Les 40 Glorieuses de la physique moderne (1905-1945)

 

Les 40 Glorieuses de la physique moderne (1905-1945) :

 

par Mr Claude MOTTA

 

 

A la fin du XIXème siècle, Lord Kelvin affirma que la physique était définitivement connue. Seuls quelques points de «détail» resteraient à préciser.

Ernest Rutherford

Des découvertes comme les rayons X et la radioactivité vont pourtant ébranler cette certitude. De la découverte de particules élémentaires n’obéissant à aucune des lois connues va naître une nouvelle physique initiée par Planck et de jeunes physiciens comme Bohr, Pauli, Heisenberg, Schrödinger…. Ils vont ensemble «inventer» la mécanique quantique.

 

En 1905, Einstein publie 4 articles :

. le 1er article, publié en mars, expose un point de vue révolutionnaire sur la nature corpusculaire de la lumière, par l’étude de l’effet photoélectrique. :Sur un point de vue heuristique concernant la production et la transformation de la lumière.

. en mai, Einstein publie un 2nd article sur le mouvement brownien.

. le 3ème article en juin marque sa rupture intuitive avec la physique newtonienne. L’article Sur l’électrodynamique des corps en mouvement s’attaque au postulat d’un espace et d’un temps absolus,  : « l’éther n’existe pas », et « le temps et l’espace sont relatifs » sont ses conclusions.

Marie Curie

. le dernier article, publié en septembre, donne au titre L’inertie d’un corps dépend-elle de son contenu en énergie ? une conclusion célèbre : E=mc2. De la nouvelle théorie de relativité restreinte, découlera un vaste champ d’études et d’applications : physique nucléaire, mécanique céleste et énergie nucléaire, ….

Les vérifications et la confirmation de cette théorie vont rapidement suivre. Le premier congrès Solvay et ceux qui suivront seront une source de confrontations et d’enrichissements de physiciens (« nobelisés » pour la plupart) dont les noms nous sont familiers : Curie, Langevin, de Broglie, Perrin, Einstein, Rutherford, etc.….

Enrico FERMI

En 1932, la découverte de la radioactivité artificielle par I. Curie et F. Joliot, de la fission nucléaire par O. Hahn et L. Meitner vont trouver des développements accélérés par la deuxième guerre mondiale.

Fermi réalise la première pile atomique en 1942, Oppenheimer coordonne les scientifiques du projet Manhattan.

En 1945, la première bombe atomique explose.

Les découvertes qui suivront tant en physique des particules (LHC du CERN) ou en astrophysique sont le monde actuel dans lequel l’écho des premières découvertes résonne encore.

…………………….

 

Pour en savoir plus :

 

 

M Claude MOTTA.

Docteur en Physique Nucléaire au CERN de Genève en 1969
Docteur en Biochimie Humaine Université d’Auvergne en 1986

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.