Paul, ingénieur en chef

Paul, ingénieur en chef

de Maria Mens-Casas Vela

Avec le temps il était devenu tyrannique, exigeant et assez insupportable. Sa femme se souvenait avec nostalgie de l’homme prévenant, joyeux et simple qu’il avait été pendant les premières années de leur mariage.
À cette époque Paul était ingénieur salarié, sans grands soucis. Le couple menait une vie modeste, avec des amis comme eux qui aimaient le cinéma, les concerts, les rendez-vous dans divers bistrots parisiens, pour jouer aux dominos et s’amuser à écouter des personnages truculents qui parlaient de politique haut et fort. Ensemble ils pratiquaient un peu de sport pour se donner bonne conscience.
Leur tranquille existence avait changé le jour où Paul, dans le cadre de son travail, trouva un élément révolutionnaire qui transformait un moteur, multipliant sa capacité tout en réalisant une considérable économie d’énergie.
Il avait fait breveter sa découverte, gagné beaucoup d’argent, grimpé en flèche dans la hiérarchie et les responsabilités et… changé de caractère.
À la veille de son anniversaire -cinquante ans ! – il considérait son existence avec satisfaction : son cadre de vie élégant, sa luxueuse bibliothèque de livres rares, ses peintures de maître, signes sans équivoque d’une prospérité raffinée. Il y avait pourtant un objet qui dénotait dans l’ensemble par sa modestie : l’horloge, au balancier très simple mais très ancien, qui lui venait de ses ancêtres occitans. La tradition voulait que ce soit l’aîné qui la garde pour la génération suivante. De même pour le modeste anneau d’or, avec les initiales du nom de famille. Pour le moment tout allait bien. Paul avait deux fils et la source familiale ne risquait pas de se tarir.
Le lendemain du jour de son anniversaire, Paul reçut une lettre du notaire, qui l’invitait à passer à l’étude pour une affaire de famille le concernant. Sans savoir pourquoi, et sans raison apparente, Paul sentit une sourde angoisse lui monter dans la poitrine. Comme une vieille réminiscence acquise à travers les âges. Mais il ne servait à rien de tergiverser et il prit un rendez-vous le plus vite possible.
Ce fut un jour que Paul, ingénieur en chef, n’oublia jamais.
Après les salutations de rigueur, le notaire lui remit une grande enveloppe cachetée à la cire, comme jadis pour les missives délicates, non sans une certaine solennité, en lui disant qu’elle avait été cachetée par son propre père, avec son anneau, et que lui devrait faire de même après lecture, avant de la ramener chez le notaire. Paul ne put s’empêcher de regarder sa main. Jamais il n’aurait pensé que l’anneau pouvait être autre chose qu’une relique familiale à laquelle, il est vrai, son père était fortement attaché.
Avec une certaine fébrilité et l’aide du notaire, il ouvrit l’enveloppe. L’homme de loi le laissa seul , fermant la porte derrière lui.
Il y avait deux choses à l’intérieur : une liasse épaisse avec les noms de famille. Une généalogie ! Elle commençait vers 1500 et le dernier nom était le sien. Il devait être jeune quand son père l’avait ajouté. Celui-ci était décédé quand il avait dix-sept ans.
La deuxième liasse était une longue lettre de son père, accompagnée d’une autre d’un ancêtre qui devait être facilement identifiable dans la généalogie.
Paul ne savait par où commencer mais il prit la lettre de son père, inquiet et intrigué. Le début de la missive le mit tout de suite en garde :
« Mon cher fils, si je prends tant de précautions pour que tu saches la vérité sur les origines se la famille, en te demandant instamment de garder le secret, c’est parce que nous sommes sortis d’un destin entaché, aussi injuste qu’aléatoire, qui nous a persécutés pendant des siècles. Oui, j’ai bien dit des siècles ! Il a fallu la première guerre mondiale qui a fait se déplacer de leurs villages des centaines de jeunes, les a coupés de leurs racines et plongé certains dans l’anonymat des grandes villes, et qu’ils changent de vie et de personnalité, une fois la guerre terminée. C’est ce qu’a fait ton aïeul dont tu trouveras la lettre ci-jointe. Nous lui devons beaucoup. Et aussi au prêtre qui a fait sa généalogie et a cherché pour lui un peu de l’histoire des minorités et l’a aidé à la rédaction. Pour que tu comprennes ce qu’ont vécu tes ancêtres, tu la liras et tu la transmettras à ton aîné ». Paul se demanda s’il voulait en savoir plus, cependant il eut la force de continuer pour affronter la réalité. Il ne fut pas déçu.
La narration de l’aïeul commençait par « Nous somme des « cagots », ou plutôt nous l’avons été pendant des siècles, par la volonté et la méchanceté populaire, dictées par la peur. L’origine est obscure et lointaine. Il se peut qu’un ancêtre, le premier, ait contracté la lèpre et ait été mis à l’écart, avec sa famille, pour éviter la contagion. Ou bien il s’agit d’un infidèle maure ou d’un juif convers suspecté d’apostasie. Nous ne le saurons jamais mais cela n’est pas important ».
Il s’ensuivit une énumération des mesures vexatoires dans la vie sociale et quotidienne des « cagots » qui commençaient depuis le baptême car, à côté du nom dans le Registre paroissial, on posait un signe distinctif pour les signaler. Dans l’église, ils devaient se mettre au fond et ils n’avaient pas le droit de recevoir la communion en même temps que les autres, ni d’embrasser la croix de paix, ni de suivre la procession, ni d’entrer dans l’église par la même porte que les autres chrétiens. On leur avait réservé un carré spécial au cimetière, séparé des autres tombes.
Les autorités ecclésiastiques avaient interdit ces pratiques mais les curés ruraux, dans leur contexte, ne tenaient pas compte des interdictions.
Les « cagots » avaient un puits d’eau pour eux, ne pouvaient marcher pieds nus pour ne pas contaminer les autres, et ne pouvaient exercer aucun autre métier que cordeliers ou menuisiers, parce qu’on pensait que ces matières ne contaminaient pas.
Pour ce qui est des mariages, les difficultés pour s’unir dans le groupe et éviter la consanguinité avaient amené certains à chercher femme dans d’autres minorités, comme les tziganes. Les « cagots » n’étaient pas la seule minorité méprisée au Béarn, en Navarre, dans la Soule. Il y avait les « agotes » en Aragon, et les « cacous » en Bretagne, soumis à des vexations très proches où dominait surtout la peur. En Espagne, dans les Asturies, un groupe particulier, « les vachers d’Alzada », vivaient en vase clos, à l’écart. Les habitants proches affirmaient que ce groupe descendait des Maures.
La lettre se terminait par un vœu pieux, probablement suggéré par le prêtre : « Respectez les autres, surtout les plus humbles ». Lire la suite

