« Sur les traces des voies romaines en Bretagne » par JY EVEILLARD

Jean-Yves Eveillard,

« Sur les traces des voies romaines en Bretagne »

Par   Jean-Yves Eveillard

 

Notes de Ninon Le Fers

Dans l’intérêt porté par le public aux époques anciennes, l’engouement pour les voies « dites romaines », qu’il s’agisse simplement de les suivre quand elles sont connues ou de retrouver leurs tracés quand elles le sont moins, est permanent. Dans la seconde moitié du 19ème siècle, le célèbre folkloriste François-Marie de Luzel, en visite au site du Yaudet, s’en fait l’écho : « Si je découvrais aussi ma voie romaine, comme tant d’autres, qui en sont fiers ! Eh, belle trouvaille ma foi ! »…

Aujourd’hui, à l’heure d’internet, les sites qui décrivent ces anciens itinéraires se multiplient…

Le plan du livre et de la conférence

Chapitre 1 : Un attrait multiséculaire

Chapitre 2 : Les documents antiques : la Table de Peutinger et l’Itinéraire d’Antonin

Chapitre 3 : Les documents antiques : les bornes routières

Chapitre 4 : Reconnaitre les tracés

Chapitre 5 : une carte des voies romaines de Bretagne

Chapitre 6 : La structure des chaussées

Chapitre 7 : la voirie urbaine

Chapitre 8 : Le franchissement des cours d’eau : bacs, gués, ponts…

Chapitre 9 : la vie de la route.

C’est une évidence de dire que l’existence d’un réseau routier, c’est-à-dire sa construction puis son utilisation, est étroitement liée à l’activité d’un pays à une époque donnée. Pour l’époque romaine, la connaissance qu’on peut en acquérir doit donc aller de pair avec celle des lieux habités que révèle l’archéologie. De cette constatation il résulte que l’étude de la voirie antique de la Bretagne est un vaste chantier toujours ouvert. Ainsi, non seulement des tracés que l’on croyait connus peuvent être affinés, mais des itinéraires déchus sont encore à découvrir, comme on a pu le constater ces dernières années ; les travaux divers qui entament le sol mettent au jour de nouvelles portions de chaussées et de nombreux autres points de l’histoire des routes restent à élucider. Cette recherche passionnante n’est pas réservée aux professionnels. Des chercheurs amateurs qui connaissent bien leur terroir y ont leur place s’ils font l’effort d’acquérir une méthode et de l’esprit critique.

Les voies romaines, au même titre que les édifices des siècles passés, constituent un patrimoine culturel et touristique indéniable. Elles peuvent tout autant susciter l’intérêt du public. Elles méritent donc d’être préservées et mises en valeur avec des moyens adéquats.

En plusieurs lieux de Bretagne une prise de conscience se fait jour et le processus qui en découle met en place : dans les communes, des associations ou des services soucieux de leur passé l’ont compris. Certains secteurs de voies antiques sont transformés en voies pédestres ou équestres. Des guides de randonnées fournissant au marcheur les explications utiles sont rédigés, des signalétiques sont mises en place, comme sur le « Hent Ahès à Ploërdut », ou à « Kercao à Kernilis », où une plaque émaillée indique l’emplacement de la borne milliaire de l’empereur Claude…

Ces chemins sont pour tout un chacun, pour peu qu’il soit guidé, un moyen commode et agréable de découvrir le passé de sa propre région.

 

Nota : .

La bibliothèque de l’UTL du Pays de Morlaix a acquis le livre de Monsieur Jean-Yves Eveillard, suite à sa conférence du jeudi 16 novembre au Roudour.

Les personnes voulant approfondir le sujet peuvent l’emprunter pour une durée de trois semaines lors des permanences du jeudi matin (sauf vacances scolaires et jour des sorties) de 10h30 à 11h45 – au local, 20 rue de Poulfanc à Morlaix.

la mucoviscidose en Bretagne : des gènes et des hommes

La mucoviscidose en Bretagne : des hommes et des gènes

par Nadine Pellen

 

La mucoviscidose fait partie de mon histoire. Je suis née dans une famille touchée par cette maladie. De fait, plusieurs questions m’ont taraudée : pourquoi nous ? Est-ce un hasard? Et d’où vient cette pathologie? Est-ce une coïncidence si, lorsqu’on vit à la pointe de Bretagne, on a tous dans son entourage , plus ou moins proche, une personne atteinte par cette maladie? Et mes descendants ont-ils des risques d’être malades? Sommes-nous prédestinés, dans le Finistère, à subir cet héritage génétique?

