1517. L’explosion de la Réforme. Un événement inattendu ?

nicole lemaitre1517. L’explosion de la Réforme. Un événement inattendu ?

Par Nicole Lemaître, professeur émérite à Paris1 Panthéon-Sorbonne, historienne

« L’affichage de 95 thèses » par Luther à la Toussaint 1517 est généralement présenté comme une révolution, un sursaut contre les « abus de l’Église romaine », un progrès de l’humanité et de la culture.
Or selon les archives de l’époque provenant des paroisses et des diocèses, la réforme de l’Eglise romaine est déjà en marche à cette époque. Comment expliquer alors l’émergence d’un personnage comme Luther et le succès de sa Réforme , qui changea le cours de la civilisation occidentale ?

1 LUTHER (1483-1546)

4 CAVALIERS DE L4APOCALYPSE
les 4 cavaliers de l’Apocalypse

a) un théologien catholique zélé
Ce fils de mineur né en Saxe est ordonné prêtre en 1507, il est désigné pour enseigner la philosophie au couvent d’Erfurt. Docteur en théologie en 1512, il occupe par la suite la chaire d’enseignement biblique à l’université de Wittemberg, ville où il est à partir de 1514 prédicateur de l’Église et où il se consacre à l’enseignement, la prédication et la recherche personnelle.
b) le Saint Empire Romain germanique
La Saxe fait partie de la dorsale européenne qui s’étend de l’Italie du Nord aux Pays-Bas, zone de forte densité de population, de forte activité économique et lieu d’échanges économiques très importants, région où a été inventée l’imprimerie.
Dans les années 1500, cette partie de l’Europe est en proie à des angoisses, à des prédictions de fin du monde imminente, terreau favorable à l’émergence de nouvelles doctrines.
c) la révolte de Luther
Sa révolte contre la papauté débute en 1517, à propos de l’indulgence décrétée par le pape Léon X pour favoriser la construction de la basilique Saint-Pierre Le 31 octobre 1517, il placarde sur les portes de l’église de la Toussaint de Wittemberg ses 95 thèses condamnant violemment le commerce des indulgences pratiqué par l’Église catholique, les pratiques de la papauté… Ces 95 Thèses, également appelées Thèses de Wittemberg, sont imprimées à la fin de l’année et se diffusent grâce à l’imprimerie dans l’Allemagne rhénane
En 1520, il publie 4 grands textes dont :
.manifeste à la noblesse (en langue allemande)dans lequel il demande à celle-ci de prendre en charge la gestion du christianisme
.traité sur la liberté chrétienne
d) la véritable rupture avec l’église romaineMartin_Luther jpg
Cette controverse entre théologiens devient une affaire publique et politique. Le pape Léon X, sous estimant l’influence et la pugnacité de Luther ordonne à ce dernier de se rétracter par la bulle pontificale Exsurge Domine, mais Luther la brûle en public et rompt avec l’Église catholique, en 1521. Il est aussitôt excommunié.
e) situation politique de l’Empire
Cette immense nébuleuse d’états disparates traverse une crise de succession : le jeune Charles Quint hérite d’un empire vacillant où les pouvoirs locaux ont tout loisir de s’exprimer.
f) Sa mise au ban de l’Empire
Convoqué par Charles Quint, en avril 1521 devant la diète de Worms Luther refuse à nouveau de se plier aux exigences de l’Église, et il proclame notamment :
« Votre Majesté sérénissime et Vos Seigneuries m’ont demandé une réponse simple. La voici sans détour et sans artifice. À moins qu’on ne me convainque de mon erreur par des attestations de l’Écriture ou par des raisons Carte-de-la-Reforme_protestanteévidentes — car je ne crois ni au pape ni aux conciles seuls puisqu’il est évident qu’ils se sont souvent trompés et contredits — je suis lié par les textes de l’Écriture que j’ai cités, et ma conscience est captive de la Parole de Dieu ; je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n’est ni sûr, ni honnête d’agir contre sa propre conscience. Me voici donc en ce jour. Je ne puis faire autrement. Que Dieu me soit en aide »
Frédéric III , prince-électeur de saxe le met à l’abri dans le château de la Wartbourg jusqu’en 1522 où il entame la traduction de la Bible en langue vernaculaire.

