Guérisseurs et sorciers finistériens au banc des accusés au 19ième.

 

Sorciers et guérisseurs finistériens face à la justice aux 19e et 20e siècles

 

par Annick Le Douget

Une Bretagne rurale sous-médicalisée (550 praticiens civils et militaires en 1786 selon JP Goubert)
Guérisseurs et rebouteux aimés mais hors-la-loi Des méthodes de soins parfois improbables…Sorcellerie, sorts et santé… voilà les sujets développés !
Au 19e siècle et jusqu’à la Première Guerre mondiale, les campagnes bretonnes sont largement sous-médicalisées (arrondissement de Quimperlé : 1 médecin pour 12 600 habitants en 1806), et les malades ne peuvent compter que sur les modes traditionnels de soin pour espérer la guérison. Pourtant, une loi de 1803 interdit à toute personne non diplômée de soigner son prochain, et les guérisseurs, rebouteux, matrones, sorciers de campagne passent dans la clandestinité. Leurs pratiques illicites ont abouti devant les tribunaux correctionnels, une chance pour les découvrir et pour recueillir des témoignages de première main sur ces soignants du temps passé et sur leurs patients. Les procès mettent en évidence les attitudes de la population face à la maladie ou à la mort, et permettent de discerner l’impact des croyances sur les comportements. La conférence a éclairé l’une des facettes de la difficile médicalisation « rationnelle » des campagnes bretonnes.
Le propos a été illustré par de nombreux exemples, plusieurs d’entre eux se déroulant dans le secteur de Morlaix !

Bibliographie
Annick Le Douget, ancienne greffière, est spécialiste de l’histoire de la justice et de la criminalité en Bretagne. L’approfondissement de ce champ de recherche a abouti à la réalisation d’une thèse de doctorat, soutenue en 2012, dont est issu le livre Violence au village. La société finistérienne face à la justice. Elle est chercheur associé au CRBC, Centre de Recherche bretonne et celtique (Brest). et elle est l’auteur d’une dizaine d’essais parmi lesquels on citera .
Femmes criminelles en Bretagne, tourments, violences et châtiments
– Justice de sang, La peine de mort en Bretagne au XIXè et XXè siècles
– Enquête sur le scandale de la poudre Baumol (1901-1909)
– Guérisseurs et sorciers bretons au banc des accusés
– Gens de justice et scènes de prétoire sous le regard d’un magistrat. Pierre Cavellat (19017995)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.