Vieillir et alors ! par Mme Véronique Griner

Vieillir et alors !

griner abarahamPar Mme Véronique Griner-Abraham – psychiatre au CHRU de Brest.

Le vieillissement est inéluctable et rappelle la mort qui s’approche « Mourir, la belle affaire, disait Brel, mais vieillir… ».
Dans un temps où le « jeunisme » prévaut, parler de la vieillesse paraît décalé. Or la population française ( et européenne) vieillit :
La population de + de 60 ans :
-en 1950 16,2 % de la population
-en 2000 20,6%
-en 2030 30 %
-en 2060 33% , soit 1 personne sur 3
Cette évolution de la démographie ne peut s’ignorer…

Être vieux,
-selon l’OMS , c’est être âgé de plus de 60 ans
-dans les Institutions, c’est être âgé de + de 85 ans
-pour tout un chacun , c’est quand on devient grand parent, ou quand on reçoit la carte vermeil, ou au départ en retraite. ou…
-c’est quand on a dépassé l’espérance de vie en bonne santé ( en 2008 , 64,2ans pour les hommes)

1) Comment caractériser la vieillesse ?

La vieillesse est le temps des pertes non compensées globalement par des gains

a) les pertes organiques et fonctionnelles
Le corps se tasse , se ride, peut devenir douloureux et nécessiter des appareillages. Certains veulent contrer l’effet du temps par la chirurgie esthétique par exemple, qui parfois s’avère catastrophique.
Chacun vieillit différemment des autres : des personnages comme Mick Jagger(73 ans) ou Clint Eastwood (86ans) ou encore Sean Connery(86ans) semblent n’avoir rien perdu de  leur ardeur juvénile, voire se seraient bonifiés au fil des ans,… mais ce n’est pas le lot du commun des mortels.
Toutefois , et contrairement aux idées reçues, si l’on se réfère aux statistiques US, les désirs ne disparaissent pas avec l’âge : 53% de 65-75 ans déclarent avoir une activité sexuelle et 26 % au-delà des 75 ans . Alors la sagesse du désir ou le désir de sagesse ?

Tout être humain s’il avance en âge traverse à un moment ou à un autre une crise de sénescence qui peut être mal vécue ( pose de prothèse, incontinence qui mène à la honte et à l’isolement).
Ces trauma ramènent très souvent à des trauma vécus au cours de l’enfance, période pendant laquelle l’être est dépendant d’autrui ( impression rassurante et en même temps persécutante). La confiance en soi est l’élément fondamental pour affronter ce passage. Les croyances, la foi,… permettent d’atteindre une certaine sérénité;

Un corps « douloureux » entraîne souvent un repli sur soi ,une régression sur le plan physique,et sur le plan moral une mise à mal de son image narcissique.
La personne doit accepter les limitations imposées par son corps, accepter une certaine lenteur. Difficile dans une époque où la vitesse est partout à l’honneur…Il faut passer du « corps que l’on a » au « corps que l’on est » ..
Il faut également discriminer les sensations de douleur de celles du plaisir :
-par exemple si l’ouïe faiblit, le toucher peut par exemple se développer,
-la musique et le rythme sont des plaisirs que l’être humain conserve jusqu’à la fin (vive les chorales)

b) les pertes sur le plan social
Partir en retraite rime très souvent avec leçon d’humilité. Quid du savoir et du savoir-faire acquis tout au long de la carrière professionnelle?Pour bon nombre, fini le temps des hauts revenus, du statut social élevé, d’un tissu social développé, d’une vie rythmée. D’autant que certains ont toutes leurs relations dans le monde du travail.

Car dans notre société, le monde du travail est un lieu d’équilibre , d’échange et de transmission entre générations, sexes et hiérarchies, tout en étant un lieu où bon nombre revivent des conflits vécus dans l’enfance. Le travail reste globalement un facteur de bonne santé, où l’homme s’accomplit et a une place….

