Nuits tranquilles à Belem de Gilles Lapouge

Nuits tranquilles à Belem

Au Brésil, à Belem, un historien voyageur a rendez-vous avec un autre historien à propos d’un géographe : Blaise de Pagan
nuits tranquilels à belem_Surgit un gamin qui lui crie : «  tu es revenu papa, tu es revenu » et il lui saute au cou.
L’historien délaisse son r-d-v et suit l’enfant. Il sera père de cet enfant. Comment il doit tout apprendre de sa nouvelle vie, qui il était, qui il est . Il s’accommode d’ailleurs assez bien de « sa femme » mais ce n’est pas forcément réciproque. Etre un autre dont on ignore tout et cependant rester soi-même par la force des choses. Fiare son trou dans la vie de l’autre jusqu’à devenir l’autre ?
Il y bien des limites ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.