Une thèse de doctorat en démographie génétique m’a permis d’explorer ces questions.

Dans le cadre de l’UTL, je propose de

  • suivre la méthodologie de cette recherche
  • d’explorer différentes hypothèses

Il s’agira surtout de retracer, à travers les siècles, le cheminement des caractères héréditaires de la mucoviscidose.

DANS LE NOIR de jcls

Dans le noir

jcls

Je me sens vraiment seul, enfermé dans le noir.

Je ne peux me lever, pas question de m’asseoir.

Je m’ennuie à mourir, personne ne m’écoute.

Qui m’ouvrira la porte, qui m’ôtera d’un doute ?

 

La société rejette qui s’écarte du groupe.

Haro sur le soldat qui n’est plus dans la troupe.

Elle bannit, elle combat, exécute ou malmène

D’un même mouvement tous les humains qui gênent.

 

Je n’ai pas fait de mal, j’ai même été honnête

J’ai parfois essayé d’oublier d’être bête.

Cela n’a pas suffi car tout est effacé.

Lors du dernier soupir, le ressort s’est cassé.

 

Je suffoque et j’enrage, puis-je sans offenser

Avoir une autre chance et tout recommencer ?

La mort est éternelle, revenir je ne peux ?

Inutile d’insister pour un ultime vœu ?

 

J’ouvrirai grands les yeux et pour tuer le temps

J’écrirai jour et nuit, j’éclairerai l’instant.

Quoi ? Le livre de ma vie a scellé mon destin ?

À la dernière page est inscrit le mot fin ?

 

Je ferai de vieux os, j’aurai, ne vous déplaise,

L’éternité pour moi, j’y serai à mon aise.

Je suis triste c’est vrai mais n’ai pas de rancune.

Je rêverai d’étoiles, de soleil et de lune.

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire de l’Art par Sonia de Puineuf

Histoire de l’Art  

par Sonia de Puineuf , Docteur en Historie de l’Art

 

Exotismes, l’art européen sous influences

 

a) les dates

de 14h15 à 15h45

les mardis 09 janvier, 30 janvier, 06 février, 20 février, 13 mars et 27 mars 2018

le lieu : Pôle Culturel du Roudour à St Martin des Champs

b) le programme

Ce cycle de 6 ateliers propose de se pencher sur l’histoire de l’art occidental à travers le prisme exotique.

Depuis la fin de la Renaissance, les artistes européens ont porté leurs regards vers des contrées éloignées pour s’inspirer des formes plastiques qu’ils y découvraient. Cette curiosité a donné naissance à des images nouvelles qui trahissaient le rêve d’un ailleurs dépaysant.

De François Boucher à Picasso, en passant par Delacroix et Van Gogh, ce cycle met à l’honneur les artistes qui voulaient échapper d’une manière ou d’une autre aux codes de représentation classiques :

1 Chinoiseries : de Tiepolo à Boucher

2 Egyptomanies : de l’Empire à l »Art Déco

3 Orientalisme : de Delacroix à Matisse

4 Japonisme : Monet , Van-Gogh, les Nabi

5 Le primitivisme et l’art nègre : Die Brucke, Picasso et les autres

6 l’art brut : du Facteur Cheval à Jean Dubuffet

Contact : Elaine Guivarch : 06 82 40 91 79

PROGRAMME du 1er TRIMESTRE 2017/2018

PROGRAMME du 1er TRIMESTRE 2017/2018

UTL du Pays de Morlaix

 

A – INSCRIPTIONS  2017/2018

  • jeudi 07 septembre de 09h00 à 12 h00 et de 14h00 à 17h00
  • jeudi 21 septembre de 09h00 à 12h00
  • au local 20 , rue du Poulfanc -Morlaix( les inscriptions au repas de l’AG seront prises lors de ces 2 journées; participation demandée : 20€/pers)

 

B – ASSEMBLEE GENERALE de l’ UTL du Pays de Morlaix

au Roudour – St Martin des Champs – le 28 Septembre 2017

  • 09h30 Accueil
  • 10h00 Assemblée Générale
  • 12h15 Repas sur place (sur réservation préalable : 20€/pers)
  • 14h30 Conférence : Algérie : une autre façon de considérer les printemps arabes

C – CONFERENCES

Vous voudrez bien noter que les conférences débuteront dorénavant à 14h00.