La retraite doit donc se caractériser :
-par une libération des contraintes
-par de nouvelles règles
-par un investissement dans de nouvelles activités ( ex association, cours,…)
-par se trouver de nouvelles envies ou d’anciennes non réalisées

c) les pertes sur le plan affectif
La génération de + de 60ans a vu une évolution rapide de la famille qui a vu surgir des problèmes nouveaux d’éthique : familles recomposées, PMA, etc
L’éducation des enfants n’est pas en reste : de l’obéissance qui était la règle majeure le dialogue avec les enfants ( tout doit être expliqué)devient l’élément central de l’éducation…sachant que 8 à 20% de la construction d’un enfant viennent de la famille
La retraite est également le moment où les époux sont appelés à vivre ensemble en permanence , ou pas…Le taux de divorce après la retraite a été multiplié par neuf en une décennie. La floraison des sites de rencontre ( type senior proximeety ou maxi senior) s’explique, par ce phénomène( et bien entendu par le veuvage).
La transmission familiale des affaires,( exploitation agricole, petit commerce,…) , la règle auparavant, devient l’exception.

2 ) Comment gérer ces pertes

a) le sentiment de l’estime de soi
-narcissisme infantile ( valeur perçue de soi dans sa petite enfance – 4 ans)
-sa propre expérience ( sa plus ou moins réussite dans la vie selon soi)
-la satisfaction d’objet par la plus ou moins grande valorisation de soi par son entourage
Ce narcissisme est l’élément qui permet d’affronter les difficultés de la vie .

b) comment réussir son vieillissement
-s’identifier à ses parents déjà décédés
-s’inscrire sans la chaîne des générations
-accepter d’avoir moins d’importance
-s’approcher du juste et cesser de viser le superbe
-s’occuper de soi ( appareillage adapté , en bon état)

3)le vieillissement pathologique

Ce type de vieillissement provient d’un ensemble de causes
– de  l’individu lui-même ( entourage, plaisirs, caractère, structure mentale)
– de l’état physique ( appareillé ou non par exemple)

4 pathologies
-la démence ( mort de l’esprit) : refuge pour certains
-la déprime
-le délire et/ou la confusion( 1 personnes sur 3 peut être sujet aux hallucinations)
-les addictions ( alcool, jeux,…)

a) la déprime / le suicide
Derrière l’anxiété, ou l’agressivité, ou le délire, ou l’hypercondrie, ou les tendances suicidaires peut se cacher une déprime qui n’est parfois pas diagnostiquée ou diagnostiquée trop tardivement.
Un traitement adapté soulage la personne car il faut savoir qu’une tentative de suicide pour un homme est couronnée de succès à quasiment 100%, moindre score pour la femme.
Ces suicides peuvent être provoqués :
-par la proximité avec la mort ( après 85 ans par ex)
-par l’échéance d’un anniversaire
-par la disparition d’un être cher
-par des stress anciens qui refont surface

Risque : que le suicide d’un aîné devienne un modèle identificatoire pour les autres membres de la famille.

Quelques signes de tendances suicidaires :
-les arrêts de traitement , les conduites à risque ( souvent déniées par l’entourage)
-l’anorexie
-les demande d’euthanasie
-des syndromes de glissement ( refus de s’alimenter…)

Certains suicides sont des suicides d’effroi ( annonce d’une maladie incurable par ex) , des suicides pour éviter de mourir ( par crainte de la mort paradoxalement).
Les pertes de mémoire sont monnaie courante ( et à tout âge) mais ce sont les troubles psycho-comportementaux qui posent problème : délire , agressivité,… l’individu dans son comportement devient méconnaissable

Ex : l’élégante qui vient à se négliger

-le délire est parfois salvateur mais il est souvent en relation avec une blessure narcissique antérieure
-l’hypocondrie que l’individu peut attribuer à un autre
-l’addiction à la drogue ou à l’alcool ( même en Institution)

b) Le rôle du psychiatre est de trouver un sens derrière ces comportements , de cerner la personnalité de la personne en se disant que le savoir affectif est plus important que le savoir intellectuel et de l’accompagner tant qu’il y a de la vie.

