La calligraphie : arcane de la pensée chinoise traditionnelle

La calligraphie : arcane de la pensée chinoise traditionnelle

pascal vatinelpar Pascal Vatinel

L’écriture chinoise est l’une des trois écritures idéographiques apparues dans l’histoire humaine (l’écriture sumérienne et l’écriture égyptienne) et la seule à être encore utilisée après simplification en 1958 .
Les occidentaux utilisent des alphabets pour décrire la réalité; les autres peuples extrêmes orientaux ont également introduit des alphabets dans leur système calligraphique. Les systèmes « alphabétiques » font appel à l’abstraction pour nommer une chose, entraînant des difficultés de communication entre peuples de langue différente.

1) l’apparition de la calligraphie chinoise

La légende raconte que l’Empereur Cang Jie, qui a vécu 26 siècles avant J.C., serait à l’origine de l’écriture chinoise. Plus vraisemblablement elle serait apparue vers – 6000 av JC et se caractérise par des traits, par 8 traits différents(et non des lettres)
A l’origine, servent de support les carapaces de tortues et les omoplates de cerfs, représentant les images de la nature, du corps humain ou animal, pour en représenter son intégralité (description extérieure + énergie), appelées « idéogrammes » (idée et graphie associées) ou « caractères »( 52 000 répertoriés, 5000 utilisés couramment).
Pour exprimer des idées ou des pensées plus complexes, deux, trois ou plusieurs images simples sont réunies pour former un seul idéogramme. Aujourd’hui, les idéogrammes sont stylisés. Chaque idéogramme s’inscrit dans un carré identique, quel que soit le nombre de traits utilisés.

CANG JIE
CANG JIE

Ex. :L’ajout du symbole « sonorité » au symbole « cœur », donne la notion de la « conscience ».

        « cerveau » associé à « électrique » donne « ordinateur ».
Ont été retrouvées 180 000 carapaces de tortues  avec 4 000 caractères différents dont 1 500 ont été décodés : de véritables chroniques de ces temps (catastrophes, accidents climatiques, guerres, familles…;). Elles avaient pour but non seulement de décrire les évènements mais aussi d’en comprendre leur formation (avec une orientation oraculaire).
Idée du double regard et de la circularité :
Représenter l’intégralité d’une chose, une notion forte de la pensée chinoise est symbolisé par la double paire d’yeux illustré par le tableau ci-contre.
La représentation de la lumière fait appel au pictogramme du soleil et à celui de la lune.

2) calligraphie et vision de l’univers

Cette écriture avait pour vocation de représenter l’intégralité de l’espace temps et de l’univers. Elle aboutit au Livre des Transformations( ou des mutations), 1er ouvrage à la codifier.
A partir des dynasties Tsin et Han, progresse (- 1000 av.JC) une philosophie de la nature représentée par un système de symboles numériques, enfermant la vision chinoise du monde dans des formes rigides, en combinant une doctrine du Yin et du Yang , (forme duale).
8 élémentsCependant le Livre des Transformations ( Yi King) intègre une différenciation plus grande et les traits simples donnèrent naissance à des combinaisons par redoublement auxquelles un troisième élément vint encore s’ajouter, produisant ainsi la série des huit trigrammes.»
Ces 8 signes furent conçus comme les images de ce qui se passe dans le ciel et sur la terre. Cette manière de voir était gouvernée par la pensée d’une transformation incessante des signes l’un dans l’autre, tout comme on voit, dans l’univers, les phénomènes passer constamment d’une forme dans une autre.

3 ) 4 époques majeures dans la calligraphie chinoise

cheval i1 oracle.svgévolution de  l’écriture : cheval

.l’écriture sur carapace
cheval -bronze.svg

.l’écriture sur bronze
cheval 3

.écriture chinoise du 1er empire
cheval -kaishu.cheval herbes folles-caoshu.svg

.écriture moderne avec différents styles

 
 
 
5) quelques exemples d’écriture

arbbbbbbrea)Symboliser un arbre en écriture chinoise :
un trait horizontal symbolisant la terre, un trait vertical symbolisant le tronc, deux traits en forme de V orienté vers le bas à la jonction des 2 autres traits représentant les racines.
Ecriture universelle recherchant la quintessence (et non l’apparence à l’occidentale) : cet idéogramme représente bien et la partie visible et la partie invisible, la partie aérienne qui se développe en été et la partie en terre qui se développe en hiver, chaque partie permettant le développement de l’autre à des époques successives .
Ce cycle de croissance se retrouve dans la dynamique du Yin Yang :
le-ying-et-le-yang.la partie supérieure : été, sud, rouge, feu
.la partie inférieure : hiver, eau, noir, froid
.la partie à gauche : est, bois, vert, printemps
.la partie à droite : ouest, métal, automne, blanc
et le 5 ème élément : le centre qui symbolise le Milieu, la Terre, l’été indien, le jaune.
La pensée chinoise est associative et procède par thèse, antithèse : champ des possibles.

1 vieux chinoisb) écrire les chiffres 1, 2 et 3
1 trait horizontal représente l’unité qui divise l’espace en deux parties

2 traits horizontaux représentent le nombre 2 et divisent l’espace en trois
3 traits horizontaux représentent le 3 : celui du haut le ciel, celui du bas la terre, l’intermédiaire les 10 000 êtres, la vie.
En calligraphie, pour l’exemple de l’arbre, un idéogramme simple représente un arbre, un double accolé un petit bois, un triple accolé une forêt.
3 en vieux chinoisLe 3 (la trinité) représente l’intégralité du monde dans son mouvement :
-le yin : le passé
-le yang : le futur
-le centre : le hic et nunc

Selon Lao Zi, grand philosophe , 3 caractères suffisent à décrire l’univers dans son entier.
De la combinaison de ces trois découle 8 images, 8 cycles de l’univers qui combinés en hexas_carrésrondhexagrammes donnent 64 variantes :

Par exemple , le mot « paix » est symbolisé par 3 traits supérieurs brisés (yin)  surmontant 3 traits pleins(yang), les forces du yang et du yin se neutralisant.

.

c) représentation du mot empereur
empereurL’univers est représenté par 3 traits parallèles. En ajoutant un trait vertical passant par le centre des trois traits, le mot empereur se dégage car il fait la liaison entre le ciel et la terre et est le garant de l’harmonie céleste devant les hommes.

En conclusion, la calligraphie, considérée en Chine comme l’art suprême, est l’une des portes d’entrée pour le Taoïsme, l’« enseignement de la voie » .

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

Pascal Vatinel est écrivain et conférencier. Depuis plus de 30 ans, il voyage régulièrement en Asie, et plus particulièrement en Chine, thème principal de la quinzaine d’ouvrages qu’il a publiés.

 

PVCuisinierBiblio :

-L’affaire du cuisinier chinois
-Environnement mortel
-Parce que le sang n’oublie pas
-Aiko la jeune fille à l’éventail
-Le tigre de Baming

 

 

ref 1 CYJfeb16