claude Breton
à Langolvas à 14 h00

06 juin 2019 conférence « Où va l’Europe ? » par Jeanne-François Hutin
à Langolvas à 14h00

13 juin 2019 conférence « le mécénat architectural de Jean II de Rohan entre le Moyen Age et la Renaissance » par Diego Mens
à Langolvas à 14h00

20 juin 2019 « la voix et les voix d’Elles » avec Martine Le Roy-Joli
au ROUDOUR à 14h00

Les 40 Glorieuses de la physique moderne (1905-1945)

 

Les 40 Glorieuses de la physique moderne (1905-1945) :

 

par Mr Claude MOTTA

 

 

A la fin du XIXème siècle, Lord Kelvin affirma que la physique était définitivement connue. Seuls quelques points de «détail» resteraient à préciser.

Ernest Rutherford

Des découvertes comme les rayons X et la radioactivité vont pourtant ébranler cette certitude. De la découverte de particules élémentaires n’obéissant à aucune des lois connues va naître une nouvelle physique initiée par Planck et de jeunes physiciens comme Bohr, Pauli, Heisenberg, Schrödinger…. Ils vont ensemble «inventer» la mécanique quantique.

 

En 1905, Einstein publie 4 articles :

. le 1er article, publié en mars, expose un point de vue révolutionnaire sur la nature corpusculaire de la lumière, par l’étude de l’effet photoélectrique. :Sur un point de vue heuristique concernant la production et la transformation de la lumière.

. en mai, Einstein publie un 2nd article sur le mouvement brownien.

. le 3ème article en juin marque sa rupture intuitive avec la physique newtonienne. L’article Sur l’électrodynamique des corps en mouvement s’attaque au postulat d’un espace et d’un temps absolus,  : « l’éther n’existe pas », et « le temps et l’espace sont relatifs » sont ses conclusions. Lire la suite

