« Au commencement était le verbe. » par J-C Guichen

Au commencement était le verbe.

(Puis vint le charabia)

par J-C Guichen

Plumitifs, à mon commandement,
Sujet, verbe, complément.
Pas de fleurs de rhétorique,
Pas d’envolées lyriques.

Soyez précieux avec la ponctuation
Indispensable à votre élocution.
A bon escient utilisez les guillemets,
Pour inclure un proverbe guilleret.

Faites bien attention à l’apostrophe,
Elle peut-être catastrophe,
Si l’interpellé mécontent,
Vous renvoi l’acerbe compliment.

Point d’exclamation, soyez calme,
Ecrivez délicatement avec le calame.
L’impatience est un vilain défaut,
Choisissez d’amour, un joli mot.

Deux points, trois points, quoi encore ?
Des suspensions ! Suffit, il y a pléthore.
L’extravagance, ne la conduisons pas,
A pousser les voyelles au tréma.

Moi, j’aime la vibrionnante virgule,
Bravant hardiment le ridicule,
Je la sème sans discernement,
Entre sujet, verbe et complément.

Calame roseau taillé en pointe
Dont on se sert pour écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.