les lectures de mars d’Annette

La carte de Mendelssohn de Diane Meur

la carte des MendelssohnLa base du livre : le grand-père de Félix Mendelssohn, Moses Mendelssohn, le philosophe.

A partir de ce personnage, l’auteur fera des recherches sur toute la famille, les descendants jusqu’à nos jours. Elle arrivera à une généalogie complexe, comptant plus de 200 noms avec les pièces rapportées, les mariages consanguins. Nous participons à ses recherches, ses enthousiasmes, ses lassitudes.Félix et Fanny sortent à peine de la multitude. Un embryon de la carte nous aide. Nous avançons dans le livre en même temps qu’elle. Peut-être?  les amateurs de généalogie y trouveront-ils plus de plaisir que moi.

 

 

2084, la fin du monde de Boualem Sansal

Bien sûr ce titre fait penser à 1984 de George Orwell : l’auteur y compte bien.

L’Abistan, pays au peuple soumis à une religion autoritaire, unique, éternelle. La liberté, mot inconnu des habitants. Le vocabulaire de leur langue, très pauvre, n’incite pas à la pensée autonome ( euphémisme…). Les Abistanais ne 2084 la fin du monde_connaissent ni l’histoire, ni la géographie, ni la science, ni aucune culture.Ils sont confinés dans leur quartier sans pouvoir soupçonner un ailleurs différent. L’ailleurs connu est répréhensible, maudit.

Ati, tuberculeux, a pû connaître autre chose. Il a été guéri, chose rare,et  est revenu parmi les bien portants. Mais il a vu autre chose. De « mauvaises pensées » l’habitent . La description de cet univers clos  ainsi que la vie qui s’y déroule est étouffante, angoissante. La religion, l’obéissance ou la mort. J’ai bien dit la religion et non pas une religion particulièrement. Parodie qui nous parle directement si l’on se réfère aux évènements actuels. Et c’est bien le but de l’auteur.

La liberté, elle n’est pas donnée, elle se conquiert, parfois au prix fort, elle se cultive, elle est un combat de tous les instants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *