Noël à Deauville par JC Guichen

Noël

de J-C Guichen

Le petit cheval naquit le jour de noël.
Son pelage avait la couleur du miel,
Mais le poulain marchait à reculons.
Alors il fut appelé Léon.
Il se demandait, avec ce fichu palindrome
Serai-je un jour un crack de l’hippodrome ?
Il grandissait, le gentil canasson.
Serai-je prince parmi les étalons,
L’orgueil de mon propriétaire,
Le Roi d’Epsom en Angleterre ?
Le lad lui murmurait ne rêve pas petit,
Pour porter les couleurs de l’écurie,
Il te faudra, être un battant,
Rapide, fluide, élégant,
Mais tu me désespère,
Avec cette marche arrière.
Moi, je t’aime bien petit
Tu es le plus beau de la prairie,
Mais avec ce fichu croupion
Jamais tu ne seras champion.
Le monde du turf mon garçon
Est rude, cruel, sans pardon.
Pour toi pas de selle au pesage,
Un maquignon, l’équarrissage ?
Mais non mais non crois moi,
Noël ne sera pas chemin de croix.
Avec quelques bons compagnons
Nos quatre sous d’économie te rachèteront.
JOYEUX NOËL LEON