g) Le succès de Luther, qui fait suite à une série de  tentatives avortées de réforme (ex :l’hérétique Jan Hus mort sur le bûcher en 1415) s’explique

Jan Hus
Jan Hus

par le faisceau de circonstances favorables de l’époque((affaiblissement de l’Empire, début de la laïcisation, découvertes en tous genres, naissance du capitalisme…).

En 1529, Charles Quint, fervent catholique, ordonne le ralliement inconditionnel à l’Église catholique romaine. La promulgation de cette prescription, provoque le refus des princes : ils « protestent devant Dieu […] ainsi que devant tous les hommes » de leur refus d’admettre un décret qu’ils jugent contraire  » à Dieu, à sa sainte Parole ».

Et vient la consécration de son œuvre en 1530 : La confession d’Augsbourg (« CA » Confessio Augustana) qui est le texte fondateur du luthéranisme rédigé par Philippe Melanchthon sur la base des considérations sur la foi de M.Luther.Elle a été présentée par les protestants, sept princes luthériens et deux villes impériales à Charles Quint devant la Diète d’Empire à Augsbourg . Jusqu’à nos jours la confession d’Augsbourg est le document de confession obligatoire pour chaque Église Luthérienne.

2  Les autres courants de la REFORME

Si Luther, qui incarne la révolte individuelle et rallie une grande partie de la population allemande est la figure de proue de la Réforme, cette dernière s’inscrit dans un mouvement politique et social plus général:

a) les villes libres de l’Empire
Une ville libre d’empire est une ville directement subordonnée à l’Empereur et non à un État membre.Elles constituaient de véritables républiques.
Ces villes avaient une forte identité collective ; l’imprimerie et l’alphabétisation avaient fait émerger une élite bourgeoise éduquée qui revendiquait d’intervenir dans les affaires religieuses, et qui se refusait de payer indéfiniment une dime à un clergé qui ne payait nullement son écot à la cité

Zwingli
Zwingli

Ce mouvement s’incarne dans 2 théologiens

.Ulrich Zwingli suisse, (1484-1531)
Zwingli publie un traité en 1522 stipulant : que l’Évangile seul est une autorité irrécusable, à laquelle il faut recourir pour terminer les incertitudes(disputes) et que les décisions de l’Église ne peuvent être obligatoires qu’autant qu’elles sont fondées sur l’Évangile.
Zwingli voit un seul pouvoir qui doit être uni. (pensée de Luther qui voyait le pouvoir divisé en deux parties : temporel (le roi sur Terre) / éternel (Dieu au ciel)) et pense que l’Église doit par tous les moyens (politiques, militaires, etc.)  gagner la confédération helvétique à la Réforme.
.Martin Bucer ( 1491 -1551 )est un théologien et un réformateur protestant alsacien. Il est à l’origine de la confirmation protestante.
En avril 1518, Bucer assiste à la dispute que tient dans Strasbourg Martin Luther. Fasciné par son discours,il devient un fidèle partisan des idées de ce frère augustin dissident.
Le 20 février 1529, la messe catholique est supprimée dans toutes les églises de Strasbourg à la suite d’un vote des échevins . La ville bascule dans le camp protestant après avoir longtemps hésité en raison du danger que représente la gronde des faubourgs et des campagnes environnantes.
MUNTZERb) les guerres paysannes
La guerre des paysans(1524-1525)  désigne les révoltes paysannes qui ont secoué le Saint-Empire romain germanique
Des bandes paysannes contestent la hiérarchie ecclésiastique et formulent des exigences, dont le droit de choisir leurs propres pasteurs, l’abolition du servage, le droit de pêche et de chasse, l’abolition de nombreux impôts féodaux et la garantie d’être traités justement par les tribunaux seigneuriaux.
Des combats entre les paysans et les serviteurs des nobles éclatent en 1524 à Shühlingen(Suisse), , et l’insurrection s’étend rapidement sur la plus grande partie de l’Allemagne à l’exception de la Bavière. La révolte est particulièrement violente en Thuringe, où elle prend un tour religieux sous l’influence de la secte des anabaptistes dirigée par Thomas Müntzer(1489-1525), religieux exalté et radical.Elle est finalement écrasée (100 000 morts env.).En avril 1525, en des termes très durs, Luther se prononce pour une répression impitoyable de la révolte.
c) Calvin(1501 1564)
Né en Picardie il devient un chef spirituel dès l’âge de 27 ans; fuyant l’inquisition, il s’expatrie à Bâle en 1535, puis à Genève en 1536.Après la Confession d’Augsbourg(1530), il publie en latin en1536 l’Institution de la religion chrétienne (version française en 1541). Il fonde à Genève une cité théocratique, qui devient la Rome du protestantisme pour un temps.