Paul, ingénieur en chef

Paul, ingénieur en chef

de Maria Mens-Casas Vela

Avec le temps il était devenu tyrannique, exigeant et assez insupportable. Sa femme se souvenait avec nostalgie de l’homme prévenant, joyeux et simple qu’il avait été pendant les premières années de leur mariage.
À cette époque Paul était ingénieur salarié, sans grands soucis. Le couple menait une vie modeste, avec des amis comme eux qui aimaient le cinéma, les concerts, les rendez-vous dans divers bistrots parisiens, pour jouer aux dominos et s’amuser à écouter des personnages truculents qui parlaient de politique haut et fort. Ensemble ils pratiquaient un peu de sport pour se donner bonne conscience.
Leur tranquille existence avait changé le jour où Paul, dans le cadre de son travail, trouva un élément révolutionnaire qui transformait un moteur, multipliant sa capacité tout en réalisant une considérable économie d’énergie.
Il avait fait breveter sa découverte, gagné beaucoup d’argent, grimpé en flèche dans la hiérarchie et les responsabilités et… changé de caractère.
À la veille de son anniversaire -cinquante ans ! – il considérait son existence avec satisfaction : son cadre de vie élégant, sa luxueuse bibliothèque de livres rares, ses peintures de maître, signes sans équivoque d’une prospérité raffinée. Il y avait pourtant un objet qui dénotait dans l’ensemble par sa modestie : l’horloge, au balancier très simple mais très ancien, qui lui venait de ses ancêtres occitans. La tradition voulait que ce soit l’aîné qui la garde pour la génération suivante. De même pour le modeste anneau d’or, avec les initiales du nom de famille. Pour le moment tout allait bien. Paul avait deux fils et la source familiale ne risquait pas de se tarir.
Le lendemain du jour de son anniversaire, Paul reçut une lettre du notaire, qui l’invitait à passer à l’étude pour une affaire de famille le concernant. Sans savoir pourquoi, et sans raison apparente, Paul sentit une sourde angoisse lui monter dans la poitrine. Comme une vieille réminiscence acquise à travers les âges. Mais il ne servait à rien de tergiverser et il prit un rendez-vous le plus vite possible.
Ce fut un jour que Paul, ingénieur en chef, n’oublia jamais.
Après les salutations de rigueur, le notaire lui remit une grande enveloppe cachetée à la cire, comme jadis pour les missives délicates, non sans une certaine solennité, en lui disant qu’elle avait été cachetée par son propre père, avec son anneau, et que lui devrait faire de même après lecture, avant de la ramener chez le notaire. Paul ne put s’empêcher de regarder sa main. Jamais il n’aurait pensé que l’anneau pouvait être autre chose qu’une relique familiale à laquelle, il est vrai, son père était fortement attaché.
Avec une certaine fébrilité et l’aide du notaire, il ouvrit l’enveloppe. L’homme de loi le laissa seul , fermant la porte derrière lui.
Il y avait deux choses à l’intérieur : une liasse épaisse avec les noms de famille. Une généalogie ! Elle commençait vers 1500 et le dernier nom était le sien. Il devait être jeune quand son père l’avait ajouté. Celui-ci était décédé quand il avait dix-sept ans.
La deuxième liasse était une longue lettre de son père, accompagnée d’une autre d’un ancêtre qui devait être facilement identifiable dans la généalogie.
Paul ne savait par où commencer mais il prit la lettre de son père, inquiet et intrigué. Le début de la missive le mit tout de suite en garde :
« Mon cher fils, si je prends tant de précautions pour que tu saches la vérité sur les origines se la famille, en te demandant instamment de garder le secret, c’est parce que nous sommes sortis d’un destin entaché, aussi injuste qu’aléatoire, qui nous a persécutés pendant des siècles. Oui, j’ai bien dit des siècles ! Il a fallu la première guerre mondiale qui a fait se déplacer de leurs villages des centaines de jeunes, les a coupés de leurs racines et plongé certains dans l’anonymat des grandes villes, et qu’ils changent de vie et de personnalité, une fois la guerre terminée. C’est ce qu’a fait ton aïeul dont tu trouveras la lettre ci-jointe. Nous lui devons beaucoup. Et aussi au prêtre qui a fait sa généalogie et a cherché pour lui un peu de l’histoire des minorités et l’a aidé à la rédaction. Pour que tu comprennes ce qu’ont vécu tes ancêtres, tu la liras et tu la transmettras à ton aîné ». Paul se demanda s’il voulait en savoir plus, cependant il eut la force de continuer pour affronter la réalité. Il ne fut pas déçu.
La narration de l’aïeul commençait par « Nous somme des « cagots », ou plutôt nous l’avons été pendant des siècles, par la volonté et la méchanceté populaire, dictées par la peur. L’origine est obscure et lointaine. Il se peut qu’un ancêtre, le premier, ait contracté la lèpre et ait été mis à l’écart, avec sa famille, pour éviter la contagion. Ou bien il s’agit d’un infidèle maure ou d’un juif convers suspecté d’apostasie. Nous ne le saurons jamais mais cela n’est pas important ».
Il s’ensuivit une énumération des mesures vexatoires dans la vie sociale et quotidienne des « cagots » qui commençaient depuis le baptême car, à côté du nom dans le Registre paroissial, on posait un signe distinctif pour les signaler. Dans l’église, ils devaient se mettre au fond et ils n’avaient pas le droit de recevoir la communion en même temps que les autres, ni d’embrasser la croix de paix, ni de suivre la procession, ni d’entrer dans l’église par la même porte que les autres chrétiens. On leur avait réservé un carré spécial au cimetière, séparé des autres tombes.
Les autorités ecclésiastiques avaient interdit ces pratiques mais les curés ruraux, dans leur contexte, ne tenaient pas compte des interdictions.
Les « cagots » avaient un puits d’eau pour eux, ne pouvaient marcher pieds nus pour ne pas contaminer les autres, et ne pouvaient exercer aucun autre métier que cordeliers ou menuisiers, parce qu’on pensait que ces matières ne contaminaient pas.
Pour ce qui est des mariages, les difficultés pour s’unir dans le groupe et éviter la consanguinité avaient amené certains à chercher femme dans d’autres minorités, comme les tziganes. Les « cagots » n’étaient pas la seule minorité méprisée au Béarn, en Navarre, dans la Soule. Il y avait les « agotes » en Aragon, et les « cacous » en Bretagne, soumis à des vexations très proches où dominait surtout la peur. En Espagne, dans les Asturies, un groupe particulier, « les vachers d’Alzada », vivaient en vase clos, à l’écart. Les habitants proches affirmaient que ce groupe descendait des Maures.
La lettre se terminait par un vœu pieux, probablement suggéré par le prêtre : « Respectez les autres, surtout les plus humbles ». Lire la suite

La Chine et ses problèmes économiques

La Chine et ses problèmes économiques et politiques

 

par Alain COLLAS , proviseur, chargé de cours à l’U.B.S. ,chercheur associé au CERHIO (centre de recherches historiques de l’Ouest)
Plan de l’intervention (décembre 2014)
1. Introduction
2. Rappels historiques
3. la croissance économique de la Chine
4. les difficultés du modèle chinois et leurs raisons
5. conclusion
chine carte politiqueEn raison des délocalisations, du déferlement des produits chinois, la Chine est devenu un sujet particulièrement sensible depuis une décennie en Occident , un sujet mal abordé ou de façon tronquée.
La Chine a toujours impressionné. « Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera » : cette affirmation prophétique est attribuée à Napoléon, après la lecture de « la relation du voyage en Chine et en Tartarie » de Lord Macartney.

