les lectures de novembre d’Annette

a  la croix et le croissantLa Croix et le Croissant de François Taillandier

En l’an 639, l’empereur de Constantinople, Héraclius, attend la mort, tandis que Dagobert, le franc agonise. Le problèmes des successions est récurrent à cette époque et engendre le chaos. Dans le Nord de l’Afrique, des cavaliers intrépides sillonnent le désert sous les ordres d’Omar, 2nd successeur de Mahomet. Karl, Charles Martel, reconquiert un territoire où tout se délite. Certes il est guerrier, vaillant, intrépide mais Frégédaire est là, le prêtre, le sage. Ils se parlent beaucoup. Frégédaire, lui, vit dans et par les livres. Petit à petit, Karl comprend l’importance de la réflexion, de la lecture.

Ecoulement du temps, évolution lente des mentalités. Fresque historique vivante et dynamique.

Profession du père de Jorg Chalendon

a profession du pèreA l’enterrement du père : la femme et le fils.
Retour en arrière : 23 avril 1961 , le putsch.
Qui fut ce père pendant les 50 anénes écoulées ? Sa dictature familiale. Son ego immense qui s’impose à sa femme et à son fils. La femme ne cherche que sa relative tranquillité. Elle subit et ne dit rien.Le fils terrorisé par ce père l’admire et subit aussi.
Jusqu’au jour où lui aussi impose sa volonté à un autre où son père démontre sa lâcheté.
A 21 ans le fils est mis à la porte et sa vraie vie commence. Son exutoire : la peinture.
Une très belle fin, inattendue mais bienvenue.

a bon rétablissementBon rétablissement de Marie Sabine Roger

Un retraité qui cultive sa solitude (un seul ami) se retrouve à l’hôpital après un accident dont les circonstances mettront longtemps a remonter dans sa mémoire et dont il se remettra au pris d’une longue convalescence.
Veuf sans enfant, son frère lui rend visite ainsi qu’un policier qui l’a envoyé à l’hôpital et un jeune étudiant qui l’a sauvé : ils parviennent à l’étonner et à l’apprivoiser.
Le tout sur un ton de dérision. Il n’est tendre à l’égard de personne, et surtout à son propre égard.
«  pépé n’était qu’un acariâtre, un vieux râleur. Je suis pareil que lui, un constipé du cœur. »
« Mensonges, maladies, lardons adultérins planent dans le ciel des amours illégitimes pire que des vautours au-dessus d’un charnier »
Agréable à lire.