Sa doctrine : (Sola fides) Seule la foi sauve (+ croyance en la prédestination : la réussite matérielle peut-être envisagée comme un signe d’élection). L’Ecriture (Bible) est l’unique dépôt de la Révélation, accessible à tous les croyants par la lecture. Pas de sacerdoce d’origine divine. Le culte se résume à la prédication, la prière et le chant de psaumes dans des temples dépouillés.

3 Caractéristiques de cette Eglise

-les Réformateurs ont réduit les sacrements au nombre de deux : le baptême et la cène. Tous les autres sacrements catholiques : la confirmation, le mariage, l’ordination sacerdotale, la pénitence et l’extrême onction n’ont pas été TEMPLE PROTESTANTretenus parce qu’ils ne figurent pas dans la Bible : ils relèvent seulement de la tradition de l’Église
-le temple
Celui-ci est centré sur la chaire (la Parole) , et non sur l’autel(catholicisme)
.
Depuis ses origines,, le christianisme est divers. La Réforme a mis l’accent sur le choix personnel de la religion. Derrière l’aventure de la Réforme , se profile également le nationalisme naissant qui associera religion et état-nation : Allemagne-Luthérianisme , France-Catholicisme, puis Angleterre-Anglicanisme. Ce mouvement s’inscrit également dans le développement urbain de l’époque . Par ailleurs, par effet miroir( Réforme/Contre-Réforme….) ,les 2 églises catholique et réformée ne cesseront de s’influencer.
Enfin, Luther est un témoin des effets du choix religieux en temps de crise. Son radicalisme en appellera d’autres….qui pèseront sur le cours de l’histoire européenne.

……………………………………………………………………………………………

 

En 2017 ,les Chrétiens dans leur ensemble  commémoreront-ils la naissance de la Réforme ?Ou cette commémoration est-elle réservée aux Protestants?

 

Publications principales de Mme Nicole Lemaître :

Le Rouergue flamboyant. Clergé et paroisses du diocèse de Rodez (1417-1563), Paris, Cerf, 1988.
-En collaboration, Dictionnaire culturel du christianisme, Paris, Cerf/Nathan, 1994.
-Direction de Histoire des curés, Paris, Fayard, 2002.
-Codirection de Histoire du christianisme. Pour mieux comprendre notre temps, Paris, Seuil, 2007, 468 p.
-Edition de Correspondance du cardinal Georges d’Armagnac, t. I, 1530-1560, Paris, Publications du CTHS  2007.
-Direction de La mission et le sauvage. Huguenots et catholiques d’une rive atlantique à l’autre (XVIe-XIXe siècle), Paris, Éditions du CTHS/Presses de l’Université Laval, 2009, 399 p.
L’Europe et les Réformes au XVIe siècle, Paris, Editions Ellipses, 2008, 390 p.

…………………………….

Max WEBER : L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme

Ref : 2CYJmarzo6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.