128 Septembre  :        « Algérie : une autre façon de considérer les printemps arabes »

Roudour                                par Alain COLLAS, professeur UBS

2 – 05 Octobre :                Les réfugiés espagnols en Bretagne « la lettre à Gabrielle »

Langolvas à 14h00         film suivi d’une discussion

                                         par Gabrielle GARCIA, auteur, fille de réfugié espagnol, présidente de MERE.

3 – 19 Octobre :              « La mécanique du vivant »

Langolvas à 14h00        dans le cadre de la semaine de la science

                                         par Jean-Pierre HENRY, enseignant chercheur

4 – 09 Novembre :          Histoire des jardins anglais et leur influence dans le monde

Langolvas à 14h00         par Dominique BLONDEL, conservateur des parcs et jardins de la Ville de Paris

5- 16 Novembre :            Les voies romaines en Bretagne

Roudour à 14h00            par Jean-Yves EVEILLARD, maitre de conf. Histoire ancienne

6- mercredi 22 Nov.      La mucoviscidose : des hommes et des gènes

Langolvas à 14h00        par Nadine PELLEN, enseignant chercheur UBO

7 – 07 Décembre:             »  Generacion del 98 »

Langolvas à 14h00         un âge d’or de la littérature espagnole (Unamuno, Baroja, Machado,…)

                                          par Andrée PORTE, professeur d’espagnol

8 – 14 Décembre :           A la conquête de la liberté : le « french cancan »,

Langolvas à 14h00         histoire de cette forme de spectacle, lecture sociologique, théâtrale et picturale

                                           par Martine KAHANE.

9 – 21 Décembre :          Conférence-concert : de la Belle époque aux années folles

Roudour  à 14h00          un voyage au cœur de la musique française (Ravel, Fauré, Franck, etc…)

                                        par Guillaume KOSMICKI, musicologue, accompagné de 2 musiciens.

 

 

D – SORTIES

a – lundi 18 septembre 2017 : visite guidée de l’exposition Picasso à la FHEL suivie d’un thé/café gourmand

. Départ Pouliet 14h15 Géant 14h30

Inscriptions enregistrées en Juin en raison de la date de l’expo : 17€/pers

Possibilité d’Inscriptions, mais sur liste d’attente le jeudi 07 septembre 2017 au local

b – 12 octobre 2017 : Visite guidée de l’église de Rumengol, déjeuner au Faou , suivi de la visite de ses vieilles demeures, l’ensemble commenté par Mme Danguy des Deserts. Après-midi : Abbaye de Daoulas, patrimoine et jardins et exposition « A fleur de peau ou la fabrique des apparences ».

Départs : Pouliet 08h30 et Géant/Feu Vert 08h45

Participation par personne : 45 €

Inscriptions au local  : les jeudis 07 septembre de 09h00 à 12h00 et de 14h30 à 17h00

                                                       21 septembre de 09h00 à 12h00

.

c – 30 Novembre : Sortie TREVAREZ , patrimoine du 20ème siècle et jardin remarquable. Visite de l’exposition « Le Noël d’Alice », suivie d’une histoire guidée du château. A l’issue, un instant de féérie par la mise en lumière du château et du parc.

Départ Pouliet 12h45 et Géant FeuVert 13h00    (horaire modifié)

Participation par personne : 20 €

Inscriptions : le jeudi 16 novembre 2017 à l’issue de la conférence dans le hall du Roudour, vers 16h00

E – LES ATELIERS

Lieu : 20, rue Poulfanc 29600 Morlaix

a – « Histoire de la musique » animé par Guillaume Kosmicki, musicologue

dates : les mercredis 22 novembre, 06 décembre 2017, 17 janvier, 14 février, 21 mars 2018

  • 1er Atelier de 11h00 à 13h00 : la musique du 20ème siècle : de 1945 à nos jours
  • 2nd Atelier de 14h30 à 16h30 : analyse de 5 œuvres musicales

b – « Aimons la musique ensemble »

un lundi par mois à 14 h15 (date choisie de séance en séance)

c – « Lecture »

  • Groupe A : les mardis à 14h30 26 septembre, 17 Octobre. 21Novembre et 19 décembre .

