SPINOZA penseur de la laïcité

SPINOZA penseur de la laïcité

par Bruno Streiff, conférencier-romancier

SPINOZA est vraiment le grand penseur de la laïcité. Sa définition d’une séparation totale des églises et de l’état est exceptionnelle à l’époque. On peut dire aussi que son panthéisme mène à un athéisme qui n’a pas échappé à ses coreligionnaires puisqu’il fut exilé d’Amsterdam par le pouvoir politique à la demande des rabbins. Son Traité théologico-politique parut anonymement et jamais il ne put faire publier son Ethique. Le pouvoir religieux avait obtenu une victoire. Momentanée puisque l’œuvre du philosophe a fini par s’imposer comme majeure dans l’histoire de la philosophie. La vérité a en fin de compte toujours le dernier mot face aux obscurantismes.
Les questions posées par la vie et l’œuvre de SPINOZA sont multiples et profondément actuelles. Son refus des concessions continue de déranger (Lévinas ne l’accusait-il pas d’avoir  « trahi l’intellectuel juif »   ?), sa pensée éclaire le débat d’aujourd’hui sur la laïcité. Il est le précurseur des philosophes des Lumières et son combat rejoint celui de Rembrandt contre le poids des pouvoirs officiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *