Pas pleurer de Lydie SALVAYRE

Pas pleurer de Lydie SALVAYRE

pas pleurer1936 et les années suivantes en Espagne
La guerre d’Espagne
Le récit par trois personnes

le côté droite politique honnête : Georges Bernanos qui a milité à l’Action Française mais qui ne peut plus cautionner les exactions des fascistes avec la bénédiction de l’Eglise.

La mère de la narratrice se rappelle ce que fut pour elle l’été 1936, ses merveilles : la ville (elle qui était campagnarde), la liberté jusque dans l’amour. Puis …les suites : la grossesse, le mariage avec résignation, l’exil. Elle était fille de paysans pauvres, donc côté gauche. Mas de ce côté également , il y avait des excès.
Donc des désespoirs des 2 cotés
La narratrice complète le récit lacunaire de la mère : « deux scènes d’une même histoire, deux expériences… »