SPINOZA penseur de la laïcité

SPINOZA penseur de la laïcité

par Bruno Streiff, conférencier-romancier

 

« Dieu, cet asile de l’ignorance » Spinoza

Philosophe hollandais d’origine juive et portugaise, né à Amsterdam. Baruch Spinoza (1632-1677)est séduit par la philosophie cartésienne. Pour pouvoir se consacrer à ses activités intellectuelles, ce concitoyen et contemporain de Rembrandt, frappé par un herem, élève de Franciscus van den Enden  a gagné sa vie en polissant des verres de microscope.

A) L’Ethique

L’œuvre majeure de Spinoza est écrite comme un traité de géométrie : à partir de définitions, axiomes et postulats, dans le but d’exprimer, de manière objective et rationnelle, l’essence fondamentale de toutes choses.
L’Ethique désigne la vraie connaissance du vrai Dieu, immanent au monde, « ce qui est », et ceci par tripartition

Ce qui est : Une seule substance, absolument infinie, dont nous ne sommes que des modes.
Dieu, n’étant qu’un Etre absolument infini, composé d’une infinité d’attributs.

Dans cette substance unique, de cette Nature ne faisant qu’un avec Dieu, l’intelligence humaine saisit seulement deux attributs, l’Etendue et la Pensée…. …

Vision panthéiste…

B)Traité théologico-politique (1670)

Spinoza ayant pris la mesure de l’enracinement anthropologique de la religion est un précurseur de la laïcité car son Traité théologico-politique (ou TTP) est un manifeste en faveur de l’autonomie du politique par rapport aux clergés. dessinant ainsi le destin des hommes libres, vivant sous le régime de la raison, dans une cité libre.. La « politique » de Spinoza vient se confondre avec son Ethique et l’achève.

.
Par l’analyse critique de la Bible, Il professe que seule une éthique rationnelle non religieuse peut mener l’homme à la liberté.Il peut être considéré comme l’un des précurseurs de l’athéisme.

Sur le plan politique, Spinoza développe une théorie de la liberté. Les religions doivent être soumises aux lois communes et l’Etat doit protéger la liberté de penser et d’opinion en vue de la paix civile. Il peut être considéré comme le fondateur de la laïcité.

 

Réf : CY-J2017iv27

herem : excommunication à la sauce juive