Guérisseurs et sorciers finistériens au banc des accusés au 19ième.

Conférence par  Annick Le Douget le jeudi 28 février   14h  à Langolvas

Sorciers et guérisseurs finistériens face à la justice aux 19e et 20e siècles

Une Bretagne rurale sous-médicalisée
Guérisseurs et rebouteux aimés mais hors-la-loi Des méthodes de soins parfois improbables…
Sorcellerie, sorts et santé… voilà les sujets qui seront développés !
Au 19e siècle et jusqu’à la Première Guerre mondiale, les campagnes bretonnes sont largement sous-médicalisées, et les malades ne peuvent compter que sur les modes traditionnels de soin pour espérer la guérison. Pourtant, une loi de 1803 interdit à toute personne non diplômée de soigner son prochain, et les guérisseurs, rebouteux, matrones, sorciers de campagne passent dans la clandestinité. Leurs pratiques illicites ont abouti devant les tribunaux correctionnels, une chance pour les découvrir et pour recueillir des témoignages de première main sur ces soignants du temps passé et sur leurs patients. Les procès mettent en évidence les attitudes de la population face à la maladie ou à la mort, et permettent de discerner l’impact des croyances sur les comportements. La conférence contribuera à éclairer l’une des facettes de difficile médicalisation « rationnelle » des campagnes bretonnes.
Le propos sera illustré par de nombreux exemples, plusieurs d’entre eux se déroulant dans le secteur de Morlaix !

Bio-bibliographie
Annick Le Douget, ancienne greffière, est spécialiste de l’histoire de la justice et de la criminalité en Bretagne. L’approfondissement de ce champ de recherche a abouti à la réalisation d’une thèse de doctorat, soutenue en 2012, dont est issu le livre Violence au village. La société finistérienne face à la justice. Elle est chercheur associé au CRBC, Centre de Recherche bretonne et celtique (Brest). et elle est l’auteur d’une dizaine d’essais parmi lesquels on citera .
Femmes criminelles en Bretagne, tourments, violepces et châtiments
Justice de sang, La peine de mort en Bretagne ac« XIXE et siècles
Enquête sur le scandale de la poudre Baumol (19ë1-19$9)
Guérisseurs et sorciers bretons au banc des accuqés
Gens de justice et scènes de prétoire sous le regacd d’un magistrat. Pierre Cavellat (19017995)

Afghanistan : bilan d’une faillite et redéfinitions de la géopolitique régionale

 

 

                                      Afghanistan 
Bilan d’une faillite et redéfinitions de la géopolitique régionale

(Février 2019)

par Georges Lefeuvre, anthropologue

version imprimable CR Afghanistan 2019

Après l’intervention américaine en 2001 pour défaire le régime taliban, après le déploiement d’une coalition internationale pendant 17 ans pour sécuriser cette apparente victoire et reconstruire l’Afghanistan, les talibans tiennent de nouveau la dragée haute à une Communauté internationale qui leur demande de bien vouloir s’asseoir à une table de négociation (proposition de D. Trump à Doha ou proposition de V. Poutine à Moscou … . Et la ceinture tribale pachtoune des deux côtés de la frontière afghano-pakistanaise est redevenue le chaudron actif de toutes les insurrections (talibans) et réseaux terroristes (Haqqani, al Qaeda, Daech).

I GEOGRAPHIE de l’AFGHANISTAN

a) Géographie physique

L’Afghanistan, situé en Asie centrale, est dominé par le massif de l’Hindukush avec plus de 100 sommets dépassant les 6 000 mètres, La neige des montagnes est la principale sinon la seule source d’eau dans un pays où il ne pleut presque jamais. Lire la suite

Génération 1898 Espagne ( 2ième partie ): les peintres par Andrée Porté , professeur d’espagnol

Génération 1898 Espagne ( 2ème partie ): les peintres

Conférence par Andrée Porté , professeur d’espagnol

Dans un premier volet vous avez fait connaissance avec des écrivains espagnols qui , à la terrible catastrophe que fut pour leur pays la guerre hispano-américaine, avaient réagi par le désespoir mais aussi par l’espoir de reconstruire une Espagne authentique qui aurait des racines dans le Siècle d’Or.

Dans ce second volet, Andrée Porté nous fait rencontrer  les peintres dits de la génération « 98 » , eux aussi partagés entre pessimisme et croyance en une Espagne plus réelle et plus heureuse. Et, bien que la ligne de partage entre les deux parties soit très floue, voire fictive, on a regroupé ces peintres sous deux étiquettes : l’Espagne noire, l’Espagne blanche, soulignant ainsi ces deux tendances. On y trouve de grands peintres malheureusement inconnus, pour ainsi dire, chez nous. ( Il est vrai que notre grande voisine nous la connaissons souvent que par stéréotypes interposés ) . Or nous avons là un éventail extraordinaire de couleurs vives et sombres, éclatantes ou nuancées, légères ou intenses, de dessins vigoureux ou esquissés, de lumière, rythme, vie. Portraits, scènes, natures mortes, c’est la chair et l’esprit de l’Espagne. Faut-il ajouter que de très grands peintres, universellement connus, ont été classés sous ce « label » dans leur prime jeunesse, ne citons que Picasso.