La prise en charge peut se faire sur 2 plans distincts :
-soigner l’enfant qui est en lui
-soigner de l’enfance ( ex :idéaux intransigeants)
C’est l’occasion de revenir également sur des évènements passés mal vécus qui peuvent en certains cas être relativisés

Même si l’aide aux enfants est supérieure à l’aide aux parents, cette dernière existe vraiment. La solidarité joue dans les 2 sens : les grands parents à près de 80% s’occupent de leurs petits enfants et le nombre de grands parents dépendants restant à leur domicile ne peut s’expliquer entre autres que par une solidarité familiale réelle , solidarité qui malheureusement peut se briser sur un décès ou un divorce.

c) les solutions
-rester à domicile
avec en moyenne 800 € de retraite, certains se retrouvent en situation difficile
Demander de l’aide aux enfants : mettre sa fierté sous ses pieds ?
-aller en Institution
1) coût entre 1500 € et 4400 € / mois
2)choisir une institution ( recherche d’un compromis)

.
Ainsi la vieillesse peut être comparée à une ruine :
-soit à une belle ruine
-soit à une ruine dévastée
La vieillesse questionne sur le sens de la vie, sur les sources de plaisir encore disponibles et sur le temps de vivre avant de n’être plus.
Vieillir , c’est envisager son inachèvement non comme une insuffisance mais comme une façon de vivre jusqu’au bout, c’est envisager non pas une vie rêvée mais une vie avec encore quelques rêves.

Biblio:

vieillissimo_

 

 

 

 

 

 

 

une psy à l'oues _

 

 

 

 

 

 

 

 

réf 2 CYJ feb16

Coup de gueule de Marcel Mescam

 bidule 1

Coup de gueule

par Marcel Mescam  (janvier 2016)

Ça n’est pas encore fini, tu ne trouves pas que ce manège a assez duré ! Il faudrait que cela cesse ! J’en ai marre de tous ces volatiles jamais rassasiés, et ceci par ta faute. Pourquoi ma famille doit-elle payer un si lourd tribut ? C’est tout de même un peu facile de s’en prendre à plus petit que soi. Qu’avons-nous fait pour mériter une telle destruction ? Il me semble pourtant que nous sommes utiles, grâce à nous tu récoltes de beaux légumes et des belles fleurs. Tu n’es pas reconnaissant, bien au contraire et, je t’accuse d’être de connivence avec ces maudits oiseaux. Vous êtes des assassins ! Et je pèse mes mots. Ne t’arrive t-il pas de nous couper en deux, trois, voire en (suite…)

AVE CESAR ! des frères COEN

le  LUNDI 22 février à 14h30. à la SALAMANDRE

AVE CESAR !

de Joel et Etan Coen (USA – 2016 – 1h46)

Avec George Clooney….
ave cesarLa folle journée d’Eddie Mannix va nous entraîner dans les coulisses d’un grand studio Hollywoodien. Une époque où la machine à rêves turbinait sans relâche pour régaler indifféremment ses spectateurs de péplums, de comédies musicales, d’adaptations de pièces de théâtre raffinées, de westerns ou encore de ballets nautiques en tous genres. Eddie Mannix est « fixer » chez Capitole, un des plus célèbres Studios de cinéma américain de l’époque. Il y est chargé de régler tous les problèmes inhérents à chacun de leurs films. Un travail qui ne connaît ni les horaires, ni la routine. En une seule journée il va devoir gérer aussi bien les susceptibilités des différentes communautés religieuses, pour pouvoir valider leur adaptation de la Bible en Technicolor, que celles du très précieux réalisateur vedette Laurence Laurentz qui n’apprécie que modérément qu’on lui ait attribué le jeune espoir du western comme tête d’affiche de son prochain drame psychologique. Il règle à la chaîne le pétrin dans lequel les artistes du studio ont l’art et la manière de se précipiter tous seuls. En plus de sortir une starlette des griffes de la police, ou de sauver la réputation et la carrière de DeeAnna Moran la reine du ballet nautique, Eddie Mannix va devoir élucider les agissements louches du virtuose de claquettes, Burt Gurney. Cerise sur le gâteau, il a maille à partir avec un obscur groupuscule d’activistes politique qui, en plein tournage de la fameuse superproduction biblique AVE CÉSAR lui réclame une rançon pour l’enlèvement de la plus grosse star du Studio, Baird Whitlok. Le tout en essayant de juguler les ardeurs journalistiques des deux jumelles et chroniqueuses ennemies, Thora et Thessaly Thacker. La journée promet d’être mouvementée.

