Le Paris du Baron Haussmann

Le Paris du Baron Haussmann vu par les impressionnistes

 jeudi 16 janvier

 

 

 

par Madame Virginie FOUTEL, historienne de l’art

 

1 le Paris d’Haussmann

Au milieu du XIXe siècle, le centre historique de Paris se présente à peu près sous le même aspect qu’au Moyen Âge : les rues y sont encore étroites, peu éclairées et insalubres.

Louis-Napoléon Bonaparte , en exil à Londres de 1846 à 1848 y a découvert une grande capitale pourvue de grands parcs et de réseaux d’assainissements et un pays transformé par la révolution industrielle.

 

Devenu empereur, voulant faire de Paris une capitale aussi prestigieuse que Londres Napoléon III charge le Baron Haussmann , préfet de la Seine de 1853 à 1870, pour diriger les transformations de la ville avec pour objectif de faire de Paris le pendant laïc de Rome la catholique.

Sa politique : faciliter l’écoulement des flux, aussi bien de population, de marchandises que d’air et d’eau, avec un culte de l’axe.

En dix-huit ans, des boulevards et avenues sont percés de la place du Trône (actuelle place de la Nation) à la place de l’Étoile, de la gare de l’Est à l’Observatoire. Les Champs-Élysées sont aménagés. Des boulevards relient les 7 gares parisiennes.
Des règlements imposent des normes très strictes quant au gabarit et à l’ordonnancement des maisons. L’immeuble de rapport et l’hôtel particulier s’imposent comme modèles de référence.
De grands édifices voient le jour : l’opéra Garnier, Le Chatelet, le grand Palais…
L’éclairage au gaz (36 000 becs au total) modifie profondément la vie parisienne (vie nocturne : restauration, spectacles,…).
Paris devient un véritable chantier au cours de la 2nde partie du 19ème siècle.

2 les Impressionnistes

L’impressionnisme est un mouvement pictural né de l’association d’artistes de la seconde moitié du XIXe siècle vivant en France. Fortement critiqué à ses débuts, ce mouvement se manifeste notamment de 1874 à 1886 par des expositions publiques à Paris, et marque la rupture de l’art moderne avec la peinture académique
Ses centres d’intérêt principaux :
– la modernité (laïque) : les axes de circulation les ponts, les réverbères
– les paysages à finalité utile( jardins potagers, lavoirs,…).

 

 

 

 

3 le Paris haussmannien vu par les impressionnistes

Ce Paris,transformé et modernisé sera mis en couleurs par les impressionnistes qui mettront en valeur le monde qui bouge , sans trop s’attarder sur l’architecture des bâtiments : des scènes de la vie contemporaine, essentiellement la vie bourgeoise (flânerie sur les boulevards, le pont de l’Europe, les gares… )

Quelques grandes figures
    – Caillebotte, issu d’une famille aisée , habite dans cet arrondissement est un des principaux témoins de cette vie moderne.De son appartement boulevard Haussmann, il a une vue plongeante sur les rues de Paris, mettant en valeur la perspective, les scènes de rue, l’aménagement de l’espace, témoins de la modernité.
– Pissaro loue une chambre à l’hôtel du Louvre pour avoir une vue sur les grands boulevards.
ainsi que Munch, Monet, Van Gogh, Renoir, De Nittis, Berthe Morisot, Raffaelli,etc…

Quelques illustrations figurant dans  la galerie de tableaux représentés

 

Rue Halévy – Caillebotte

 

rue de PARIS, temps de pluie – Caillebotte

 

Pont de l’Europe – Caillebotte
Avenue de l’Opéra- Pissaro

 

La Gare Saint Lazare – Claude Monnet
Vues de Paris Hauteurs du Trocadero – Berthe Morisot

 

Les impressionnistes, en révélant la nouvelle modernité de Paris (réseau de communications, les majestueuses perspectives des boulevard, la richesse de la vie nocturne) ont fortement contribué à diffuser à travers le monde entier une nouvelle image d’un Paris moderne, pittoresque et attractif.
 

………………………………………………………..

référence :.JYCreig20OI16 Haus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.