L’architecture contemporaine et les musées par Sonia de Puineuf

Sonia de Puineuf
Sonia de Puineuf

L’architecture contemporaine et les musées

par Sonia de Puineuf

De création relativement récente, le musée ,l’un des instruments de diffusion de la connaissance est l’espace où s’exposent les chefs d’œuvre.Mais exposer dans quel type de bâtiment ? Un simple hangar ou un bâtiment de prestige ?

Dans les années 1920, des architectes comme Le Corbusier ,Mies van der Rohe remettent en cause les choix architecturaux qui avaient prévalu jusqu’alors .

La conférence se focalisera sur quelques réalisations novatrices ( voire débridées)de l’après 2nd WW , réalisations permises par les nouvelles techniques de construction.

aaguggenheim-nyc-011 Guggenheim Museum (1956) New York

Frank Lloyd WRIGHT imagine dès 1943 un musée chargé d’abriter une collection d’art abstrait à la demande de la famille Guggenheim

L’édifice, de forme tronconique, se développe en spirale à partir d’une rampe hélicoïdale de plus de 400m de long enroulée sur cinq niveaux 200px-Interno_guggenheimautour d’un spectaculaire vide central.
Les murs et le sol de la rampe d’exposition, inclinés de quelques degrés, ont tout de suite rebuté les artistes, qui les trouvaient inadaptés aux toiles rectangulaires respectant les traditionnels repères orthogonaux. : le parcours était unique, aucune flexibilité des espaces d’exposition et les œuvres, placées dans des alcôves le long du mur de la rampe .Le principal reproche porta sur la trop grande « présence » de l’architecture, qui était à elle-même son propre spectacle et éclipsait les œuvres la collection. L’œuvre de Wright, très singulière et partiellement inadaptée à sa fonction, n’eut donc aucune postérité.
Le premier artiste à tirer vraiment parti de cette architecture sera Buren qui en 1970 utilisera le puits central pour mettre en valeur son œuvre

 
 

 

2 Neue Nationalgalerie (1962) Berlin

Neue_Nationalgalerie_BerlinConstruit par l’architecte Ludwig Mies van der Rohe qui avait pour devise « less is more », ce musée d’inspiration Style International abrite des collections d’art moderne du XXe siècle.
Le pavillon , bâti sur une esplanade près du Mur de Berlin est une véritable prouesse architecturale et technique : pas de murs et seuls huit pylônes et des parois de verre supportent un immense toit à caissons
Les salles du musée proprement dites se trouvent sous terre, à l’intérieur du soubassement habillé de granit. Les éléments de construction, réduits à l’essentiel,permettent de répondre à l’objectif : un espace neutre entièrement modulable.

3 Centre Georges Pompidou ( 1977) Paris

BeaubourgNé de la volonté de G.Pompidou de créer au cœur de Paris une institution culturelle originale entièrement vouée à la création moderne et contemporaine où les arts plastiques voisineraient avec les livres, le design , la musique et le cinéma.

En 1971 le projet des architectes Piano et Rodgers,est retenu La construction a duré de 1971 à 1977.
Le projet de Piano/Rogers implante le bâtiment selon un axe nord-sud, respectant la trame urbaine du quartier. Ce choix permettait en outre de n’occuper que la moitié du terrain en dégageant une vaste tubulure-Centre_Georges-Pompidouesplanade, la piazza, permettant l’accueil du public et une liaison plus fluide entre le bâtiment et la ville.
Le bâtiment principal, de 166 m de long, 45 m de large (60 en comptant l’escalator extérieur) et 42 m de haut , se compose de 8 niveaux accessibles au public de 7 500 m2.
Les différentes gaines techniques, rejetés à la périphérie du bâtiment, lui confèrent un aspect extérieur très caractéristique, comparé à une usine ou une parodie d’usine dans le centre de la ville. Toutes les circulations verticales, personnes et fluides sont confinées sur la façade : les tuyaux extérieurs colorés constituent une particularité du bâtiment.

4  IMA (1987) Paris
ima façade paris
Photo de Georges Fessy

L’Institut du monde arabe (IMA) est un institut culturel parisien consacré au monde arabe Il est situé au cœur du Paris historique, en face de la Faculté de Jussieu, en bordure de Seine.
L’édifice a été conçu notamment par Architecture-Studio, J. Nouvel, G. Lezenes, P. Soria.  qui ont tenté là une synthèse entre culture arabe et technique occidentale.
PARIS_75intérieur-du-monde-arabe_en_FranceLa façade nord est tournée vers le Paris historique, elle symbolise la relation à la ville ancienne, présente de façon allusive sur la façade.
Dessinée par Jean Nouvel, la façade sud reprend les thèmes historiques de la géométrie arabe puisqu’elle est composée de 240 moucharabiehs Ces derniers sont munis de diaphragmes qui s’ouvrent et se ferment, en fonction de l’ensoleillement .

5  la Pyramide du Louvre (1989) Paris

La pyramide du Louvre est une pyramide de verre feuilleté et de métal, située au milieu de la cour Napoléon du la-pyramide-du-grand-louvremusée du Louvre où se situe le hall d’accueil qui donne accès à l’espace de circulation situé au sous-sol.
Commandée par François Mitterrand en 1983, la pyramide a été conçue par l’architecte sino-américain Pei .La structure en métal, s’élève à 21  mètres sur une base de 35 mètres de côté.
Pei a démontré qu’un architecte contemporain pouvait intervenir sur une espace historique tel que le Louvre sans l’altérer.

