Stevenson et Sylvain Tesson

L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde de Stevenson

 

jekyllTrès court : 86 pages

Je ne l’avais pas encore lu; petit voyage dans le fantastique.

Le départ : un cauchemar de Stevenson.

Et le cauchemar revisité nous tient en haleine durant 86 pages. Construction, écriture parfaites sont bien sûr de mise. Il m’est difficile d’en dire plus sans le déflorer.

Si ces pages manquent à votre culture, réparez-vite cette erreur : il ne vous an coûtera que quelques heure et vous comprendrez son succès.

 

 

Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson

 

sur-les-chemins-noirsRécit à la 1ère personne. L’auteur nous fait participer à son voyage à travers la France. Le but de son périple : convalescence du corps après une chute de 8 mètres. Voyage pédestre. Pour lui, ce n’est pas le 1er, mais après avoir parcouru le monde, il parcours la France. Voyage tranquille mais pas sans douleurs.

Livre à lire quand se manifeste le besoin de se reposer de fatigues physiques ou psychologiques. On y prend un tel plaisir tant l’écriture est admirable. Extrait : « C’étaient les pleines vendanges, la terre suait sa folie. Les vignes rendraient bientôt en gaieté ce qu’elles avaient raflé en lumièreIl demeurait des chemins noirs (qui permettent d’éviter le goudron). De quoi se plaindre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.