La vie amoureuse des plantes par Michel DAMBLANT

 

La vie amoureuse des plantes

Michel Damblant un jardinier-voyageur

par Michel DAMBLANT

Le botaniste suédois Carl Linné(1707-1778) a été le premier à affirmer que le pistil et les étamines étaient les équivalents des organes génitaux du règne animal. Cette idée très choquante pour les « milieux bien pensant » a entraîné une véritable «révolution sexuelle» dans le domaine de la botanique.

Le règne végétal comprend 324 000 espèces :
– 70 000 pour les cryptogames(Fougères,lichens et mousses, les 1ères plantes sorties de l’eau il y a 400 millions d’années, pollinisées par l’eau) ; 60 espèces seulement pour les conifères, qui ont inventé la graine il y a 250 millions d’année et sont pollinisées par le vent : ils sont en très forte régression.

– 240 000 espèces pour les plantes à fleur, les plus adaptées à l’écologie actuelle de la planète. Les plantes à fleur ont 2 particularités : la 1ère leurs ovules (gamètes femelles) sont protégées dans un ovaire qui grandira et deviendra le fruit où seront stockées les graines, la 2nde particularité réside dans le fait que ce sont les insectes qui assurent la pollinisation, ce qui permet la fécondation croisée, c-à-d que les gamètes mâles du pollen des étamines d’une fleur sont déposés par les insectes sur le pistil(organe femelle) d’une autre fleur. Les descendants auront les caractéristiques héréditaires des deux différentes plantes parentes en une nouvelle et unique combinaison.

Toutes les particularités et les stratégies des plantes sont évoquées en image dans le diaporama.

……………………………………………………………………………

Michel Damblant, jardinier voyageur, botaniste et paysagiste, a aménagé il y a une trentaine d’années un jardin de 3000 m2 entre Sauzon et la Pointe des Poulains,

« L’Eden du Jardinier », son jardin, est un livre d’histoire des plantes et des fleurs au fil des aventures des grands découvreurs : un tour du monde dans un jardin (plantes aromatiques et officinales, légumes et fleurs venus de nombreux pays. Australie, Japon, Afrique du Sud, Californie,)

« Préserver l’eau et jardiner sans pesticide » reste la préoccupation première de ce jardinier qui confie ses moyens pour ne pas trop en utiliser.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.