Périodiquement, les Coen reviennent à une forme de légèreté à la suite d’un projet plus substantiel : Intolérable Cruauté après L’homme qui n’était pas là, ou Burn After Reading après No Country for Old Men. A chaque fois, George Clooney est présent dans un rôle de crétin (numbskull, selon leur propre terminologie). Ave César fait exception dans le sens où il dépasse la farce insignifiante pour rendre hommage à une façon révolue de faire du cinéma. Les Coen s’en acquittent brillamment avec leur habituel mélange d’érudition amusée et de lucidité caustique, conscients des paradoxes et des contradictions d’un système qui les a fascinés comme il a fait rêver l’Amérique et la terre entière. Première

La bande annonce : https://youtu.be/y73RYOUbBgE

 

« Le Père » de Nadine Cadoret

Le père

 de Nadine Cadoret

Dès le départ du train je réussis à me calmer : je ne tremblais plus. Sans délai et malgré l’agitation qui s’était emparée de mes membres j’avais pris un taxi qui m’avait conduite à la gare et j’étais montée dans le premier TGV en partance pour Paris. Il me faudrait encore me rendre de la gare de Lyon à Montparnasse pour prendre ma correspondance pour Brest. J’arriverais trop tard dans la soirée pour visiter mon père à l’hôpital. J’allais prendre une chambre à l’hôtel pour la durée de mon séjour. Pas question de remettre les pieds dans la maison de mon enfance pour me retrouver en tête-à-tête avec « elle ».
(suite…)

« Le clone » par Maria Mens-Casas Vela

Le clone

par Maria Mens-Casas Vela

          Ce n’est pas difficile de me souvenir de la date où les bizarreries ont commencé : quelques jours après mon anniversaire. Pourtant je me suis beaucoup amusée ayant reçu chez moi ma famille et mes amis les plus chers. Et ils avaient été généreux ! Chacun avait fait de son mieux pour me faire plaisir : des dessins des plus jeunes, maladroitement coloriés, à un voyage à Madagascar offert par mes frères et mes enfants, avec des escales superbes (suite…)

La calligraphie : arcane de la pensée chinoise traditionnelle

La calligraphie : arcane de la pensée chinoise traditionnelle

pascal vatinelpar Pascal Vatinel

L’écriture chinoise est l’une des trois écritures idéographiques apparues dans l’histoire humaine (l’écriture sumérienne et l’écriture égyptienne) et la seule à être encore utilisée après simplification en 1958 .
Les occidentaux utilisent des alphabets pour décrire la réalité; les autres peuples extrêmes orientaux ont également introduit des alphabets dans leur système calligraphique . Les systèmes « alphabétiques » font appel à l’abstraction pour nommer une chose, entraînant des difficultés de communication entre peuples de langue différente.

1) l’apparition de la calligraphie chinoise

La légende raconte que l’Empereur Cang Jie, qui a vécu 26 siècles avant J.C., serait à l’origine de l’écriture chinoise. Plus vraisemblablement elle serait apparue vers – 6000 av JC et se caractérise par des traits, par 8 traits différents(et non des lettres)
A l’origine, servent de support les carapaces de tortues et les omoplates de cerfs, représentant les images de la nature, du corps humain ou animal, pour en représenter son intégralité (description extérieure + énergie), appelées « idéogrammes » (idée et graphie associées) ou « caractères »( 52 000 répertoriés, 5000 utilisés couramment).
Pour exprimer des idées ou des pensées plus complexes, deux, trois ou plusieurs images simples sont réunies pour former un seul idéogramme. Aujourd’hui, les idéogrammes sont stylisés. Chaque idéogramme s’inscrit dans un carré identique, quel que soit le nombre de traits utilisés.

CANG JIE
CANG JIE

Ex. :L’ajout du symbole « sonorité » au symbole « cœur », donne la notion de la « conscience ».

        « cerveau » associé à « électrique » donne « ordinateur ».
Ont été retrouvées 180 000 carapaces de tortues  avec 4 000 caractères différents dont 1 500 ont été décodés : de véritables chroniques de ces temps (catastrophes, accidents climatiques, guerres, familles…;). Elles avaient pour but non seulement de décrire les évènements mais aussi d’en comprendre leur formation (avec une orientation oraculaire).
Idée du double regard et de la circularité :
Représenter l’intégralité d’une chose, une notion forte de la pensée chinoise est symbolisé par la double paire d’yeux illustré par le tableau ci-contre.
La représentation de la lumière fait appel au pictogramme du soleil et à celui de la lune.