Contact : Annette Manant

  • Groupe B : les vendredi à 14h30 06 Octobre, 10 novembre et 08 décembre

Contact : Christine Poully

d – « Ecriture »

  • Groupe A : mardi des semaines impaires à 09h30 1er RDV le 28 septembre

contact : Marcel Mescam

  • Groupe B : 1er RDV lundi 08 Octobre pis date fixée de cours en cours

contact : Dominique Le Gall

e – « Philosophie » animation : Yves-Marie Le Lay

  • Groupe A de 14h15 à 15h45 les 03 Octobre, 07 Novembre, 05 Décembre 2017

Contact : Ninon Le Fers

  • Groupe B de 16h00 à 17h30 les 03 octobre, 07 novembre et 05 décembre 2017

Contact : Ninon Le Fers

  • Groupe C de 14h15 à 15h45 les 10 octobre, 14 novembre et 12 décembre 2017

Contact : Hélène Dutartre

f – « Connaissance scientifique » tous les 15 jours, le mercredi à 14h30

dates données à la conférence du jeudi précédent.

Contact : Joseph Le Ber

g – « Breton »

le lundi à 17h00

Le 1er RDV sera annoncé lors de la 1ère conférence

Contact : Bernard Le Bihan

F – Les PARTENARIATS

a) Théâtre du Pays de Morlaix : sur présentation de la carte UTL de l’année en cours : tarif réduit (hors abonnement)

b) Cinéma LA SALAMANDRE : à 14h30 les lundis 16 octobre, 13 novembre, 18 décembre

sur présentation de la carte UTL de l’année en cours : tarif réduit

A quoi ça sert par Joseph Le Ber 08 novembre 2017

A quoi ça sert

A quoi ça sert v2

•Les Recherches (traceurs radioactifs),
•Les diagnostics en médecine,
•Les traitements médicaux, la radiothérapie,
•L’ industrie,
•La production d’énergie…,

La main de
Mme Röntgen
aux Rayons X

 

 

 

Une image de scanner

 

 

 

 

 

 

Une image IRM

 

 

 

 

 

 

Pourquoi cet outil est-il si performant?

•On travaille au niveau de l’atome à l’échelle 1/10 nanomètre ou Angström (10 puissance -10 mètre)
•Les détections atteignent donc cette échelle alors que les analyses physicochimiques habituelles ont des limites de l’ordre du microgramme.
•Les rayonnements font réagir les plaques photographiques.
. Les traitements électroniques actuels encore en progrès ont des vitesses et des capacités d’ analyse en conséquence (imagerie médicale…)
. On peut « voir » à travers de la matière opaque.
.On peut identifier et quantifier un « isotope » parmi de nombreux autres par ses rayonnements spécifiques.

•Deux isotopes d’un même élément ont les mêmes propriétés chimiques (même nombre de protons) mais pas les mêmes propriétés physiques, et chacun est identifiable par ses caractéristiques nucléaires, les rayonnements ou particules émises
Exemple: l’hydrogène et le tritium font de l’eau avec l’oxygène. La matière vivante est hydrogène, oxygène , carbone, azote . On peut marquer ces éléments par un de leurs isotopes radio actif et suivre la distribution dans l’organisme.
Après avoir étudié quelques aspects fondamentaux nous reviendrons examiner dans le détails des exemples.

SORTIES du 1er trimestre 2017/2018

  SORTIES du 1er trimestre 2017/2018

a – lundi 18 septembre 2017 : visite guidée de l’exposition Picasso à la FHEL suivie d’un thé/café gourmand

. Départ Pouliet 14h15 Géant 14h30

Inscriptions enregistrées en Juin en raison de la date de l’expo : 17€/pers

Inscriptions sur liste d’attente le jeudi 07 septembre 2017 au local

b – 12 octobre 2017 : Visite guidée de l’église de Rumengol, déjeuner au Faou , suivi de la visite de ses vieilles demeures, l’ensemble commenté par Mme Danguy des Deserts. Après-midi : Abbaye de Daoulas, patrimoine et jardins et exposition   « A fleur de peau ou la fabrique des apparences ».