Plan de  la conférence Lire la suite

La mythologie gréco-romaine, un reflet de nous-mêmes , par François Yven

 

La mythologie gréco-romaine, un reflet de nous-mêmes

par François YVEN 

 

illustration par Hephaïstos

version imprimable CR Mythologie Yven

 

S’intéresser à la mythologie, c’est s’intéresser à soi-même. Les légendes contiennent des vérités universelles et perpétuelles. Elles reflètent les interrogations majeures de l’homme et ses aspirations. Ainsi chacun d’entre nous peut se reconnaître en Prométhée, Midas, Hercule, voire même en …Jupiter. Ces personnages mythiques ont comme nous leurs grandeurs et leurs faiblesses. D’où viennent -ils ?

A) La théogonie d’Hesiode du 8 ème siècle AEC :  les Dieux de l’Olympe

La Théogonie d’Hésiode est le texte le plus complet que la Grèce ait laissé sur la création des dieux. Les romains reprirent en partie cette théogonie. Lire la suite

Coûts et conséquences d’une guerre d’indépendance : le cas de l’Algérie

« Coûts et conséquences d’une guerre d’indépendance : le cas de l’Algérie ».

 Anne Guillou

Par Anne Guillou , sociologue, écrivain

version imprimable G.I Algérie Anne Guillou

Appelée Guerre d’Algérie en France, la Guerre d’Indépendance menée par les Algériens à partir de 1954 s’inscrit dans le vaste mouvement de décolonisation entamé après le 2nd conflit mondial. La décolonisation algérienne par insurrection armée rompt les liens de dépendance qu’avait imposés la métropole à sa colonie.

1 Situation avant la colonisation française

Le territoire occupé par l’Algérie actuelle a été convoité , en raison de sa position-clef géographique pour le contrôle de la Méditerranée, par différents empires

Les Berbères (4000 ans av JC) de Numidie ont été conquis par les Carthaginois, puis par les Romains (-150 av. JC à 250) et les Vandales Lire la suite

Les eaux littorales de Bretagne sous l’influence d’apports excessifs de nutriments par Mr AUROUSSEAU

 

Les eaux littorales de Bretagne sous l’influence d’apports excessifs de nutriments

(Etat des lieux en janvier 2019)

version imprimable Eaux littorales Aurousseau 2019

par Mr  Pierre AUROUSSEAU (INRA   Agrocampus Rennes, Président du Conseil scientifique de l’environnement en Bretagne , CSEB) 

La qualité des eaux littorales dépend en grande partie de la qualité des eaux douces. Les eaux marines côtières sont sous la dépendance des apports provenant des fleuves et rivières de Bretagne et des activités sur les bassins versants qui alimentent ces fleuves et ces rivières.

1 nutriments majeurs : les nutriments azotés. Concentration et Flux en Bretagne

Depuis les années 1970, les fleuves et rivières de Bretagne ont de fortes concentrations en nitrates, principale source de dysfonctionnements qui se manifestent près des exutoires. Lire la suite

Qui a tué Lady Winsley ?

Séance du 14 janvier au Cinéma La Salamandre

QUI A TUÉ LADY WINSLEY ?
de Hiner Saleem (Turquie/ France – 2018 – 1h30)
Avec Mehmet Kurtuluş, Ezgi Mola…

Lady Winsley, une romancière américaine, est assassinée sur une petite île turque. Le célèbre inspecteur Fergan arrive d’Istanbul pour mener l’enquête.
Très vite, il doit faire face à des secrets bien gardés dans ce petit coin de pays où les tabous sont nombreux, les liens familiaux étroits, les traditions ancestrales et la diversité ethnique plus large que les esprits.

La bande annonce : https://youtu.be/7uxPLI5iOWQ

Cinéma La Salamandre
rue Eugène Pottier
29 600 MORLAIX

L’ALGÉRIE par M COLLAS

L’ALGÉRIE

un pays et un régime sous tensions

par M Alain COLLAS, professeur d’histoire UBS

CR Algérie 2017 Alain Collas

L’analyse des évènements qui ont secoué l’Algérie dans les années 90 aurait vraisemblablement permis de mieux comprendre les évènements qui ont un peu précipitamment été qualifiés de «printemps» arabes et qui se sont déroulés quasiment selon la même trame.
De par la proximité géographique et historique de l’Algérie, son évolution politique ne peut nous laisser indifférents.

1 L’ALGERIE-quelques données

Lire la suite

la mucoviscidose en Bretagne : des hommes et des gènes

La mucoviscidose en Bretagne : des hommes et des gènes

par Nadine Pellen

Docteure en sociologie, option démographie
Chargée d’études à la Fondation Ildys

CR pdf la mucoviscidose par Nadine Pellen 2017XI22

« La connaissance vaut mieux que l’ignorance »

Née dans une famille touchée par cette maladie, elle, la plouvornéenne, a été taraudée dès son enfance par plusieurs questions : Pourquoi sa famille ? Est-ce un hasard ? Et d’où vient cette pathologie ? Est-ce une coïncidence si, vivant à la pointe de Bretagne, on a tous dans son entourage, plus ou moins proche, une personne atteinte par cette maladie ? Et les descendants ont-ils des risques d’être malades ? Prédestination, dans le Finistère, à subir cet héritage génétique ? Lire la suite