2) calligraphie et vision de l’univers

Cette écriture avait pour vocation de représenter l’intégralité de l’espace temps et de l’univers. Elle aboutit au Livre des Transformations( ou des mutations), 1er ouvrage à la codifier.
A partir des dynasties Tsin et Han, progresse (- 1000 av.JC) une philosophie de la nature représentée par un système de symboles numériques, enfermant la vision chinoise du monde dans des formes rigides, en combinant une doctrine du Yin et du Yang , (forme duale).
8 élémentsCependant le Livre des Transformations ( Yi King) intègre une différenciation plus grande et les traits simples donnèrent naissance à des combinaisons par redoublement auxquelles un troisième élément vint encore s’ajouter, produisant ainsi la série des huit trigrammes.»
Ces 8 signes furent conçus comme les images de ce qui se passe dans le ciel et sur la terre. Cette manière de voir était gouvernée par la pensée d’une transformation incessante des signes l’un dans l’autre, tout comme on voit, dans l’univers, les phénomènes passer constamment d’une forme dans une autre.

3 ) 4 époques majeures dans la calligraphie chinoise

cheval i1 oracle.svgévolution de  l’écriture : cheval

.l’écriture sur carapace
cheval -bronze.svg

.l’écriture sur bronze
cheval 3

.écriture chinoise du 1er empire
cheval -kaishu.cheval herbes folles-caoshu.svg

.écriture moderne avec différents styles

5) quelques exemples d’écriture

arbbbbbbrea)Symboliser un arbre en écriture chinoise :
un trait horizontal symbolisant la terre, un trait vertical symbolisant le tronc, deux traits en forme de V orienté vers le bas à la jonction des 2 autres traits représentant les racines.
Ecriture universelle recherchant la quintessence (et non l’apparence à l’occidentale) : cet idéogramme représente bien et la partie visible et la partie invisible, la partie aérienne qui se développe en été et la partie en terre qui se développe en hiver, chaque partie permettant le développement de l’autre à des époques successives .
Ce cycle de croissance se retrouve dans la dynamique du Yin Yang :
le-ying-et-le-yang.la partie supérieure : été, sud, rouge, feu
.la partie inférieure : hiver, eau, noir, froid
.la partie à gauche : est, bois, vert, printemps
.la partie à droite : ouest, métal, automne, blanc
et le 5 ème élément : le centre qui symbolise le Milieu, la Terre, l’été indien, le jaune.
La pensée chinoise est associative et procède par thèse, antithèse : champ des possibles.

1 vieux chinoisb) écrire les chiffres 1, 2 et 3
1 trait horizontal représente l’unité qui divise l’espace en deux parties

2 traits horizontaux représentent le nombre 2 et divisent l’espace en trois
3 traits horizontaux représentent le 3 : celui du haut le ciel, celui du bas la terre, l’intermédiaire les 10 000 êtres, la vie.
En calligraphie, pour l’exemple de l’arbre, un idéogramme simple représente un arbre, un double accolé un petit bois, un triple accolé une forêt.
3 en vieux chinoisLe 3 (la trinité) représente l’intégralité du monde dans son mouvement :
-le yin : le passé
-le yang : le futur
-le centre : le hic et nunc

Selon Lao Zi, grand philosophe , 3 caractères suffisent à décrire l’univers dans son entier.
De la combinaison de ces trois découle 8 images, 8 cycles de l’univers qui combinés en hexas_carrésrondhexagrammes donnent 64 variantes :

Par exemple , le mot « paix » est symbolisé par 3 traits supérieurs brisés (yin)  surmontant 3 traits pleins(yang), les forces du yang et du yin se neutralisant.

.

c) représentation du mot empereur
empereurL’univers est représenté par 3 traits parallèles. En ajoutant un trait vertical passant par le centre des trois traits, le mot empereur se dégage car il fait la liaison entre le ciel et la terre et est le garant de l’harmonie céleste devant les hommes.

En conclusion, la calligraphie, considérée en Chine comme l’art suprême, est l’une des portes d’entrée pour le Taoïsme, l’« enseignement de la voie » .

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

Pascal Vatinel est écrivain et conférencier. Depuis plus de 30 ans, il voyage régulièrement en Asie, et plus particulièrement en Chine, thème principal de la quinzaine d’ouvrages qu’il a publiés.

 

PVCuisinierBiblio :

-L’affaire du cuisinier chinois
-Environnement mortel
-Parce que le sang n’oublie pas
-Aiko la jeune fille à l’éventail
-Le tigre de Baming

 

 

ref 1 CYJfeb16