 
 
6 Museo Guggenheim Bilbao (1997)

guggenheim bilbLe musée Guggenheim de Bilbao est un musée d’art moderne et contemporain situé près de l’Hôtel de Ville et de l’Université (24 000

Puppy de Koons
Puppy de Koons

m2 dont 11 000m2 d’expositions ; coût : 100Millions de $) . La structure innovante du bâtiment a été dessinée par Frank Gehry. Sa silhouette est le fruit d’un assemblage singulier de pierre, de verre et de titane faisant penser à une fleur au bord de l’eau ( d’inspiration cubiste)
Le projet développe l’approche déconstructiviste promouvant des formes organiques et ondulantes, jouant des matières et des lumières.

7 Jüdisches Museum Berlin (2001)

Le musée juif est réparti dans 2 édifices.D’une part, il y a le Kollegienhaus, ancien bâtiment de style baroque et le 220px-JewishMuseumBerlinAerialmusée juif. L’édifice de Libeskind respecte cependant la hauteur de l’ancien bâtiment et s’organise en une forme d’éclair (Blitz) ou d’étoile de David brisée, donnant un caractère très sculptural au bâtiment.
Ce zigzag torturé  symbolise toute la violence, toutes les cassures de l’histoire des juifs en Allemagne.
plan musee juifLe bâtiment est recouvert de zinc monoxydé, métal qui brille assez peu et dont la couleur change en même temps que le bâtiment vieilli ( gris bleuté au final). Cette couverture est striée de lignes qui sont les ouvertures (fenêtres) du bâtiment, et qui apparaissent comme des entailles, des plaies.

Une fois à l’intérieur le musée se divise au sous-sol en 3 couloirs entrecoupés, d’«Axes» représentant les trois expériences majeures de l’histoire des juifs allemands: la Continuité, l’Exil et l’Holocauste.
Depuis septembre 2001 le musée offre 3017 m2 d’espace d’exposition permanente pour retracer 2 000 ans de présence de la culture juive en Allemagne.

8 MAXXI (2010) Museo nazionale delle arti del XXI secolo

maxxi romejpgSelon les plans de l’architecte anglo-irakienne Zaha Hadid ,figure du mouvement déconstructiviste, la construction des bâtiments d’une surface de 27 000 m2 s’effectue de 2002 à 2007 pour un coût de 150 millions d’euros.
Les collections du MAXXI sont divisées en deux parties : celle réservée aux plasticiens et celle affectée aux architectes.

9 MACRo 2002 (Museo di Arte contemporanea di Roma)

macro5Ce musée, restreint en surface est entièrement consacré à l’art contemporain le plus actuel, Sur le site d’anciennes brasseries.Odile Decq a réalisé une architecture hybride insolite dans ce site industriel.

 
 
 
10Musée des arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques (Musée du quai Branly)

quai-branly-musee-arts-premiers-jean-nouvel-architecte-oeuvreConçu par Jean Nouvel, le bâtiment du musée du quai Branly ressemble à une longue passerelle, en partie habillée de bois, qui s’étend au milieu des arbres. Dissimulé à la vue par une végétation dense, protégé par une palissade de verre, le musée ne s’offre que progressivement au visiteur. Des « boîtes » suspendues, visibles de l’extérieur, permettent d’entrer plus avant dans l’identité d’un peuple ou d’une culture en réunissant des œuvres de même origine.

 
 
11 MUCEM (2013) Marseille

mucem 1 Le bâtiment est composé d’une suite de dix-neuf volumes blancs, indépendants les uns des autres, recouverts de panneaux de béton blanc fibreux, le ductal. Ils sont recouverts par une composition de voiles de verre
Elégance de l’architecture, contenu décevant

13 CONFLUENCES (2014)Lyon

Le Musée des Confluences est un musée d’histoire naturelle et des sociétés. Situé au confluent du Rhône et de la confluences lyonrchiSaône,le musée mesure 190 mètres de long, sur 90 de large et 41 mètres de haut. Coop Himmelb(1)au soumet en 2001 un projet basé sur une architecture déconstructiviste et d’importants porte-à-faux .
Le projet est composé de trois ensembles appelés « Socle », « Cristal » et « Nuage » .Le coût total s’élèvera finalement à 330 millions d’euros, soit plus de 5 fois le coût initial prévu .
Ce projet s’inscrit dans un projet architectural plus général de réhabilitation du quartier des docks.

 
14 Centre Georges Pompidou Metz

pomp metzLe centre Pompidou-Metz a pour objet de présenter et faire découvrir toutes les formes d’expression artistique, de sensibiliser le plus large public aux œuvres majeures des XXe et XXIe siècles , dans le paysage culturel de l’Europe
L’architecture de l’édifice par Shigeru Ban est inspirée d’un chapeau chinois traditionnel . L’édifice s’inscrit dans un vaste hexagone dont les côtés sont marqués par les trois galeries traversantes auto-portées. Chaque galerie mesure 80 m de long, 7 m de haut et 15 m de largeur

 

 

 

musée d'abou dabi15 des projets

ex :Louvre d’Abu Dhabi

 

 

 

En conclusion
Jusqu’aux années 1940, l’architecture du musée se contente d’être l’expression monumentale et convenue d’un contenu et d’une fonction.
Depuis les années 1970-1980, l’architecture s’est vue confier un rôle inédit, intimement lié à la nouvelle dimension médiatique des musées.
En un demi-siècle , le musée jadis « temple » ou « palais » serait-il devenu un musée , « hangar », « magasin », « entrepôt » ou « usine », pour finir en musée « forum », « centre commercial » ou « parc d’attraction » ? Un musée doit-il coller à l’esprit de la collection exposée ?
Un musée doit-il avoir une touche d’extravagance dans son architecture ? Des performances architecturales pour une vacuité intérieure ?….

…………………….

CY-J 2015