Conférences du 2nd Trimestre 2018/2019 UTL Morlaix

Conférences du 2nd Trimestre 2018/2019 UTL Morlaix

  • 10 Janvier 2019 à Langolvas  Conf : les eaux littorales de Bretagne sous l’influence d’apports excessifs de nutriments                  par Pierre Aurousseau , président du SCRB
  • 17 Janvier 2019 à Langolvas  Conf :  Coût et conséquences d’une guerre d’indépendance : le cas de l’Algérie            par Anne Guillou, sociologue, romancière
  • 24 Janvier 2019 au ROUDOUR   Conf : La mythologie gréco-latine : un reflet de nous-mêmes           par François Yven, professeurs de Lettres Classiques
  • 31 Janvier 2019 à Langolvas   Conf: Génération 98 : les peintres           par Andrée Porté

 

  • 07 Février 2019 à Langolvas  Conf : Afghanistan : bilan d’une faillite et redéfinition de la géopolitique régionale          par Georges Lefeuvre, anthropologue , chercheur associé à l’IRIS
  • 28 Février 2019 à Langolvas  Conf : Guérisseurs et sorciers finistériens au banc des accusés au 19ème           par Annick Le Douget, greffière er

 

  • 07 Mars 2019 à Langolvas  Conf : Amazones nomades et mystiques : Isabelle Eberhardt, Alexandra David-Neel,…         par Yvette Rodallec, professeur de littérature
  • 14 Mars 2019 à Langolvas  Conf : 1905 -1945 : les 40 Glorieuses de la Physique moderne           par Claude Motta, Dr ès Sciences
  • 21 mars 2019 à Langolvas  Conf : Sur la route de l’ombre de la lune : la dernière éclipse de l’Est à l’Ouest des USA(21 August 2017)           par Olivier Sauzereau, astrophotographe
  • 28 Mars 2019à Langolvas  Conf : La pratique chinoise dans le commerce international             par le Général Daniel Schaeffer

Les conférences débutent à 14h00

Programme du 2nd Trimestre 2018/2019

  • 10 Janvier 2019 à LangolvaConf : les eaux littorales de Bretagne sous l’influence d’apports excessifs de nutriments                  par Pierre Aurousseau , président du SCRB
  •  
  • 17 Janvier 2019 à Langolvas  Conf :  Coût et conséquences d’une guerre d’indépendance : le cas de l’Algérie            par Anne Guillou, sociologue, romancière
  •  
  • 24 Janvier 2019 au ROUDOUR   Conf : La mythologie gréco-latine : un reflet de nous-mêmes           par François Yven, professeurs de Lettres Classiques
  •  
  • 29 Janvier 2019 Sortie : FEHL : Jean Paul Riopelle et Joan Mithell, peintres du 20ème , « les amants terribles de l’Abstraction »
  •  
  • 31 Janvier 2019 à Langolvas   Conf: Génération 1898  Espagne ( 2ième partie ): les peintres           par Andrée Porté , professeur d’espagnol

 

  • 07 Février 2019 à Langolvas  Conf : Afghanistan : bilan d’une faillite et redéfinition de la géopolitique régionale          par Georges Lefeuvre, anthropologue , chercheur associé à l’IRIS
  •  
  • 28 Février 2019 à Langolvas  Conf : Guérisseurs et sorciers finistériens au banc des accusés au 19ème           par Annick Le Douget, greffière er
  •  
  • 07 Mars 2019 à Langolvas  Conf : Amazones nomades et mystiques : Isabelle Eberhardt, Alexandra David-Neel,…         par Yvette Rodallec, professeur de littérature
  •  
  • 14 Mars 2019 à Langolvas  Conf : 1905 -1945 : les 40 Glorieuses de la Physique moderne           par Claude Motta, Dr ès Sciences
  •  
  • 21 mars 2019 à Langolvas  Conf : Sur la route de l’ombre de la lune : la dernière éclipse de l’Est à l’Ouest des USA(21 August 2017)           par Olivier Sauzereau, astrophotographe
  •  
  • 28 Mars 2019à Langolvas  Conf : La pratique chinoise dans le commerce international             par le Général Daniel Schaeffer
  •  
  • o4 Avril 2019 : Sortie QUINTIN   (voir sortie du trimestre)

Les conférences débutent à 14h00

 

Reprise des ateliers gratuits du 1er trimestre 2019, au local UTL, 20,rue du Poulfanc à MORLAIX

  • Atelier PHOTO, animé par Jean Le Guillou, Photographe : 1ère séance, le mercredi 9 janvier de 9 H 30 à 11 H 30
  • Ateliers LECTURE 1 et 2
    • Responsable :  Marie Loquet : Mardi 29 janvier à 14 H 30
    • Responsable : Christine Poully : Vendredi 11 janvier à 14 H 30
  • Ateliers ECRITURE 1 et 2
    • Responsable : Marcel Mescam : Mardi 8 janvier à 9 H 30
    • Responsable : Dominique Le Gall : Lundi 7 janvier à 14 H 30
  • Aimons la musique ensemble, avec Annette Manant : 1 lundi du mois à 14 H 00, rdv donné en fin de chaque séance.
  • Ateliers PHILO A-B-C, animés par Yves Marie Le Lay, professeur de Philosophie
    • Atelier  A : Mardi 8 janvier à 14 H 15
    • Atelier B : Mardi 8 janvier à 16 H
    • Atelier C : Mardi 15 janvier à 14 h 15
  •  Atelier BRETON , animé par Bernard Le Bihan, le lundi à 17 H
  • Ateliers Connaissance scientifique A-B, animé par Roger Mével : Mercredi à 14 h 30, en alternance Atelier A/Atelier B

Ateliers Payants du 1er trimestre 2019 – au Pôle Culturel du Roudour

  • Atelier Cinéma par Philippe Cloarec, Enseignant en Cinéma et Audiovisuel – directeur de l’Association « Film et Culture »
    • 1ère séance le lundi 28 janvier de 9 H 30 à 11 H 30
  • Atelier Histoire de l’Art, animé par Sonia de Puineuf, Docteur en Histoire de l’Art 
    • 1ère séance du 2è cycle, le mardi 15 janvier à 14 H 30
  • Atelier Histoire de la Musique, animé par Guillaume Kosmicki, Musicologue : Mercredi 23 janvier à 14 H 30

 

Le YEMEN par M Alain COLLAS

Le Yemen

ou la chronique d’une guerre « oubliée »

par M Alain COLLAS     (Octobre 2018)

version imprimable Yemen Collas oct 2018

Des populations civiles bombardées. Effectués en Syrie par des avions russes pilotés par des Russes, les bombardements odieux font la une des media français. Effectués par des avions occidentaux pilotés par des Saoudiens au Yemen, des bombardements du même type n’appellent aucun commentaire …Etonnant.

