Il pleut

Poéme ,           de la part de JCLS, membre du 1 er atelier d’écriture

avec une petite pensée personnelle :

Deux petites pensées me sont venues :
– Gageons que le méchant virus de février-mars ne deviendra pas un mauvais poison d’avril ce matin.
– Des masques arrivent par millions mais il ne faut pas pour autant se voiler la face.

 

Il pleut,

Les gros nuages pleurent des larmes de chagrin
Le temps est morne et triste de voir mourir les feuilles
Il déverse sa peine nous balance ses grains
Le ciel vêtu de noir entame son long deuil.

Des éclairs dans la nuit mille coups de tonnerre
Le ballet des avions prépare l’hécatombe
L’orage assourdissant bientôt touchera terre
L’ennemi a frappé en une pluie de bombes.

Elle ne comprend pas ses accès de fureur
Capable de tendresse coupable de violence
Les coups pleuvent encore elle a mal elle pleure
Mais ne se plaindra pas condamnée au silence.

En Une du journal rien de réjouissant
Terrorisme ou bien guerre accidents ou séismes
Et les nouvelles pleuvent souvent couleur du sang
Deux lignes en page vingt nous parlent d’optimisme.

Un virus agressif paralyse le monde
Finis les privilèges chacun aura sa part
Confinement pour tous plus de bises à la ronde
Retenons la leçon avant qu’il soit trop tard .

Le printemps reviendra et le ciel sera bleu
Attendons patiemment il ne tardera plus
Les beaux jours sont parés ils font la queue leu leu
L’hiver agonisant s’essouffle et n’en « pleut » plus.

One thought to “Il pleut”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.