Départs : Pouliet 08h30 et Géant/Feu Vert 08h45

Participation par personne : 45 €

Inscriptions au local  : les jeudis 07 septembre de 09h00 à 12h00 et de 14h30 à 17h00

                                                       21 septembre de 09h00 à 12h00

.

c – 30 Novembre : Sortie TREVAREZ , patrimoine du 20ème siècle et jardin remarquable. Visite de l’exposition « Le Noël d’Alice », suivie d’une histoire guidée du château. A l’issue, un instant de féérie par la mise en lumière du château et du parc.

Départ Pouliet 12h45 et Géant FeuVert 13h00

Participation par personne : 20 €

Inscriptions sur liste d’attente : le jeudi 16 novembre 2017 à l’issue de la conférence dans le hall du Roudour, vers 16h00

 …………………………….  Contact téléphonique : 06 75 07 19 23 Françoise

Dans l’article ci-dessous, vous trouverez un résumé des sorties réalisées en 2016/2017

Histoire des jardins anglais et de leur influence par Dominique BLONDEL

Histoire des jardins anglais et de leur influence

par Dominique Blondel, conservateur des parcs et jardins de la Ville de Paris

format pdf  :english gardens

 

Après plusieurs siècles de jardins réguliers,  médiévaux, Renaissance, baroques et classiques,   le début du 18ème siècle se caractérise par une rupture spectaculaire en provenance d’Angleterre  :  le jardin paysager irrégulier .

Du 18ème au 19ème siècle apparaissent successivement en Angleterre (puis imités dans d’autres pays, notamment en France) cinq styles de jardin : paysager, anglo-chinois, victorien, naturel (ou sauvage) et de cottage.

1 le jardin paysager

Il prend pour modèle la campagne d’élevage .Dans de vastes perspectives engazonnées(en ha) quelques constructions d’inspiration le plus souvent antique attirent le regard. Les plus célèbres paysagistes de ce style sont William Kent et Lancelot Brown, leurs commanditaires sont de riches aristocrates propriétaires d’immenses domaines. Les jardins paysagers anglais inspireront beaucoup de parcs et jardins au 19ème siècle en Europe.

2 le jardin anglo-chinois

La mode des jardins de style anglo-chinois sera de courte durée, 30 ans à la fin du 18ème siècle, ses sources d’inspiration sont nombreuses : chinoise, mais aussi, philosophique, franc-maçonne, romantique, pastorale et pittoresque. Ces jardins au tracé sinueux et accidenté sont parsemés de petits édifices appelés « fabriques », d’enrochements, de cascades, de petites rivières et de ponts. Les jardins les plus remarquables, appelés Folies, sont créés en Ile de France.

3 le jardin victorien

Au milieu du 19ème siècle les jardins victoriens surprennent par leur exubérance, leur recherche d’effet d’exotisme tropical , avec des massifs bombés appelés  corbeilles ou coussins , souvent surmontés de bananiers, de palmiers ou de cannas, ils sont plantés de végétaux bas , trapus et colorés qui arrivent des pays chauds de tous les continents. La  mosaïculture est le terme employé pour la composition de ces parterres compliqués .Il inspirent, encore de nos jours, les fleurissements saisonniers des villes.

4 le jardin naturel ou sauvage

En opposition aux précédents styles de jardins anglais, William Robinson est à l’origine du jardin naturel ou sauvage, il se distingue par l’introduction dans les jardins de plantes vivaces de la flore alpine .Robinson refuse l’intervention de l’architecte, ses jardins sont informels, les plantes livrées à elles mêmes. Il est paysagiste, jardinier et journaliste, son ouvrage «The wild garden, » reste encore aujourd’hui une référence.

5 les jardins de cottage

Gertrude Jekyll adepte de ses théories est moins sectaire, elle cherche à marier le naturel et l’artifice. Artiste formée aux Beaux Arts, elle est douée d’un grand sens des couleurs qu’elle appliquera dans ses plates bandes de vivaces nommées « mixed border » , en s’appuyant sur la «théorie des couleurs »  de Chevreul qui est à l’origine du cercle chromatique. Il se décompose en couleurs primaires, secondaires et intermédiaires, si elles sont associées en complémentaires elles se renforcent en contraste, si elles le sont en dégradés de couleurs elles donnent une impression d’harmonie, ces arrangements obéissent aux lois naturelles de la vision. Sa connaissance des végétaux et de leurs besoins était exceptionnelle, elle a réconcilié l’art et l’horticulture. Les jardins qu’elle a conçus symbolisent les jardins dits de cottage. 50ans après sa mort en 1982, on la déclarait gloire nationale en Angleterre.