1 Données sur le Yemen

a) Le territoire de ce pays fait partie de l’Arabie heureuse, c-à-d de la zone humide, la plus fertile de la péninsule arabique. L’agriculture représente 10% du PIB et occupe 50% de la population active.

L’exploitation du pétrole jouait un rôle important dans l’économie ; elle représentait 70 à 75 % des revenus gouvernementaux  et donc de la caste dirigeante et environ 90 % des exportations du pays. Les réserves estimées d’hydrocarbures ne sont pas très  importantes. Lire la suite

Aperçu de l’Atelier GEOPOLITIQUE (1er cycle) 2018 de M MALLEGOL

Les relations internationales

entre 1945 et 1990

Atelier UTL Mx Géopolitique 2018 animé par M Frédéric MALLEGOL

 

 

 

 

 

I ) le monde en 1945

a) un monde inégalement meurtri

a1 une saignée démographique

60 millions de personnes ont péri dans cette guerre (dont 52 % de population civile contre 5 % lors de la 1ère WW)

a2 un traumatisme moral

Les raisons d’un si vaste massacre :

– un conflit étendu : Europe et Asie

  • …………………………..

a3 un bilan matériel contrasté

a31des destructions considérables

  • l’Europe, le Japon et la bande côtière asiatique sont dévastés

villes pulvérisées, voies de communications et………

II ) construire un monde meilleur : un projet

21 régler le sort des vaincus

Les conférences de Yalta puis de Potsdam  ……………………………………….

22 la reconstruction politique : l’ONU

– une organisation supra nationale l’ONU

23 la reconstruction économique : les Accords de Bretton Woods

Des pourparlers engagés des 1942 aboutissent aux accords de Bretton Woods en juillet 1944

  • qui consacrent l’hégémonie du Dollar ( avec une convertibilité or à 35$ l’once :

 

III le Nouvel Ordre mondial en 1945

 

31 2 super puissances

Le fascisme vaincu, 2 superpuissances émergent, ayant chacune un modèle idéologique

  • …………………………………………….

32 un affaiblissement des vieilles grandes puissances

L’Europe, occupée militairement, ruinée est sous la tutelle des 2 superpuissances .

…………………………………………………..

33 agitation nationaliste dans les colonies

L’Empire français qui comptait 11 millions de km 2 en 1939 se voit contesté

  • ………………………………………………

 

  1. la GUERRE FROIDE 1947 – 1991

Origine de l’expression : G Orwell utilise « Cold War » dans un essai dès Octobre 1945. Walter Lippman popularisera l……………………

Définition : rapports conflictuels entre les USA et l’URSS ……………………………………………….

  1. 1945-1947 les origines de la Guerre Froide

a) deux idéologies antagonistes et concurrentes

a1 le système totalitaire soviétique

a11 politique. ……………………………………..

. la répression de toute velléité de critique ou de déviance ( du ressort du GPU , NKVD, puis du KGB)

a2 économie : la patrie du socialisme

a2 le système libéral américain : la patrie du capitalisme et de la liberté

a21 politique

La Constitution adoptée en 1787, …………………………………………………………………..

a22 économie

. libre entreprise. propriété privée. ………………………………………………………………………

b) une tension croissante

      1. des désaccords idéologiques sur l’Allemagne

Différends entre anciens alliés sur la gestion de l’Allemagne occupée– ………………………………………………………

  • entrepris une réforme agraire ( collectivisation)

– les Anglo-américains restent très en retrait

    • dénazification extrêmement mesurée( 800 exécutions après jugement)
    • ……………………………………………………..
  1. l’expansion soviétique dans le monde

En Europe de l’Est, des élections devaient avoir lieu dès la libération des territoires occupés par la Wehrmacht : elles sont reportées…

………………………………………….

  1. la riposte américaine : containment (endiguement)

Les économies occidentales sont en ruine et la Grande-Bretagne avertit les États-Unis en février 1947 qu’ils devront interrompre leur aide militaire et financière à la Grèce et à la Turquie à la fin du mois de mars.

…………………………….…………………………………..

« Les germes de régimes totalitaires sont nourris par la misère et le besoin. Ils se répandent et grandissent dans la mauvaise terre de la pauvreté et la guerre civile.

Le 05 juin 1947, G Marshall annonce un Programme pour la reconstruction de l’Europe ………..La riposte soviétique ne se fera pas attendre avec la création du COMECON , …………………….

  1. 1947-1962 la Guerre Froide – apogée

a) les principales crises de la Guerre Froide

1 de graves crises diplomatiques

11 BERLIN

111 Blocus de Berlin 1948-1949

Le 24 juin 1948, à l’issue d’une longue dégradation des relations entre les quatre puissances occupantes de l’Allemagne, l’Union soviétique bloque toutes les voies routières ……………………

112 la construction du mur de Berlin

La ville reste le seul endroit où les Allemands de l’Est comme de l’Ouest peuvent transiter.

Le mur de Berlin, ………………………………………………....

