J.J. AUDUBON

« J.J. Audubon (1785-1851), ornithologue, naturaliste, peintre : le breton le plus célèbre des U.S.A.

par Serge DUIGOU

Jean-Jacques Fougère Audubon , né Jean Rabin, est sans doute avec La Fayette le Français le plus célèbre et le plus admiré aux États-Unis.
Né à Saint-Domingue en 1785, il est le fils illégitime d’une immigrée bretonne, Jeanne Rabin et d’un capitaine au long cours, Jean Audubon qui possédait dans cette île plantations et esclaves. À la mort de sa mère, trois ans plus John_James_Audubon_1826tard, le père ramena en France, à Nantes, l’enfant et sa demi-sœur Rose. Ils furent accueillis tous les deux par l’épouse de Jean Audubon qui les éleva comme ses propres enfants. L’un et l’autre furent d’ailleurs adoptés par le couple qui possédait à Couëron une propriété « La Gerbetière » située non loin des bords de Loire. Dans les marais qui bordent le fleuve le jeune garçon observe, identifie et croque ses premiers oiseaux. Cette passion naissante va s’enrichir au contact de Charles-Marie d’Orbigny, médecin de famille, féru de sciences naturelles ;

En 1803, Jean Audubon père envoie son fils en Pennsylvanie sur sa propriété Mill Grove pour échapper à la conscription . Délaissant le développement de la propriété, celui-ci se consacre à la chasse, à la pêche, au dessin et à la musique.
white John-James-Audubon-001De retour de France, en 1806, Jean-Jacques Audubon demande la citoyenneté américaine. qu’il obtient en 1812 et devient John James Audubon.

En 1808 , il se marie avec Lucy Bakewell : deux fils naîtront de leur union.
Il publie de 1827 à 1839, « Birds of America », 435 planches de grand format dit « double éléphant folio » gravées et colorées, représentant les oiseaux grandeur nature (103 cm x 69 cm). Premier illustrateur à les dessiner dans le détail et à restituer leurs comportements, il a su faire évoluer, de manière fondamentale, le regard porté sur le monde animal.
Pour dessiner ou peindre les oiseaux, il doit d’abord les abattre avec du petit plomb pour ne pas les déchiqueter. Il utilise ensuite du fil de fer pour les maintenir et leur rendre une position Brooklyn_Museum_-_Green_Heron_-_John_J._Audubonnaturelle. Ses oiseaux sont représentés de façon vivante dans leur habitat naturel.
Il adjoint à ses « Birds of America » les Biographies ornithologiques (5 volumes in-8), qui contiennent la description de la vie de chaque espèce représentée.

Audubon poursuit ses expéditions en Amérique du Nord et achète une propriété sur l’Hudson, aujourd’hui Audubon Park. En 1842, il publie aux États-Unis une édition populaire des Oiseaux d’Amérique.
Audubon meurt à New-York le 27 janvier 1851, à l’âge de soixante six ans.
L’œuvre d’Audubon est aujourd’hui l’une des plus recherchées et des plus chères sur le marché de l’art. : en 2010, un exemplaire original de Birds of America est adjugé à 8 600 000€.

Français le plus connu aux USA après La Fayette, son portrait est à la Maison Blanche ; des villes, un comté, un sommet des Rocheuses portent son nom. Symbole de l’écologie américaine, il a donné son nom à l’une des plus Plate-431-American-Flamingo-finalimportantes sociétés de protection de la nature aux USA, « The Audubon Society » créée en 1886, dont le siège est situé au cœur de Manhattan et qui réunit plus de 500 000 membres.
En France :
– en 1996 les marais de la commune de Couëron sont baptisés marais Audubon.
– depuis 2002 la maison d’enfance d’Audubon « La Gerbetière » est propriété de la Ville Couëron.

audubon lesothoaudon aigrette neigeuse