Edmond MICHELET

Edmond MICHELET, le catholique, le politique,le…

par Nicole LEMAITRE

 

A) Une jeunesse sous le signe du patriotisme et du catholiscisme

Edmond Octave Michelet(1899-1970) s’établit à Brive après la guerre 14/18 Ce fils d’épicier exerce le métier de représentant de commerce. Il préside la Jeunesse Catholique du Béarn, milite à l’Action française jusqu’en 1928 puis dans le catholicisme social. En 1930, il est président de la Jeunesse catholique de la Corrèze.

B) Résistance et déportation : sa véritable formation politique

Dès le 17 juin 1940, il appelle  à la Résistance. Chef du mouvement de Résistance Combat en Limousin (région R5) sous le nom de Duval, il est arrêté le 25 février 1943  par la Gestapo. Transféré à Fresnes , il est déporté en septembre 1943 à Dachau
Edmond Michelet préside le Comité patriotique français de Dachau .

Son expérience des camps le fera évoluer  sur le plan politique : patriotisme étroit/ Européisme-sens du dialogue-humanisme-clémence.

C) l’homme politique catholique

En juillet 45 il est délégué à l’Assemblée consultative provisoire au titre des prisonniers et déportés, œuvrant pour une modération de l’épuration post WW.
Élu député MRP de la Corrèze en 1945, il devient Ministre des Armées de de Gaulle( 21 novembre 1945,- 16 décembre 1946). Réélu député en 1946 , il  est battu en 1951.

Il adhère au RPF. En 1947, il participe à la fondation du Mouvement des Républicains Populaires Indépendants,  les exclus ou démissionnaires du MRP, préparant le retour du Général.

Il est sénateur de la Seine entre 1952 et 1959 (vice-président du Conseil de la République en 1958). Le 9 juin 1958, il revient au gouvernement comme ministre des Anciens combattants (ministère de Gaulle), puis comme ministre de la Justice ( 8 janvier 1959 – 24 août 1961); Michel Debré, mécontent de son opposition à la répression menée contre le FLN et les Algériens de Paris, obtient son remplacement.

Garde des sceaux, Edmond Michelet signe, le 4 juin 1960 une ordonnance qui rétablit la peine de mort pour raison politique, abolie depuis 1848 . Lors du procès des généraux factieux, Michelet écrit le 30 mai 1961 une lettre *(objet d’une controverse voir infra n.d.r.)   au procureur Besson lui enjoignant de réclamer à l’audience la peine de mort. Nicole Lemaitre donne une toute autre version(très édulcorée) de son attitude lors de ce procès.

Siégeant au Conseil constitutionnel, de 1962 à 1967, Michelet est par ailleurs président international du Centre européen de documentation et d’information (CEDI)* de 1962 à 1964.

En 1963, il fonde l’Association France-Algérie…

Edmond Michelet devient Ministre d’État, chargé de la Fonction publique, du 6 avril 1967 au 31 mai 1968 , puis succède à André Malraux comme ministre des Affaires culturelles, du 20 juin 1969 à son décès en 1970.

La cause de béatification d’Edmond Michelet a été introduite à Rome en avril 2015.

…………………………………………………………………………

Nota :

1* -CEDI ,regroupement des organisations chrétiennes et conservatrices diverses, qui se sont constituées dans plusieurs États de l’Europe de l’ouest dans le contexte de la reconstruction européenne d’après-guerre et de la guerre froide.  Pendant les premières années, le CEDI est dominé sur le plan idéologique et programmatique par son premier président,Otto von Habsburg.

2* –   Dans cette longue lettre de cinq pages, Edmond Michelet écrit : « Les articles 90 et 91 combinés, l’article 99 du Code Pénal semblent avoir été exactement conçus pour des situations de cette sorte. » Il s’agit d’articles figurant dans l’ordonnance du 4 juin 1960 cosignée par Edmond Michelet.

Il ajoute : « Le code est formel : il prévoit la peine de mort. On n’aperçoit pas quelles circonstances atténuantes peuvent être découvertes. »

in  « . « L’Histoire Secrète ».  Jean-Raymond Tournoux  . 

Réf CY-J 2017V23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.