12 la crise des missiles à CUBA

Batista est renversé par les castristes en 1959, castristes qui se tournent assez rapidement vers les Russes après avoir attenté aux intérêts économiques US sur l’ïle…………………………………………………………

2 des conflits meurtriers surtout en Asie

21 la guerre de Corée ( 2 800 000 victimes)

Après la reddition du Japon en septembre 1945, les USA et l’URSS se partagèrent l’occupation de la péninsule le long du 38e parallèle, avec au sud des forces américaines d’occupation et au nord des forces soviétiques ...…………………………………………

22 la guerre d’Indochine : 500 000 victimes

En août 1945, le ViệtMinh d’Ho Chi Minh, mouvement vietnamien d’obédience communiste,au départ des Japonais, prend le pouvoir dans la colonie française. ……. De 1949 à 1954 : bénéficiant de l’aide matérielle et logistique des Américains, les Français mènent une guerre……….……

b) un monde divisé en 2 blocs

b1 la création de 2 blocs hostiles

. des alliances militaires……………………..

. des alliances économiques

b2 un climat d’extrême tension

« Guerre impossible, paix improbable » Raymond Aron

Cette période se caractérise par un climat d’extrême tension avec la peur de la guerre nucléaire

III ) 1962-1975 : la Détente

  1. les nécessités de la détente

11- la prise de conscience des 2 superpuissances

111 le danger de la course aux armements

112– co-existence pacifique ou équilibre de la terreur ?

  1. l’affaiblissement de leur suprématie

a – le déclin du leadership américain

, Politique – Au nom du rejet de l’Atlantisme, de Gaulle ……………………….

.Economique : les déficits jumeaux US creusent la balance des paiements : …………………..le $ n’est plus indexé sur l’or.

. sociétal

  • le mouvement contre la guerre du Vietnam

. moral Nixon, Président en exercice est accusé d’espionnage ………………………………..

b – la désunion du bloc soviétique……………………………………..

c – Tiers-Monde et non-alignement

Après 1945, la décolonisation bat son plein : ….....................................................
  1. les moyens : le dialogue entre les 2 blocs

a – communiquer

b – limiter la course aux armements

. des traités internationaux restrictifs

. 2 grands succès diplomatiques

        • l’Ost Politik de Willy Brandt
        • les accords d’Helsinki en 1975

.

  1. en périphérie : un antagonisme persistant mais atténué

. en Asie

          • le rapprochement sino-américain

La rupture sino-soviétique intervient en 1963, ………………………………………

– la guerre du Vietnam

Les élections de juillet 1956 dans l’ensemble de la péninsule vietnamienne …………………….

. en Amérique Latine

– les guérillas communistes………………..

      • la riposte américaine

………………………………………………………..

. des conflits échappant au contrôle des 2 Grands

. conflits ethniques et frontaliers dans le Tiers-Monde…………………………………..

. les conflits israélo-arabes…………………………………………………….

le prix du baril est multiplié par quatre, de 2,9 à 11,6 dollars.

  1. 1975-1985 : la Guerre Fraîche ou le retour des tensions
  1. l’expansion communiste – son apogée

Le camp occidental est affaibli : ………………………………………………………

L’URSS, mais aussi la Chine et Cuba profitent de la faiblesse ……………………………….

A) en Afrique………………………………….

B) en Amérique Latine

. Au Nicaragua, les sandinistes …………………………………………………..

      1. en Asie

– En avril 1975, Saïgon tombe aux mains ………………………………….

  • en Afghanistan (un Vietnam inversé)

Le coup d’État du Parti démocratique populaire d’Afghanistan, le 27 avril 1978, ………………………

  1. la riposte américaine

A) le raidissement de Carter dès 1979

B) le rôle central de Reagan

  1. la reprise de la course aux armements

c1 la crise des euro missiles

c2 IDS……………..

  1. contrer les agressions communistes

. en Amérique latine, son pré-carré : la politique du « big stick »………………..

. en Asie…………………………….

III) la Guerre fraîche dans la vie culturelle

A) le sport……………………………….

B) les médias : la propagande se déchaîne

La censure sévit à l’Est pour éviter toute contamination

  1. les chansons
  1. les limites du système bipolaire

A) à l’intérieur des blocs

B) les guerres dans le Tiers Monde

e) 1985-1991 : la fin de la Guerre Froide avec l’éclatement du bloc soviétique (l’URSS en crise et la fin des démocraties populaires)

  1. les réformes de Gorbatchev

A- l’URSS en crise

Arrivé au pouvoir en 1985, Gorbatchev, un apparatchik ……………………..

1) crise économique

2) crise morale

  1. crise politique

Les écrits de Soljenitsyne sont diffusés …………………..

En 1975, Sakharov, le père de la bombe H soviétique, dans « Mon pays et le monde » …………….

4) crise diplomatique

Embourbée dans sa guerre en Afghanistan, l’URSS ……………………………

B) Perestroïka et glasnost

  1. Perestroïka

– restitution de l’usage de la terre aux paysans,- ………………………….

  1. Glasnost : la transparence………………………………………………..

Libération des prisonniers politiques : Andréï Sakaharov . Parution des écrits des écrivains censurés : Boris Pasternak, Vassili Grossman, Evguénia Guinzbourg

De la liberté de réunion, ……………………………………..

  1. la « Nouvelle Détente »

A) les facteurs

  1. la « Nouvelle Pensée » de Gorbachev………………..
  1. désarmement et désengagement……………………
  • désengagement

En 1989, le Sommet de Malte ( Building a new world titre TIME) …………………….

B) la libération du bloc soviétique ………………………………………..

  1. l’hostilité permanente dans les démocraties populaires

La liberté de pensée et de réunion aboutit ………………………………….

En Pologne, Solidarnosc, organisation de masse plus qu syndicat, avec l’appui de l’Eglise catholique s’oppose au régime qui se voit contraint en 1981 de décréter l’état de siège : Walesa emprisonné

  1. l’application des réformes de Gorbachev

Gorbachev annonce que l’URSS renonce à sa doctrine …….L’Armée Rouge se retire …

  1. La disparition du bloc soviétique

– Comme Gorbachev avait indiqué qu’il n’emploierait plus la force, ………………..