 

Dominique Blondel


Réf : CY-J2017XI09

Atelier Connaissance Scientifique résumé 1 à 2 séances 2017/2018

Résumé 1 à 2

Résumé 1 à 2- Joseph Le Ber

La radioactivité est un phénomène physique naturel.La radioactivité existe dans notre environnement habituel.
Elle peut aussi être crée artificiellement.

Elle trouve son origine dans la structure des atomes constituants universels de la matière.
L’atome une structure très complexe qui doit faire intervenir la mécanique quantique : un noyau constitué de protons et de neutrons

Des électrons sur des « orbites » , distances précises définies par la mécanique quantique, à grandes distances du noyau . La dimension des atomes est de l’ordre de l’angstrom 10 puissance– 10 mètre, 1/10 nanomètre.

Le noyau a une dimension 10 000 fois plus petite.

Dans le tableau de classification des éléments chimiques naturels, le plus lourd 92 Uranium, et des éléments créés artificiellement jusqu’au numéro103 connus (Lawrencium) .

 

Chaque élément a des isotopes de mêmes propriétés chimiques, mais de propriétés physiques différentes. Les isotopes d’un éléments ont le même nombre de protons et d’électrons mais plus ou moins de neutrons.

•Les éléments chimiques sont caractérisés par leur numéro atomique: c’est le nombre de proton du noyau et le nombre d ’électrons.
•et leur masse atomique c’est le nombre de protons du noyau plus le nombre de neutrons.

Atome gramme d’un élément E de masse atomique P : masse ramenée à 6,02 .10 puissance 23 atomes ( E,P)

•Neutron numéro atomique 0
masse atomique 1                                                0 proton plus 1 neutron

 

•Hydrogène numéro atomique 1                       1 proton
masse atomique 1                                                1 proton plus 0 neutron
atome gramme H : 1 gramme                            6,02. 10 puissance 23  atomes

•Uranium numéro atomique 92                       92 protons
masse atomique 238                                          92 protons + 146 neutrons
atome gramme U: 238 grammes                     6,02. 10 puissance 23 atomes

les lectures d’Annette d’Octobre 2017

VIVEMENT L’AVENIR 

de Marie-Sabine ROGER

Alex, jeune femme androgyne, qui se  veut libre de toute attache, travaille dans une petite ville de province. Elle loue une chambre chez Marlène et Bertrand.

Bertrand travaille,  Marlène pas.

A leurs cotés, vit le frère de Bertrand lourdement handicapé : Gérard.

Marlène, le type de la mégère non apprivoisée; Bertrand habitué laisse passer.

Dire que Marlène supporte mal la présence de ce frère est un doux euphémisme. On ne peut pas dire non plus qu’elle connaisse, ne serait-ce que le sens du mot « culture » en dehors « des champs de blé ».

Alex se prend d’affection pour Gérard et le promène dans un chariot fabriqué par ses soins. S’en suivent des promenades et donc des rencontres : Cédric et Olivier. Cédric toujours en chagrin d’amour, Olivier encombré par sa graisse. Sans travail ni l’un ni l’autre. Olivier obligé de travailler de temps à autre dans le magasin des parents. Cédric sans projet, sans but, sans espoir.

Quel sombre tableau. Mais survient un évènement : Olivier reçoit en cadeau une moto avec side-car et tout change.

Tout ce monde va trouver sa place …à la campagne. Epopée utopique et finalement réjouissante. L’amitié, l’acceptation de l’autre tel qu’il est.

L’utopie a parfois du bon : une petite aide, un peu de réconfort, cela fait du bien…

 

αβγω

Ciné La Salamandre le 13 Novembre 2017 : « Jeune femme »

  • Cinéma la Salamandre  le lundi 13 Novembre à 14h30

JEUNE FEMME
de Léonor Serraille (France – 2017 – 1h37)
Avec Laetitia Dosch….
Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bien décidée à prendre un nouveau départ. Avec panache.
 
La bande annonce : https://youtu.be/uVJzQlliQ4M