Lire la suite

Le statut du corps en France de 1940 à nos jours

« Le statut du corps en France de 1940 à nos jours »

 

par Isabelle BARS, enseignante agrégée d’EPS en poste au collège de l’Iroise à BREST. 

Entre 1940 et 2020, des ruptures et des continuités se dégagent dans les usages du corps d’un point de vue historique, sociologique et anthropologique.

Un simple coup d’œil à ces 2 pages de magazines  permet de mesurer l’évolution de l’image de la femme entre 1945 et les années 2000.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  •  

I 1940- 1944 LE CORPS REDRESSE

a) contexte sanitaire

En raison des restrictions de tous ordres (alimentaires, chauffage), les autorités estiment que la population française est en mauvaise santé Lire la suite

Conférences du 2nd Trimestre 2018/2019 UTL Morlaix

Conférences du 2nd Trimestre 2018/2019 UTL Morlaix

  • 10 Janvier 2019 à LangolvasConf : les eaux littorales de Bretagne sous l’influence d’apports excessifs de nutriments                  par Pierre Aurousseau , président du SCRB
  • 17 Janvier 2019 à Langolvas  Conf :  Coût et conséquences d’une guerre d’indépendance : le cas de l’Algérie            par Anne Guillou, sociologue, romancière
  • 24 Janvier 2019 au ROUDOUR   Conf : La mythologie gréco-latine : un reflet de nous-mêmes           par François Yven, professeurs de Lettres Classiques
  • 31 Janvier 2019 à Langolvas   Conf: Génération 98 : les peintres           par Andrée Porté

 

  • 07 Février 2019 à LangolvasConf : Afghanistan : bilan d’une faillite et redéfinition de la géopolitique régionale          par Georges Lefeuvre, anthropologue , chercheur associé à l’IRIS
  • 28 Février 2019 à Langolvas Conf : Guérisseurs et sorciers finistériens au banc des accusés au 19ème           par Annick Le Douget, greffière er

 

  • 07 Mars 2019 à LangolvasConf : « Le statut du corps en France de 1940 à nos jours » par Isabelle BARS, enseignante agrégée d’éducation physique et sportive en remplacement de la conférence initialement prévue « Amazones nomades et mystiques : Isabelle Eberhardt, Alexandra David-Neel,… »         par Yvette Rodallec, professeur de littérature
  • 14 Mars 2019 à Langolvas  Conf : 1905 -1945 : les 40 Glorieuses de la Physique moderne           par Claude Motta, Dr ès Sciences
  • 21 mars 2019 à Langolvas  Conf : Sur la route de l’ombre de la lune : la dernière éclipse de l’Est à l’Ouest des USA(21 August 2017)           par Olivier Sauzereau, astrophotographe
  • 28 Mars 2019à Langolvas Conf : La pratique chinoise dans le commerce international             par le Général Daniel Schaeffer

Les conférences débutent à 14h00

Programme du 2nd Trimestre 2018/2019

  • 10 Janvier 2019 à Langolvas  Conf : les eaux littorales de Bretagne sous l’influence d’apports excessifs de nutriments                  par Pierre Aurousseau , président du SCRB
  • 17 Janvier 2019 à Langolvas  Conf :  Coût et conséquences d’une guerre d’indépendance : le cas de l’Algérie            par Anne Guillou, sociologue, romancière
  • 24 Janvier 2019 au ROUDOUR   Conf : La mythologie gréco-latine : un reflet de nous-mêmes           par François Yven, professeurs de Lettres Classiques
  • 29 Janvier 2019 Sortie : FEHL : Jean Paul Riopelle et Joan Mithell, peintres du 20ème , « les amants terribles de l’Abstraction »
  • 31 Janvier 2019 à Langolvas   Conf: Génération 1898  Espagne ( 2ième partie ): les peintres           par Andrée Porté , professeur d’espagnol

 

  • 07 Février 2019 à Langolvas  Conf : Afghanistan : bilan d’une faillite et redéfinition de la géopolitique régionale          par Georges Lefeuvre, anthropologue , chercheur associé à l’IRIS
  • 28 Février 2019 à Langolvas  Conf : Guérisseurs et sorciers finistériens au banc des accusés au 19ème           par Annick Le Douget, greffière er
  • 07 Mars 2019 à Langolvas  Conf : « Le statut du corps en France de 1940 à nos jours » par Isabelle BARS, enseignante agrégée d’éducation physique et sportive en remplacement de la conférence initialement prévue « Amazones nomades et mystiques : Isabelle Eberhardt, Alexandra David-Neel,… »         par Yvette Rodallec, professeur de littérature
  • 14 Mars 2019 à Langolvas  Conf : 1905 -1945 : les 40 Glorieuses de la Physique moderne           par Claude Motta, Dr ès Sciences
  • 21 mars 2019 à Langolvas  Conf : Sur la route de l’ombre de la lune : la dernière éclipse de l’Est à l’Ouest des USA(21 August 2017)           par Olivier Sauzereau, astrophotographe
  • 28 Mars 2019à Langolvas  Conf : La pratique chinoise dans le commerce international             par le Général Daniel Schaeffer
  • o4 Avril 2019 : Sortie QUINTIN   (voir sortie du trimestre)