A) l’impopularité de Gorbachev

  1. rayonnement international…………………………
  1. mécontentement nationaliste………………………………………………

B) Les revendications nationalistes dans les républiques  La démocratisation du régime, ……………………………………

  1. L’implosion finale
  1. le putsch manqué de 1991

Le putsch de Moscou ………………………………

  1. l’indépendance des républiques…………………………………….
  1. la démission de Gorbachev

………………………………………………….. : l’empire soviétique a vécu…

Conclusion : ainsi prend fin la Guerre Froide …………………… L’Histoire prend-elle fin également comme le prétend Fukuyama ? L’avenir le démentira .

Esquisse d’un programme Atelier Géopolitique 2019 proposé par M Mallégol

Esquisse de programme proposé par M MALLEGOL faisant suite au programme 2018/2019

Les relations internationales depuis 1991:

1991 marque l’ éclatement du monde communiste. La fin de la Guerre froide et de l’ affrontement Est/ Ouest définit de nouvelles relations internationales.
L’ espoir d’ un « nouvel ordre mondial » régi par l’ ONU et organisé autour de la paix, de la concertation et du multilatéralisme semble déçu. C’est plutôt le désordre mondial et son cortège de guerres civiles, d’ attentats terroristes et de crises migratoires qui semble prédominer.
Deux heures seront aussi consacrées aux relations israélo-arabes depuis 1945.

Le Monde depuis 1991

A) Le désordre mondial (un nombre croissant de guerres civiles et d’actes terroristes, causes acteurs et conséquences)

B) Comment expliquer le désordre mondial ? (  »Choc des civilisations » ou déliquescence des Etats?)

C) Un exemple de conflit permanent : les relations israélo-arabes

D) Un monde unipolaire ou multipolaire ? ( un monde dominé par l’hyperpuissance des Etats-Unis concurrencée par l’émergence de nouvelles puissances?)

E) Comment redéfinir les relations internationales ? ( Face à l’unilatéralisme américain la nécessité d’une gouvernance mondiale sous l’égide de l’ONU)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les sorties du 2nd trimestre 2018/2019

  • 29 Janvier 2019   FEHL  : Jean Paul Riopelle et Joan Mitchell, peintres du 20ème siècle : « les amants terribles de l’abstraction »

Prix : 19€/pax

Départ Pouliet : 13h00 Roudour 13h10

inscriptions : le 10 janvier 2019 à l’occasion de la conférence sur les eaux littorales de Bretagne

 

04 avril 2019 Sortie QUINTIN

En matinée : visite guidée avec Françoise Guillou, l’histoire du château de la Noë Sèche, l’extérieur du manoir de Crénan et l’hôtel particulier Digaultray des Landes

déjeuner au château de Quintin, suivi de la visite du château et l’exposition « les arts de la table »

après-midi : visite historique de la ville de Quintin, cité de caractère : sa place 1830, ses demeures à pans de bois, la basilique, la Porte Neuve, le parc Roz Maria et les demeures des négociants toiliers

Coût : 56€ /pax

Départ : 8h00 Pouliet    8h15 Roudour

insciptions : 14 mars à l’occasion de la conférence sur les « 40 glorieuses de la Physique moderne« 

Les compositrices féminines

Les compositrices féminines , conférence de Guillaume Kosmicki, le 20 décembre au Roudour

À partir du XXe siècle, les femmes ont progressivement gagné une place plus importante dans le monde de la musique, et l’on trouve aujourd’hui un grand nombre de compositrices, même si la tâche n’est pas toujours aisée. Si les deux soeurs Lili et Nadia Boulanger ont joué un rôle dans cette nouvelle considération au début du siècle, le chemin a été très long avant cette reconnaissance, principalement pour des raisons culturelles. En effet, au cours de l’histoire, bien rares ont été les femmes à pouvoir exercer leurs talents dans ce domaine habituellement réservé aux hommes. Cette conférence propose de présenter quelques-unes d’entre elles, au travers de différentes périodes de l’histoire, de Hildegarde von Bingen (XIIe siècle) à Olga Neuwirth, en passant par Francesca Caccini, Barbara Strozzi, Elisabeth Jacquet de La Guerre, Clara Schumann, Fanny Mendelssohn, Alma Mahler, Germaine Tailleferre, Sofia Goubaïdoulina etc.

une affaire de famille : le film de décembre 2018

UNE AFFAIRE DE FAMILLE

de Hirokazu Kore Eda (Japon – 2018 – 2h01)

Avec Lily Franky, Sakura Andô…Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets…

La bande annonce : https://youtu.be/Oy2rhcEbrAUSéance UTL lundi 17 à 14h30

Le légendaire des saints bretons par Bernard RIO , écrivain

Le légendaire des saints bretons

Conférence par Bernard RIO, écrivain, le 13 décembre 2018

 

Nombre de saints bretons sont venus d’Irlande ou de Grande-Bretagne pour christianiser la Bretagne armoricaine à partir du 3e siècle et sont célébrés depuis le haut Moyen Age. D’autres apparus au fil du temps ont été sanctifiés par le peuple et ne sont pas tous reconnus par l’institution catholique tandis que d’autres ont été béatifiés et canonisés.
Princes, évêques, abbés, moines, ermites, hommes du peuple ou martyrs anonymes, les saints bretons ont tous en commun de “faire des miracles” et de partager une indéfectible dévotion populaire. Le culte des saints est ainsi célébré dans les milliers de sanctuaires, de fontaines, de calvaires, de tombes situées hors des cimetières, d’arbres votifs ou de lieux sacrés qui maillent le paysage breton.
S’inspirant de la tradition encyclopédiste, Bernard Rio a recensé 465 saints bretons, retracé leurs vies, leurs légendes, leurs vertus, leurs miracles et leurs lieux de culte dans le Dictionnaire des saints bretons, paru en octobre 2016 aux éditions Ouest- France, a été réédité et mis à jour en octobre 2018. Il révèle une somme de croyances, de pratiques et de rites, toujours actuels, qui s’enracinent dans une antique mémoire. Bernard Rio propose dans cette conférence de décrypter le légendaire des saint pour redécouvrir une Bretagne originale et sacrée.
Bernard Rio, écrivain, lauréat de plusieurs prix littéraires, est reconnu pour ses travaux sur l’histoire, le légendaire, la religion et le sacré, il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, parmi lesquels “Voyage dans l’au-delà : les Bretons et la mort” (2013), « Le cul bénit, amour sacré et passions profanes » (2013), “Guide du Tro Breiz” (2014), “Sur les chemins des pardons et pèlerinages en Bretagne” (2015), “Pèlerins sur les chemins du Tro Breiz” (2016), « Mystères de Bretagne » (2018).