Les conférences débutent à 14h00

 

Reprise des ateliers gratuits du 1er trimestre 2019, au local UTL, 20,rue du Poulfanc à MORLAIX

  • Atelier PHOTO, animé par Jean Le Guillou, Photographe : 1ère séance, le mercredi 9 janvier de 9 H 30 à 11 H 30
  • Ateliers LECTURE 1 et 2
    • Responsable :  Marie Loquet : Mardi 29 janvier à 14 H 30
    • Responsable : Christine Poully : Vendredi 11 janvier à 14 H 30
  • Ateliers ECRITURE 1 et 2
    • Responsable : Marcel Mescam : Mardi 8 janvier à 9 H 30
    • Responsable : Dominique Le Gall : Lundi 7 janvier à 14 H 30
  • Aimons la musique ensemble, avec Annette Manant : 1 lundi du mois à 14 H 00, rdv donné en fin de chaque séance.
  • Ateliers PHILO A-B-C, animés par Yves Marie Le Lay, professeur de Philosophie
    • Atelier  A : Mardi 8 janvier à 14 H 15
    • Atelier B : Mardi 8 janvier à 16 H
    • Atelier C : Mardi 15 janvier à 14 h 15
  •  Atelier BRETON , animé par Bernard Le Bihan, le lundi à 17 H
  • Ateliers Connaissance scientifique A-B, animé par Roger Mével : Mercredi à 14 h 30, en alternance Atelier A/Atelier B

Ateliers Payants du 1er trimestre 2019 – au Pôle Culturel du Roudour

  • Atelier Cinéma par Philippe Cloarec, Enseignant en Cinéma et Audiovisuel – directeur de l’Association « Film et Culture »
    • 1ère séance le lundi 28 janvier de 9 H 30 à 11 H 30
  • Atelier Histoire de l’Art, animé par Sonia de Puineuf, Docteur en Histoire de l’Art 
    • 1ère séance du 2è cycle, le mardi 15 janvier à 14 H 30
  • Atelier Histoire de la Musique, animé par Guillaume Kosmicki, Musicologue : Mercredi 23 janvier à 14 H 30

 

Esquisse d’un programme Atelier Géopolitique 2019 proposé par M Mallégol

Esquisse de programme proposé par M MALLEGOL faisant suite au programme 2018/2019

Les relations internationales depuis 1991:

1991 marque l’ éclatement du monde communiste. La fin de la Guerre froide et de l’ affrontement Est/ Ouest définit de nouvelles relations internationales.
L’ espoir d’ un « nouvel ordre mondial » régi par l’ ONU et organisé autour de la paix, de la concertation et du multilatéralisme semble déçu. C’est plutôt le désordre mondial et son cortège de guerres civiles, d’ attentats terroristes et de crises migratoires qui semble prédominer.
Deux heures seront aussi consacrées aux relations israélo-arabes depuis 1945.

Le Monde depuis 1991

A) Le désordre mondial (un nombre croissant de guerres civiles et d’actes terroristes, causes acteurs et conséquences)

B) Comment expliquer le désordre mondial ? (  »Choc des civilisations » ou déliquescence des Etats?)

C) Un exemple de conflit permanent : les relations israélo-arabes

D) Un monde unipolaire ou multipolaire ? ( un monde dominé par l’hyperpuissance des Etats-Unis concurrencée par l’émergence de nouvelles puissances?)

E) Comment redéfinir les relations internationales ? ( Face à l’unilatéralisme américain la nécessité d’une gouvernance mondiale sous l’égide de l’ONU)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GRACE A DIEU

 

 

GRÂCE A DIEU

de François Ozon (France – 2019 – 2h17)

Avec Melvil Poupaud, Denis Ménochet…
Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi.
Mais les répercussions et conséquences de ces aveux ne laisseront personne indemne.

La bande annonce : https://youtu.be/09UloN9vjF8

Cinéma La Salamandre
rue Eugène Pottier
29 600 MORLAIX
tel / fax : 02 98 62 15 14
http://cinemalasalamandre.blogspot.fr