Les écrivains de la Grande Guerre par Olivier MACAUX

Les écrivains de la Grande Guerre

par Olivier MACAUX

 

La guerre de 14-18 a représenté l’avènement de la guerre moderne au sein de la civilisation européenne. Nous évoquerons les témoignages des écrivains combattants qui jugèrent souvent, à ses débuts, le conflit légitime et qui, très rapidement, déchantèrent face à la réalité meurtrière et implacable des combats.

Ces auteurs français (Genevoix, Barbusse, Dorgelès…), dont les œuvres demeurent essentielles, ont décrit l’enlisement et, pour certains d’entre eux, l’absurdité de la guerre.

Ce n’est pourtant qu’à partir des années trente que la critique de la guerre s’affirme avec virulence dans les œuvres de Céline, Gabriel Chevallier ou Giono, la prise de conscience ayant eu le temps de dépasser les impératifs patriotiques et les effets de la censure.

Nous aborderons aussi les écrivains allemands, avec notamment Ernst Jünger et Erich Maria Remarque, qui attestent du même saisissement et du même effroi devant l’apocalypse de la première guerre mondiale.

 

“Questions d’éthique : demande de repères ou retour de l’ordre moral ?”

 

Questions d’éthique : demande de repères ou retour de l’ordre moral ?”

Élisabeth G. Sledziewski universitaire honoraire, IEP Strasbourg

La fin du XX° siècle occidental a vu la défaite des sociétés disciplinaires et de la morale de prescription et d’interdit qui les avait structurées depuis l’âge classique. Ce “crépuscule du devoir” a induit une soudaine permissivité des mœurs, une émancipation brutale des individus, et par contrecoup une nostalgie, souvent fantasmée, des repères susceptibles de réguler les liens sociaux et d’assister le sujet dans sa quête de sens.

C’est dans cette tension entre effacement de la Loi et demande de règles que se noue l‘inquiétude éthique, posture caractéristique de la conscience contemporaine. Contrairement à la morale qui nous assujettit collectivement à des impératifs non discutables et nous livre individuellement aux affres de la culpabilisation, l’éthique se déploie avec l’effort original de chaque sujet, non plus pour se conformer aux normes, mais pour se les approprier en assumant la responsabilité partagée de leur fonctionnement. On voit donc toutes les instances de la société se doter de dispositifs éthiques d’alerte ou de réflexion qui, par leur dimension participative, se veulent des embrayeurs de citoyenneté. Lire la suite

COLD WAR à la Salamandre le lundi 19 Novembre 2018

 

COLD WAR
de Pawel Pawlikowski (Pologne – 2018 – 1h27)
Avec Joanna Kulig, Tomasz Kot….
Pendant la guerre froide, entre la Pologne stalinienne et le Paris bohème des années 1950, un musicien épris de liberté et une jeune chanteuse passionnée vivent un amour impossible dans une époque impossible.

Un amour puissant et chaud en pleine Guerre froide. Mais impossible aussi. C’est le nouveau voyage magnétique auquel invite Pawel Pawlikowski. Bande à part

Séance lundi 19 nov à 14h30

La bande annonce : https://youtu.be/ezrzrPWUgrc

L’HISTOIRE DU CLIMAT depuis l’an 400 en BRETAGNE par Claude Fons

L’HISTOIRE DU CLIMAT en BRETAGNE depuis l’an 400

La climatologie fait partie intégrante des services de Météo-France. Pour poser le problème il faut définir ce qu’est un climat et quels sont les paramètres météorologiques qu’il faut prendre en compte, tant pour leur mesure que pour leur traitement informatique. L’examen des documents d’archives montrent que le climat est en perpétuelle évolution mais sur des périodes de temps très longues. Il peut arriver que se présentent des « anomalies » sur des périodes plus courtes mais en général elles n’ont que peu d’importance sur l’évolution climatique à long terme.

Un « zoom » sur le département du Finistère laisse apparaitre quelques différences climatiques zonales ( en particulier à cause de la position du territoire par rapport à la mer) . Ces différences font partie de ce que l’on appelle « les micro-climat ».

Mais leurs effets sont ponctuels et s »effacent lors de passages des perturbations atmosphériques dont les dimensions et l’intensité sont très nettement supérieures à celles des micro-climat.

FONS Claude :

  • Ingénieur diplômé de l’Ecole Nationale de Météorologie.Spécialiste de météo marine
  • Maître de conférence à l’Ecole Nationale Supérieure desTechniques Avancées (ENSTA) Paris
  • Professeur à l’Ecole Nationale de la Météorologie, à l’Ecole Navale (Brest) et à l’IUT de Brest
  • Inventeur du routage météorologique des voiliers . Nombreuses assistances de skippers dans l’établissement de records(Atlantique , Tour de Monde)

Pour consulter la présentation PDF de la conférence, cliquez ci-dessous :

Conference METEOROLOGIE CLIMAT

Pour entendre la conférence , cliquer ci-dessous :

 puis pour la suite :